AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

L'orvet fragile (Anguis fragilis)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Laissées] [Empreinte] [Voie] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page éditée

PhotosPhotos

Orvet fragile, Pre-adulte. Cliquer pour agrandir l'image.Orvet fragile. Cliquer pour agrandir l'image.Orvet fragile. Cliquer pour agrandir l'image.
Orvet fragile. Adulte. Cliquer pour agrandir l'image.Orvet fragile. Cliquer pour agrandir l'image.Orvet fragile. Femelle. Cliquer pour agrandir l'image.
Orvet fragile. Adulte. Cliquer pour agrandir l'image.Orvet fragile. Tête. Cliquer pour agrandir l'image.Orvet fragile. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Ce minuscule reptile serpentiforme « au regard doux » qui ressemble beaucoup à un serpent, est en réalité un lézard au corps démesurément allongé et totalement dépourvu de pattes, devenu apode par l'évolution.

Lorsqu'il est effrayé, ce reptile inoffensif a une queue fragile qui se casse comme du verre si on l'attrape, lui permettant de s'échapper. C'est la raison pour laquelle on l'appelle aussi « serpent de verre ».

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : reptiles (Reptilia)Sous-classe : lepidosauriens (Lepidosauromorpha)
Groupe :Sous-groupe :Ordre : serpents (Squamata)Sous-ordre : sauriens (Sauria)
Famille : anguidés (Anguidae)Sous-famille :Genre : orvets (Anguis)Sous-genre :
Espèce : Anguis fragilis [Linné, 1758]Sous-espèce :Nom commun : orvet fragileNom populaire : serpent de verre

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneBlindschleicheAngleterreslow worm, blind worm, deaf adderArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkstålormGaeidhligEspagneluciónEstonievaskuss
FøroysktFinlandevaskikäärmeFrançaisorvet fragileFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèceκονάκι
Hongrietörékeny gyíkIrlandeIslandeItalieorbettino
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègestålormOccitan
Pays-BasPolognepadalecPortugalRoumanie
RussieверетеницаSerbieSlovaquieslepúch lámavýSlovénieslepec
Suèdeormslå, kopparödlaTchéquieslepýš křehkýUkraïneEmpire romainAnguis fragilis

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française
Son nom de serpent de verre provient de sa queue qui est fragile.

IdentificationIdentification

Orvet fragile

Identification généraleGénéralités
Orvet fragile. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.L'orvet est un des rares lézards qui n'a pas de pattes et que, pour cette raison, on le confond souvent avec un serpent.

On peut le différencier des serpents, car il possède des paupières, alors que les serpents ont une « lunette » fixe, qu'ils changent à la mue.

MorphologieMorphologie
Orvet fragile. Adulte. Cliquer pour agrandir l'image.
Orvet fragile. Cliquer pour agrandir l'image.L'orvet est un petit lézard au corps cylindrique, long d'une trentaine de centimètres, recouvert d'écailles lisses et luisantes, souvent dorées, que l'on trouve presque partout.

Orvet fragile. Cliquer pour agrandir l'image.L'orvet est un lézard sans pattes aux écailles lisses et brillantes. Vu de dessus, un orvet est identique du cou jusqu'à la naissance de la queue, son corps est cylindrique et sa section parfaitement ronde.

Son squelette montre encore les traces des anciennes ceintures. Ses écailles ventrales ne sont pas saillantes vers l'arrière comme chez les serpents qui se servent de cette particularité pour s'appuyer dans leur reptation.

Orvet fragile. Cliquer pour agrandir l'image.L'œil est petit et protégé par des paupières mobiles. Le tympan est caché sous des écailles.

Les paupières sont mobiles et les mouvements rigides; l'orvet fait donc partie des lézards.

Le corps est long et lisse et la queue capable d'autotomie. Comme les lézards, l'orvet possède des paupières mobiles (paupières sur les yeux). Enfin, ces animaux très alertes sont difficiles à capturer. Les mouvements sont rigides.

Orvet fragile. Tête. Cliquer pour agrandir l'image.MâleLa couleur de l'orvet mâle va du gris au brun, avec le ventre noir.

Orvet fragile. Femelle. Cliquer pour agrandir l'image.FemelleContrairement aux autres lézards, la femelle est plus colorée que le mâle, qui est gris-marron presque uni. La femelle se distingue du mâle par une large bande foncée et ininterrompue partant de la tête et des côtés du corps pour se terminer à la queue qui peut d'ailleurs en cas de danger, se séparer du corps. La femelle est plus courte que le mâle.

