La lépiote cortinaire (Lepiota cortinarius)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Lépiote cortinaire. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes)Sous-classe : agaricomycètes (Agaricomycetideae)
Ordre : agaricales (Agaricales)Sous-ordre :
Famille : agaricacées (Agaricaceae)Sous-famille :
Genre : lépiotes (Lepiota)Sous-genre :
Espèce : Lepiota cortinarius [Lange]Sous-espèce :
Nom commun : Lépiote cortinaireNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterrecortinarius lepiotaArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaislépiote cortinaireFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainLepiota cortinarius

PiedPied

Hauteur du piedHauteur du pied
De 5 à 9 cm de longueur.
Diamètre du piedDiamètre du pied
De 0,7 à 1,5 cm de diamètre.
Forme du piedForme du pied
Pied égal ou élargi vers la base.
Couleur du piedCouleur du pied
Fond brunâtre de plus en plus prononcé vers la base.
Revêtement du piedRevêtement du pied
Pied couvert de fibrilles ou de flocons laineux blanchâtres.
Coupe du piedCoupe du pied
Pied creux.
Anneau du champignonAnneau, collerette, cortine
Voile partiel, cortinoïde, laissant sur le pied une zone annuliforme fibrilleuse, évanescente.
Voile du champignonVoile provisoire
Base du champignonBase du pied
Pied terminé par un petit bulbe.

ChapeauChapeau

Diamètre du chapeauDiamètre du chapeau
De 3 à 8 cm de diamètre.
Forme du chapeau du champignonForme du chapeau
Convexe à campanulé, puis étalé mamelonné.
Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
Brun foncé.
Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Surface croûteuse et plus ou moins craquelé sur le disque, tout autour jusqu’à la marge la cuticule se rompant en petites écailles brun rougeâtre ou fauves disposées concentriquement, sur fond blanchâtre.
Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
Marge irrégulièrement relevée.
DessousFace inférieure
Lames.
Taille des lames ou pores
Lames assez larges.
Forme des lames ou pores
Lames libres, ventrues, denticulées à l’arête.
Couleur des lames ou pores
Lames blanches, jaunâtres à la fin.
Espacement des lames ou pores
Lames très serrées.

SporesSpores

Dimension des sporesDimension des spores
De 7 à 9 par 3 à 4,5 µm.
Forme des spores
Spores ovoïdes, un peu tronquées à la base, dextrinoïdes.
Couleur de la sporée
Sporée blanche.

ChairChair

Aspect de la chair
Chair épaisse au centre.
Consistance de la chair
Chair ferme.
Colorations
Chair blanche.
Couleur à la coupe
LaitLait ou latex
OdeurOdeur
Sans odeur prononcée.
SaveurGoût
Sans saveur prononcée.

Cycle de vieCycle de vie

CueilletteSaison de fructification
D’août à octobre.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification
CueilletteSaison de fructification
Champignon mycorhiziqueForme de fructification
Dispersé ou en petits groupes.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de conifères
Sur le sol sous les conifères.
SolsSols
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)Étage subalpin (de 1 700 à 2 200 m)

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations culinairesNon comestible
Phillips donne cette espèce comme vénéneuse tandis que Pomerleau rapporte qu’un amateur la consomme régulièrement. La question de comestibilité est toujours délicate car la toxicité peut varier beaucoup d’un individu à l’autre et souvent aussi selon le degré de cuisson.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
La coulemelle ou lépiote élévée (Macrolepiota procera)
La lépiote brune (Lepiota helveola)
La lépiote en bouclier (Lepiota clypeolaria)
La lépiote brun-incarnat (Lepiota brunneoincarnata)
La lépiote brun-lilas (Lepiota brunneolilacea)
La lépiote cortinaire (Lepiota cortinarius)
La lépiote à crête (Lepiota cristata)
La lépiote déguenillée (Macrolepiota rhacodes)
La lépiote jaune (Lepiota lutea)
La lépiote de Josserand (Lepiota josserandii)
La lépiote lisse (Lepiota laevigata)
La lépiote mamelonnée (Macrolepiota mastoidea)
La lépiote ocracée fauve (Lepiota ochraceofulva)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les agarics (Agaricus)
Les lépiotes (Lepiota)
Les leucoagarics (Leucoagaricus)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.