La chanterelle en tube (Cantharellus tubæ formis)

Chanterelle en tube[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Chanterelle en tube. Cliquer pour agrandir l'image.Chanterelle en tube. Cliquer pour agrandir l'image.Chanterelle en tube. Cliquer pour agrandir l'image.Chanterelle en tube. Cliquer pour agrandir l'image.Chanterelle en tube. Cliquer pour agrandir l'image.Chanterelle en tube. Cliquer pour agrandir l'image.
Chanterelle en tube. Cliquer pour agrandir l'image.Chanterelle en tube. Cliquer pour agrandir l'image.Chanterelle en tube. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetae)Sous-classe : aphyllophores (Aphyllophoromycetidea)
Ordre : cantharellales (Cantharellales)Sous-ordre :
Famille : cantharellacées (Cantharellaceae)Sous-famille : cantharellacées (Cantharellacea)
Genre : chanterelles (Cantharellus)Sous-genre :
Espèce : Cantharellus tubaeformis [Bull. : Fries, 1821], Cantharellus infundibuliformis [(Scop.) Fr.]Sous-espèce :
Nom commun : chanterelle en tube (SMF)Nom populaire : chanterelle grise, chanterelle en trompette, chanterelle en entonnoir, girolle grise

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneTrompeten-pfifferling, Durchbohrter LeistlingAngleterreyellow foot, trumpet chanterelle, funnel chanterelleArménie
Pays basquesaltsa-perretxiko horilunaBiélorussieBrezhonegBulgarie
Catalognerossinyol embudatChyprioteCorsuCroatie
Danemarktragt-kantarelGaeidhligEspagnerebozuelo atrompetadoEstonie
FøroysktFinlandesuppilovahveroFrançaischanterelle en tubeFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItaliecantarello a tromba
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègetraktkantarellOccitan
Pays-BastrechtercantharelPolognepieprznik trąbkowyPortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdetrattkantarellTchéquieliška nálevkovitáUkraïneEmpire romainCantharellus tubæ formis

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Chanterelle en tube. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Chanterelle en tube.La chanterelle en tube est un champignon bicolore : le chapeau est marron clair alors que le pied est plutôt jaune-marron.

Elle a un petit chapeau (de 2 à 6 cm) d’abord sub-globuleux, puis convexe-étalé de forme irrégulière. La marge du chapeau est mince et de couleur jaune clair. La cuticule, légèrement squameuse avec l’âge, adopte des couleurs allant du brun ochracé au gris foncé. Les plis sont toujours plus clair que le chapeau, et de couleur gris blanchâtre. Le pied est irrégulier et creux, et de couleur jaune vif.

RemarquesRemarques
L’analyse moléculaire indique que la girolle grise appartient en réalité au genre Craterellus, et non au genre Cantharellus.
Espèces semblablesEspèces semblables
Plutôt facile à identifier la chanterelle en tube peut cependant être confondue avec la fausse chanterelle :

Le clitocybe orangé (Hygrophoropsis aurantiaca), comestible moyen, de couleur orangée plus soutenue, et quant à elle, possédant de véritables lames très serrées.

Autres confusions avec :

La chanterelle jaunissante (Cantharellus lutescens) est une cousine de la chanterelle en tube, à laquelle elle ressemble beaucoup, et on les trouve très souvent ensembles. Ce n’est qu’une variété de la chanterelle en tube, aux plis et pied bien plus colorés de jaune-orangé vif, et au chapeau brun à brun foncé, très bon comestible.

La chanterelle cendrée (Cantharellus cinereus) : d’aspect général plus dans les gris cendrés, elle aussi un excellent comestible.

