La ville de Nymfès (Nýmfes) sur l’île de Corfou - La côte

Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]

[Grèce] [Sujet ascendant] [Via Gallica]

Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
Nymfès (Νύμφες) est le chef-lieu du canton de Thinali (Θινάλι), canton qui occupe le milieu de la côte nord de l’île de Corfou ; ce canton comprend les stations balnéaires d’Agios Spyridonas et d’Acharavi, la localité la plus peuplée.

SituationSituation

Depuis Kassiopi, la route côtière de l’est pénètre dans le canton de Thinali peu après avoir quitté la station balnéaire de Kassiopi ; au nord-est, la route s’écarte de la côte pour contourner la zone de la lagune d’Antinioti ; elle longe ensuite la côte nord à l’arrière de l’une des plus longues plages de Corfou, la plage d’Acharavi, jusqu’à Roda où elle pénètre dans le canton de Sidari.

VisitesVisites

Village grecLe village d’Acharavi (Αχαράβη / Acharávi)
La côte de Nymfes sur l’île de Corfou. La station balnéaire d'Acharavi (auteur Roquai). Cliquer pour agrandir l'image.La station balnéaire d’Acharavi se trouve au milieu d’une des plus longues plages de l’île de Corfou, sur sa côte nord. Depuis la ville de Corfou on peut accéder à Acharavi par la route côtière de l’est, en 47 km, ou par le col de Troumpéta, l’itinéraire qui contourne le massif du Pantokrator par l’ouest, en 37 km ; c’est l’itinéraire qu’emprunte la ligne d’autocars interurbains A3 des « Green Buses » ; cependant l’itinéraire le plus pittoresque et le plus court, mais pas le plus bref, passe par Pyrgi, Spartylas et Épiskepsi, atteint la côte nord de l’île près d’Acharavi et permet de visiter, en chemin, des villages de montagne.

Un peu à l’est du centre de la station balnéaire, symbolisé par un rond-point, se trouve l’ancien village d’Acharavi, traversé par une petite rivière, avec quelques tavernes tranquilles. À 200 m à l’ouest de ce rond-point débute la route d’Acharavi à Pyrgi et Corfou, qui permet de découvrir quelques villages de montagne nichés sur les pentes nord-ouest du mont Pantokrator, tels que Saint-Martin (Άγιος Μαρτίνος / Ágios Martínos), Lafki (Λαύκι / Láfki) ou Épiskepsi.

La localité d’Acharavi compte une population permanente d’environ 1 000 habitants, mais sa population s’accroît considérablement pendant la saison estivale avec l’afflux de vacanciers, majoritairement britanniques. En effet, au cours des dernières décennies, les voyagistes britanniques ont fait d’Acharavi une destination de tourisme de masse, comme Sidari, un peu plus à l’ouest, ou Kavos, dans le sud-est de l’île. Cependant, contrairement à Kavos, qui est fréquentée par une jeunesse anglaise de hooligans à bas revenus, Acharavi est une station balnéaire plutôt haut de gamme destinée à des familles de la moyenne bourgeoisie anglaise, notamment londonienne ; la région d’Acharavi a d’ailleurs été surnommée par la presse britannique « Kensington-on-Sea », par référence au quartier chic de l’ouest de Londres, Kensington.

La plage d’Acharavi, d’une longueur de plus d’un kilomètre, constitue la meilleure partie de la longue plage du nord de l’île, qui s’étend sur plus de 5 km de longueur entre Roda et le cap Sainte-Catherine. L’accès à la plage d’Acharavi se fait par des rues de traverse, de 500 m de longueur, qui relient la route côtière à la côte. Il s’agit d’une plage, plutôt monotone, de sable et de galets ; de nombreuses tavernes se trouvent à l’arrière de la plage sur toute sa longueur.

À l’entrée orientale d’Acharavi se trouve un grand ensemble de vacances, le « Gelina Village », qui occupe près de 4 hectares et qui comprend un parc de loisirs aquatiques, l’« Hydropolis Water Park », avec de nombreux toboggans (site sur la Toile : gelinavillage.com).

Aller au village d’Acharavi avec Google Maps (39.792794, 19.818308).

PlageLa plage d’Almyros (Παραλία Αλμυρού / Paralía Almyroú)
La plage d’Almyros (Αλμυρός / Almyrós) est située devant le cordon littoral du marais de Kounoufadi ; c’est une longue plage sauvage, de 800 m de longueur, qui prolonge la plage d’Acharavi dont rien ne la distingue. Il y a quelques hébergements de petite taille et quelques tavernes dans les environs. On accède à la plage d’Almyros par la première route qui contourne le marais. Comme les deux plages précédentes, c’est une plage fréquentée par les nudistes.

Aller à la plage d’Almyros avec Google Maps (39.812035, 19.836784).

