AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le village de Tigkaki, ou Tigaki, île de Kos

[Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d’accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
Tigkaki et le lac d'Alikes vus depuis Zia à Kos (auteur GanMed64). Cliquer pour agrandir l'image.Tigkaki est une petite station balnéaire de la côte nord de l’île de Kos, avec une vue sur l’île de Psérimos. Depuis Tigkaki, on aperçoit aussi les silhouettes de Kalymnos et de la péninsule de Bodrum en Turquie. Le village ne compte que quelques centaines de résidents permanents.

La station était traditionnellement le lieu de villégiature des habitants des bourgs de la montagne (Asfendiou, Zia, Pyli …) ; mais la station a connu un développement important au cours des dernières décennies, avec la construction d’hôtels et d’appartements le long de sa côte de sable blanc, mais aussi à l’intérieur des terres agricoles.

ÉtymologieÉtymologie et toponymie
Tigkaki est parfois écrit Tigaki, ou encore Tingaki, et s’écrit en grec Τιγκάκι.

SituationSituation

MétéorologieMétéo et prévisions
Le village de Tigkaki est situé à 11 km à l’ouest de la ville de Kos, à 7 km au nord de la ville d’Asfendiou, et à quelques kilomètres de la station de Marmari dont elle est séparée par le lac salé d’Alikes.

Depuis Kos, on peut se rendre à Tigkaki par la route principale qui traverse l’île sur toute sa longueur, en sortant sur la droite à Zipari. Cependant il est plus agréable d’emprunter, depuis Kos, une petite route qui part de la sortie sud-ouest de Kos ; cette petite route, calme et à peu près plate, serpente à travers les terres agricoles au milieu des champs de pastèques et de tomates.

VisitesVisites

La Plage de Tigkaki
Une plage de Tigkaki à Kos (auteur H. Zell). Cliquer pour agrandir l'image.Tigkaki possède l’une des plus belles plages de sable de l’île de Kos. Les eaux de la plage sont très peu profondes en faisant une plage idéale pour les familles avec des enfants en bas âge et pour ceux qui ne sont pas de bons nageurs. Il y a aussi presque toujours de la brise le long de cette côte, ce qui permet la pratique de la planche à voile.

La plage est longue et étroite, et assez fréquentée, mais plus on va vers le sud-ouest, plus elle s’élargit et s’éloigne de la circulation de la route.

Un peu avant la plage de Tigkaki, on trouve la plage de Boat Beach (en raison de la présence d’une épave de navire) qui est moins fréquentée.

Le Lac Salé d’Alikes (Alyki)
Le lac salé d'Alikes sur l'île de Kos (auteur Gan Med64). Cliquer pour agrandir l'image.À l’ouest de Tigkaki, entre Tigkaki et la station balnéaire de Marmari, se trouve le lac salé d’Alyki (Αλίκη), dont les marais salants produisirent jusqu’à 1000 tonnes de sel par an. Aujourd’hui, le lac est devenu un parc naturel protégé où il est agréable de se promener et de découvrir la faune aquatique. Après un hiver humide, le lac est en eau jusqu’au mois de juillet.

Flamants roses sur le lac d'Alikes à Kos (auteur Atli Hardarson). Cliquer pour agrandir l'image dans Flickr (nouvel onglet).Au printemps, en mars et en avril, le marais d’Alykes est une halte appréciée par les oiseaux migrateurs, en particulier par les flamants roses (Phoenicopterus roseus) que l’on peut voir en vol ou se nourrissant dans l’eau peu profonde du marais.

Le marais est séparé du rivage par une barrière de dunes de un à deux mètres de hauteur ; au niveau de l’effluent du marais se trouve une zone de nidification de tortues de mer caouanne, ou tortues carette (Caretta caretta).

Histoire et traditionsHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire
C’est sur ces plages de sable, entre Lambi et Tigkaki, que débarquèrent les troupes de la Wehrmacht en 1943, pour reconquérir l’île de Kos après la capitulation de l’Italie.

InformationsInformations pratiques

Information généraleInformation générale
HôtelsHôtels
Capo di Kos
En 2012, le voyagiste français FRAM a ouvert à Tigkaki un hôtel-club Framissima, le Capo di Kos, ainsi qu’un Framéco, le Corali.
RestaurantsRestaurants

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le village de Tigkaki, ou Tigaki, île de Kos
Le village de Zipari, île de Kos
Le village de Zia, île de Kos
Sujets plus larges
Page d'accueil
L'île de Kos - Carte interactive
La ville de Kos, ou Cos, île de Kos
Le site de l'Asclépiéion de Kos, île de Kos
La ville d'Asfendiou, île de Kos
La ville de Pyli, île de Kos
La ville d'Andimahia, ou Antimachia, île de Kos
La ville de Kardamena, île de Kos
La ville de Kéfalos, île de Kos
L'île de Kos en mer Égée - L'histoire de l'île
Sujet ascendant ] [ Sujet suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.