AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

La ville de Pyli, île de Kos

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d'accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
Pyli est une petite ville, d'environ 2500 habitants, de l'île de Kos dans le Dodécanèse. Pyli est un village essentiellement agricole : c'est le royaume de la tomate.

L'ancienne ville de Pyli (en grec : Παλιό Πύλι) fut la capitale de l'île de Kos à l'époque byzantine.

ÉtymologieÉtymologie et toponymie
Pyli (en grec : Πυλί) se nommait autrefois « Peli ».

SituationSituation

MétéorologieMétéo et prévisions
Pyli est située au centre de l'île de Kos, à 17 km à l'ouest de la capitale Kos.

Depuis la route principale de Kos, on doit prendre sur la gauche une petite route qui monte en direction de la montagne. À 2 km avant d'arriver à Pyli, il y a un petit étang près de Linopotis, qui est utilisé pour irriguer les cultures dans la plaine. À peu près à 3-4 km au sud-est, on aperçoit les ruines de Paléo Pyli.

On peut aussi arriver à Pyli depuis Asfendiou ; une petite route traverse la campagne vers Lagoúdi et continue vers Amaniou, où il y a un embranchement vers Paléo Pyli.

Depuis Pyli, on peut se rendre en bus à Marmari, à environ 4 km au sud, qui possède une large plage de sable très agréable.

VisitesVisites

Pyli se trouve au milieu d'une plaine verdoyante plantée de grands oliviers ; autour de sa belle place centrale se pressent ses maisons traditionnelles de pierre et quelques tavernes.
La Maison-musée de Pyli
La « Maison de Pyli » (Pyliotiko Spiti) est un petit musée qui présente une maison traditionnelle de Pyli telle que ses propriétaires l'ont laissée il y a un peu plus de 70 ans. La vieille maison comprend trois pièces : la cuisine, le salon et la chambre à coucher avec les meubles d'origine.
La Source de Pyli
À une centaine de mètres de la maison-musée, se trouve la célèbre source d'eau de Pyli. La fontaine alimentée par la source est un bâtiment carré, avec un toit plat, qui date de l'époque de l'occupation ottomane (1592) ; l'eau s'écoule de la fontaine par six becs.

L'eau de la source de Pyli est acheminée par des canaux aux terrains voisins ; la source alimente aussi en eau potable des localités de l'île, en particulier la ville de Kardamena.

Le Tombeau de Charmylos (Charmyleion)
Le Charmyleion de Pyli sur l'île de Kos (auteur Sophia Karagianni). Cliquer pour agrandir l'image dans Panoramio (nouvel onglet).À côté de la source de Pyli, et pas très loin du hameau d'Amaniou, se trouve le tombeau de Charmylos (Χαρμύλος), fils de Chairylos, qui fut un héros mythique et un roi de Kos dans l'antiquité. Le tombeau est balisé comme « Charmylos Heroon », un hérôon étant, dans la Grèce antique, un monument édifié au-dessus de la sépulture d'un héros. Le monument, nommé Charmyleion, date de la fin du IVe siècle ou du début du IIIe siècle avant JC. Le bâtiment est entouré d'une clôture.

Le tombeau est un monument rectangulaire, couvert d'une voûte en berceau, avec, dans chaque mur latéral, six niches qui étaient obturées par de grosses pierres : ces douze niches voûtées sont les tombes de Charmylos, de sa famille et de ses descendants. La face avant du monument était recouverte de marbre blanc, dont un fragment se trouve dans l'église de la Sainte-Croix qui fut édifiée au-dessus de la tombe. Sur la façade de l'église, une inscription indique que le monument est dédié à Charmylos et aux douze dieux de l'Olympe.

L'Église de la Sainte-Croix (Stavros)
L'église de la Sainte-Croix (Σταύρος) a été édifiée au-dessus du tombeau de Charmylos, en utilisant beaucoup de marbre pris sur ce monument. C'est une petite église médiévale à une seule nef ; sa façade avant comporte deux blocs de grès portant une croix chrétienne primitive en bas-relief.
Paléo Pyli
Les ruines de Paléo Pyli sur l'île de Kos (auteur Michal Osmenda). Cliquer pour agrandir l'image dans Flickr (nouvel onglet).Les ruines de Paléo Pyli sur l'île de Kos (auteur Michal Osmenda). Cliquer pour agrandir l'image dans Flickr (nouvel onglet).Les ruines de la ville médiévale de Pyli, la vieille Pyli (Palaio Pyli, Παλαιό Πυλί), se trouve à 3 km au sud-est de la nouvelle ville de Pyli que l'on aperçoit en contrebas ; l'ancienne ville de Paléo Pyli s'étend sur la pente occidentale du mont Dikeos, à une altitude d'environ 300 mètres.

