AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

L'alouette lulu (Lululla arborea)

Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Animaux] [Via Gallica]

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Fientes] [Empreinte] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page non éditée

PhotosPhotos

Alouette lulu. Gravure Gould. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : oiseaux (Aves)Sous-classe : néornithes (Neornithes)Super-ordre : néognathes (Neognathae)
Groupe : passereauxSous-groupe :Ordre : passériformes (Passeriformes)Sous-ordre :
Famille : alaudidés (Alaudidae)Sous-famille :Genre : alouettes (Lululla)Sous-genre :
Espèce : Lululla arboreaSous-espèce :Nom commun : alouette luluNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaisalouette luluFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainLululla arborea

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
MorphologieMorphologie
Alouette lulu. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
MâleFemelle
PlumagePlumage
Forme de becBec
PattePatte
LongueurLongueurEnvergureEnvergure
HauteurHauteurPoidsPoids
ColorisColoris
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables
L’alouette des champs, typique des plaines cultivées.

Chant ou criCri et chant

Cri d'oiseauCri
« Lullu, lullu, duli, duli… ». C’est souvent en vol que cette petite alouette émet le chant mélodieux qui lui a valu son nom, à moins qu’elle ne le lance du haut d’un arbre.
Appel d'oiseauAppel
Appel d'oiseauAppel migratoire
Chant d'oiseauChant

RégimeNourriture

Description
C’est au sol qu’elle passe le plus de temps puisqu’elle y cherche sa nourriture (graines, insectes) et qu’elle y niche.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxPrairiesChampsPrés
Pelouses sèches, clairières, landes rases.
Territoire
GîteGîte
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Première nidificationPremière nidification
Période de nidificationPériode de nidification
ReproductionParade nuptiale
ReproductionAccouplement
Site de nidificationSite de nidification
NidNid
NichoirNichoir
Nombre de couvéesNombre de couvées
La première ponte (mars-avril) est suivie d’une deuxième ponte en juin.
PontePonte
La ponte comprend généralement 4 œufs.
ŒufsŒufs
IncubationIncubation
La femelle couve 12 à 14 jours.
ÉclosionÉclosion
NourrissageNourrissage
EnvolEnvol
À l’âge de deux semaines, les jeunes quittent le nid, avant de savoir voler.
SevrageSevrage
ÉmancipationÉmancipation
Plumage juvénilePlumage juvénile
Période de muePériode de mue
PrédateursRapaces diurnes
MaladiesMaladies
LongévitéLongévité

StatutStatut

Rareté
Menaces
Nichant au sol, l’Alouette lulu est fortement soumise aux aléas climatiques (pluies prolongées), aux prédateurs (mulots, renards, corvidés…) ainsi qu’à la surfréquentation touristique. Elle est au contraire favorisée par la présence de lapins : en effet, ceux-ci entretiennent des écosystèmes pionniers favorables.
Protection
Espèce protégée, figure à l’annexe I de la Directive Européenne « Oiseaux ».

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'alouette calandrelle (Calandrella brachydactyla)
L'alouette des champs (Alauda arvensis)
L'alouette lulu (Lululla arborea)
Le cochevis huppé (Galerida cristata)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les aegithalidés (Aegithalidae)
Les alaudidés (Alaudidae)
Le cincle plongeur (Cinclus cinclus)
Les corvidés (Corvidae)
Le diamant mandarin (Taeniopygia guttata)
Les embérizidés (Emberizidae)
L'engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus)
Les fringillidés (Fringillidae)
Le grimpereau des bois (Certhia familiaris)
Le grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)
Les hirundinidés (Hirundinidae)
Les laniidés (Laniidae)
Le loriot d'Europe (Oriolus oriolus)
La mésange à moustache (Panurus biarmicus)
Le moineau domestique (Passer domesticus)
Le moineau friquet (Passer montanus)
Le moineau soulcie (Petronia petronia)
Les motacillidés (Motacillideae)
Les muscicapidés (Muscicapidae)
La niverolle alpine (Montifringilla nivalis)
Les paridés (Paridae)
Les roitelets (Regulus)
La sittelle torchepot (Sitta europaea)
Les sturnidés (Sturnidae)
Les sylviidés (Sylviidae)
Le tichodrome échelette (Tichodroma muraria)
Le troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes)
Les turdidés (Turdidae)

Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.