AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le village de Slano en Croatie

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Page d’accueil] [Croatie] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
Slano est une petite ville côtière de la Dalmatie méridionale en Croatie. La localité compte environ 500 habitants, qui vivent traditionnellement de l’agriculture et de la pêche : culture de l’olivier, de la vigne, du tabac et des arbres fruitiers, mais aussi de plantes aromatiques comme la sauge, le laurier et l’absinthe. À ces activités traditionnelles s’ajoute aujourd’hui le tourisme, avec deux hôtels, des maisons d’hôte, quelques restaurants et une nouvelle marina dont la construction a débuté en 2014. Slano est le chef-lieu de la commune de la Côte de Dubrovnik (Dubrovačko primorje) dans le comté de Dubrovnik-Neretva ; la commune compte environ 2200 habitants.
ÉtymologieÉtymologie et toponymie
Slano veut dire « sel » en croate ; car, autrefois, le sel y était exploité. Sous la domination vénitienne, la localité était nommée « Islana » en italien.

SituationSituation

Le port de Slano est situé au fond d’une rade très échancrée, de 2 km de profondeur, qui s’ouvre sur le canal de Koločep (Koločepski kanal) séparant la côte dalmate des îles Élaphites ; la rade de Slano se trouve en face de la plus occidentale des îles Élaphites, l’île de Šipan.

Sur la vaste baie de Slano, fermée par les îles Élaphites et la presqu’île de Pelješac, se trouvent les villages de Banja, de Slano, de Grgurići, de Banići et de Kručica.

Le village de Slano se trouve à 35 km au nord-ouest de la ville de Dubrovnik, par l’autoroute côtière M2 (autoroute européenne E65), la route magistrale (Jadranska magistrala). Le village est relié au chef-lieu de la région par des lignes de bus régulières.

À partir de Slano une petite route de montagne — très pentue (9 % de pente) — permet d’accéder à l’Herzégovine par le col de Crno (335 m d’altitude) ; la route redescend vers Zavala, au bord de la plaine karstique du Popovo polje, puis vers Trebinje, en Republika Srpska.

VisitesVisites

VillageLe village de Slano
La région de Slano fut achetée par la République de Raguse en 1399 et fut pendant un temps le siège du Recteur. Il en reste le palais du Recteur (Knežev dvor) — qui fut restauré à la fin du XIXe siècle. Près du palais du Recteur se trouvaient les résidences d’été de la noblesse de Raguse et de quelques-unes des familles les plus puissantes de l’époque. La résidence d’été de la famille Ohmučević se trouve dans les environs.

Le village de Slano en Croatie. La reconstruction de l'hôtel Admiral (auteur Bracodbk). Cliquer pour agrandir l'image.L’église paroissiale Saint-Blaise, datant de 1407, fut reconstruite pendant la période baroque.

Au XVIe siècle, la République de Raguse autorisa les Franciscains de Bosnie à fonder un monastère à Slano, pour lutter contre l’hérésie bogomile. Il ne reste de ce couvent franciscain que l’église Saint-Jérôme (Crkva Svetog Jeronima) ; son maître-autel est orné d’un polyptyque réalisé par Lovro Dobričević.

Slano compte au total sept églises ou chapelles : la chapelle Notre-Dame de l’Annonciation (Crkva Nuncijata) et la chapelle Saint-Pierre (Crkva Svetog Petra) datant toutes les deux du XIIIe siècle, se trouvent à Banja. Certaines de ces chapelles ont été construites par des armateurs de Raguse dont la flotte avait été sauvée de la tempête en trouvant refuge dans la baie de Slano. La chapelle Saint-Liberan (Crkva Svetog Liberana) fut édifiée par les habitants de Grbljava et de Majkovi  pour demander la protection du saint, à la suite d’une tempête de grêle qui avait détruit les récoltes. La chapelle Saint-Roch (Crkva Svetog Roka) à Grgurići a été reconstruite dans un style moderne ; seule une pierre de l’ancienne chapelle a été conservée.

