AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le busard cendré (Circus pygargus)

Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Fientes] [Empreinte] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page éditée

PhotosPhotos

Busard cendré. Perché. Cliquer pour agrandir l'image.Busard cendré. Femelle perchée. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
Le busard cendré est le plus répandu des busards européens.

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : oiseaux (Aves)Sous-classe : néornithes (Neornithes)Super-ordre : néognathes (Neognathae)
Groupe : rapacesSous-groupe : rapaces diurnesOrdre : accipitriformes (Accipitriformes)Sous-ordre :
Famille : accipitridés (Accipitridae)Sous-famille : circinés (Circinae)Genre : busards (Circus)Sous-genre :
Espèce : Circus pygargus [Linné, 1758], Circus cineraceus [Naumann, ex Montagu]Sous-espèce :Nom commun : busard cendréNom populaire : busard de Montagu

Noms européensNoms européens

Albanieshqipja e balltaqeveAllemagneWiesenweiheAngleterreMontagu's harrierArménie
Pays basquemirotz urdin, arranokumeBiélorussieпоплаўны луньBrezhonegsparfell gwenn, sparfell al lanniou, skoul glasBulgarieливаден блатар
Catalogneesparver cendrósChyprioteCorsuCroatieeja livadarka
DanemarkhedehøgGaeidhligclamhan luchEspagneaguilucho cenizoEstoniesoo-loorkull
FøroysktbláheykurFinlandeniittysuohaukkaFrançaisbusard cendréFrysk
GalicePays de Gallesbod MontaguGéorgieGrèceλιβαδόκιρκος
Hongriehamvas rétihéjaIrlandecromán liathIslandegráheiðirItaliealbanella minore
Lettoniepļavu lijaLithuaniepievinė lingėLëtzebuergëschMacédoineливадска еја
Maltebugħadam griżMoldovenesteNorvègeenghaukOccitanroissa pichota
Pays-Basgrauwe kiekendiefPolognebłotniak łąkowy, błotniak popielatyPortugaltartaranhão-caçadorRoumanie
Russieлуговой луньSerbieeja ливадаркаSlovaquiekaňa popolaváSlovéniemočvirski lunj
SuèdeängshökTchéquiemoták lužníUkraïneлунь лучнийEmpire romainCircus pygargus

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française
Busard cendré : le mâle est d'un gris cendré, plus foncé que le busard Saint-Martin.

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Busard cendré. Planche d'identification Naumann. Cliquer pour agrandir l'image.Busard cendré. Cliquer pour agrandir l'image.C'est le plus petit (40 cm) et le plus gracile des quatre busards européens.

Le busard cendré mâle est plus petit que la buse variable.


 

MorphologieMorphologie
Busard cendré. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Busard cendré. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.
Busard cendré. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
MâleFemelleBusard cendré. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Le busard cendré a une silhouette élégante, plus gracile que celle du busard Saint-Martin. Il montre un dimorphisme sexuel très marqué autant dans la taille (la femelle est plus grande) que dans la couleur (les mâles présentent un plumage très différent de la femelle).

Les deux sexes présentent un croupion blanc très visible.

LongueurDe 40 à 45 cm.EnvergureDe 97 à 115 cm.
HauteurPoidsMâle : de 235 à 310 g.

Femelle : de 270 à 430 g.

IrisIris jaune ou parfois brun.

L'œil est entouré de plumes blanchâtres.

Forme de becTête de la femelleSon bec noirâtre est crochu.
PlumagePatteCire, tarses et doigts jaunes.

Serres pointues.

Busard cendré. Crâne vue de dessus. Cliquer pour agrandir l'image.Busard cendré. Crâne vue de dessous. Cliquer pour agrandir l'image.
Busard cendré. Crâne vue de côté. Cliquer pour agrandir l'image.
ColorisColoris
Busard cendré. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.
Busard cendré. Replique. Cliquer pour agrandir l'image.
Busard cendré. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
MâleFemelleIl existe une forme mélanique du busard cendré.
Busard cendré. Perché. Cliquer pour agrandir l'image.MâleLe mâle est plus coloré que la femelle.

