Le village de Pélékas (Pélekas) et le « Trône du Kaiser » sur l’île de Corfou

Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]

[Grèce] [Sujet ascendant] [Via Gallica]

Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
Pélékas (Πέλεκας) est un village, situé sur une colline boisée, qui domine la côte ouest de l’île de Corfou ; le point culminant de cette colline a été rendu célèbre par l’empereur allemand Guillaume II qui aimait venir y admirer les paysages de l’île. Ce sommet rocheux est maintenant connu sous le nom de « Trône du Kaiser » et attire de nombreux touristes.

Pélékas compte environ 400 habitants et est le chef-lieu d’une communauté de villages qui comprend cinq autres localités, dont les petites stations balnéaires de Glyfada et d’Avramis. Pélékas fait partie du canton de Paréli (Παρέλιοι / Parélioi) dont le chef-lieu est Kokkini.

SituationSituation

Le village de Pélékas se trouve à 13 km à l’ouest de la ville de Corfou, par la route provinciale Corfou-Pélékas (Επαρχιακή οδός Κέρκυρας-Πέλεκα) ; à 19,5 km au sud-est de la station balnéaire de Paléocastritsa, par la route provinciale Palaiokastrítsa-Pélekas ; à 11 km au nord-ouest de Gastouri ; à 6 km au sud-est d’Ermonès ; à moins d’un kilomètre de la côte occidentale de l’île. L’altitude moyenne de la localité est de 220 m et son point culminant, le « Trône du Kaiser », est à une altitude de 272 m.

Le village de Pélékas sur l’île de Corfou. L'est de Corfou vu depuis le Trône du Kaiser. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).La ligne n° 11 des autocars urbains de Corfou (« Blue Buses ») relie la gare routière de la place Saint-Roch (San Rocco) à Pélékas, 10 fois par jour. Le ligne n° B17 des autocars interurbains de Corfou (« Green Buses ») relie Corfou à Glyfada 8 fois par jour en 45 min.

VisitesVisites

Village grecLe village de Pélékas (Πέλεκας / Pélekas)
Le village de Pélékas sur l’île de Corfou. L'église Saint-Nicolas et Saint-Antoine (auteur Marc Ryckaert). Cliquer pour agrandir l'image.Pélékas est un bourg de moyenne montagne, perché sur le flanc sud d’une colline escarpée. Son architecture est celle d’un village grec traditionnel plutôt banal mais non dépourvu de charme, avec des maisons peintes de différentes couleurs. Cette architecture ne porte pas la marque de l’influence vénitienne, contrairement à celle des villages du nord-ouest de l’île. La localité est encore à l’écart du tourisme de masse, malgré l’attrait de son belvédère.

Le village possède cependant deux églises pittoresques : l’église Saints-Nicolas et Antoine (Αγίων Νικολάου και Αντωνίου) est une église du XVIIIe siècle avec une iconostase en albâtre ; l’église Notre-Dame Odigitria (Θεοτόκος Οδηγήτρια) (« qui montre le chemin »), également du XVIIIe siècle, est dédiée à la Mère de Dieu ; elle se trouve sur la place principale du village, à côté du monument aux morts.

BelvédèreLe belvédère du Trône de l’Empereur Guillaume (Παρατηρητήριο του Κάιζερ Γουλιέλμου)
Le sommet rocheux de la colline de Pélékas est occupé par un belvédère qui fut aménagé par l’empereur d’Allemagne Guillaume II. Le Kaiser aimait venir y contempler l’île de Corfou depuis son palais d’été de l’Achilléion qui se trouvait à environ 15 km à l’est, soit environ deux heures à cheval ; l’empereur séjourna à Corfou au printemps, entre les années 1908 et 1914. Depuis lors ce belvédère est nommé le « Trône du Kaiser ». Le belvédère a été construit sur l’emplacement d’anciennes fortifications.

La vue sur l’île est, en effet, spectaculaire, presqu’à 360 degrés, sur le centre de l’île de Corfou, en particulier au coucher du soleil.

Le « Trône du Kaiser » se trouve à environ une demi-heure de marche et 50 m de dénivelé, depuis le centre du village, par une route en lacets. Une petite aire de stationnement permet d’y venir en automobile.

Le village de Pélékas sur l’île de Corfou. Le Trône du Kaiser à Pelekas. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).Le village de Pélékas sur l’île de Corfou. L'est de Corfou vu depuis le Trône du Kaiser. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).Le village de Pélékas sur l’île de Corfou. Le nord-ouest de Corfou vu depuis le Trône du Kaiser. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).Le village de Pélékas sur l’île de Corfou. Le mont Agioi Deka vu depuis le Trône du Kaiser. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).Le village de Pélékas sur l’île de Corfou. Le nord-est de Corfou vu depuis le Trône du Kaiser. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).
Plage équipéeLa plage de Kondogialos (Παραλία Κοντογιαλός / Paralía Kontogialós)
Comme rien n’est jamais simple en Grèce, la plage de Pélékas ne se trouve pas à Pélékas, mais dans le hameau d’Avramis (Αβράμης / Avrámis), et ne se nomme pas plage de Pélékas mais plage de Kondogialos (Παραλία Κοντογιαλός), ou Kontós Gialós (Κοντός Γιαλός), un village situé au sud de la plage et rattaché au village de Sinaradès.

Depuis le village de Pélékas on peut accéder à la plage par deux routes escarpées : une des routes mène à l’extrémité nord-ouest de la plage qui est restée relativement calme ; l’autre route conduit à l’extrémité sud-est de la plage, près d’un énorme hôtel avec ses bars et ses restaurants, où se concentrent la plupart des équipements.

