La parisette à quatre feuilles (Paris quadrifolia)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.
Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.
Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : monocotylédones (Monocotyledonae)
Super-ordre : lilidés (Liliidae)Ordre : liliales (Liliales)
Famille : liliacées (Liliaceae)Sous-famille :
Genre :Sous-genre :
Espèce : Paris quadrifolia [Linné]Variété :
Nom commun : parisette à quatre feuillesNom populaire : herbe à Pâris, raisin de renard, étrangle loup, morelle à quatre feuilles

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagnevierblättrige Einbeere, EinbeereAngleterreherb ParisArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
Catalogneraïm de guineuChyprioteCorsuCroatie
Danemarkfirblad, etbær
firblad, firbladet etbær
GaeidhligEspagneuva de raposa, uva de zorraEstonieharilik ussilakk
FøroysktFinlandesudenmarja, nelilehtinen sudenmarjaFrançaisparisette à quatre feuillesFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèceράρις ο τετράφυλλος
HongriefarkasszőlőIrlandeIslandeferlaufasmári, ferlaufungurItalieuva di volpe, erba crociola
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègefirbladOccitan
Pays-BaseénbesPologneczworolist pospolityPortugalRoumanie
Russieвороний глаз четырехлистныйSerbieSlovaquieSlovénie
Suèdeormbär, parört, soögon, trollbärTchéquievraní oko čtyřlistéUkraïneEmpire romainParis quadrifolia

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Paris : du latin par, paris, égal. Les feuilles sont disposées par paires égales. Pour d’autres, la plante serait dédiée à Paris, prince des Troyens.
quadrifolia : du latin quadrus, quadruple et folium, feuille. À quatre feuilles.
Étymologie françaiseÉtymologie française
Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Son nom viendrait selon certains du latin « paris » qui signifie « égal », faisant allusion au chiffre 4 que l’on retrouve tout au long dans sa description.

D’autres se référent à son ancien nom Herba Paris (flore de Matthioli) et préfèrent y voir le nom du grec « Pâris » (fils de Priam), personnage de la mythologie grecque, qui devant offrir la pomme d’or d’Eris (la Discorde) à la plus belle des déesses (Athéna, Aphrodite, ou Héra) l’offrit à Aphrodite, qui lui promettait l’amour d’Hélène la plus belle des mortelles, ce qui provoqua la guerre de Troie.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Parisette à quatre feuilles.Pâquerette à quatre feuilles.Plante herbacée, à tige dressée unique de 20 à 40 cm portant généralement quatre feuilles. Une seule fleur jaune verdâtre, étalée en étoile, inodore, termine la tige. Elle est composée de : 4 sépales, 4 pétales. Quatre larges feuilles ovales sans pétiole, attachées au même point, sont disposées en croix. Le fruit est une baie charnue, bleu-noir de la grosseur d’une petite cerise et contenant 8 graines.
Catégorie de planteCatégorie de plantePlante herbacée
Plante herbacée vivace.
PortPort de la plante
Érigé.
HauteurHauteur de la plante
De 20 à 40 cm.
RemarquesRemarques
À la différence des autres Monocotylédones, qui ont des feuilles à nervures parallèles et des divisions florales au nombre de trois, la Parisette a des feuilles aux nervures réticulées et des fleurs à 4 divisions.
Espèces semblablesEspèces semblables

RacineRacines

Description de la racine
Parisette à quatre feuilles.Long rhizome poussant à l’horizontal, mince, peu charnu, effilé, longuement traçant.

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Parisette à quatre feuilles. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Parisette à quatre feuilles.Tige portant à son sommet quatre feuilles sessiles, ovales, qui forment comme une couronne.

Tige unique, dressée et droite, non ramifiée.

Parisette à quatre feuilles.Tige ronde.

Tige glabre.

Tige longue, mesurant de 10 à 40 cm.

Couleur de l'écorceCouleur de la tige

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Parisette à quatre feuilles. Planche d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Parisette à quatre feuilles.La parisette doit en partie son nom à ses larges feuilles sessiles habituellement verticillées par quatre ; il n’est cependant pas rare d’observer des individus comportant jusqu’à huit feuilles, parfois même seulement trois.

Parisette à quatre feuilles. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.La partie feuillée forme un angle presque droit avec le rhizome.

Feuilles réunies en verticilles sur la hampe nue, disposées autour de la tige au même niveau en croix et placées dans le haut de la tige.

Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Feuilles entières, sessiles, ovales, pointues, réticulées, à nervures non parallèles (cas rare chez les monocotylédones : avec Arum et Tamier).

Dimension des feuillesDimension des feuilles
Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Feuilles larges.
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.
VégétationVégétation
Parisette à quatre feuilles. Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Parisette à quatre feuilles.Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Au centre de la couronne de feuilles apparaît une fleur unique étoilée, dressée, longuement pédonculée sur un pédoncule central.

Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Fleur composée de huit pièces périanthères inégales étalées en étoile.

Périanthe unique comportant 8 tépales, 4 sépales lancéolés plus larges que les 4 pétales un peu plus courts, très étroits en alêne.

