La ville d’Argyradès (Argyrádes) sur l’île de Corfou

Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]

[Sujet précédant] [Grèce] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Via Gallica]

Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
Le village d’Argyradès est le chef-lieu d’un canton de l’île de Corfou, le canton de Korissia (Κορισσία), situé dans le sud de l’île. Le canton de Korissia est un canton rural, d’une population d’environ 5 000 habitants ; les localités les plus peuplées sont Périvoli, Argyradès, Pétriti et Saint-Georges d’Argyradès et Marathias. Les belles plages du canton ont été épargnées, jusqu’à présent, par la cupidité des promoteurs immobiliers, à l’exception de Saint-Georges.
ÉtymologieÉtymologie et toponymie
La légende veut que le toponyme « αργυράδες » proviendrait du nom de la célèbre famille byzantine des Argyropoulos (Αργυροπούλου), qui aurait possédé de nombreuses propriétés dans la région. Cependant cette étymologie est douteuse car les Argyropoulos, descendant de la dynastie des Argyre (Αργυρός) dont l’un des membres fut le lamentable empereur byzantin Romain III Argyros (Ρωμανός Γ΄ Αργυρός), ne quittèrent pas Constantinople après la prise de la ville par les Turcs et collaborèrent avec l’occupant ottoman.

Le mot grec árgyros (άργυρος) signifie « argent », le métal blanc et brillant ; il se peut qu’il y ait eu une mine d’argent, dans cette région, qui donna son nom à Argyradès (Αργυράδες / Argyrádes).

SituationSituation

La ville d’Argyradès se trouve à 30 km de Corfou par la route côtière de l’est et à 40 km par la route de l’intérieur ; la seconde ville de l’île, Lefkimmi, se trouve à 10 km à l’est. La ligne d’autocars interurbains B1 de la compagnie « Green Buses », à destination de Kavos, dessert les villages d’Argyradès, de Marathias et de Périvoli.

La ville d’Argyradès sur l’île de Corfou. Situation de la commune. Cliquer pour agrandir l'image.Le canton de Korissia, dont Argyrades est le chef-lieu, occupe la partie la plus étroite de l’île de Corfou et domine le golfe de Lefkimmi, à l’est, et la vaste baie d’Agios Georgios, à l’ouest, entre le cap Konsta (Άκρα Κόνστα / Ákra Kónsta), au nord, et le cap Mégachoros (Άκρα Μέγας Χορός / Ákra Mégas Chorós), au sud. La côte ouest du canton possède la plus longue plage de l’île qui s’étend, sur environ 10 km, entre la lagune de Korissia et le cap Mégachoros ; cette plage est faite de sable doré, mais est souillée au nord par la station balnéaire d’Agios Georgios.

Le canton de Korissia, d’une superficie de près de 28 km², est couvert en grande partie de basses collines où est cultivé l’olivier.

VisitesVisites

Village grecLe village d’Argyrades (Αργυράδες / Argyrádes)
La ville d’Argyradès sur l’île de Corfou. Le village (auteur Pawel Wierzchowiecki). Cliquer pour agrandir l'image dans Panoramio (nouvel onglet).Argyrades est un village traditionnel d’environ 700 habitants qui vivent principalement de la culture de l’olivier. Le village s’est développé à l’époque de la domination vénitienne ; la première mention historique du village date de 1508 ; pendant les décennies qui suivirent le village eut à subir des incursions de pirates turcs, notamment, en 1537, lors du siège de l’île par les Ottomans conduits par Barberousse.

L’architecture du village est caractérisée par des petites maisons serrées les unes contre les autres, avec souvent un portail intérieur de communication entre les maisons, ou un passage, au-dessus d’une ruelle étroite, qui reliait des maisons appartenant souvent à des parents d’une même famille ; les caves des maisons sont souvent munies de meurtrières dans un but défensif. Le village possède deux églises : l’église Saint-Jean (Άγιος Ιωάννης) et l’église du monastère de la Sainte-Trinité (Μοναστήρι της Αγίας Τριάδας), datant de 1635, qui possède un très beau campanile vénitien. Bien qu’il se trouve sur la route principale du sud de l’île, le village d’Argyrades est peu visité par les touristes et on peut s’y promener en toute tranquillité.

