AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

La ville close de Dubrovnik en Croatie - Le quartier des Jésuites

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d’accueil] [Croatie] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image.Le quartier des Jésuites est l’un des plus anciens de Dubrovnik et conserve, à l’exception de la place du parvis, un plan anarchique hérité du Moyen Âge et des ruelles étroites et tortueuses, coupées de passages couverts et pavées de petits galets. C’était, à l’époque de la République de Raguse, plutôt le quartier des palais aristocratiques, avec leurs jardins et leurs cours intérieures.

Déjà, du vivant de saint Ignace de Loyola, en 1552, le Père jésuite Nicolas Bobadilla, S.J., un des premiers compagnons de saint Ignace, a été invité à Raguse pour y prêcher. Plus tard, les Jésuites vinrent régulièrement à l’invitation de l’archevêque de Raguse, d’abord comme missionnaires, puis comme enseignants.

Pour les Jésuites s’est très vite manifesté le besoin d’établir un collège à Raguse - une institution pour l’enseignement et l’éducation de la jeunesse. En 1634, lorsque le Jésuite ragusain, le Père Marin Gundulić (1596 - 1647), laissa un riche legs et l’attribua à la fondation d’un Collège des Jésuites à Raguse (Collegium Ragusinum), il fallut trouver un emplacement approprié pour sa construction dans une ville alors surpeuplée, avant le grand tremblement de terre.

En 1653, le Père Giovanni Canauli fut nommé recteur de la communauté jésuite de Raguse. Il établit un plan pour l’emplacement du collège et de l’église dans l’esprit de l’urbanisme baroque, ce qui nécessitait la destruction de la chapelle de la Sainte Croix et d’une vingtaine de maisons délabrées. Le Recteur et le Grand Conseil, ainsi que les autorités ecclésiastiques, ayant accepté le plan de Canauli en 1658, le nouveau recteur des Jésuites, le Père Orsat Ranjina, natif de Raguse, commença à acheter des maisons et des sites de construction pour le nouveau collège et l’église. Les travaux de construction ont commencé en 1662, sur la base des dessins du père jésuite Serafin. Malheureusement, l’entreprise de construction a été temporairement entravée par le tremblement de terre dévastateur qui a eu lieu le 6 avril de l’année 1667.

SituationSituation

La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Escalier des jesuites, uz jezuite. Cliquer pour agrandir l'image.La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. La Scalinata, l'escalier des Jésuites. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Depuis la place du Marché (place Gundulić), on accède à l’église dédiée à saint Ignace de Loyola (Sveti Ignacije Loyolski) par la Rue Andrović et la Rue près les Jésuites (Ulica uz Jezuite), puis en gravissant un escalier baroque monumental qui débouche sur le parvis de l’église, la place Ruđer Bošković (Poljana Ruđera Boškovića), dédiée à Roger Boskovitch, Jésuite et illustre mathématicien, ancien élève du Collège des Jésuites de Raguse.

Venant du musée de la Halle au blé, on peut suivre Ulica Od Rupa tout droit ; la rue devient Ulica Strossmayerova, longe le haut mur du couvent Sainte-Catherine puis de l’église Saint-Ignace et aboutit au milieu de l’escalier monumental. Monter les marches à droite pour arriver sur le parvis de l’église.

VisitesVisites

ÉgliseL’église des Jésuites Saint Ignace de Loyola (Jesuitska Crkva Svetoga Ignacija)
La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Rue Strossmayer. Cliquer pour agrandir l'image.La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Rue Strossmayer. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Église Saint-Ignace vue depuis les remparts de la Porte de Pile. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).L’église dédiée à saint Ignace de Loyola, fondateur de la compagnie de Jésus, a été construite après le séisme de 1667, vers la fin du XVIIe et le début du XVIIIe siècle, selon les plans élaborés par le célèbre architecte et peintre Andrea Pozzo (1642-1709) ; ce père jésuite romain s’est inspiré en partie de l’église Saint-Ignace de Rome, l’église du Gesù, qui est l’église-mère de la Compagnie de Jésus (Societas Jesu, abrégé en S.J. ou S.I.). Cependant, la conception de Pozzo n’a jamais été entièrement réalisée, car la construction de l’église s’est étendue sur une longue durée : commencée le 23 avril 1699 par la pose de la première pierre, elle ne fut achevée qu’en 1725 par la bénédiction solennelle de l’église.

