AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le Collachium à Rhodes

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d'accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
Le Collachium (Kollakio), ou Kastello, constitue la partie nord de la ville médiévale ; le Collachium comprenait exclusivement les bâtiments des Chevaliers (le Palais des Grands Maîtres, les Hôpitaux, et les Auberges des différentes langues, et cetera). Seuls les membres de l'Ordre étaient autorisés à rester dans le Collachium durant la nuit.

On peut entreprendre la visite du Collachium depuis la place de Symi.

VisitesVisites

La Place de Symi
À l'extrémité du port de Mandraki, la place de Symi (Πλατεία Σύμης), encore appelée Place de l'Arsenal, se trouve à la jonction de la ville moderne et de la ville médiévale, entre les portes de l'Arsenal et de la Liberté.

On accède à la place de Symi par la porte de la Liberté.

Derrière une grille, on remarque quelques vestiges du temple d'Aphrodite et des tas de boulets qui avaient été préparés pour défendre la ville en 1522. Au-delà de ces vestiges, apparaît l'ancienne Auberge d'Auvergne.

Une carte géante de la vieille ville est placée derrière de récentes mosaïques de galets.

La Pinacothèque d'Art Moderne
Pinacothèque de Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Sur la droite de la place de Symi se dresse un édifice moderne construit dans le style médiéval qui accueille au premier étage la Pinacothèque d'Art Moderne.
Le Temple d'Aphrodite
Ruines du temple d'Aphrodite à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Sur la gauche de la Place de Symi, derrière une grille, on peut voir les fondations et quelques éléments d'architecture du temple d'Aphrodite (IIIe siècle avant JC).
Le Palais de l'Arsenal (Armeria)
Sur la droite de la place de Symi on découvre le palais de l'Arsenal (Arméria), ressemblant plus à une forteresse qu'à un palais, construit par les Chevaliers au XIVe siècle, probablement sous le magistère de Roger de Pins, dont on voit le blason sur le bâtiment.

On pense que les Chevaliers y avait des chantiers navals (le mot « arsenal » est dérivé du mot arabe pour désigner un chantier naval).

La Place Argyrokastrou
Place Argyrokastrou à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.À l'angle de l'Arsenal s'ouvre la petite place Argyrokastrou, ornée d'une fontaine, anciens fonts baptismaux byzantins d'un village de l'île, placée là par les Italiens.

Au fond de la place, sur son côté ouest, se dresse le premier Hospice des Chevaliers.

Le Premier Hospice des Chevaliers
Sur la droite de la rue venant de la place de Symi se dresse le premier hospice des Chevaliers (XIVe siècle), portant sur sa façade les armes de Roger de Pins (1355-1365) ; à ce premier hospice fut substitué, au XVe siècle, le Grand Hôpital bâti de 1440 à 1489, sur le côté sud de la rue des Chevaliers. L'hospice devint l'infirmerie après l'édification du grand hôpital.

C'est aujourd'hui le quartier général du Service archéologique grec, au portail encadré de superbes bougainvillées.

Hospice des Chevaliers à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Place Argyrokastrou à Rhodes, hospice des Chevaliers. Cliquer pour agrandir l'image.Hospice des Chevaliers à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
Le Musée d'Arts Décoratifs
Hospice des Chevaliers à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Le musée d'Arts Décoratifs (Diakosmitiki Silogi) est logé dans un bâtiment voûté à trois ailes ayant fait partie de l'arsenal des Chevaliers. Le long bâtiment du musée relie l'infirmerie (ancien Hospice des Chevaliers) à l'Auberge d'Auvergne. Par un passage voûté sous ce bâtiment, on arrive sur la petite place Alexandre le Grand, puis place de l'Hôpital.

Le musée d'Arts Décoratifs populaires expose une collection de costumes et de broderies folkloriques, de meubles et de céramiques provenant de toutes les îles du Dodécanèse, mais principalement de Lindos. Les objets exposés datent du XVIIe siècle au début du XXe siècle.

On peut y voir une reconstitution d'une demeure insulaire traditionnelle.

Visite tous les jours sauf lundi de 8 h 30 à 14 h 30.

Entrée payante : 2 €.

À côté se trouve la galerie d'Art moderne grec (tous les jours sauf dimanche et lundi de 8 h à 14 h, vendredi de 17 h à 20 h. Entrée 3 € avec le musée d'Art moderne.

Place Argyrokastrou (Plateia Argyrokastrou).

L'Auberge d'Auvergne
Auberge de la langue d'Auvergne à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.L'auberge de la Langue d'Auvergne (Katalima Overnis), XIVe siècle, terminée en 1507, dont l'escalier extérieur est abrité par une galerie couverte sur la façade, se dresse au nord du Collachium, un peu à l'écart de la rue des Chevaliers.

Depuis la place de l'Hôpital, on peut passer devant l'église Ste Marie pour atteindre la petite place Alexandrou sur laquelle donne l'auberge d'Auvergne et sa porte gothique. En passant sous le porche en-dessous du bâtiment du Musée des Arts Décoratifs, on atteint la place Argyrokastrou d'où l'on peut voir, à droite, la façade nord de l'Auberge.

Auberge de la langue d'Auvergne à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Porte de l'auberge de la langue d'Auvergne à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Sa façade est frappée, au-dessus d'une porte, des armes de Guy de Blanchefort, Grand Maître de 1512 à 1513, et l'inscription suivante en caractères gothiques :
« D'Auvargne, le ĝ pour, F. Guy de Blāchefort, 1507 »
( « D'Auvergne, le grand prieur, Frère Guy de Blanchefort »,

indiquant qu'à cette date Blanchefort y avait fait effectuer à ses frais des travaux de restauration ou d'agrandissement.