On peut aussi atteindre Paléo Pyli en venant d'Asfendiou et de Zia : en sortant de Zia, prendre à gauche et suivre les indications pour Pyli ; juste avant le village de Pyli, un embranchement sur la gauche mène aux vastes ruines du village médiéval ; un sentier bien balisé mène au-delà des vestiges des maisons et monte jusqu'au château perché au sommet des rochers.

Paléo Pyli fut la capitale de l'île de Kos sous l'Empire byzantin. Il n'en reste que de maigres ruines comprenant les vestiges du village et les ruines du château de Peripatos ; trois chapelles, décorées de fresques dont il reste des fragments, sont en cours de restauration ; les plus anciennes datent du XIe siècle.

Le village fut abandonné en 1830, à la suite d'une épidémie de choléra.

Le Château de Peripatos
Les ruines du château de Paléo Pyli sur l'île de Kos (auteur Bazylek100). Cliquer pour agrandir l'image dans Flickr (nouvel onglet).Les ruines du château de Paléo Pyli (auteur Edvardas Vaišvila). Cliquer pour agrandir l'image.Le château de Peripatos à Pyli commença a être érigé dès la fin du XIe siècle (1093), à l'époque byzantine, sous le règne de la dynastie macédonienne de l'Empire byzantin, qui régna du IXe au XIe siècle. Le château fut bâti au nord-ouest du monastère Sainte-Marie qu'avait fondé Christodoulos Latrinos, mais après le départ de Christodoulos pour Patmos. La forteresse fut construite dans le but de fortifier l'île contre les attaques des Turcs et des pirates, et d'être en mesure de contrôler la côte de l'Asie Mineure.

La forteresse fut construite en plusieurs phases, selon un plan à peu près rectangulaire qui suivait la forme du rocher ; le château était comme le prolongement de la roche escarpée et était à peine discernable depuis la mer.

La forteresse de Paléo Pyli sur l'île de Kos (auteur Karelj). Cliquer pour agrandir l'image.Lorsque l'île de Kos fut conquise par les Chevaliers Hospitaliers de Saint-Jean au début du XIVe siècle, le château fut restauré et renforcé, afin d'assurer la défense de la région. Dans la structure du bâtiment, on reconnaît l'influence des Chevaliers de Saint-Jean : la forteresse dispose de trois enceintes, l'enceinte extérieure étant rectangulaire. Peripatos devint l'une des forteresses-clés de l'Ordre de Saint-Jean à Kos.

La porte principale du château de Paléo Pyli sur l'île de Kos (auteur giorgos-nes-7). Cliquer pour agrandir l'image dans Flickr (nouvel onglet).La porte principale — dans la partie sud du château — existe toujours ; elle est accessible par un escalier de pierre ; mais les sept tours de l'enceinte extérieure du château gisent en ruines. À l'intérieur de la forteresse, deux citernes étaient utilisées pour recueillir l'eau de pluie ; on peut encore les voir. On accède au château en 15 min, par un sentier situé à gauche d'une source, là où se termine la route goudronnée.

Les ruines de Paléo Pyli sur l'île de Kos (auteur Zebrafink74). Cliquer pour agrandir l'image dans Flickr (nouvel onglet).Tortue d'Hermann à Paléo Pyli sur l'île de Kos (auteur H. Zell). Cliquer pour agrandir l'image.Le site du château de Paléo Pyli offre un panorama exceptionnel sur le versant nord du mont Oromedon et sur la côte nord de l'île de Kos, avec Marmari et le marais salant d'Alykes, puis, au large, les îles de Kalymnos et de Pserimos, et la côte ouest de l'Asie Mineure qui se dessine à l'horizon, avec la presqu'île de Bodrum.

On y pique-niquera avec bonheur en admirant le paysage. Peut-être une des tortues d'Hermann de la sous-espèce orientale (Testudo hermanni ssp boettgeri) qui fréquentent le site s'invitera-t-elle au festin…

L'Église Notre-Dame de la Présentation
Église de Paléo Pyli sur l'île de Kos (auteur Tedmek). Cliquer pour agrandir l'image.Le monastère Sainte-Marie de Kastrianon fut fondé au XIe siècle, sur la colline Kastrianon à Pyli, par le moine, fondateur de plusieurs monastères, Christodoulos Latrinos (Χριστόδουλος Λατρηνό) lorsque, ayant quitté Strovilo en Asie Mineure, il vint à Kos en 1082. Le moine — qui sera béatifié — quitta ensuite Kos pour aller fonder à Patmos le monastère Saint-Jean l'Évangéliste (1088).