Son imposante façade baroque très réussie, qui domine la place Bošković, présente toutes les caractéristiques de la Contre-réforme (formes galbées, colonnes, pilastres, frontons, moulures et corniches intérieures). Elle présente également un beau portail et un dôme du même style.

Le clocher de l’église abrite la plus ancienne cloche de Dubrovnik, fondue en 1355 par Vivencije et son fils Viator.

La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image.La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Façade de l'église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image.
La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Façade de l'église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image.La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Façade de l'église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Façade de l'église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
La décoration du chœur illustre tout autant le style baroque, avec sa profusion de moulures et de corniches ouvragées guidant le regard vers la voûte de l’abside du maître-autel et ses opulentes fresques murales figurant les scènes de la vie du Saint Ignace de Loyola, le fondateur de la Compagnie de Jésus.

Ces fresques en trompe-l’œil, très représentatives du style pictural jésuite, sont l’œuvre de Gaetano Garcia, peintre baroque sicilien d’origine espagnole, qui les a peintes entre 1735 et 1737, d’après des dessins d’Andrea Pozzo.

La voûte représente Saint Ignace de Loyola dans la gloire céleste, au cœur de nuages et d’angelots mêlés. Dans la partie inférieure il y a trois fresques :

  • le tableau central montre Saint Ignace, tenant le livre des constitutions de la Compagnie de Jésus, entouré par quatre femmes — allégories des quatre continents où les Jésuites travaillaient au XVIIIe siècle (l’Australie est donc exceptée) ;
  • le tableau de gauche : Saint Ignace envoyant saint François-Xavier aux missions ;
  • le tableau de droite : Saint Ignace accueillant en la Compagnie Saint-François-Borgia.
La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. chœur de l'église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. chœur de l'église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image.La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. chœur de l'église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Nef. Cliquer pour agrandir l'image.La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Vitrail. Cliquer pour agrandir l'image.
L’église possède quatre autels collatéraux. Le premier antérieur à gauche représente la mort de saint François Xavier sur l’île de Sancian. Le sujet du tableau sur l’autel collatéral antérieur à droite est aussi une mort bienheureuse, celle de saint Joseph. Dans les tableaux des autels postérieurs on voit la présentation de la Petite Marie au temple (à droite) et le saint Augustin (à gauche).

Les autres peintures représentant les figures des jeunes saints Stanislas et Jean Berchmans, ainsi que les décorations de l’église, ont été réalisées dans la période 1894 à 1895 par le frère Antonio Moscheni, S.J., et son assistant.

L’église conserve l’une des collections les plus précieuses d’objets liturgiques en argent de style baroque romain.

Le peintre vénitien Bartolomeo Litterini (1669 - 1748) est l’auteur des trois retables de l’église : saint Augustin, apparition de Marie au Temple et la mort de saint Joseph.

La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Nef de l'église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image.La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Nef de l'église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Nef de l'église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Nef de l'église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Nef de l'église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Nef de l'église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Nef de l'église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Nef de l'église Saint-Ignace. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Grotte de Notre Dame de Lourdes. Cliquer pour agrandir l'image.A la droite de l’entrée principale de l’église, la chapelle contient une Présentation de Marie enfant au Temple (un thème assez rare) et une grotte de Notre Dame de Lourdes, l’une des premières grottes en Europe construites à l’intérieur d’une église, en 1885. Le premier constructeur en était le frère Fulgenzio Malagoli, mais la forme actuelle est l’œuvre du sculpteur croate Lojzika Ulman. Cette chapelle rappelle que le culte de la Vierge est essentiel pour les Jésuites.

L’église Saint-Ignace contient également les tombes de plusieurs évêques de Dubrovnik : Mgr. Antonio Giurice († 1842), Mgr. Tomasso Jederlinich († 1855), Mgr. Matija Vodopić († 1893).

ÉcoleLe collège des Jésuites
La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Le Collège des Jésuites, Collegium Ragusinum. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Sur la Place Boskovitch, à gauche de l’église Saint-Ignace, se trouve le grand bâtiment du célèbre collège des Jésuites, établissement prestigieux qu’ont fréquenté, comme élèves, les plus grands esprits de la République de Raguse.

