AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Les rongeurs (Rodentia)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page non éditée

PhotosPhotos

Rongeurs. Peinture. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
Un rongeur est un animal appartenant à l'ordre des Rodentia, qui sont des mammifères végétariens ou omnivores dont la dentition caractéristique est dépourvue de canines et comporte deux incisives à croissance continue, taillées en biseau et tranchantes. Les rongeurs ont une articulation de leur mâchoire qui permet à celle-ci de se mouvoir dans le sens vertical comme les carnassiers, mais aussi dans un mouvement horizontal d'arrière en avant, propre à limer les substances dures entre les incisives, et à les broyer entre les molaires.

Le campagnol, le mulot, le rat, la souris, le chinchilla, le castor ou l' écureuil sont des exemples de rongeurs.

La souris est également une voisine fréquente des humains et est domestiquée depuis des siècles.

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : mammifères (Mammalia)Sous-classe : euthériens (Eutheria)Ordre : rongeurs (Rodentia [Griffith, 1827])

Sous-classificationSous-classification

Sous-taxonsSous-taxons
Les gliridés (Gliridae)
Les muridés (Muridae)
Les sciuridés (Sciuridae)

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneNagetiereAngleterrerodentsArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarieгризачи
CatalogneChyprioteCorsuCroatieglodavaca
DanemarkgnavereGaeidhligEspagneEstonienäriliste
FøroysktFinlandejyrsijätFrançaisrongeursFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèceτρωκτικά
HongrierágcsálókIrlandeIslandeItalieroditori
LettonieLithuaniegraužikaiLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasknaagdierenPolognegryzoniePortugalroedoresRoumanie
RussieгрызуныSerbieSlovaquieglodavciSlovénieglodalci
SuèdegnagareTchéquiehlodavciUkraïneгрызуныEmpire romainRodentia

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
MorphologieMorphologie
MâleFemelleLes rongeurs se distinguent d'autres animaux par leur denture. Ils possèdent une paire d'incisives par mâchoire, séparées des molaires par un vaste espace vide (diastème).

La principale caractéristique des rongeurs est d'avoir des incisives tranchantes à croissance continue ce qui oblige l'animal à les user en rongeant toutes sortes de matériaux. Les incisives sont recourbées vers l'intérieur et recouvertes dans leur partie extérieure d'une couche d'émail extrêmement dure. La couche intérieure, plus tendre, s'use davantage que la couche extérieure, qui est plus dure. Ce phénomène assure en permanence aux dents une telle acuité que les rongeurs sont même capables d'endommager la maçonnerie et les câbles électriques. Etant donné que leurs incisives repoussent constamment, ces animaux sont obligés de les utiliser sans cesse pour qu'elles s'usent.

Il existe de très nombreuses espèces de rongeurs dont certaines vivent en symbiose avec l'homme. C'est le cas notamment des rats et des souris appartenant à la famille des Muridés. Les espèces les plus courantes sont le rat gris Rattus norvegicus, le rat noir Rattus rattus et la souris Mus musculus qui ont un régime omnivore.

LongueurQueue
HauteurPoids
ColorisColoris
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
Rats et souris sont en général actifs la nuit ou au crépuscule et ne disposent donc que d'une faible acuité visuelle. Bien que leurs yeux soient très sensibles à la lumière, ils sont incapables de voir distinctement et sont daltoniens.

Ce manque d'acuité visuelle est compensé par un sens auditif, tactile, olfactif et du goût excellemment développés. Les rongeurs sont même capables de percevoir les ultrasons. Leur sens de l'odorat leur permet de détecter la nourriture, d'identifier d'autres individus et de reconnaître les itinéraires empruntés et les limites de territoires. Leur sensibilité gustative très développée les rend en outre difficiles du point de vue de la nourriture, ce qui est important à savoir pour le choix des appâts. Les poils de leur moustache constituent des organes du toucher très sensibles.

RemarquesRemarques
Clés de déterminationClés de détermination



1 - Dents jugales pourvues de racines.

1.1 - Dents basses avec crêtes transversales aux molaires supérieures et en forme de cupule aux molaires inférieures.

