La trompette de la mort (Craterellus cornucopioides)

Trompette de la mort[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.
Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes)Sous-classe : aphyllophorales (Aphyllophoromycetidea)
Ordre : cantharellales (Cantharellales)Sous-ordre :
Famille : cantharellacés (Cantharellaceae)Sous-famille :
Genre : craterelles (Craterellus)Sous-genre :
Espèce : Craterellus cornucopioides [(Linné : Fries) Pers.]Sous-espèce :
Nom commun : trompette de la mort (SMF), trompette des morts (SMF)Nom populaire : corne d’abondance, craterelle, trompette des Maures, champignon noir, truffe du pauvre

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneTotentrompete, HerbsttrompeteAngleterreblack chanterelle, horn of plentyArménie
Pays basquesaltsa- perretxiko beltzaBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsucorna di bundenza, piuvarellaCroatie
Danemarksort trompetsvamp, Stor trompetsvampGaeidhligEspagnetrompete de la mortEstonie
FøroysktFinlandemustatorvisieniFrançaistrompette de la mortFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèceκρατερέλλος ο χωνοειδής
HongrieIrlandeIslandeItaliecorno dell’abbondanza, trombetta dei morti
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognelejkowiec dętyPortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
Suèdesvart trumpetsvampTchéquieUkraïneEmpire romainCraterellus cornucopioides

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Craterellus : petite coupe, du latin crater : vase, coupe.
Étymologie françaiseÉtymologie française
Elle pousse à la période de la Toussaint, à la fête des morts d’où son surnom. Elle se déshydrate facilement.

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Ce champignon pousse en colonies dans les bois de feuillus et, est apprécié pour sa chair très parfumée même si elle est un peu coriace. Sa couleur noire la différencie de l’ensemble des champignons et, en fait également son succès auprès des gastronomes.

Sa couleur sombre et les surnoms dont on l’affuble ne sont pas faits pour inspirer confiance. Et, pourtant, il n’y a guère d’espèce plus sûre : elle est unique en son genre. Son chapeau et son pied sont dans le prolongement l’un de l’autre. L’ensemble a, au début, la forme d’un tube ourlé vers le haut. Puis, il s’évase en pavillon et s’étale tandis que sa marge devient onduleuse. La surface extérieure de cette sorte d’entonnoir est lisse, sans lames ni plis. Elle est à peine ridée, localement gonflée de légères boursouflures et arbore une couleur grise à reflets bleutés. Sur le dessus et à l’intérieur du pavillon, on note une coloration gris-brun, d’aspect pelucheux avec des mèches plus foncées.

Trompette de la mort. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Le pied prolonge le chapeau vers le bas. Il est tubuleux, aminci de hauteur en bas, gris cendré, plus foncé, presque noir à la base, qui est localement renflée et boursouflée. La chair est mince, souple, à la fois un peu filandreuse et cassante. Séchée et réduite en poudre, elle constitue un condiment très aromatique pour parfumer sauces et potages. On trouve ce champignon d’août à fin novembre, en groupes serrés, dans les taillis et les bois humides de feuillus.

Identification : En forme d’entonnoir, brun noirâtre sur le dessus et gris en des sous, poussant en groupes nombreux, souvent serrés les unes contre les autres, les trompettes des morts fournissent souvent de jolies récoltes … Mais toutes les années ne sont pas des années à trompettes. On en compte, en principe, une bonne tous les cinq ans.

Trompette de la mort. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.
Espèces semblablesEspèces semblables
Malgré un nom populaire lugubre et lourd de croyances lointaines, la trompette des morts est un excellent comestible de plus en plus recherché, d’autant qu’il bénéficie de caractères de grandes valeurs comme la conservation par le séchage, mais surtout le fait que de part ses caractères tellement spécifiques il est totalement impossible de la confondre avec un quelconque toxique. La confusion reste cependant possible avec la chanterelle cendrée (Cantharellus cinereus), mais on a affaire là à un comestible encore supérieur, donc …

PiedPied

Hauteur du piedHauteur du pied
8,5 ± 3,5 cm.
Diamètre du piedDiamètre du pied
1,25 ± 0,75 cm.
Forme du piedForme du pied
Trompette de la mort. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Le pied et l’entonnoir sont dans le prolongement l’un de l’autre. C’est un véritable tube percé de bout en bout qui s’évase en pavillon pelucheux gris sombre à noir.
Couleur du piedCouleur du pied
Le pied tubuleux est gris cendré également puis noirâtre.
Revêtement du piedRevêtement du pied
Coupe du piedCoupe du pied
Creux comme tout le champignon, fibreux, sans marque nette avec l’hyménium.
Anneau du champignonAnneau, collerette, cortine
Voile du champignonVoile provisoire
Base du champignonBase du pied
S’amincissant à la base.