Les Jésuites n’ont pu établir un collège à Raguse (Collegium Ragusinum) qu’en 1658, près d’un siècle après la venue en 1560 du premier Jésuite à Raguse, le Père Nicolás Bobadilla, S.J., un des premiers compagnons de saint Ignace. La construction du collège, selon les plans des Jésuites Ranjina et Canauli, a commencé en 1662, mais fut retardée par le séisme de 1667.

L’entrée principale présente un bas-relief portant une inscription de 1481.

Les autorités de la République de Raguse, conscientes de la nécessité d’éduquer la jeunesse dans l’ère de crise économique générale que la ville a rencontrée après le tremblement de terre catastrophique de 1667 et les circonstances politiques difficiles qui ont prévalu au cours les décennies suivantes, ont confié cette éducation aux Jésuites, reconnaissant l’excellence de leur enseignement.

À la suite de l’abolition de l’ordre des Jésuites en 1773, le Collège est devenu la propriété du diocèse de Raguse qui a confié l’éducation de la jeunesse à des prêtres ragusains. Plus tard, l’enseignement a été repris par les Pères Piaristes (en italien, Scolopi) qui ont assuré ce service jusqu’en 1868. Lors de l’arrivée des armées françaises, en 1806, suivies par les armées autrichiennes en 1814, le bâtiment du Collège a été transformé en hôpital militaire. Cette situation est restée inchangée jusqu’en 1940, lorsque le bâtiment a été remis au diocèse de Dubrovnik qui y a transféré le séminaire. De nos jours, le lycée classique « Ruđer Bošković » est installé dans les locaux du Collège.

EscalierL’escalier des Jésuites (Scalinata)
La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. La Scalinata, l'escalier des Jésuites. Cliquer pour agrandir l'image.Cet impressionnant escalier conduit au parvis de l’église Saint-Ignace depuis la place du Marché, en empruntant la rue Près les Jésuites.

La « Scalinata » est un escalier de style baroque, aux volées successives de marches en arc de cercle, conçu en 1738 par l’architecte romain Pietro Passalacqua de Messine. L’œuvre est une réminiscence des célèbres escaliers montant à l’église Trinità del Monti depuis la Piazza di Spagna à Rome.

La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. La Scalinata, l'escalier des Jésuites. Cliquer pour agrandir l'image.La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. La Scalinata, l'escalier des Jésuites. Cliquer pour agrandir l'image.La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. La Scalinata, l'escalier des Jésuites. Cliquer pour agrandir l'image.
MonastèreLe couvent Sainte-Catherine (Samostan Svete Katarine)
L’École de Musique est hébergée dans l’ancien couvent Sainte-Catherine.

Les fondations et la crypte de l’église de Saint-Pierre le Grand, la première cathédrale de Raguse, ont été découvertes sous cette église.

RueLa rue de Marguerite (Ulica Od Margarite)
La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Rue de Sainte Marguerite. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La ville close de Dubrovnik en Croatie. Quartier des Jésuites. Jardin derrière les remparts. Cliquer pour agrandir l'image.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Croatie > Partie méridionale > Dalmatie > Comté de Dubrovnik-Neretva > Dubrovnik > Ville close > Quartier des Jésuites
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Carte interactive de la ville close de Dubrovnik en Croatie
La ville close de Dubrovnik en Croatie - Le quartier des Franciscains
La ville close de Dubrovnik en Croatie - Le quartier nord
La ville close de Dubrovnik en Croatie - Le quartier des Dominicains
La ville close de Dubrovnik en Croatie - Le quartier de la Loge
La ville close de Dubrovnik en Croatie - Le quartier de la Cathédrale
La ville close de Dubrovnik en Croatie - Le quartier des Jésuites
La ville close de Dubrovnik en Croatie - Le quartier sud
Sujets plus larges
Page d'accueil
Carte interactive de la ville de Dubrovnik en Croatie
La ville close de Dubrovnik en Croatie
Les fortifications de Dubrovnik en Croatie
La ville moderne de Dubrovnik en Croatie
L'île de Lokrum en Croatie
Les îles Élaphites en Croatie
Le village de Zaton en Croatie
Le village et l'arboretum de Trsteno en Croatie
Le village de Slano en Croatie
[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.