1.1.1 - Deux crêtes transversales principales aux molaires supérieures, 5 dents à la mâchoire supérieure( 2 prémolaires, 3 molaires), longueur de la rangée dentaire : 10 mm :
= Écureuil roux (Sciurus vulgaris)

1.1.2 - Plus de deux crêtes transversales; quatre dents jugales à la mâchoire supérieure; couronne dentaire légèrement concave avec des crêtes alternativement larges et étroites :
= Loir (Glis glis)

1.2 - Dents basses avec des tubercules plus ou moins tronqués par l'usure, 3 dents jugales (molaires).

Tubercules disposés en deux rangées principales longitudinales aux molaires inférieures, en trois rangées aux molaires supérieures; les tubercules des molaires supérieures forment avec l'usure, des lames transversales courbes.

1.2.1 - grande taille( longueur de la rangée dentaire supérieure à 4,2 mm)
-Première lamelle de M1 avec un tubercule externe aussi large que le tubercule interne; talon de M2 avec un tubercule visible quoique incomplètement séparé:
= Rat brun (Rattus norvegicus).

1.2.2 - petite taille( longueur de la rangée dentaire inférieure à 4,2 mm)

1.2.2.1 - Cinq racines à M1 supérieure,très petite taille (longueur de la rangée inférieure de l'ordre de 2,8 mm)
= rat des moissons (Micromys minutus).

1.2.2.2 - Quatre racines à M1 supérieure; longueur de M1 plus faible que M2+M3; tubercule T7 à la première molaire supérieure; 2 ou 3 tubercules accessoires sur le bord externe de la première molaire inférieure; longueur des rangées dentaires généralement inférieures à 4 mm :
= Mulot sylvestre (Apodemus sylvaticus).

1.2.2.3 - Trois racines à M1 supérieure; longueur de M1 sensiblement égale à M2 +M3; pas de tubercule T7 à la première molaire supérieure; pas de petits tubercules accessoires sur le bord externe de la M1 inférieure :
= Souris grise (Mus musculus).

1.3 - Dents assez hautes avec surfaces d'usure planes, avec repli d'émail (prismes) en forme de triangles disposés en alternance; avec racines chez les adultes.

- triangles à bords arrondis, souvent confluents entre eux; petite taille; M1 inférieure avec quatre angles saillants externes et cinq internes :
= Campagnol roussâtre (Clethriomys glareolus).    

2 - Dents jugales sans racines formées de prismes d'émail alternés; triangles à bords anguleux.

2.1 - Première molaire inférieure (M1) à trois triangles clos; les 4ème et 5ème triangles communiquent entre eux largement.

2.1.1 - Boucle antérieure de la M1 inférieure arrondie et étroite, M3 supérieure de type « complexe » c'est à dire ayant trois triangles clos entre les boucles antérieure et postérieure:
= Campagnol souterrain (Pitymis subterraneus).

2.1.2 - Boucle antérieure de M1 inférieure arrondie et large; M3 supérieure de type « simplexe », c'est à dire ayant au plus deux triangles isolés ou confluents entre les boucles antérieures et postérieures:
= Campagnol souterrain provençal (Pitymis duodecimcostatus).

2.2 - Première molaire inférieure avec toujours plus de trois triangles clos.

2.2.1 - M1 inférieure avec plus de cinq triangles.

2.2.1.1 - Boucle antérieure de M1 arrondie; triangles interne et externe approximativement égaux; 2 angles sortant internes à M2:
= Campagnol des champs (Microtus arvalis).

2.2.1.2 - Boucle antérieure de M1 inférieure formant un bec de côté interne; triangles internes et externes dissymétriques; trois angles sortant internes à la M2 supérieure:
= Campagnol agreste (Microtus agrestis).

2.2.2 - M1 inférieure avec cinq triangles clos, le 5ème communiquant souvent avec la boucle antérieure large en forme de pointe de flèche dissymétrique. M1 avec, généralement, 7 angles rentrants:
= Campagnol des neiges (Microtus nivalis).

Clés de déterminationClés de détermination
Les signes distinctifs essentiels sont la taille et la forme du corps, la teinte du pelage, le rapport de longueur entre la tête et le corps d'une part, et la queue d'autre part, la taille des pattes postérieures, la taille relative des oreilles et des yeux, et enfin la forme du museau. Ces animaux étant de taille et de couleur très variables, ces deux éléments seuls ne suffisent pas à les différencier.

La forme, la taille et l'aspect des fèces permettent de tirer certaines conclusions quant à l'espèce de rongeurs dont il s'agit et au degré d'infestation.