Le côté de la tête, la gorge et la poitrine sont gris cendré.

Busard cendré. Perché. Cliquer pour agrandir l'image.Des stries brunâtres qui descendent sur sa poitrine.

Le dessus des ailes est gris cendré plus ou moins bleuâtre, plus foncé que chez le busard Saint-Martin.

Une seule barre alaire noire, pas toujours très visible, traverse le dessus de l'aile.

Deux barres alaires noires bien visibles sur le dessous.

Les pointes des ailes (rémiges extérieures) sont entièrement noires, contrairement à celles du busard Saint-Martin.

Les flancs et le ventre sont blanc grisâtre, légèrement striés de roux.

Le croupion est gris.

Busard cendré. Vol. Cliquer pour agrandir l'image.FemelleLa femelle est plus grande que le mâle et de couleur brun, foncé sur le dessus et clair sur le dessous. En effet, les busards cendrés nichant au sol, la femelle qui assure la couvaison présente un plumage mimétique brun.

Liserés roux à la tête, à la nuque et au cou.

Busard cendré. Cliquer pour agrandir l'image.

Busard cendré. Cliquer pour agrandir l'image.Parties supérieures brunes, largement barrées de noir à base gris vert.

Parties inférieures d'un fauve très clair rayé de taches brun foncé.

Petites taches blanches au croupion, moins visibles que chez le busard Saint-Martin femelle.

Femelle

Busard cendré. Juvénile. Cliquer pour agrandir l'image.Plumage juvénileLes jeunes sont plus fauves.

Parties inférieures uniformément roux orangé, avec des taches à peine marquées.

Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables
Le busard cendré est proche du busard Saint-Martin, mais il s'en distingue par sa silhouette plus fine, l'extrême souplesse de ses ailes plus étroites qui lui confèrent davantage de grâce en vol.

Le busard cendré est aussi plus petit que le busard Saint-Martin.

Le mâle se distingue du busard Saint-Martin mâle par deux barres noires sous l'aile et une dessus.

La teinte générale grise du mâle est plus foncée que chez le busard Saint-Martin et l'oiseau apparaît plus sombre.

La femelle est plus difficile à distinguer de la femelle et de l'immature du busard Saint-Martin ; sa silhouette plus élancée et la finesse de ses ailes sont les critères les plus faciles à apprécier à distance. La tache blanche du croupion du busard cendré femelle est moins visible que chez le busard Saint-Martin.

Par ailleurs, le busard cendré fréquente des milieux beaucoup plus ouverts que le busard Saint Martin.

FienteFientes

Chant ou criCri et chant

Cri d'oiseauCri
Le busard cendré n'émet guère de cris et les seuls audibles sont émis lors de la parade nuptiale ou par la femelle quand elle pourchasse un autre rapace volant trop près de son nid.

Le cri est un « khièk ».

Cri d'oiseauCri de la femelle
Le cri de mendicité de la femelle est un sifflement pur « hîeu ».
Cri d'oiseauCri d'alarme
Écouter le cri
Cri d'alarme « hièkikèkikèkikè ».
Appel d'oiseauAppel nuptial
Appel nuptial rapide, sonore et répété « yik-yik » aux tonalités aiguës, plus clairs que ceux du busard Saint-Martin.

VolVol

Description
Busard cendré. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.
Busard cendré. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.
Busard cendré. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.
Busard cendré. Vol. Cliquer pour agrandir l'image.
Busard cendré. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.Le busard cendré est un élégants voilier, à la silhouette très fine ; son vol est léger et souple, avec des planés assez onduleux. Son vol en maraude est un spectacle fascinant tant il vole avec grâce, se laissant déporter par le moindre souffle de vent. Ce vol papillonnant permet d'ailleurs de le différencier du vol plus lourd du busard Saint-Martin.