PlageLa plage d’Antinioti (Παραλία Αντινιώτη / Paralía Antinióti)
La plage d’Antinioti est la partie la plus orientale de l’immense plage qui s’étend sur la côte nord de l’île de Corfou, depuis Roda jusqu’au cap Sainte-Catherine. Elle se situe à l’est de l’effluent de la lagune d’Antinioti. On y accède en poursuivant tout droit la piste de terre qui part de la plage de Saint-Spyridon ; depuis Saint-Spyridon la distance est de 1 300 m. La plage d’Antinioti est fréquentée par des nudistes.

Aller à la plage d’Antinioti avec Google Maps (39.820000, 19.845842).

PlageLa plage Gyaliskari (Παραλία Γυαλισκάρι / Paralía Gyaliskári)
La plage Gyaliskari se trouve entre Agios Spyridon et le cap Sainte-Catherine, dans l’île formée par la lagune d’Antinioti. En grec « γυαλισκάρι » veut dire « brillant » ; il y a plusieurs autres plages nommées Gyaliskari ou Gialiskari à Corfou, comme la plage Gialiskari près de Kalami.

La plage Gyaliskari de Thinali n’est pas particulièrement blanche et brillante, mais faite d’un sable plutôt gris, assez grossier, mais aussi de dalles rocheuses qui brillent au soleil. En revanche c’est une plage très isolée et souvent utilisée par des nudistes ; on y accède en empruntant la piste de terre qui part du côté nord de la plage de Saint-Spyridon, qui franchit le ruisseau de la lagune d’Antinioti et qui traverse l’île d’Antinioti en direction de la plage d’Antinioti ; à 400 m, sur la droite, une bifurcation de la piste conduit à la plage Gyaliskari.

Aller à la plage de Gialiskari avec Google Maps (39.818631, 19.856407).

LacLe lac d’Antinioti (Λίμνη Αντινιώτη / Límni Antinióti)
La côte de Nymfes sur l’île de Corfou. Effluent du lac d'Antinioti. Cliquer pour agrandir l'image.Le lac d’Antinioti se trouve dans le coin nord-est de l’île de Corfou, à l’arrière du cap Sainte-Catherine (Άκρα Αγίας Αικατερίνης / Ákra Agías Aikaterínis) ; le lac communique avec la mer Ionienne par deux effluents, situés à l’ouest et à l’est du cap, formant une île où la seule construction est un monastère en ruines, le monastère Sainte-Catherine. Des ruisseaux et des sources d’eau douce alimentent le lac au sud.

La côte de Nymfes sur l’île de Corfou. L'effluent du lac d'Antinioti (auteur Polly Tunnel). Cliquer pour agrandir l'image.Le lac d’Antinioti, ou lac d’Andinioti, est une étendue d’eau légèrement saumâtre désignée soit comme lac d’Antinioti (Λίμνη Αντινιώτη / Límni Antinióti), soit comme lagune d’Antinioti (Λιμνοθάλασσα Αντινιώτη / Limnothálassa Antinióti). Le mot Antinioti signifie en grec « ennemi de la jeunesse » (des mots « άντί », « contre » et « νιότη », « jeunesse » en grec médiéval). En effet, cette lagune était infestée par des moustiques anophèles qui causaient des épidémies de malaria dans la population, pouvant entraîner la mort chez les jeunes enfants ; le paludisme n’a pu être éradiqué de cette zone que dans les années 1950, grâce à l’emploi du DDT ; cependant la région a connu pendant des siècles un sous-développement constant et est encore sous-développée de nos jours.

La lagune d’Andinioti, le marais de Kounoufadi (Έλος Κουνουφάδι / Élos Kounoufádi), qui la prolonge à l’ouest, et le cap Sainte-Catherine constituent une zone protégée « Natura 2000 », d’une surface de 186 hectares ; la lagune à proprement parler a une superficie de 40 hectares ; une partie des dunes et des plages qui bordent la lagune et le marais, la plage d’Almyros, à l’ouest, et la plage de Saint-Spyridon, à l’est, font partie de la zone protégée. Cette protection n’a pas empêché la municipalité de Corfou de construire un terrain de balle au pied (Γήπεδο Θιναλίου) sur une partie du marais. Cette protection est également souvent violée par des chasseurs qui pratiquent la chasse au canard dans la lagune.

La côte de Nymfes sur l’île de Corfou. Le lac d'Antinioti (auteur Marc Ryckaert). Cliquer pour agrandir l'image.Cette zone humide est très importante pour la flore et pour la faune qu’elle abrite ; dans les dunes poussent plus de seize espèces d’orchidées, des genres Ophrys, Orchis et Serapias, ainsi que le lis maritime (Pancratium maritimum) ; dans le marais habitent des grenouilles agiles (Rana dalmatina) et certaines espèces européennes de tortues de marais, telles que la cistude d’Europe (Emys orbicularis) ou la tortue de marais des Balkans (Mauremys rivulata) ; la lagune abrite une forte population de loutres d’Europe (Lutra lutra). La faune aviaire est la plus riche avec plus de 90 espèces d’oiseaux répertoriées : oiseaux sédentaires, nicheurs, migrateurs ou hivernants. Outre les espèces courantes, les eaux de la lagune recèlent des espèces rares de poissons telles que le gobie nain de Corfou (Knipowitschia goerneri), une espèce en voie de disparition, également présente dans la lagune de Korissia, l’aphanius de Corse (Aphanius fasciatus) ou le cyprinodonte de Valence (Valencia hispanica).

