AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

La ville de Tinajo à Lanzarote

[Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Fuerteventura] [Grande Canarie] [La Gomera] [La Palma] [Lanzarote] [Ténériffe] [El Hierro] [Page d'accueil] [Canaries] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
La ville de Tinajo à Lanzarote. Écusson de la ville. Cliquer pour agrandir l'image.Tinajo est une petite ville agricole de la côte nord-ouest de l'île de Lanzarote. Tinajo s'enorgueillit de ses lutteurs de lutte canarienne qui remportent de nombreuses victoires dans l'arène (Terrero de lucha canaria) située au bord de la route principale, au sud de la ville.

Tinajo a obtenu son indépendance de la commune de Teguise en 1802, et elle est le chef-lieu d'une commune qui comprend les localités agricoles de Casas del Islote, El Cuchillo, Casas de Guiguán, Mancha Blanca, La Santa, La Vegueta, Tinguatón et Tajaste. La commune compte environ 6000 habitants, dont près de 3000 pour la localité de Tinajo.

L'activité principale de la commune est la culture maraîchère et fruitière, notamment les raisins, les fruits, les oignons, les lentilles. Le Parc National de Timanfaya et le Parc Naturel de Los Volcanes attirent une partie de la manne touristique, en particulier des randonneurs. Les attractions culturelles de la commune sont principalement la Ermita de la Virgen de los Dolores, à Mancha Blanca, qui apparaît au centre de l'écusson de la ville, et la Ermita de Nuestra Señora de Regla, à Yuco.

ÉtymologieÉtymologie et toponymie
Le toponyme de « tinajo » se réfère au nom local donné à des plantes succulentes du genre Aeonium, fréquentes dans la région.

SituationSituation

La ville de Tinajo à Lanzarote. Situation de la commune (auteur Jerbez). Cliquer pour agrandir l'image.Tinajo est situé au centre-ouest de l'île de Lanzarote, dans une région un peu isolée, coincée entre le Parc Naturel des Volcans, à l'ouest, et le désert de sable volcanique d'El Jable, à l'est. Plus de la moitié de la commune de Tinajo est recouverte de lave, de scories et de lapilli émis par les éruptions volcaniques du XVIIIe siècle. La commune de Tinajo se partage avec la commune de Yaiza le territoire du Parc National de Timanfaya.

Depuis la capitale de l'île, Arrecife, on atteint Tinajo en empruntant la route LZ-20, en passant par les villages de San Bartolomé et de Tiagua. Ce trajet de 20 km prend environ une demi-heure.

En direction du sud-est, la route LZ-67 relie Tinajo à Yaiza. À la sortie de Tinajo les villages de Tajaste, de Guiguán et de Mancha Blanca forment une agglomération continue le long de la route LZ-67.

VisitesVisites

ÉgliseL'église Saint-Roch (Iglesia de San Roque)
Une première chapelle dédié à Saint-Roch, la Ermita de San Roque, fut édifiée à Tinajo dans la seconde moitié du XVIIe siècle, en 1679, par Guillén de Bethencourt Velázquez y Luzardo, prébendier et vicaire de l'île de Lanzarote.

En 1738 la chapelle fut agrandie et, le 29 juin 1792, devint l'église paroissiale de la deuxième paroisse de Lanzarote, créée par Antonio Tavira y Almanzán, évêque des Canaries de 1791 à 1796.

La ville de Tinajo à Lanzarote. L'église Saint-Roch (auteur Henri van Ham). Cliquer pour agrandir l'image dans Panoramio (nouvel onglet).En 1800 l'édifice subit de nouveaux agrandissements et améliorations, tels que la construction d'un baptistère sur le côté gauche de l'église ; vu de devant ce baptistère donne l'impression que l'église possède trois nefs.

L'église San Roque dispose de deux nefs de tailles inégales ; la nef de l'Épître, où se trouve le portail principal, est plus vaste que la nef de l'Évangile. Au-dessus de la nef de droite se dresse le clocher. Les portails de la façade principale, au sud, et de la façade latérale, à l'est, sont encadrés de pierres de basalte et surmontés d'un arc en plein cintre.

Entre les toitures de la nef de gauche et du baptistère, on remarque une particularité assez rare : un cadran solaire donné par un marin, résidant occasionnellement à La Vegueta, nommé R. F. Fernández. Ce cadran solaire aurait été fabriqué par ce marin lors de ses derniers voyages avec son navire ; le cadran est daté du 20 mai 1851, mais n'aurait été installé qu'au début du XXe siècle ; il présente deux ancres et des chiffres arabes, et non romains comme c'était l'usage à l'époque.

À l'intérieur, les deux nefs sont séparées par des arcs supportés par des colonnes de style toscan ; le plafond est de style mudéjar, avec des caissons, finement sculptés, dont les champs sont peints en bleu et blanc, que le vieillissement fait paraître gris et ocre.