De 6 à 10 étamines très longues dressées, un ovaire à 4 loges et 4 styles libres pour donner un fruit noir.

4 cm.

Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleurs
Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Fleur verdâtre, vert jaunâtre.

Stigmates bruns.

Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
Floraison de mai à juin.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Parisette à quatre feuilles. Baie. Cliquer pour agrandir l'image.Parisette à quatre feuilles. Dessin du fruit.Baie globuleuse unique au sommet de chaque tige, entourée du reste du calice.

Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Baie charnue de la grosseur d’une petite cerise (10 à 15 mm).

Baie très amère, toxique.

Couleurs des fruitsCouleurs des fruits
Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Baie noire bleuâtre puis noire à maturité.
GrainesGraines
Baie formée de 4 loges contenant 2 graines brunes.
FructificationFructification
Maturité à la fin de l’été : juillet-septembre.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
Plante vivace par un rhizome (souche rampante) horizontal mince, longuement traçant.
PlantationPlantation
Par semis ou division des rhizomes écailleux.
MultiplicationMultiplication
Les insectes pollinisateurs sont plus attirés par les étamines et le gros ovaire que par les pétales peu apparents, verts.
CroissanceCroissance
Rapide.
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de feuillus
On trouve la parisette en forêt de feuillus (surtout les hêtraies) et mixte, forêts riveraines, sur sols humides et riches en humus, au bord de l’eau.

Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.

Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.
SolsSols
Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Sol humide, argileux, riche en humus, acide ou neutre ou alcalin.

Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Préférence calcaire.

ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombré
Mi-ombre, ombre.
AltitudesAltitudes
De l’étage collinéen à l’étage montagnard inférieur.

S’élève jusqu’à 1 500 m.

Origine géographiqueOrigine

Europe et Asie orientale dans les zones de forêts feuillus.

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Eurasie.

Europe : spontanée dans les bois ombragés et humides, jusqu’aux territoires arctiques.

Assez commun dans une grande partie de la France.

Assez commune dans le nord et l’est du pays, se raréfiant vers l’Ouest et le Sud pour finalement déserter une grande partie de la Bretagne, du pourtour méditerranéen et du Sud-ouest.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesToxiqueUtilisations médicinales
Toute la plante est toxique et en particulier la baie noire.

La baie est toxique pour l’homme et les autres mammifères, mais pas pour les oiseaux qui la mangent sans inconvénients apparents et qui dispersent les graines.

Les baies sont néanmoins amères donc les empoisonnements sont rares.

Toxicité : 2 à 3 baies suffisent à causer de sérieux accidents qui se traduisent par des douleurs abdominales, des vomissements, des maux de tête, des vertiges.

Symptômes : grande lassitude, douleurs gastriques, vomissements, tachycardie, coliques et diurèse accrue.

L’ingestion de 2 à 3 baies peut être mortelle.

L’absence de symptômes, plus de 2 heures après l’ingestion d’une partie de la plante (baie, feuille, tige, fleur …) est de bon pronostic.

Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Utilisations officinales : toniques cardiaques, narcotiques et antispasmodiques.

On l’employait autrefois contre l’aliénation mentale à raison de 2 g pendant 20 jours de suite : «  À ce régime le malade mourait guéri. »

Le genre comprend une vingtaine de vivaces herbacées (pour l’instant répertoriées), à rhizomes traçants et écailleux, originaires d’Europe et d’Asie orientale en zone de sous-bois. Ce genre est toxique, il contient des saponines, qui peuvent provoquer en cas d’ingestion des troubles gastro-intestinaux, neurologiques et parfois cardiaque. Autrefois utilisé comme antidote à l’arsenic et dans le traitement des rhumatismes.

Parisette à quatre feuilles. Planche d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.

Constituants chimiquesConstituants chimiques

Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Toute la plante contient une saponine stéroïdique : la paristyphnine.

La paristyphnine aurait une action irritante locale.

Cette plante est très toxique, et toutes ses parties contiennent deux saponosides qui ont une action violente par irritation sur les muqueuses et en même temps une action excitante qui peut aller jusqu’aux convulsions sur le système nerveux.

StatutStatut

Rareté
Parisette à quatre feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Elle est commune dans les bois frais.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Les aulx (Allium)
La colchique d'automne (Colchicum autumnale)
Le crocus printanier (Crocus sativus)
La dent de chien (Erythronium dens-canis)
L'iris faux-acore (Iris pseudacorus)
La jacinthe des bois (Endymion non-scriptus)
Le lys martagon (Lilium martagon)
Le muguet des bois (Convallaria majalis)
La parisette à quatre feuilles (Paris quadrifolia)
Le sceau de Salomon multiflore (Polygonatum multiflorum)
Le sceau de Salomon odorant (Polygonatum odoratum)
Le sceau de Salomon verticillé (Polygonatum verticillatum)
La scille automnale (Scilla autumnalis)
La scille à deux feuilles (Scilla bifolia)
La scille lis-jacinthe (Scilla lilio-hyacinthus)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les amaryllidacées (Amaryllidaceae)
Les liliacées (Liliaceae)
Les orchidacées (Orchidaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.