EspècesRat noirRat brunSouris grise
MuseauPointuCourtPointu
Longueur de la tête et du corps (mm)150 - 220180 - 250
70 - 110
QueuePlus longue que la tête et le corps.Plus courte que la tête et le corps.Plus longue que la tête et le corps.
Longueur de la queue (mm)180 - 240
150 - 220
60 - 110
Longueur des pattes postérieure s (mm)32 - 40
35 - 45
16 - 21
OreillesMinces, translucides, grandes, sans poils.Épaisses, opaques, à poils fins.Grandes avec quelques poils.
Longueur des oreilles (mm)22 - 27
17 - 23
12 - 15
Poids de l'adulte (g)150 - 250
150 - 400
15 -30
Poids moyen250 g.330 g.16 g.
CouleurGris, noir, brun ou roux, parfois avec ventre blanc.Gris brun, parfois noir avec ventre gris.Variable, gris brunâtre.
FècesLa fiente du rat noir a environ 15 mm de long et a la forme d'une banane.

La fiente fraîche est molle et brillante, pour devenir au bout de 2 à 3 jours friable, sa couleur variant du noir mat au gris.

Éparpillés, en forme de saucisses ou de bananes.

La fiente de surmulot a environ 20 mm de long, et on la trouve sur les itinéraires empruntés par l'animal.

Groupés, mais parfois éparpillés, fuselés ou ellipsoïdaux.

Les fientes de souris mesurent de 3 à 8 mm et sont de forme irrégulière.

Éparpillés, minces et en forme de fuseaux.

MœursFait des terriers, grimpeur agile, réagit à des objets nouveaux, habitudes assez vagabondes.Fait des terriers, peut grimper, bien nager, manifeste une réaction devant les objets nouveaux, peut vivre dans les égouts, habitudes assez conservatrices.Fait parfois des terriers, bon grimpeur, ne réagit pas beau coup devant les objets nouveaux, habitudes assez vagabondes.
LocalisationSe rencontre dans l'ensemble de l'Afrique.Ne se trouve que dans les ports et dans certaines grandes villes de l'intérieur.Dans la majorité des villes qui se sont développées récemment.

VoixVoix

Voix de mammifère

LaisséesLaissées

Description

EmpreinteEmpreinte

Description

VoieVoie

Description

HabitudesHabitudes

Description
Mœurs matutinauxMœurs diurnesMœurs crépusculairesMœurs nocturnes
Itinéraires et pistes

Le chemin emprunté par les rats, comme par exemple le surmulot, conduit le long de murs, de clôtures, ou à travers un bric-à-brac quelconque. Ces itinéraires ne comportent pratiquement jamais de sections en terrain découvert, mais conduisent au contraire à travers des endroits accidentés, souvent dissimulés sous de hautes herbes.

Les chemins empruntés à l'intérieur des bâtiments sont reconnaissables au fait qu'ils sont exempts de poussière. Le contact du pelage des animaux laisse aux murs des taches graisseuses de couleur sombre. Le rat noir, qui n'emprunte en général pas d'itinéraire fixe, peut lui aussi laisser dans des endroits où il passe fréquemment, par exemple dans la charpente, des empreintes graisseuses.

Empreintes de pattes et de queues

Pour obtenir confirmation d'une infestation, on peut répandre dans différents endroits de l'entrepôt une couche uniforme de poudre (talc ou farine), qui permettra ensuite à l'examen de détecter les empreintes de rongeurs. La taille des pattes postérieures renseigne en l'occurrence sur l'espèce à laquelle on a affaire:

  • Pattes postérieures de plus de 30 mm de long: rat noir, surmulot, rat taupe.
  • Pattes postérieures de moins de 30 mm de long: souris domestique, rat multi-mammelé, rat de Polynésie.

Dégâts causés

Les rats laissent derrière eux des particules de grains rongés relativement importantes. Dans le cas du mais, ils ne mangent en général que le germe. Les souris laissent des particules plus petites, aux arêtes vives.

Les rongeurs endommagent par ailleurs les sacs, qui laissent alors échapper des grains éparpillés. Les petits tas de céréales trouvés sous les piles de sacs constituent également un indice tout à fait probant. Au cours des rondes régulières, vérifier l'état des sacs à l'aide d'une lampe de poche.