Village grecLe village de Glyfada (Γλυφάδα / Glyfáda)
Glyfada est une petite station balnéaire située à 1 km à vol d’oiseau à l’ouest de Pélékas ; la distance est beaucoup plus longue par la route en épingles à cheveux, près de 4 km. Venant de Corfou, à 16 km, on peut aussi accéder à Glyfada en prenant une petite route sur la droite, peu après la sortie de Kokkini.

Glyfada se trouve au bord d’une crique formée par deux promontoires rocheux ; la station profite d’une belle plage de sable fin et doré, de près d’un kilomètre de longueur et de bonne largeur ; cette plage est en grande partie équipée, notamment devant l’hôtel Louis Grand, avec de nombreux bars de plage et tavernes. Glyfada est une station balnéaire tranquille et assez chic qui convient aux familles avec enfants, avec cependant un ressac assez fort.

Depuis l’extrémité nord-ouest de la plage de Glyfada (Παραλία Γλυφάδας), il est possible d’accéder à une autre plage, plus isolée, la plage des Myrtes.

PlageLa plage des Myrtes (Παραλία της Μυρτιώτισσας / Paralía tis Myrtiótissas)
Le village de Pélékas sur l’île de Corfou. La plage des Myrtes (auteur Maczopikczu). Cliquer pour agrandir l'image.La plage des Myrtes (Παραλία της Μυρτιώτισσας) doit son nom à celui d’un petit monastère, Notre-Dame des Myrtes, situé à environ 500 m à l’ouest de cette plage.

La plage de Myrtiotissa est difficilement accessible : on peut y accéder à pied depuis la plage de Glyfada par un sentier assez difficile, de 50 m de dénivelé, qui contourne le promontoire escarpé qui sépare les deux plages ; on peut aussi y accéder en automobile par une route bétonnée, mais étroite et pentue, qui descend du village de Kokkini.

En raison de son accès difficile cette plage a été épargnée par le tourisme de masse et elle est restée à peu près naturelle, sans restauration directement sur la plage, pas même de location de chaises longues ou de parasols. Pour cette même raison la plage des Myrtes est appréciée par les nudistes de tous poils … qui se réservent plutôt la partie sud de la plage, à l’abri des rochers.

La plage de Myrtiotissa passe pour être une des plus belles plages de Grèce et ce n’est pas immérité : encore une relative tranquillité, un cadre enchanteur, du sable fin et doré, des eaux limpides, profondes et poissonneuses propices à la pêche en apnée … mais l’érosion rétrécit la plage de façon inexorable.

Une petite taverne se trouve à 200 m au-dessus de la plage, sur la petite route d’accès ; on peut aussi s’y garer si on est venu jusque là en automobile.

Monastère orthodoxeLe monastère de la Très Sainte Mère de Dieu des Myrtes (Μονή Υπεραγίας Θεοτόκου Μυρτιδίων / Moní Yperagías Theotókou Myrtidíon)
Le village de Pélékas sur l’île de Corfou. Le monastère des Myrtes (auteur Denis Gusachkov). Cliquer pour agrandir l'image.Le monastère Notre-Dame des Myrtes se trouve au bas des pentes sud du mont Saint-Georges (Όρος του Αγίου Γεωργίου) ; on peut y accéder en automobile depuis Vatos (Βατός / Vatós) par une piste qui contourne le flanc oriental du mont Saint-Georges ; à pied, on peut accéder au monastère depuis la plage des Myrtes en parcourant 500 m en montée. Le monastère se trouve au milieu d’une oliveraie entourée d’un peuplement de cyprès et de myrtes.

Coordonnées géographiques : 39°35’49,56” Nord ; 19°47’36,81” Est.

Aller au monastère de Myrtiotissa avec Google Maps (39.597327, 19.793237).

Selon la tradition, le monastère Notre-Dame des Myrtes (Παναγία Μυρτιώτισσα / Panagía Myrtiótissa) daterait du XIVe siècle et aurait été fondé par le fils d’un pacha turc converti au christianisme après sa capture par les Vénitiens. Les bâtiments actuels datent du XIXe siècle ; ils sont entretenus par un unique moine.

Site sur la Toile : www.mirtidiotissa.com

Informations pratiquesInformations pratiques

MétéorologieMétéo et prévisions

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Via Gallica > Grèce > Mer Ionienne > Île de Corfou > Kokkíni > Pélekas
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Sujets plus larges
Grèce
Carte interactive de l’île de Corfou en mer Ionienne
La ville de Corfou (Kérkyra) dans l’île de Corfou
La ville de Gastouri (Gastoúri) sur l’île de Corfou
La ville de Lefkimi (Lefkímmi) sur l’île de Corfou
La ville d’Argyradès (Argyrádes) sur l’île de Corfou
La ville de Moraïtika (Moraïtika) sur l’île de Corfou
La ville de Kokkini (Kokkíni) sur l’île de Corfou
La ville de Lakonès (Lákones) sur l’île de Corfou
La ville d’Agros (Agrós) sur l’île de Corfou
La ville de Sidari (Sidári) sur l’île de Corfou
La ville de Nymfès (Nýmfes) sur l’île de Corfou
La ville de Kassiopi (Kassiópi) sur l’île de Corfou
La ville d’Ypsos (Ýpsos), ou Ipsos, sur l’île de Corfou
[Sujet ascendant] [Page d’accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site
Chercher sur la Toile 
Recommander cette page 
Recommander ce site 
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.