Busard cendré. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.Comme les autres busards, il parcoure inlassablement des kilomètres au ras du sol et cette prospection méticuleuse de son territoire peut parfois l'emmener à des kilomètres de son nid.

Busard cendré. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.

Busard cendré. Cliquer pour agrandir l'image.En vol plané, ses longues ailes pointues, tenues au dessus de l'horizontale entre quelques battements, forment souvent un angle près du corps.

Busard cendré. Mâle en vol. Cliquer pour agrandir l'image.

Busard cendré. Vol. Cliquer pour agrandir l'image.Busard cendré. Vol. Cliquer pour agrandir l'image.Vu du dessous, on peut distinguer deux bandes noires sous les secondaires alors qu'une seule est visible du dessus.

C'est un oiseau léger : il est le rapace qui a la plus faible charge alaire avec 2 dixièmes de grammes par cm2.

ComportementHabitudes

Description
Busard cendré. Attaquant. Cliquer pour agrandir l'image.
Busard cendré. Perché. Cliquer pour agrandir l'image.
Busard cendré. Mâle en vol. Cliquer pour agrandir l'image.Pour chasser, le busard cendré survole son territoire de chasse en longues glissades silencieuses. Il vole sen rase-motte, à 2 ou 3 mètres de hauteur, en inspectant de près le sol et la végétation basse des marais, des landes, des champs et des fossés. Scrutant le sol, il se laisse choir sur le premier campagnol qui ne l'aura pas entendu arriver.
Busard cendré. Cliquer pour agrandir l'image.Busard cendré. Busard cendré mâle perché sur un piquet. Cliquer pour agrandir l'image.Le busard cendré se repose au sol, rarement sur les arbres ou les poteaux télégraphiques et jamais dans les bois.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
Busard cendré. Couple en vol. Cliquer pour agrandir l'image.
Les busards cendrés mâles sont parfois bigames.
TerritorialitéTerritorialité
Plus grégaires que les autres busards, les couples de busards cendrés peuvent être proches, formant de petites colonies lâches de 3 à 10 couples.
Première nidificationPremière nidification
Période de nidificationPériode de nidification
Busard cendré. Cliquer pour agrandir l'image.
Le busard cendré revient vers ses sites de nidification européens début avril.
ReproductionParade nuptiale
Les parades nuptiales destinées à séduire une femelle ou à resserrer les liens d'un couple déjà formé sur ses quartiers d'hivernage débutent dès le retour de l'hivernage.

Les busards cendrés sont des virtuoses de l'acrobatie : au moment de la parade nuptiale, les vols de noce du couple sont d'une beauté à couper le souffle : calme ascension simultanée des deux oiseaux, larges cercles planés, descentes vertigineuses, le corps en fer de lance, les ailes entrouvertes.

Pour séduire sa femelle, le mâle entame pour elle un show époustouflant d'acrobaties aériennes : chutes et vrille, glissades suivies de brusques piqués comme s'il allait heurter sa compagne qui l'épie du sol…

Site de nidificationSite de nidification
Busard cendré. Au champ. Cliquer pour agrandir l'image.
Busard cendré. Femelle se posant au nid. Cliquer pour agrandir l'image.Busard cendré. Au nid. Cliquer pour agrandir l'image.L'aire, ou plutôt l'ébauche de cuvette qui remplit cet office, est établie à même le sol, cachée parmi de hautes herbes de marais, de vastes landes à bruyères, des prés humides ou des champs de céréales.
NidNid
Busard cendré. Au nid. Cliquer pour agrandir l'image.Au fond d'un puits de verdure, reposant sur une modeste élévation du terrain quand l'humidité du sol est grande, le nid est constitué d'un mince matelas d'herbes sèches et de branchettes.

Le nid est large d'environ 25 cm.