PiedPied

Hauteur du piedHauteur du pied
5,5 ± 2,5 cm.
Diamètre du piedDiamètre du pied
0,55 ± 0,25 cm.
Forme du pied
Pied irrégulier, plus ou moins cylindracé, s’évasant au sommet, souvent comprimé, parfois sillonné longitudinalement, bosselé, creux avec communication par le chapeau ouvert.
Chanterelle en tube. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Chanterelle en tube. Cliquer pour agrandir l'image.
Couleur du piedCouleur du pied
Chanterelle en tube. Cliquer pour agrandir l'image.Jaune souvent teinté d’olivâtre, puis grisonnant, se ternissant avec l’âge ou l’exposition. Souvent plus foncé vers le chapeau, parfois blanchâtre à la base.
Revêtement du piedRevêtement du pied
Surface glabre et brillante.
Coupe du piedCoupe du pied
Farci puis creux.
Anneau du champignonAnneau, collerette, cortine
Aucun.
Voile du champignonVoile provisoire
Base du champignonBase du pied

ChapeauChapeau

Diamètre du chapeauDiamètre du chapeau
3,5 ± 2,5 cm.
Forme du chapeau
D’abord convexe plus ou moins étalé. Ombiliqué, puis infundibuliforme, vite déprimé, en entonnoir à la fin souvent percé au centre, communiquant avec le creux du pied, dans l’âge. Le chapeau est en continuité avec le pied.
Chanterelle en tube. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Chanterelle en tube. Chapeau. Cliquer pour agrandir l'image.
Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
De couleur variant du jaune-brun, gris-brun au brun-verdâtre.
Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Chanterelle en tube. Surface en gros plan. Cliquer pour agrandir l'image.Cuticule adnée, sèche, d’abord lisse, puis finement squameuse, de façon plus accentuée à la marge.
Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
Marge mince, enroulée, puis ondulée, denticulée, radialement plissée, souvent irrégulièrement lobée, plus jaune que le chapeau.
DessousFace inférieure
Plis lamelliformes.
Taille des lames ou pores
Forme des lames ou pores
Chanterelle en tube. Plis en gros-plan. Cliquer pour agrandir l'image.Face inférieure du chapeau garnie de plis prononcés, épais, saillants, souvent anastomosés, larges souvent ramifiés, fourchus près de la marge et interveinés, peu décurrents à l’état juvénile, décurrents ou peu décurrents. De couleur gris-jaune, gris orangé.
Couleur des lames ou pores
D’abord jaune-pâles puis grisâtres par les spores, parfois un peu violacés.
Espacement des lames ou pores
Très espacés.

SporesSpores

Dimension des sporesDimension des spores
De 8,5 à 12 par (6,5) 7 à 10 µm.
Forme des spores
Ovoïdes, lisses, hyalines.
Couleur de la sporée
Chanterelle en tube. Basides de la chanterelle en tubeSporée blanchâtre.

ChairChair

Aspect de la chair
Chair fibreuse.
Consistance de la chair
Chanterelle en tube. Plis. Cliquer pour agrandir l'image.Mince, souple légèrement élastique.
Colorations
Couleur crème plus ou moins grisonnante ou à reflets olivacés.
Couleur à la coupe
LaitLait ou latex
OdeurOdeur
Odeur légère de terre / d’iode.
SaveurGoût
Saveur douce, légèrement acidulée.

Cycle de vieCycle de vie

CueilletteSaison de fructification
Chanterelle en tube. Cliquer pour agrandir l'image.La chanterelle en tube est assez commune dans les forêts, d’octobre à décembre … voire même plus tard suivant les années.

Elle pousse à l’automne durant les périodes très humides, et présente l’avantage d’être encore présente en grande quantité à la période des festins de noël et du jour de l’an.

Elle résiste très bien aux gelées importantes du début de l’hiver.

MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification
Champignon mycorhiziqueForme de fructification
Chanterelle en tube. Cliquer pour agrandir l'image.La chanterelle en tube pousse en groupe et en quantité très impressionnante on peu arrivé à trouver plusieurs kilos de ce champignon sur 2 ou 3 m². Les touffes qu’il forme comportent toujours de très petits individus immatures agglutinés aux « adultes ». Il faut dès lors les récolter un à un, soit en les sectionnant à l’ongle, soit au couteau : quelques jours plus tard, la seconde récolte sera ainsi assurée ! Cette espèce a toutefois l’avantage de pousser en groupes de nombreux individus en fin de saison, à une époque où les autres champignons se font rares.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de conifèresBois de feuillus
On trouve la chanterelle en tube dans les bois de feuillus, mais surtout sous les résineux, où elle pousse parfois en troupes gigantesques, en ligne ou formant des cercles, dans la mousse, particulièrement dans la mousse de sphaigne, les litières d’aiguilles de pins et de fougères des bois de conifères, dans l’herbe de leurs éclaircies. Très souvent directement dans l’humus des bois pourrissants.
Chanterelle en tube. Cliquer pour agrandir l'image.Chanterelle en tube. Cliquer pour agrandir l'image.
SolsSols
Chanterelle en tube. Cliquer pour agrandir l'image.Elle affectionne particulièrement les endroits humides, ombragés et les tas de branches, sur les sols argilo-siliceux.
AltitudesAltitudes