Foule devant l'Auberge d'Auvergne à Rhodes, photographiée par Lucien Roy vers 1911. Cliquer pour agrandir l'image.Foule devant l'Auberge d'Auvergne à Rhodes, photographiée par Lucien Roy vers 1911. Cliquer pour agrandir l'image.
L'Église Cathédrale Sainte-Marie-du-Château
Église Notre-Dame-du-Château à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.À l'extrémité est de la rue des Chevaliers, adossée à la muraille derrière l'arche qui enjambe la rue, l'église Sainte-Marie, Panagia tou Kástrou (Notre-Dame-du-Château), XIIe siècle, trois nefs, constitue le décor imposant où se dresse le Musée byzantin. Belles mosaïques dans la cour.

L'église Sainte-Marie résume à elle seule l'histoire de Rhodes. Son architecture incorpore des parties gothiques et elle est décorée de fresques byzantines (XIVe siècle) et franque. Construite au XIIe siècle en forme de croix grecque, cette église byzantine fut consacrée au XVe siècle par les Chevaliers de Saint-Jean à la religion catholique et aménagée en cathédrale latine dans le style gothique par ceux-ci qui en fortifièrent le chevet, incorporé aux remparts.

Également située dans le Collachium, l'église de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem était l'église Saint-Jean et le lieu de sépulture des Grands Maîtres ; elle fut détruite dans l'explosion désastreuse de 1856.

Église Notre-Dame-du-Château à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Église Notre-Dame-du-Château à Rhodes, fresque. Cliquer pour agrandir l'image.Église Notre-Dame-du-Château à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
Platane des martyrs chrétiens à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.L'église Sainte-Marie-du-Château fut par la suite transformée en mosquée (mosquée Enterum) à l'arrivée des Turcs au XVIe siècle ; le clocher, qui n'existe plus, devint un minaret.

À cause du massacre de Chrétiens perpétré par les Turcs à leur arrivée, on l'appela la mosquée rouge. À sa droite, un vieux platane, où les Turcs pendaient les Chrétiens récalcitrants de la ville, ombrage une petite fontaine.

La Cathédrale Sainte-Marie abrite aujourd'hui le Musée byzantin.

Place Alexandre le Grand (Plateia Megalou Alexandrou).

Église Sainte-Marie-du-Château à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Église Sainte-Marie-du-Château à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Église Sainte-Marie-du-Château à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
Le Musée d'Art Byzantin
Le Musée d'Art Byzantin est aménagé dans l'église médiévale Sainte-Marie-du-Château. Il rassemble une collection remarquable d'icônes du Ve au XVIIIe siècle, de fresques, de mosaïques et de peintures de l'époque byzantine provenant de tout le Dodécanèse.

Le musée se découvre au son de musiques et de chants orthodoxes qui donnent encore plus de solennité au lieu.

Visites tous les jours sauf les lundis, de 8 h 30 à 14 h 30. Tarif d'entrée : 2 €.

(Fermé en 2009 pour des raisons de sécurité)

L'Auberge d'Angleterre
Auberge de la langue d'Angleterre à Rhodes, écussons. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).L'Auberge d'Angleterre, construite en 1483 et aujourd'hui restaurée, se trouve à l'écart de la rue des Chevaliers, à l'angle opposé de la place de l'Hôpital. Reconstruite en 1919 selon les plans d'origine, on y voit les armes de ce pays gravées sur la façade.

Derrière l'auberge d'Angleterre, une ruelle conduit à la porte de la Marine et à la place Hippocrate.

Auberge d'Angleterre à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Auberge d'Angleterre à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Armes sur la façade de l'auberge d'Angleterre à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.
L'Hôpital des Chevaliers
Sur la place de l'Hôpital, ou place du Musée, à l'angle de la Rue des Chevaliers, se dresse l'imposant bâtiment de l'Hôpital des Chevaliers.
La Rue des Chevaliers
Traversant le Collachium de part en part, la rue des Chevaliers monte de l'église Sainte-Marie-du-Château, à l'angle de la place du Musée, jusqu'à la place du palais des Grands Maîtres.
Le Palais des Grands Maîtres
Porte du palais des Grands Maîtres à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.L'imposant Palais des Grands Maîtres occupe une position dominante au centre de la Ville Médiévale fortifiée.

InformationsInformations pratiques

RestaurantsRestaurants
Café Itogrotilis
Café Itogrotilis à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Café Itogrotilis à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Le palais des Grands Maîtres à Rhodes
La rue des Chevaliers à Rhodes
L'hôpital des Chevaliers à Rhodes
Sujets proches
Carte interactive de la ville médiévale de Rhodes
Image satellitaire de la ville médiévale de Rhodes
Le Collachium à Rhodes
Les fortifications de Rhodes
Sujets plus larges
Page d'accueil
Carte interactive de la ville de Rhodes
La ville antique de Rhodes
Le port de Mandraki à Rhodes
Le port de commerce de Rhodes
Le port d'Acandia à Rhodes
La ville médiévale de Rhodes
Le quartier hébreu de Rhodes
Le quartier turc de Rhodes
La ville moderne de Rhodes
Sujet précédant ] [ Sujet ascendant ] [ Sujet suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.