LongueurJusqu'à 50 cm dont 30 pour la queue. La femelle est un peu plus petite. Il grandit très lentement.Queue
HauteurPoids
ColorisColoris
Orvet fragile. Juvénile. Cliquer pour agrandir l'image.La couleur de l'orvet mâle va du gris au brun (gris, rougeâtre, noirâtre, brun clair, brun fauve, brun foncé, parfois crème et chocolat) avec le ventre noir.

Des bandes longitudinales courent le long du corps de la femelle qui est plus courte que le mâle. La femelle, est plus colorée et mordorée.

Dos doré ou argenté avec une ligne vertébrale noire chez les jeunes.

Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
L'orvet a la faculté d'autotomie. Cette faculté lui permet, comme aux lézards, de fuir la menace d'un prédateur en perdant un bout de sa queue. La nouvelle queue est plus sombre et rigide, mais surtout bien plus courte. Elle ne dépasse généralement pas 2-3 cm. Une seconde autotomie n'est généralement plus possible.
Espèces semblablesEspèces semblables
Aucune en Europe.

Voie

Habitudes

Description
Orvet fragile. Cliquer pour agrandir l'image.
Orvet fragile. Cliquer pour agrandir l'image.Discret, l'orvet passe la majeure partie de son temps caché (sous les feuilles mortes, les branchages, le compost), ne sortant que le matin pour se réchauffer, et le soir ou après la pluie, pour chasser.

Plutôt crépusculaire et nocturne, c'est surtout le soir que ce grand insectivore chasse vers, limaces, chenilles, mille-pattes.

Orvet fragile. Cliquer pour agrandir l'image.L'orvet, comme tout les reptiles, a besoin de se chauffer pour augmenter sa température interne. Il craint le froid, les grosses chaleurs et ne s'expose au soleil qu'au printemps et en automne. Il est actif à l'aube et au crépuscule surtout par temps pluvieux. Sort volontiers après la pluie.

Orvet fragile. Cliquer pour agrandir l'image.Il est très calme et est inoffensif, et ne cherche jamais à mordre. On le trouve souvent en soulevant des pierres, bois morts gisant au sol.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
La femelle qui est ovovivipare (les petits naissent dans une membrane et en sortent de suite à l'air libre).
Territorialité
Maturité sexuelle
La maturité sexuelle a lieu à 4 ans pour les femelles et 3 ans pour les mâles. Il doit impérativement hiberner pour se reproduire.
Première nidification
Période de nidification
Parade nuptiale
ReproductionAccouplement
Orvet fragile. Cliquer pour agrandir l'image.Les accouplements ont lieu d'avril à juin et sont souvent précédés de combats entre mâles ; les rivaux se saisissent par la tête et se tordent en tout sens roulant l'un sur l'autre dans leur lutte. De sévères blessures peuvent être infligées.

Les individus se rencontrent vers avril-juin, le mâle saisit la femelle par la tête et commence l'accouplement. L'accouplement en lui même peut durer jusqu'à 20 heures.

Site de nidificationSite de nidification
Nid
Nombre de portées
Gestation
La gestation est de 6 semaines.
ÉclosionPonte
Tous les deux ans, vers la fin de l'été (de la mi-août à la mi-septembre), la femelle pond des bébés orvet (de 6 à 20 œufs qui éclosent immédiatement et libèrent de petits orvets de 40 à 80 mm de longueur) (ovovivipare). Le jeune percera la coquille grâce à une dent qu'il porte sur son museau.
ŒufsŒufs
De 12 sur 21 millimètres. Ces œufs sont constitués d'une membrane souple, peu épaisse.
Sevrage
Émancipation
Les petits ont une coloration différente des adultes: le dos est jaune ou argenté, les flancs sont marrons, et il y a une ligne vertébrale très foncée.

Adultes à l'âge de 3 à 5 ans.

Il mesure 65 à 99 mm à la naissance et sa taille doublera en un an.

À 1 an, il atteint 110 à 190 mm ; à 2 ans, environ 220 mm ; à 3 ans, environ 250 mm. Taille adulte pas avant 7-8 ans.