ChapeauChapeau

Diamètre du chapeauDiamètre du chapeau
6,5 ± 3,5 (12) cm.
Forme du chapeau du champignonForme du chapeau
Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.Champignon en forme de cornet creux, creusé jusqu’à la base du champignon, tubulaire puis évasé, en trompette.
Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
Gris-brun à noir. Sa belle couleur noire vire au gris cendré avec l’âge.
Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.La face externe du réceptacle est ridée et d’un gris cendré à bleuté par temps sec, presque noire à l’humidité, dépourvue de lames, comme chez les autres chanterelles. Cuticule parcourue de fibrilles foncées.
Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
Marge enroulée assez régulière puis très vite ondulée, dentelée ou déchirée.
DessousFace inférieure
Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.Ni lames, ni plis, mais un hyménium onduleux souvent presque lisse, qui apparaît comme cendrée par les spores de couleurs blanches.
Taille des lames ou pores
Forme des lames ou pores
Lisse pelucheux.
Couleur des lames ou pores
Surface interne blanc ou gris très clair, un peu veiné à presque lisse. Surface fertile externe de couleur plus claire.
Espacement des lames ou pores

SporesSpores

Dimension des sporesDimension des spores
Forme des spores
Non amyloïde.
Couleur de la sporéeChampignon à sporée blanche
Sporée blanche.

ChairChair

Aspect de la chair
Chair mince.
Consistance de la chair
Un peu coriace, assez fragile et souple.
Colorations
Bisque.
Couleur à la coupeChair changeante
De couleur gris foncé.
LaitLait ou latex
OdeurOdeur
Odeur fruitée très agréable.
SaveurGoût
Saveur douce.

Cycle de vieCycle de vie

CueilletteSaison de fructification
Dès la fin de l’été et tout l’automne.

D’octobre à fin novembre parfois même dès le mois de juin.

Trompette de la mort. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification
Champignon mycorhiziqueForme de fructification
Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.On trouve la trompette de la mort en colonies importantes parmi les feuilles. La trompette apparaît parfois en troupes denses dans les endroits humides, les années bien arrosées, et reste fidèle à ses stations.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de feuillusBois de conifères
Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.Elle pousse dans les feuillus, sous les chênes, hêtres, châtaigniers et charmes, dans les taillis de noisetiers, dans les ornières, plus rarement dans les bois de conifères. Elle n’apparaît en grand nombre que lors d’années particulièrement pluvieuses.

Assez rare sous résineux exclusifs.

SolsSols
Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.En terrains légers et acides. Sols humides.

Trompette de la mort. Cliquer pour agrandir l'image.

AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)

RépartitionDistribution géographique

Présent en AuvergneAuvergne
Très courante dans toute l’Europe.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations culinairesComestible
Cette espèce récoltée dans les bois est un excellent comestible, qui a la particularité de bien supporter la dessiccation et de pouvoir se garder d’une année sur l’autre. Les champignons sont à conserver dans un récipient de verre ou de métal, sans avoir été lavés. Il suffit de les faire regonfler dans une eau légèrement tiède, environ 15 à 20 minutes. Nettoyer, bien égoutter et sécher. Les trompettes sont alors prêtes à être cuisinées.

Réduite en poudre, elle est utilisée dans les sauces ou dans les consommés pour en rehausser la saveur car c’est un champignon très parfumé.

Recettes :

  • Desséché et transformé en poudre, c’est un excellent aromatisant appelé « truffe-des-pauvres ».
  • Omelette aux trompettes, crêpe farcie aux trompettes, tarte aux trompettes, faisan aux trompettes, entrecôte aux trompettes persillées et à la crème fraîche, gratin de purée de pommes de terre aux trompettes, etc. Cuites, elles s’accommodent en salades.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Les chanterelles (Cantharellus)
La trompette de la mort (Craterellus cornucopioides)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les cantharellacées (Cantharellaceae)
Les hydnacées (Hydnaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.