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations culinairesComestible
Chanterelle en tube. Cliquer pour agrandir l'image.La chanterelle en tube est un bon petit champignon, très parfumé, qui, même s’il est modeste par la taille, offre souvent de belles récoltes par son abondance, et se prête parfaitement à la dessiccation.

La chanterelle grise se conserve environ 5 à 6 jours dans le réfrigérateur, jusqu’à un mois dans le freezer. La meilleure solution pour la conserver consiste à la faire sécher sur des grilles métalliques (il suffit de couper les plus grosses en deux) et de les conserver dans un sac en papier ; Pour les conserver, il est préférable de couper les queues à environ 1 cm du chapeau et de bien les nettoyer mais surtout ne pas les plonger dans l’eau elles perdent tout leur parfum.

Préparations :

  • Avant toute préparation, il importe de bien nettoyer ce champignon qui constitue souvent à lui seul un minuscule écosystème : son chapeau en entonnoir, souvent incliné vers le sol, sert en effet fréquemment d’abris à toute une petite faune terrestre, vers, mille-pattes et autres insectes, et aux débris végétaux.
  • Fraîche, elle peut se faire à la poêle. Faite rendre l’eau aux champignons, laisser cuire dans l’eau avec un peu de beurre puis ajouter de l’ail finement haché avec beaucoup de persil, à déguster chaud, on peut la mélanger avec d’autres champignons (cèpes, mousserons, girolles …) ou y ajouter quelques œufs frais pour obtenir une bonne omelette aux champignons assaisonnés au persil.
  • Sèche, la chanterelle accompagne délicieusement les rôtis et les viandes en sauce ; il suffit de plonger une poignée de champignon sec dans un demi verre d’eau tiède durant 2 à 3 minutes pour le réhydrater puis de verser le contenu du verre sur le rôti (avec l’eau) au début de la cuisson vous pourrez profiter des parfums durant toute la cuisson et votre plat sera très parfumé.
  • Escalopes de veau aux chanterelles et ciboulettes, roulades de jambon gratiné aux chanterelles, tourte forestière aux chanterelles, etc.
Pâté végétarien aux chanterelles
  • 125 ml de graines de tournesol moulues
  • 125 ml de farine de blé mou entier
  • 60 ml de levure biologique
  • 1 oignon émincé
  • 1 pomme de terre râpée
  • 1 carotte râpée
  • 250 ml de champignons séchés
  • 30 ml de jus de citron
  • 125 ml de margarine
  • 325 ml d’eau de trempage des champignons
  • 3 ml de thym
  • 3 ml de basilic
Faire tremper les champignons dans 500 ml d’eau chaude.

Lorsqu’ils sont bien réhydratés, les égoutter en conservant 325 ml d’eau de trempage. Hacher les champignons.

Mélanger tous les ingrédients (l’eau comprise), et les mettre dans un plat allant au four.

Couvrir et cuire à 350 °F pendant 75 minutes.

Pour pouvoir tartiner ce pâté, le passer au mélangeur une fois refroidi.

Pour un pâté plus consistant, diminuer la quantité d’eau de 60 ml et doubler la quantité de graines de tournesol.

Cuire alors le pâté dans un moule à pain.

StatutStatut

Rareté
Cette chanterelle est très courante.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
La chanterelle cendrée (Pseudocraterellus cinereus)
La girolle ou chanterelle ciboire (Cantharellus cibarius)
La chanterelle cinabre (Cantharellus cinnabarinus)
La chanterelle abricot (Cantharellus friesii)
La chanterelle jaune (Cantharellus lutescens)
La chanterelle en tube (Cantharellus tubæ formis)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les chanterelles (Cantharellus)
La trompette de la mort (Craterellus cornucopioides)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.