Période de mue
Ils hibernent souvent sous un tas de foin ou de fumier. Il dort sous les pierres ou dans les trous creusés dans le sol, dans lesquels il hiberne en groupes parfois assez nombreux, qui peuvent réunir jusqu'à 30 individus.
Prédateurs
HérissonsBelettesHermines
Orvet fragile. Prédateur. Cliquer pour agrandir l'image.Orvet fragile. Orvet fragile attaqué par une couleuvre coronelle. Cliquer pour agrandir l'image.L'orvet possède de nombreux prédateurs : Coronelle lisse, Hérisson, Belette, Hermine, Pies-grièches, …

La couleuvre coronelle est leur plus grande ennemie.

MaladiesMaladies
Survie des adultes
LongévitéLongévité
L'orvet peut vivre une trentaine d'année (record connu: 46 ans !).

RégimeNourriture

Description
LombricsLimacesAraignéesEscargotsChenilles
Orvet fragile. Mangeant un lombric. Cliquer pour agrandir l'image.Se nourrit principalement d'invertébrés (vers de terre, limaces, chenilles glabres, mollusques, cloportes, araignées, larves diverses d'insectes, escargots) mais possibilité de proies plus volumineuses comme lézard vert ou jeune couleuvre.

Cannibalisme possible.

L'orvet a un grand besoin d'eau, mais se contente de la rosée ou de petites flaques pour boire.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Bois de feuillusBois de conifèresPrés
Orvet fragile. Cliquer pour agrandir l'image.
Orvet fragile. Cliquer pour agrandir l'image.Il vit généralement dans les coins ombreux, surtout dans les haies, qu'il abandonne en été et en automne pour venir se chauffer au soleil.

Endroits légèrement humides et ombragés : parties ombragées de jardins, prairies à végétation haute, les haies et les forêts, pâturages, talus buissonnants, lisières, clairières, mais aussi gravières et glaisières.

L'orvet se cache souvent dans les tas de bois, dans des souches pourries, sous le tapis des feuilles mortes ou encore sous de grandes pierres plates.

On le trouve partout où les invertébrés sont nombreux mais aussi sous des tôles métalliques ou des sacs en plastique où l'humidité relative est très proche de la saturation.

Il est présent dans les forêts feuillues humides (hêtraies notamment), les séries de sapins de moyenne montagne et les mélézins en ubac peu pentu ainsi que les tourbières jusqu'à 2000 m d'altitude.

Utile, l'orvet aime les parties du jardin ombragé, il a besoin d'eau et se nourrit d'invertébrés.

Gîte
Orvet fragile. Cliquer pour agrandir l'image.Il aménage son gîte dans les sols meubles; peut être observé de jour sous des souches, des planches ou des pierres.
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
Il est présent depuis le bord de mer jusqu'à 2000 m d'altitude.

RépartitionRépartition

Répartition globale
Europe occidentale (à l'exception de l'Irlande, de la Scandinavie du Nord et du sud de la péninsule ibérique).

Présent sur tout le territoire français à l'exclusion du Sud-ouest et de la Corse.

Présent en auvergneAuvergne
Orvet fragile. Les Goules. Cliquer pour agrandir l'image.

MigrationMigration

L'orvet hiberne de fin octobre à avril, plus longuement en montagne, généralement à 1-2 m de profondeur dans un terrier de souris, seul ou en groupe de plusieurs dizaines.

En automne, il creuse un terrier et s'y enroule avec quelques uns de ses semblables pour y sommeiller durant toute la saison froide. Hibernation sous de vieux cartons, des plastiques ou des galeries de rongeurs ou creusées pour l'occasion et refermé par de la terre ou de la mousse. L'hiver peut également être passé dans un tas de fumier ou sous tout autre abri assurant la chaleur nécessaire et surtout un grand calme.

StatutStatut

Orvet fragile. Cliquer pour agrandir l'image.Espèce inoffensive trop souvent impitoyablement tuée par des passants qui prennent les orvets pour des serpents.

Espèce un peu menacée par les chats, les fouines, les corneilles, les incendies de talus, les poisons, la disparition des haies.

Protection
Protégé sur tout le territoire national, l'orvet est inscrit à l'annexe III de la convention de Berne.

VidéosVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
Les colubridés (Colubridae)
Les lacertidés (Lacertidae)
L'orvet fragile (Anguis fragilis)
Les vipéridés (Viperidae)
Sujets plus larges
Racine
Les amphibiens
Les mammifères (Mammalia)
Les oiseaux (Aves)
Les reptiles (Reptilia)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.