BaieLa baie de Slano
Slano a, de tous temps, offert un port très sûr pour les flottes de commerce de Raguse et pour l’arrière pays de l’Herzégovine.

La baie de Slano est en effet profonde et étroite ; c’est la vallée d’une ancienne rivière envahie par la mer lors de la montée des eaux de l’Adriatique (un aber). Cette ancienne rivière est une résurgence karstique de la rivière Trebišnjica, qui coule dans le sud de l’Herzégovine avant de s’infiltrer dans le terrain karstique du Popovo polje et de resurgir dans la baie de Slano (et en deux autres endroits). Ces résurgences karstiques ont été submergées par la mer et prennent aujourd’hui la forme de sources chaudes sous-marines (vrelje).

PortLa marina de Slano
En 1910 — sous la domination autrichienne — fut construite la promenade qui se trouve derrière le port.

La nouvelle marina — dont la construction a débuté en 2014 — pourra accueillir 200 bateaux de 11 à 25 m. Les yachts plus grands peuvent trouver un ancrage en face de l’entrée de la rade de Slano, au sud-ouest du Cap Gornji.

ConnaissancesHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire
Slano et ses environs furent habités dès l’époque préhistorique, comme en témoignent les vestiges de forts et de tumulus découverts sur les collines voisines. Slano était encore habitée dans l’Antiquité grecque et romaine : les vestiges d’un castrum romain (camp militaire) ont été découverts sur la colline de Gradina au-dessus de Slano, ainsi qu’un sarcophage paléochrétien, qui, aujourd’hui, est exposé dans le musée lapidaire du couvent des Franciscains.

Pendant la guerre d’indépendance croate, dans les années 1991-1992, le village de Slano et les villages environnants furent presque entièrement détruits, brûlés et pillés par les troupes serbes. C’est en effet à cet endroit, où la bande côtière est la plus étroite, que les Serbes mirent en place le blocus terrestre du sud de la Dalmatie, pour l’isoler du reste de la Croatie. Le couvent franciscain Saint-Jérôme fut occupé pendant huit mois et des œuvres d’art de l’église furent volées. Les plus grands dégâts furent subis par l’hôtel Admiral ; l’hôtel Admiral fut reconstruit et beaucoup agrandi, et rouvert en juin 2008. D’autres parties du village sont encore en partie en ruines, comme l’église Saint-Blaise (Crkva Svetog Vlaha) ou le Palais du Recteur (Knežev Dvor), en cours de reconstruction (fin des travaux prévue en 2017).

Informations pratiquesInformations pratiques

MétéorologieMétéo et prévisions
HôtelHôtel Admiral Grand
Admiral Grand Hotel

Adresse : Ruđera Boškovića bb, 20232, Slano

Téléphone : 00 385 20 888 888

Site sur la Toile : hoteladmiral-slano.com

Coordonnées géographiques : 42° 47' 14" N ; 17° 53' 22" E

RestaurantRestaurants

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Croatie > Partie méridionale > Dalmatie > Comté de Dubrovnik-Neretva > Dubrovnik > Slano
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Carte interactive de la ville de Dubrovnik en Croatie
La ville close de Dubrovnik en Croatie
Les fortifications de Dubrovnik en Croatie
La ville moderne de Dubrovnik en Croatie
L'île de Lokrum en Croatie
Les îles Élaphites en Croatie
Le village de Zaton en Croatie
Le village et l'arboretum de Trsteno en Croatie
Le village de Slano en Croatie
Sujets plus larges
Page d'accueil
La ville de Ploče en Croatie
La ville de Metković en Croatie
La ville de Slivno en Croatie
L'île de Korčula en Croatie
L'île de Lastovo en Croatie
La presqu'île de Pelješac en Croatie
L'île de Mljet en Croatie
La ville de Dubrovnik en Croatie
La commune du Konavle en Croatie
[Sujet précédant] [Sujet ascendant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.