NichoirNichoir
Nombre de couvéesNombre de couvées
PontePonte
La ponte, généralement de 3 à 5 œufs, a lieu de la mi-mai au début juin.
ŒufsŒufs
Busard cendré. Oeufs. Cliquer pour agrandir l'image.
Œufs d'un blanc sale, bleuâtre ou verdâtre, ayant quelquefois des taches brunes à peine visibles.

Œufs mesurant environ 45 millimètres de longueur.

IncubationIncubation
L'incubation, par la femelle seule, dure de 4 à 5 semaines (de 28 à 33 jours)
ÉclosionÉclosion
NourrissageNourrissage
Busard cendré. Jeune au nid. Cliquer pour agrandir l'image.Pendant toute la période de nourrissage, le mâle ravitaille sa partenaire et la nichée. Ce ravitaillement se fait en l'air, le mâle lâchant sa proie serrée dans les serres, après un rituel de poursuites, saisie au vol par la femelle, puis dépecée par terre avant de rejoindre le nid. Les busards cendrés n'ont pas leur pareil pour se passer des proies en vol.

Les jeunes busards s'échappent du nid pour s'abriter des rayons du soleil, revenant à l'aire en courant dès qu'un adulte s'approche avec une proie.

EnvolEnvol
Busard cendré. Au nid. Cliquer pour agrandir l'image.Les jeunes, nidicoles, trois jeunes le plus souvent, sont capables de voler au bout de 35 à 40 jours environ. Ils prennent leur envol courant juin ou juillet.
SevrageSevrage
Émancipation
Plumage juvénilePlumage juvénile
Busard cendré. Juvénile. Cliquer pour agrandir l'image.
Busard cendré. Juvénile. Cliquer pour agrandir l'image.Au début, les jeunes sont couverts d'un duvet blanc teinté de gris jaunâtre dessus, puis d'un duvet gris roussâtre dessus et à la poitrine.
Période de muePériode de mue
Prédateurs
Renards rouxChats
Parce qu'il niche au sol, le busard cendré est sensible aux risques de prédation terrestre (chats errants, renard…).
MaladiesMaladies
Tuberculose aviaire, coccidiose.
Survie des adultes
LongévitéLongévité

RégimeNourriture

Description
HannetonsSauterellesPassereauxCorneillesFaisansŒufsLapinsLièvresRatsCampagnolsSourisLézardsSerpents
Busard cendré. Dessin de von Riesenthal. Cliquer pour agrandir l'image.Le régime alimentaire du busard cendré comporte surtout des micro-mammifères (campagnol, mulot,…) mais aussi des passereaux « terrestres » de petite taille, terrés ou nichant au sol ou près du sol, comme les alouettes, les pipits, les bruants et les linottes (surtout les jeunes non volants et leurs œufs), ainsi que des jeunes perdrix, faisans, lapins et même lièvres si l'occasion s'en présente.

Les petits reptiles (lézards, orvets et jeunes couleuvres), quelques amphibiens (grenouilles) et les insectes de bonne taille (sauterelles, criquets, hannetons, carabes, éphippigères, etc.) représentent une part non négligeable de son régime alimentaire, surtout dans les régions méridionales.

Oiseau de plaine chassant en volant à quelques mètres de hauteur, le busard cendré scrute méthodiquement le sol pour surprendre ses proies, interrompant brusquement son vol de prospection pour se laisser tomber sur l'animal convoité. Sa nonchalance en vol ne l'incite pas à poursuivre les oiseaux ; Paul Géroudet signale que « Sauf exceptions, ce rapace ne poursuit pas les oiseaux ; ceux qui ont la présence d'esprit de s'envoler sur son passage sont sauvés. »

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
PrésLandesChampsMarécages
Busard cendré. Milieu. Cliquer pour agrandir l'image.
Busard cendré. Jeune femelle. Cliquer pour agrandir l'image.Habite des vastes champs de céréales principalement, mais aussi des pâturages, taillis ou abords des rivières.