Village grecLe village de Boukari (Μπούκαρης / Boúkaris)
La ville d’Argyradès sur l’île de Corfou. Le port de Boukari (auteur Peter Mooshofer). Cliquer pour agrandir l'image dans Panoramio (nouvel onglet).La grande route côtière de l’est de l’île se termine à Moraïtika, juste avant Messongi (Μεσογγή / Mesongí), et rejoint la route principale du sud de l’île. Si l’on veut découvrir la côte orientale du canton de Korissia, le long de la baie de Lefkimmi, il faut quitter Moraïtika en tournant à gauche au rond-point qui se trouve à la sortie de la ville, se diriger de Messongi, puis franchir la rivière Messongi et retrouver la côte à Psaras (Ψαράς).

La petite route côtière, ombragée, très pittoresque et peu fréquentée, suit de très près le littoral et conduit, en 3 km, jusqu’à un premier village côtier, le village de pêcheurs de Boukari (Μπούκαρης) ; sur le petit port un restaurant de poissons frais, de fruits de mer et de crustacés est l’occasion de faire une halte. Boukari se trouve au pied d’un promontoire, couvert d’une dense végétation, où d’agréables promenades digestives sont possibles. La pointe de ce promontoire se nomme le cap de Boukari (Άκρα Μπούκαρι / Ákra Boúkari) ; ce cap marque le début, à l’ouest, du golfe de Lefkimmi, tandis que le cap de Lefkimmi en marque la fin, à l’est.

Aller au village de Boukari avec Google Maps (39.458872, 19.979556).

Village grecLe village de Pétriti (Πετρίτη / Petríti)
La ville d’Argyradès sur l’île de Corfou. Le port de Petriti (auteur Frédéric Boursicot). Cliquer pour agrandir l'image dans Panoramio (nouvel onglet).La route du littoral continue, en corniche, sur le flanc escarpé du promontoire jusqu’à un autre village de pêcheurs, devenu, depuis les années 1970, une petite station balnéaire qui compte de nos jours 600 habitants, Pétriti (Πετρίτη) ; là aussi quelques « psarotavernes » (Ψαροταβέρνα, taverne à poissons), spécialisées dans le poisson frais, attendent les visiteurs ; sur le port, des bateaux proposent des excursions jusqu’au cap de Lefkimmi. Si l’on veut se baigner il vaut mieux se rendre, par l’intérieur des terres, jusqu’au village de Notos (Νότος), qui possède une belle plage de sable fin, entourée d’une pinède, au fond d’une crique rocheuse. Pétriti est le terminus de la ligne B2 des « Green Buses ».

Aller à la plage de Notos avec Google Maps (39.447950, 20.004330).

On peut rejoindre la route principale du sud et Argyrades par de petites routes qui traversent des villages agricoles comme Kouspadès (Κουσπάδες) et Agios Nikolaos (Άγιος Νικόλαος).

Village grecLe village de Saint-Georges d’Argyradès (Άγιος Γεώργιος Αργυράδων / Ágios Geórgios Argyrádon)
La station balnéaire de Saint-Georges d’Argyradès se trouve dans le nord-ouest du canton d’Argyrades, juste au sud de la lagune de Korissia, lagune qui ne se trouve pas dans le canton de Korissia, mais dans le canton de Méliteieis … Saint-Georges d’Argyrades est souvent nommé Saint-Georges du sud pour le distinguer de Saint-Georges de Pagi, situé au nord de Paléokastritsa, nommé Saint-Georges du nord. Saint-Georges se trouve à environ 3 km à l’ouest d’Argyrades. La ligne B5 des autocars « Green Buses » a son terminus à Agios Georgios.