Une partie de la lagune est utilisée pour la pisciculture où sont élevés le bar, l’anguille et le mulet à grosse tête (Mugil cephalus) ; cet élevage attire de nombreux oiseaux.

Village grecLe village de Saint-Spyridon (Άγιος Σπυρίδωνας / Ágios Spyrídonas)
La côte de Nymfes sur l’île de Corfou. Le cap Saint-Spyridon. Cliquer pour agrandir l'image.Saint-Spyridon est un hameau situé à l’extrême nord-est de l’île de Corfou, à côté de la lagune d’Andinioti ; ce hameau dispose d’une plage de sable (Παραλία Αγίου Σπυρίδωνα / Paralía Agíou Spyrídona) qui se trouve à l’effluent du lac vers la mer Ionienne ; la plage est séparée de la lagune par un cordon littoral, comme le Lido de Venise ; cette plage est équipée et ses eaux sont peu profondes. Le hameau étant à l’écart de la route côtière de Kassiopi à Sidari, la plage est longtemps restée connue que des habitants de Corfou. Depuis l’installation d’un complexe hôtelier à proximité de la plage, une petite station balnéaire s’est développée.

Le hameau doit son nom à une petite chapelle dédiée à saint Spyridon, le saint patron de Corfou. Agios Spyridon est le point de départ – ou d’arrivée – du chemin de randonnée, long de 220 km, qui traverse l’île de Corfou du nord au sud et qui conduit jusqu’au cap d’Asprokavos, la Piste de Corfou (« The Corfu Trail ») ; ce chemin de randonnée est une initiative privée et n’est pas entretenu en permanence comme le sont les chemins de Grande Randonnée gérés par des associations.

Aller à Agios Spyridon avec Google Maps (39.816286, 19.861248).

Village grecLe village d’Apraos (Απραός / Apraós)
Le village d’Apraos se trouve à 3 km au nord-ouest de Kassiopi et à environ 38 km de Corfou ; la ligne S5 des autocars interurbains (« Green Buses ») qui relie Sidari à Kassiopi en été, en longeant la côte nord, a un arrêt à l’extrémité sud-est de la plage et un autre arrêt au centre de la localité. Apraos possède une très longue plage, d’environ 800 m de longueur ; cette plage est aussi connue sous le nom de Kalamaki (Καλαμάκι / Kalamáki). La plage de Kalamaki est une plage de sable grisâtre, aux eaux calmes et peu profondes qui conviennent aux jeunes enfants. La plage est très bien équipée, avec des chaises longues, des parasols et deux tavernes.
CriqueLa crique de Syki (Συκή / Sykí)
La crique de Syki se trouve à 2,5 km au nord-ouest de la ville de Kassiopi, entre le hameau d’Imeroliá (Ημερολιά) et le village d’Apraos ; la crique est en contrebas de la route côtière, mais il n’y a pas d’arrêt d’autocar ; en automobile il faut se garer au bord de la route ; un sentier descend sur la droite jusqu’à la crique. La crique abrite une petite plage sauvage de galets blancs, ombragée par un bois de figuiers, d’environ 60 m de longueur. La plage est surplombée par une villa privée mais elle est publique.

Informations pratiquesInformations pratiques

MétéorologieMétéo et prévisions

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Via Gallica > Grèce > Mer Ionienne > Île de Corfou > Nýmfes > La côte
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Sujets plus larges
Grèce
Carte interactive de l’île de Corfou en mer Ionienne
La ville de Corfou (Kérkyra) dans l’île de Corfou
La ville de Gastouri (Gastoúri) sur l’île de Corfou
La ville de Lefkimi (Lefkímmi) sur l’île de Corfou
La ville d’Argyradès (Argyrádes) sur l’île de Corfou
La ville de Moraïtika (Moraïtika) sur l’île de Corfou
La ville de Kokkini (Kokkíni) sur l’île de Corfou
La ville de Lakonès (Lákones) sur l’île de Corfou
La ville d’Agros (Agrós) sur l’île de Corfou
La ville de Sidari (Sidári) sur l’île de Corfou
La ville de Nymfès (Nýmfes) sur l’île de Corfou
La ville de Kassiopi (Kassiópi) sur l’île de Corfou
La ville d’Ypsos (Ýpsos), ou Ipsos, sur l’île de Corfou
[Sujet ascendant] [Page d’accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site
Chercher sur la Toile 
Recommander cette page 
Recommander ce site 
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.