AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le village de Mancha Blanca à Lanzarote

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Fuerteventura] [Grande Canarie] [La Gomera] [La Palma] [Lanzarote] [Ténériffe] [El Hierro] [Page d'accueil] [Canaries] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation généraleÉtymologieÉtymologie et toponymie
Mancha Blanca est un village agricole et viticole de l'ouest de l'île de Lanzarote. La localité est surtout visitée pour être le point de départ de randonnées dans le Parc Naturel de Los Volcanes, et pour le Centre des Visiteurs du Parc National de Timanfaya qui se trouve sur son territoire.

Mancha Blanca fait partie de la commune de Tinajo et compte un peu plus de 700 habitants.

Littéralement « mancha blanca » signifie « tache blanche », une référence aux taches blanches que l'on peut voir sur la Caldera Blanca, le volcan voisin du village. Ces taches blanches sont dues à la présence de chaux dans les roches de ce volcan qui est antérieur aux éruptions du XVIIIe siècle.

SituationSituation

Le village de Mancha Blanca à Lanzarote. Vu depuis le Parc Naturel des Volcans (auteur Averater). Cliquer pour agrandir l'image.Mancha Blanca se trouve à la bordure orientale du Parc Naturel de Los Volcanes. À 4 km à l'ouest de la localité se trouve l'énorme cratère de la Caldera Blanca (458 m) et celui, plus petit, de la Montaña Caldereta (322 m) ; au nord se trouve le cratère égueulé de la Montaña de Guiguán, également nommée Montaña de Los Dolores ; à 4 km au sud-ouest se trouve le volcan de la Montaña de Tinguatón qui menaça les habitations de Mancha Blanca lors de la plus récente éruption, en 1824.

Le village de Mancha Blanca se trouve sur la route LZ-67 qui relie Yaiza à Tinajo, et, au-delà, à la station côtière de La Santa. Mancha Blanca forme avec deux autres villages, Guiguán et Tajaste, une zone urbanisée continue, le long de la route LZ-67, jusqu'à Tinajo. À 2 km au sud-ouest de Mancha Blanca se trouve le Centre des Visiteurs du Parc National de Timanfaya. 2 km plus loin se trouve l'entrée du Parc National.

VisitesVisites

VillageLe village de Mancha Blanca
Le village de Mancha Blanca à Lanzarote. Fleurs de Tecoma stans. Cliquer pour agrandir l'image.En face de l'église Notre-Dame des Douleurs se trouve une immense place bordée de neuf échoppes bâties en pierres volcaniques, où se tient, chaque dimanche, un marché agricole  (Mercado Agrícola y Artesanal) réputé. Les paysans de la région viennent y vendre leur production, parfois transportée à dos de dromadaires ou d'ânes, surtout pour attirer le touriste. On y trouve principalement des fruits, des légumes, du fromage, du poisson et du vin, et quelques produits artisanaux.

Le village de Mancha Blanca à Lanzarote. Plant de Tecoma stans. Cliquer pour agrandir l'image.Tous les 15 septembre — à l'occasion de la procession de la Vierge des Douleurs — cette place accueille la Feria Insular de Artesania de Mancha Blanca, où tous les artisanats de l'île de Lanzarote sont présentés, accompagnés de manifestations folkloriques.

ÉgliseLa chapelle et le sanctuaire de Notre-Dame des Douleurs (Ermita y Santuario de Nuestra Señora de los Dolores)
L'église Notre-Dame des Douleurs trouve son origine dans les éruptions volcaniques du XVIIIe siècle, de 1730 à 1736. Alors que les laves en fusion s'avançaient vers le village, les habitants portèrent en procession la statue de la Vierge des Douleurs (Virgen de los Dolores), empruntée à l'église San Roque de Tinajo, au-devant de la coulée de lave rougeoyante. La coulée de la Montaña de Guiguán, ou Montaña de los Dolores, se serait brusquement figée, épargnant le village, sauvé par le manteau protecteur de la Vierge.

Le village de Mancha Blanca à Lanzarote. La croix de la Vierge des Douleurs (auteur bobbyfrombearsden). Cliquer pour agrandir l'image dans Panoramio (nouvel onglet).Une croix de bois fut érigée à l'endroit où s'était arrêtée la lave ; cette croix, de 1 m de hauteur, est toujours visible près de l'église ; elle est fixée sur une croix plus grande, et porte la date du le 16 avril 1736. Une promesse fut faite d'édifier une chapelle en témoignage de gratitude à la Vierge des Douleurs. Cependant la promesse de bâtir une chapelle ne fut pas tenue par la petite communauté — très pauvre — de Mancha Blanca. La légende rapporte que, en 1774, une jeune bergère, Juana Rafaela, faisant paître ses chèvres sur les coteaux de la Caldera de Guiguán, eut l'apparition d'une femme vêtue de noir — qui n'était autre que la Vierge — qui lui rappela la promesse faite. Après une seconde apparition, les villageois résolurent de tenir leur promesse ; une première petite chapelle fut édifiée vers 1781 ; elle abrita l'effigie de Notre-Dame des Volcans (Nuestra Señora de los Volcanes), transférée depuis l'église de Tinajo.