L'église Saint-Roch recèle des œuvres d'art sacré de valeur : un Christ en croix attribué au célèbre sculpteur canarien José Luján Pérez ; une statue en bois de la Virgen de la Candelaria, à droite du retable, et un « Saint Joseph à l'Enfant (San José con el Niño) », à gauche du retable, attribués au sculpteur Fernando Estévez ; ces deux sculptures sont datées de 1827. Fernando Estévez (1788 - 1854), originaire de Ténériffe, est l'auteur de la Vierge de la Chandeleur (Virgen de la Candelaria) à Candelaria sur l'île de Ténériffe ; il fut un disciple de Luján Pérez (1756 - 1815), originaire de Grande Canarie. Ces deux sculpteurs ont durablement marqué l'art religieux des îles Canaries.

L'effigie de Notre-Dame des Douleurs, sainte patronne de Lanzarote, qui est aujourd'hui abritée par l'église de Nuestra Señora de los Dolores à Mancha Blanca, provenait de l'église Saint-Roch de Tinajo.

L'église Saint-Roch se trouve sur la Plaza de San Roque, au centre du village de Tinajo ; en face de la façade principale de l'église se trouve un célèbre dragonnier (Dracaena draco).

VillageLe village de La Santa
Le village côtier  de La Santa est situé à 7 km au nord de Tinajo. C'est l'une des rares stations balnéaires de la côte nord de Lanzarote, généralement rocailleuse et inhospitalière ; le village compte environ 850 habitants.

Le village tire profit d'un immense complexe sportif, le Club La Santa, situé sur l'îlot de La Isleta relié à la terre ferme par deux digues ; bien qu'une partie seulement de l'ambitieux projet initial ait été réalisée, ce club offre des installations sportives pour une vingtaine de sports olympiques ou non, comme une piscine olympique, un stade d'athlétisme, des courts de tennis, de squash, de badminton, terrains de football, de handball, de volleyball et cetera. Le bassin artificiel situé entre les deux digues sert à l'entraînement des véliplanchistes. Une fois par an — généralement au mois de mai — un triathlon « Ironman » est organisé à Puerto del Carmen ; il consiste en 3,8 km de natation en mer, 180 km à vélo et un marathon.

Les sportifs professionnels affluent ici pour leur entretien hivernal. Le club accueille également de nombreux touristes sportifs, notamment scandinaves.

Téléphone : 00 34 928 599 999

Site sur la Toile : www.clublasanta.com

VillageLe village de Caleta de Caballo
À l'est de La Santa se trouve le hameau de Caleta de Caballo. La localité ne compte que quelques maisons blanches, mais offre une belle plage.
VillageLe village d'El Cuchillo
La ville de Tinajo à Lanzarote. Champ de lentilles à El Cuchillo (auteur Frank Vincentz). Cliquer pour agrandir l'image.Le village d'El Cuchillo (environ 450 habitants) est un village agricole situé à 2 km au nord-est de Tinajo. Dans le cratère du volcan d'El Cuchillo se trouvent quelques cultures maraîchères, notamment des champs de lentilles qui constituent un souvenir original d'un séjour à Lanzarote (lentejas de Lanzarote).

ConnaissancesHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire
Les habitants de Tinajo se protégeaient dans des grottes volcaniques contre les incursions des pirates ou contre l'éruption du volcan Tinguatón.
ÉconomieÉconomie
Tinajo est l'un des villages où l'agriculture est la plus florissante et la plus productive car ses cultures sont réalisées sur du rofe, cendres volcaniques qui conservent très bien l'humidité permettant de produire un grand nombre de produits autochtones de l'île qui sont d'une qualité extraordinaire malgré la quasi absence de précipitations.

Informations pratiquesInformations pratiques

BusLignes de bus
La ligne de bus numéro 16, d'Arrecife à La Santa, a six arrêts à Tinajo.

La ligne numéro 52, de La Santa à Los Valles, et la ligne numéro 53, de La Santa à Teguise, s'arrêtent à Tinajo.

Site sur la Toile : intercitybuslanzarote.es

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Canaries > Lanzarote > Côte occidentale > Tinajo
Sujets plus détaillés
Le village de La Vegueta de Yuco à Lanzarote
Le village de Mancha Blanca à Lanzarote
Sujets proches
La ville de Tinajo à Lanzarote
Le parc national de Timanfaya à Lanzarote
Sujets plus larges
Page d'accueil
Carte interactive de l'île de Lanzarote
La côte septentrionale de Lanzarote
La côte orientale de Lanzarote
La côte méridionale de Lanzarote
La côte occidentale de Lanzarote
L'intérieur de Lanzarote
La flore et la faune de l'île de Lanzarote
L'île de Lanzarote - Brochure OTC (PDF)

[Sujet ascendant] [Sujet suivant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.