La station connaît un développement important et mal maîtrisé, sur le modèle de Sidari ou de Kavos, sous l’influence des voyagistes anglais ; la station s’étend sur environ 2 km et a une population résidente d’environ 500 habitants. Saint-Georges dispose d’une belle plage équipée, mais profite surtout de la splendide plage sauvage d’Issos qui constitue la partie sud du Lido de la lagune de Korissia, mais qui est en zone protégée.

Village grecLe village de Marathias (Μαραθίας / Marathías)
Le village de Marathias se trouve à peine à 2 km au sud-est d’Argyrades, un peu à l’écart de la route départementale ; le nom de la localité provient du nom du fenouil en grec (μάραθος / márathos). En contrebas du village, à l’arrière d’une belle plage, s’est développée une petite station balnéaire, bien plus agréable que Saint-Georges, avec plusieurs tavernes et des hébergements en maisons d’hôtes. Un petit ruisseau côtier se jette sur la plage. On peut accéder à la plage depuis Argyrades ou depuis Marathias ; les bifurcations vers la plage (Παραλία Μαραθιά / Paralía Marathiá) sont bien indiquées sur la route départementale menant à Lefkimmi.
Village grecLe village de Périvoli (Περιβόλι / Perivóli)
Périvoli se trouve à environ 4 km au sud-est d’Argyrades ; la route contourne le village par une rocade, ce qui préserve la tranquillité de ce village agricole ; le village compte près de 1 400 habitants. Le toponyme « περιβόλι » signifie « verger ». On peut quitter la route départementale pour admirer les vieilles maisons de pierres du village, voire y faire une pause-déjeuner à base de plats typiques et roboratifs comme la saucisse de campagne (χωριάτικο λουκάνικο / choriátiko loukániko). La plage de Périvoli est la plage de Sainte-Barbe.
Village grecLe village de Sainte-Barbe (Αγία Βαρβάρα / Agía Varvára)
La plage Sainte-Barbe débute tout près de la plage de Marathias et s’étend vers le sud-est, sur près de 2 km, presque jusqu’au cap de Mégachoros (Μέγας Χορός) ; l’extrémité de la plage, en contrebas de la falaise, est fréquentée par les nudistes. Depuis la plage de Marathias, on peut accéder à pied à la plage d’Agia Varvara, en traversant à gué la petite rivière qui sépare les deux plages ; en automobile, on ne peut accéder à la plage Sainte-Barbe que depuis le village de Périvoli. Le village d’Agia Varvara, regroupé sur la colline juste au-dessus de la plage, abrite encore quelques pêcheurs.

Aller à la plage Sainte-Barbe avec Google Maps (39.413327, 19.985854).

Informations pratiquesInformations pratiques

MétéorologieMétéo et prévisions

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Via Gallica > Grèce > Mer Ionienne > Île de Corfou > Argyrádes
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Carte interactive de l’île de Corfou en mer Ionienne
La ville de Corfou (Kérkyra) dans l’île de Corfou
La ville de Gastouri (Gastoúri) sur l’île de Corfou
La ville de Lefkimi (Lefkímmi) sur l’île de Corfou
La ville d’Argyradès (Argyrádes) sur l’île de Corfou
La ville de Moraïtika (Moraïtika) sur l’île de Corfou
La ville de Kokkini (Kokkíni) sur l’île de Corfou
La ville de Lakonès (Lákones) sur l’île de Corfou
La ville d’Agros (Agrós) sur l’île de Corfou
La ville de Sidari (Sidári) sur l’île de Corfou
La ville de Nymfès (Nýmfes) sur l’île de Corfou
La ville de Kassiopi (Kassiópi) sur l’île de Corfou
La ville d’Ypsos (Ýpsos), ou Ipsos, sur l’île de Corfou
Sujets plus larges
Grèce
L'île de Corfou en mer Ionienne
[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d’accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site
Chercher sur la Toile 
Recommander cette page 
Recommander ce site 
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.