L'église du monastère fut dédiée à Sainte-Marie, mais est aujourd'hui dédiée à Notre-Dame de la Présentation (Panagia Ypapanti, Παναγία Υπαπαντή), la présentation du Christ au Temple.

L'église Panagia Ypapanti est une église à nef unique ; elle conserve des vestiges de peintures murales hagiographiques du XIVe siècle, une merveilleuse icône en bois sculpté et des colonnes antiques prises sur le temple grec de Déméter qui se trouvait à proximité.

L'Église Saint-Antoine
L'église Saint-Antoine (Agios Antonios) se trouve dans la partie sud-est du village de Paléo Pyli. Cette petite église médiévale date de l'époque des Chevaliers de Saint-Jean.

C'est une église à une seule nef ; la voûte de l'église comporte une peinture murale du XVIe siècle qui représente un prêche de Saint-Antoine ; des tombes ont été découvertes à l'intérieur.

L'Église Saint-Michel-Archange
L'église Saint-Michel-Archange à Paléo Pyli sur l'île de Kos (auteur losangeles1947). Cliquer pour agrandir l'image dans Flickr (nouvel onglet).L'église des Saints-Archanges est située au sud-ouest du village de Paléo Pyli ; des trois églises de Paléo Pyli c'est celle qui est située le plus bas. Elle est dédiée aux saints archanges Michel et Gabriel.

La partie orientale du bâtiment principal date de la période byzantine ; l'église fut agrandie vers l'ouest, pendant la période des Chevaliers, par l'ajout d'une pièce haute ; un pronaos rectangulaire fut ajouté plus tard où une tombe fut découverte. L'église possède deux entrées dans la partie ouest et deux fenêtres rectangulaires. À l'extérieur, au sud, se trouvent les restes d'un gracieux arc latin d'un type habituellement vu sur Rhodes ou sur Chypre.

L'église Taxiarches possède des fresques assez bien préservées datant du XIVe au XVIe siècle, surtout des scènes de la vie du Christ, notamment une belle « Trahison du Christ par Judas » sur la voûte nord.

Le Temple de Déméter
Peut-être un fragment du temple de Déméter à Paléo Pyli sur l'île de Kos (auteur Tedmek). Cliquer pour agrandir l'image.Le temple de Déméter et de sa fille Perséphone était situé dans la zone de plaine au nord-est de la colline Psoriari au lieu-dit Kiparissi. Le temple datait du début du IVe siècle avant JC ; il faisait partie de l'ancienne cité d'Alention.

Le temple de Déméter fut fouillé en 1929 : sept statues qui représentent Déméter et sa fille Perséphone furent découvertes, ainsi qu'une statue d'Hadès et la base d'une autre statue ; ces pièces archéologiques sont aujourd'hui exposées au musée de Kos.

Histoire et traditionsHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

TraditionsTraditions
Chaque 23 avril, Pyli organise une course de chevaux, avec, comme prix, un œuf de Pâques ; l'œuf est ensuite cassé sur le front du cheval gagnant ; cette coutume remonterait à la haute antiquité.

InformationsInformations pratiques

Information généraleInformation générale
Un circuit intéressant est de prendre le bus à Cos jusqu'à Zia, puis de faire à pied le trajet de Zia à Pyli ; on peut ensuite retourner en bus à Kos depuis Pyli.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Le village de Marmari, île de Kos
Sujets proches
L'île de Kos - Carte interactive
La ville de Kos, ou Cos, île de Kos
Le site de l'Asclépiéion de Kos, île de Kos
La ville d'Asfendiou, île de Kos
La ville de Pyli, île de Kos
La ville d'Andimahia, ou Antimachia, île de Kos
La ville de Kardamena, île de Kos
La ville de Kéfalos, île de Kos
L'île de Kos en mer Égée - L'histoire de l'île
Sujets plus larges
Page d'accueil
L'île de Kos, ou Cos, en mer Égée
L'île de Symi en mer Égée
L'île de Rhodes en mer Égée
Sujet précédant ] [ Sujet ascendant ] [ Sujet suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.