Vérifier également si les portes, les câbles et le matériel ne sont pas endommagés.

Terriers et nids

En fonction de leur mode de vie respectif, les rongeurs bâtissent des nids dans l'entrepôt ou vivent à l'extérieur, dans des nids ou des terriers. Les trous à rats ont un diamètre de 6 à 8 cm, celui des trous de souris étant de 2 cm On trouve principalement ces trous dans des buissons épais, souvent à proximité des fondations d'un entrepôt.

Urine

Les traces d'urine deviennent fluorescentes aux U.V., d'où l'intérêt d'utiliser une lampe aux U.V., si l'on en possède une, pour la détection des traces d'urine.

Sociabilité

Cycle de vieCycle de vie

Maturité sexuelle
Territorialité
Parade nuptiale
ReproductionAccouplement
Gestation
Mise bas
Portées
Les rongeurs possèdent un important potentiel de reproduction. Ils atteignent leur pleine maturité sexuelle très peu de temps après la naissance et ont plusieurs portées par an, avec un nombre élevé de descendants par portée:
EspècesRat noirRat brunSouris grise
Nombre de portées annuelles6 - 83 - 77
Nombre de descendants par portée4 - 126 - 104 - 8
Durée de la gestation (en jours)21 - 2320 - 2420 - 22
Nourrissage
Ouverture des yeux
Sevrage
Émancipation
Prédateurs
MaladiesMaladies
Les rongeurs sont susceptibles de transmettre à l'homme environ 50 maladies, parmi lesquelles la fièvre typhoïde, la paratyphoïde, la trichinose, la gale, la peste et les fièvres hémorragiques comme le virus Ebola. En outre, les rongeurs peuvent être des vecteurs de maladies affectant les animaux domestiques. Lorsqu'il s'agit d'évaluer une infestation de rongeurs, on oublie la plupart du temps de prendre en compte les problèmes et les frais entraînés par ces maladies.
LongévitéLongévité

RégimeNourriture

Description

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Territoire
Gîte
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)Étage alpin (de 2200 à 3000 m)
Espèces associéesEspèces associées

MigrationRépartition

Répartition globale
Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration / Hibernation

Hibernation

Histoire et traditionsHistoire, littérature, traditions, légendes, religions, mythes, symboles …

HistoireHistoire

StatutStatut

Rareté
CirculationMenaces
Dégâts et nuisances
Les rongeurs figurent parmi les principaux ravageurs des denrées stockées. Dans un certain nombre de pays, les dégâts causés par les rongeurs égalent, voire dépassent ceux occasionnés par les insectes ravageurs.

Il faut cependant souligner que les pertes effectives dépassent de loin les seules quantités ingérées par ces animaux du fait de la contamination des denrées stockées par l'urine, les matières fécales, les poils et les agents pathogènes. Dans la mesure où il est difficile, voire impossible, d'éliminer les souillures laissées par les rongeurs sur la marchandise, les lots infestés doivent bien souvent être déclarés inconsommables par l'homme ou passés en pertes sèches.

Ces dégâts en entraînent fréquemment d'autres :

  • La marchandise coule hors de sacs ou de conteneurs endommagés.
  • Certaines piles de sacs peuvent s'effondrer du fait de l'endommagement des couches inférieures.
  • Le rangement des câbles peut provoquer un court-circuit, qui provoque à son tour la formation d'étincelles et, au bout du compte, un incendie.
  • Les silos et magasins sont susceptibles de s'effondrer du fait de l'évidement ou de l'endommagement de poutres.
  • Les canaux de drainage mis en place autour d'un entrepôt sont également menacés de destruction.
  • Endommagement du matériel et des biens d'équipement (bâches, sacs, palettes, pulvérisateurs, etc.), ainsi que de l'entrepôt (câbles, portes).
ProtectionProtection

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
Les artiodactyles (Artiodactyla)
L'Auvergnat (Homo sapiens gallicus arvernensis)
Les lagomorphes (Lagomorpha)
Les carnivores (Carnivora)
Les chiroptères (Chiroptera)
Les insectivores (Insectivora)
Les rongeurs (Rodentia)
Les périssodactyles (Perissodactyla)
Le dahu (Duhutus montanus)
Sujets plus larges
Racine
Les amphibiens
Les mammifères (Mammalia)
Les oiseaux (Aves)
Les reptiles (Reptilia)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.