AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

L'alouette des champs (Alauda arvensis)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Fientes] [Empreinte] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page non éditée

PhotosPhotos

Alouette des champs. Sur champ fleuri. Cliquer pour agrandir l'image.Alouette des champs. Cliquer pour agrandir l'image.Alouette des champs. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
Alouette des champs. Gravure Gould. Cliquer pour agrandir l'image.Les Français l'appellent l'Alouette des champs, les Anglais, l'Alouette du ciel. Cet oiseau couleur de terre peuple les plateaux en friche, les grandes plaines cultivées et les landes.

L'alouette des champs est originaire des anciennes steppes herbacées, elle a progressé avec les défrichements des forêts. Oiseau terrestre qui habite les paysages ouverts.

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : oiseaux (Aves)Sous-classe : néornithes (Neornithes)Super-ordre : néognathes (Neognathae)
Groupe : passereauxSous-groupe :Ordre : passériformes (Passeriformes)Sous-ordre :
Famille : alaudidés (Alaudidae)Sous-famille :Genre : alouettes (Alauda)Sous-genre :
Espèce : Alauda arvensis [Linné, 1758]Sous-espèce :Nom commun : alouette des champsNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanielaureshaAllemagneFeldlercheAngleterreskylarkArménie
Pays basquehegatxabalBiélorussieпалявы жаўрук, жаваранакBrezhonegalc'hweder sant PęrBulgarieполска чучулига, чучулига
Catalognealosa vulgarChyprioteCorsuCroatiepoljska ševa, seva vintulija
DanemarksanglærkeGaeidhliguiseagEspagnealondra comúnEstoniepőldlőoke
FøroysktlerkurFinlandekiuru, leivonenFrançaisalouette des champsFryskljurk
GalicelavercaPays de Gallesehedydd, hedydd, uchedyddGéorgieGrèceσταρήθρα
Hongriepacsirta, mezei pacsirtaIrlandefuiseóg, circín starraiceachIslandesönglævirkiItalieallodola
Lettonielauku cīrulisLithuanievieversys, dirvinys vieversys, voversys, vyturysLëtzebuergëschMacédoineполска чучулига, чучулига
MaltealwettaMoldovenesteNorvègesanglerkeOccitanalauseta
Pays-BasveldleeuwerikPologneskowronek polnyPortugallavercaRoumanieciocârlie
Russieполевой жаворонок, жаворонокSerbieпољска шева (poljska ševa)Slovaquieškovránok poľnýSlovéniepoljski škrjanec
SuèdesånglärkaTchéquieskřivan polníUkraïneжайворонок польовийEmpire romainAlauda arvensis

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Alouette des champs. Planche d'identification Naumann. Cliquer pour agrandir l'image.
MorphologieMorphologie
Alouette des champs. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Alouette des champs. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Alouette des champs. Gravure. Cliquer pour agrandir l'image.Queue assez longue avec liseré externe (rectrices externes) blanc. Les ailes sont longues, larges et pointues où deux raies blanchâtres sur les rectrices externes sont visibles au vol. huppé érectile assez courte.

MâleFemelleSexes semblables.

PlumageDessus brun rayé de noirâtre. Ventre blanc roux strié.
Forme de becBec pointu et épais, nettement plus court que le crâne.
PatteGriffes longues, pattes brunes.
Longueur18 cm.Envergure26 cm.
HauteurPoidsDe 33 à 45 g.
ColorisColoris
L'alouette des champs a le dos brun terreux, le dessous blanchâtre strié de sombre. Sa tête s'orne d'une huppé discrète.
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables

Chant ou criCri et chant

Écouter le criCri
Cri clair, liquide : « trrui » ou « triri ».
Écouter le criCri
En hiver : pîe pîe.
Cri
Écouter le cri
En migration : « tsitsi ».
Écouter le chantChant
Chant continu d'un mâle en vol.
Écouter le chantChant
Écouter le chantChant
Chant très soutenu et long, de tonalité élevé, émis au vol montant, sur place et descendant et à l'occasion à terre ou sur un perchoir bas. Chant très soutenu, avec des trilles et des gazouillis et, occasionnellement, des imitations d'autres espèces.

FienteFientes

Description

EmpreinteEmpreinte

Description

VolVol

Description
Alouette des champs. En volL'alouette répugne à se percher et ne quitte guère le sol que pour devenir l'Alouette du ciel (« skylark »), qui chante inlassablement en montant très haut dans les airs. Sans interrompre sa mélodie, elle s'élève à perte de vue, vole sur place, et redescend enfin.