Busard cendré. Au bord de l'eau. Cliquer pour agrandir l'image.Le busard cendré se reproduit dans des formations végétales basses : marais, jachères marécageuses et landes à genêt, ajoncs ou bruyères. Si ces dernières existent encore, les zones marécageuses ont par contre, pour la plupart, disparu, et le busard niche désormais en majorité dans les champs de céréales, orge d'hiver, colza et blé, qui sont les seules parcelles suffisamment végétalisées au moment de son arrivée en avril.

GîteGîte
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)

RépartitionRépartition

Répartition globale
Busard cendré. Répartition. Cliquer pour agrandir l'image.
Légende de la carte de répartition
Busard cendré. Répartition. Cliquer pour agrandir l'image.Le busard cendré niche dans les steppes et marais ouverts d'une grande partie de l'Eurasie, depuis la péninsule ibérique et l'Angleterre jusqu'en Mongolie.

La France et l'Espagne hébergeant environ les deux tiers de la population d'Europe de l'Ouest (Russie et Turquie exceptées).

En France, la répartition du busard cendré comprend trois zones principales : le Centre-Ouest où il niche encore dans des zones de marais, le sud du Massif Central où il est majoritairement présent dans les causses et le quart nord-est où la nidification a lieu pratiquement exclusivement dans les cultures. Il niche également çà et là en Bretagne et dans le Nord.

La population française, en déclin, est comprise entre 3900 et 5100 couples.

Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration

Busard cendré. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Migrateur solitaire, le busard cendré est totalement migrateur. Avant la fin de l'été, en août-septembre, il regagne le sud du Sahara pour y passer l'hiver. La migration de retour vers l'Afrique bat son plein dans la deuxième quinzaine du mois d'août. Il est l'hôte six mois durant des savanes africaines où il côtoie éléphants et girafes. Son retour a lieu en avril-mai.

Histoire et traditionsHistoire, littérature, traditions, légendes, religions, mythes, symboles …

HistoireHistoire
LittératureLittérature
Busard cendré. Timbre allemagne. Cliquer pour agrandir l'image.

StatutStatut

Dégâts et nuisances
Menaces
Busard cendré. Champ. Cliquer pour agrandir l'image.
Le busard cendré est un oiseau menacé dans toute l'Europe. Les menaces principales sont la destruction des nids par les travaux de récolte des céréales, la chasse et la disparition des habitats.

Comme le busard Saint-Martin, il construit le plus souvent son nid au sol parmi les cultures de céréales (blé, orge), mais les récoltes précoces, dues à la modernisation de l'agriculture, font que ces travaux ont lieu quand les jeunes busards, non encore volants, n'ont pas encore quitté le nid et sont à la merci des moissonneuses batteuses.

Les busards cendrés sont pourtant d'excellents auxiliaires de l'agriculture car ils participent naturellement à la limitation du nombre de campagnols, rongeurs très friands de céréales. Pour élever sa nichée, un couple de Busards cendré consomme environ 1 400 petits rongeurs.

Rareté
Le busard cendré est une espèce rare, sa population mondiale n'excède pas 8000 couples dont 1/3 tiers en France. Il est en forte régression ; le busard cendré connaît d'importantes fluctuations, mais, depuis plusieurs décennies, sa tendance générale indique une diminution.
Chasse interditeProtection
Le busard cendré est protégé au niveau national.

VidéosVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
Le busard cendré (Circus pygargus)
Le busard des roseaux (Circus aeruginosus)
Le busard Saint-Martin (Circus cyaneus)
Sujets plus larges
Racine
Les aigles (Aquila)
La bondrée apivore (Pernis apivorus)
Les busards (Circus)
Les buses (Buteo)
Le circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus)
Les éperviers (Accipiter)
Les milans (Milvus)
Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.