L'agaric des jachères (Agaricus arvensis)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes)Sous-classe : agaricomycètes (Agaricomycetideae)
Ordre : agaricales (Agaricales)Sous-ordre :
Famille : agaricacées (Agaricaceae)Sous-famille :
Genre : agarics (Agaricus)Sous-genre :
Espèce : Agaricus arvensis [Schaeffer : Secrétan], Psalliota arvensis [(Schaeff.) ; Kumm.]Sous-espèce :
Nom commun : agaric des jachères (SMF), psalliote des jachères (SMF), pratelle des jachèresNom populaire : boule-de-neige (SMF)

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneSchäfferling, (weißer) Anisegerling, Schafchampignon, SchafegerlingAngleterrehorse mushroomArménie
Pays basqueelur-bolaBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsupratalinu leccapecuraCroatie
Danemarkager-champignonGaeidhligEspagnebola de nieve, hongo blancoEstonie
FøroysktFinlandepeltoherkkusieni, valkoherkkusieniFrançaisagaric des jachèresFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèceαγαρικό το αρουραίο
HongrieIrlandeIslandeItalieprataiolo maggiore
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeåkersjampinjongOccitan
Pays-BasanijschampignonPolognepieczarka polowaPortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquiepečiarka ovčiaSlovéniepoljski kukmak
Suèdesnöbollschampinjon, vit kungschampinjonTchéquiežampión ovèíUkraïneEmpire romainAgaricus arvensis

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Agaric des jachères.arvensis : des champs labourés (latin arvum : champ, moisson).

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Agaric des jachères. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.
Espèces semblablesEspèces semblables
Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Très proche de la Psalliote champêtre mais différente par sa taille supérieure et son pied vite creux, par son allure plus ramassée, son anneau double et le jaunissement de sa chair. De taille respectable, il se distingue de loin dans les mêmes milieux que son cousin le « champêtre ».

Confusion possible avec l’agaric jaunissant, l’agaric champêtre, l’agaric bulbeux, l’agaric des bois, la lépiote pudique, tous comestibles (avis réservé pour l’agaric jaunissant que certains ne supportent pas) mais aussi l’amanite phalloïde et les autres amanites blanches, espèces toxiques ou mortelles.

PiedPied

Hauteur du piedHauteur du pied
De 5 à 15 cm de long.
Diamètre du piedDiamètre du pied
De 1 à 2,5 cm de diamètre.
Forme du piedForme du pied
Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Agaric des jachères. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Pied robuste, égal ou un peu clavé, élargi à la base.

Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.

Couleur du piedCouleur du pied
Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Blanchâtre puis se tachant de jaunâtre (notamment au toucher) ou avec l’âge, brunissant même un peu à la base.
Revêtement du piedRevêtement du pied
Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Lisse ou un peu floconneux sous le chapeau à l’état juvénile, avec de petites squamules cotonneuses sous l’anneau.
Coupe du piedCoupe du pied
Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Farci plein au début, fibreux en haut cotonneux en bas, vite creux avec l’âge.
Anneau du champignonAnneau, collerette, cortine
Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Il porte un large anneau subapical, persistant, ample, membraneux, longtemps « soudé » à la marge.

Agaric des jachères. Lamelles et anneau. Cliquer pour agrandir l'image.Anneau formé de deux couches bien visibles, souvent double, frangé en roue dentée sur la face inférieure.

L’anneau est floconneux, de même couleur que le chapeau, blanc.

Voile du champignonVoile provisoire
Agaric des jachères. Dessous anneau. Cliquer pour agrandir l'image.Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Voile partiel formant au haut du pied un anneau double, membraneux, blanc ou teinté de jaunâtre avec l’âge, lisse et soyeux au-dessus, denté de plaques cotonneuses en dessous.

Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.

Base du champignonBase du pied
Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Base souvent renflée.

Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Pas de volve.

ChapeauChapeau

Diamètre du chapeauDiamètre du chapeau
De 7 à 15 (20) cm de diamètre.
Forme du chapeau du champignonForme du chapeau
Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Agaric des jachères. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Globuleux à subcylindrique au début, puis devenant convexe ou plan, souvent légèrement mamelonné avec des lambeau de voile sur la marge.

Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.

Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
Blanc ou blanc jaunâtre, jaunissant au froissement.

Agaric des jachères. Chapeau mature. Cliquer pour agrandir l'image.Avec l’âge ou au touché, il se tache fortement de jaune ou même ocracé, mais ne vire jamais au rose.

Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.A surface sèche, soyeuse, non hygrophane, presque lisse ou couverte de quelques écailles de la même couleur que le chapeau mais jamais brunes, se rompant parfois en plaques avec l’âge, blanche au début, se teintant de crème ou de jaunâtre au toucher ou avec l’âge, jaunissant au KOH.

Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Son revêtement, ou cuticule, épais et tenace, s’enlève facilement.

Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.A marge mince, enroulée, excédante, floconneuse, entière, concolore au chapeau, souvent ornée de vestiges blanchâtres du voile partiel.
DessousFace inférieure
Lames.
Taille des lames ou pores
Agaric des jachères. Lamelles. Cliquer pour agrandir l'image.Assez larges, inégales, minces.
Forme des lames ou pores
Libres.

Agaric des jachères. Arete de lamelle. Cliquer pour agrandir l'image.Arête des lames : aiguë, entière, stérile.

Couleur des lames ou pores
Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Longtemps claires, blanchâtres à grisâtres mais non rosées au début, devenant par la suite brun grisâtre et finalement brun noirâtre.
Espacement des lames ou pores
Lames serrées.

SporesSpores

Dimension des sporesDimension des spores
De 7,3 à 10,6 par 4,5 à 6 µm.
Forme des spores
Agaric des jachères. Spores. Cliquer pour agrandir l'image.Ellipsoïdes à ovoïdes, lisses, non amyloïdes.
Couleur de la sporée
Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Sporée brun pourpre foncé, jusqu’au sépia.

Agaric des jachères. Spores sur lamelle. Cliquer pour agrandir l'image.

ChairChair

Aspect de la chair
Agaric des jachères. Planche d'identification Thomé 084a. Cliquer pour agrandir l'image.Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Chair épaisse.
Consistance de la chair
Ferme, cassante.
Colorations
Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Blanche, voire légèrement jaunâtre sous la cuticule, jaunissant légèrement avec l’âge.

Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.

Couleur à la coupe
Prend lentement une teinte jaunâtre au contact de l’air.
LaitLait ou latex
Absence de lait.
OdeurOdeur
Odeur souvent légèrement anisée qui s’évanouit très vite.
SaveurGoût
Saveur douce ou évoquant l’amande ou la noix.

Cycle de vieCycle de vie

CueilletteSaison de fructification
Principalement en automne mais on peut, plus rarement, le trouver à partir du printemps.

De juillet à octobre.

MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification
Champignon mycorhiziqueForme de fructification
Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Saprophyte (humo) terricole.

Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Ce champignon vit solitaire, dispersé ou en petits groupes ou en cercle sur le sol dans les endroits herbeux, dessinant alors de beaux « ronds de sorcière », et orne les prés de boules blanches, lisses et satinées au toucher, rappelant la peau de chamois.

Il n’est pas mychorizien et peut être cultivé.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de feuillusPrésPrésHaies
Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.La Psalliote des jachères se rencontre dans les prairies pâturées ou non, les parcs, les jardins, les clairières, ou en lisière des bois de feuillus et parfois dans ceux-ci lorsqu’ils sont bien aérés.

Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Sur le sol dans les endroits herbeux – zones herbeuses fumées, gazons, pâturages, jachères, champs, bosquets.

SolsSols
Toujours sur des sols riches en matière organique.
ClimatsClimats
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)

RépartitionDistribution géographique

Présent en AuvergneAuvergne
Agaric des jachères. Sauterre. Cliquer pour agrandir l'image.

Utilisation médicinaleUtilisations

CulinairesComestible
Agaric des jachères. Cliquer pour agrandir l'image.Excellent comestible, même cru, mais tant que les lamelles sont roses.

Agaric des jachères. Juvénile. Cliquer pour agrandir l'image.C’est à l’état juvénile, lorsque sa cortine cache encore les lames qu’il est le plus délicieux.

Il est préférable de le consommer avant qu’il ne vieillisse car ses lamelles noircissent et en cuisant rendent un jus noir peu appétissant. Néanmoins, il est utilisé parfois en cuisine pour teinter les sauces.

Constituants chimiquesConstituants chimiques

Alcool benzylique, anisaldédyde : odeur d’anis et d’amande.

StatutStatut

Rareté
Fréquent.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'agaric anisé des bois ou rosé des bois (Agaricus silvicola)
L'agaric bispore (Agaricus bisporus)
L'agaric champêtre ou rosé des prés (Agaricus campestris)
L'agaric géant des prés (Agaricus albertii)
L'agaric des jachères (Agaricus arvensis)
L'agaric impérial ou agaric auguste (Agaricus augustus)
L'agaric jaunissant (Agaricus xanthoderma)
L'agaric des forêts (Agaricus silvaticus)
L'agaric des trottoirs (Agaricus bitorquis)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les agarics (Agaricus)
Les lépiotes (Lepiota)
Les leucoagarics (Leucoagaricus)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.