Vol légèrement onduleux.

Pendant la période nuptial, envol nuptial vertical ascensionnel avant de voler sur place en chantant puis se laisser tomber au sol en piqué.

HabitudesHabitudes

Description
Mœurs diurnesMœurs nocturnes
Alouette des champs. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Alouette des champs. Cliquer pour agrandir l'image.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Première nidificationPremière nidification
Période de nidificationPériode de nidification
ReproductionParade nuptiale
En période de reproduction, on peut, dès l'aube, écouter les mâles affirmer, en chantant, leur territoire.
ReproductionAccouplement
Site de nidificationSite de nidification
Haies
NidNid
NichoirNichoir
Nombre de couvéesNombre de couvées
PontePonte
ŒufsŒufs
IncubationIncubation
ÉclosionÉclosion
NourrissageNourrissage
EnvolEnvol
SevrageSevrage
ÉmancipationÉmancipation
Plumage juvénilePlumage juvénile
Période de muePériode de mue
Prédateurs
MaladiesMaladies
Survie des adultes
LongévitéLongévité

RégimeNourriture

Description
GrainsHerbesInsectesVers
Alouette des champs. Avec chenille. Cliquer pour agrandir l'image.Granivore et insectivore selon la saison, l'alouette des champs se nourrit en se tapissant au sol.

Son régime comprend tout aussi bien des insectes divers au printemps et en été, chenilles, vers de terre, insectes et leurs larves, sauterelles…, que des graines, semences, jeunes pousses, verdure et baies à l'occasion en automne et surtout en hiver.

Elle se nourrit également de mollusques.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
PrairiesChampsPrés
Alouette des champs. Habitat. Cliquer pour agrandir l'image.Champs cultivés. Surtout terrain herbeux à herbe rase. Au sol, il est difficile de la distinguer de son environnement, tant son mimétisme est parfait.

L'alouette des champs habite les espaces ouverts où la végétation n'est pas trop haute, pour autant que le sol ne soit pas trop humide.

Alouette des champs. Cliquer pour agrandir l'image.En plaine, elle a plutôt tendance à fuir les grands herbages et leur préfère les champs de céréales et les cultures sarclées alternées avec des parcelles herbeuses.

GîteGîte
Alouette des champs. Aquarelle. Cliquer pour agrandir l'image.
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)Étage alpin (de 2200 à 3000 m)
Jusqu'à une altitude de 2600 m.

RépartitionRépartition

Répartition globale
Alouette des champs. Répartition. Cliquer pour agrandir l'image.
Légende de la carte de répartition
L'alouette des champs est présente en France toute l'année. Dès octobre, les effectifs locaux sont renforcés par les populations migratrices venues du Nord.
Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration

Migrateur à courte distance. À la fin de l'été, on ne voit presque plus les Alouettes, qui se dissimulent dans les herbes pour muer en toute tranquillité. En automne, elles se réunissent en bandes pour se nourrir et émigrer.

Histoire et traditionsHistoire, littérature, traditions, légendes, religions, mythes, symboles …

HistoireHistoire

StatutStatut

Rareté
Menaces
Chasse interditeProtection
Espèce non protégée en France (liste orange).

VidéoVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
L'alouette calandrelle (Calandrella brachydactyla)
L'alouette des champs (Alauda arvensis)
L'alouette lulu (Lululla arborea)
Le cochevis huppé (Galerida cristata)
Sujets plus larges
Racine
Les aegithalidés (Aegithalidae)
Les alaudidés (Alaudidae)
Le cincle plongeur (Cinclus cinclus)
Les corvidés (Corvidae)
Le diamant mandarin (Taeniopygia guttata)
Les embérizidés (Emberizidae)
L'engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus)
Les fringillidés (Fringillidae)
Le grimpereau des bois (Certhia familiaris)
Le grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)
Les hirundinidés (Hirundinidae)
Les laniidés (Laniidae)
Le loriot d'Europe (Oriolus oriolus)
La mésange à moustache (Panurus biarmicus)
Le moineau domestique (Passer domesticus)
Le moineau friquet (Passer montanus)
Le moineau soulcie (Petronia petronia)
Les motacillidés (Motacillideae)
Les muscicapidés (Muscicapidae)
La niverolle alpine (Montifringilla nivalis)
Les paridés (Paridae)
Les roitelets (Regulus)
La sittelle torchepot (Sitta europaea)
Les sturnidés (Sturnidae)
Les sylviidés (Sylviidae)
Le tichodrome échelette (Tichodroma muraria)
Le troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes)
Les turdidés (Turdidae)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.