Le village de Mancha Blanca à Lanzarote. La façade de l'église Notre-Dame des Douleurs. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).En 1824 une nouvelle phase de volcanisme se produisit, et le village de Mancha Blanca fut menacé par les laves du volcan de Tinguatón. Cette fois encore la Vierge des Volcans sauva le village. Mais vers 1850, le petite chapelle menaçait ruine et la statue dut être transférée à Tinajo. Une nouvelle église fut édifiée et fut inaugurée en 1862.

Le village de Mancha Blanca à Lanzarote. L'église Notre-Dame des Douleurs. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).L'église Notre-Dame des Volcans est un édifice à une seule nef, dont les murs latéraux sont soutenus par trois contreforts en pierres de basalte. La façade est très simple, avec un portail surmonté d'un arc en plein cintre. Au-dessus de la porte un oculus éclaire l'intérieur de la nef. Un double clocher couronne la façade. Au-dessus du chœur un dôme surmonté d'un lanternon vitré éclaire l'intérieur.

Le village de Mancha Blanca à Lanzarote. Iglesia de Nuestra Señora de Los Dolores. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le village de Mancha Blanca à Lanzarote. Iglesia de Nuestra Señora de Los Dolores. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le village de Mancha Blanca à Lanzarote. Iglesia de Nuestra Señora de Los Dolores. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
Le village de Mancha Blanca à Lanzarote. Le choeur de l'église Notre-Dame des Douleurs. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Mancha Blanca à Lanzarote. La nef de l'église Notre-Dame des Douleurs. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le village de Mancha Blanca à Lanzarote. La coupole de l'église Notre-Dame des Douleurs. Cliquer pour agrandir l'image.
Le village de Mancha Blanca à Lanzarote. L'église Notre-Dame des Douleurs. Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Mancha Blanca à Lanzarote. L'église Notre-Dame des Douleurs. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Chaque année, le 15 septembre, a lieu la Fiesta de la Virgen de los Volcanes, et une procession solennelle porte l'effigie de la Vierge jusqu'au pied du volcan de la Montaña de Guiguán. La Vierge des Douleurs est aussi la sainte patronne de l'île de Lanzarote.

Le sanctuaire Notre-Dame des Douleurs se trouve à la sortie est du village, sur la route LZ-46 en direction de La Vegueta.

BelvédèreLe belvédère du Guiguán (Mirador del Guiguán)
Le village de Mancha Blanca à Lanzarote. Le belvédère de Guiguán (auteur gmbgreg) . Cliquer pour agrandir l'image dans Panoramio (nouvel onglet).Le belvédère du Guiguán est l'un des moins connu de Lanzarote ; il se trouve sur la route LZ-67, à la sortie nord du village de Mancha Blanca, à la limite avec le hameau de Guiguán. Ce belvédère domine l'intérieur du cratère égueulé de la Montaña de Guiguán où l'on peut admirer le travail patient des paysans qui ont mis en valeur ces terres ; dans de petits champs en terrasses, conquis sur les pentes du cratère et séparés par des murets de pierres volcaniques, se pratique la culture sur pouzzolane (enarenado). Au loin on aperçoit le bleu de l'Océan. Il est possible de descendre au fond du cratère par un escalier de pierres.

Informations pratiquesInformations pratiques

BusLignes de bus
La ligne de bus numéro 16, d'Arrecife à La Santa, a deux arrêts à Mancha Blanca.

La ligne numéro 52, de La Santa à Los Valles, et la ligne numéro 53, de La Santa à Teguise, s'arrêtent à Mancha Blanca.

Site sur la Toile : intercitybuslanzarote.es

RestaurantRestaurants
Le restaurant Los Dolores
Le restaurant Los Dolores se trouve sur la place du Marché, Plaza Virgin de los Dolores, en face de l'église Notre-Dame des Douleurs. C'est là que les indigènes déjeunent après le marché du dimanche matin. Tapas et cuisine canarienne.
CellierLa bodega Reymar
Une petite bodega où l'on peut acheter les vins de la propriété.

Adresse : Plaza Virgen de los Dolores 19

Téléphone : 00 34 928 840 737

Site sur la Toile : www.bodegasreymar.com

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Canaries > Lanzarote > Côte occidentale > Tinajo > Mancha Blanca
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le village de La Vegueta de Yuco à Lanzarote
Le village de Mancha Blanca à Lanzarote
Sujets plus larges
Page d'accueil
La ville de Tinajo à Lanzarote
Le parc national de Timanfaya à Lanzarote

[Sujet précédant] [Sujet ascendant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.