La grande astrance (Astrantia major)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Histoire] [Statut]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Grande astrance. Cliquer pour agrandir l'image.Grande astrance. Cliquer pour agrandir l'image.Grande astrance. Cliquer pour agrandir l'image.
Grande astrance. Cliquer pour agrandir l'image.Grande astrance. Cliquer pour agrandir l'image.Grande astrance. Cliquer pour agrandir l'image.
Grande astrance. Cliquer pour agrandir l'image.Grande astrance. Cliquer pour agrandir l'image.Grande astrance. Planche d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.
Grande astrance.Grande astrance.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : rosidés (Rosidae)Ordre : umbellales (Umbellales)
Famille : apiacées (Apiaceae)Sous-famille :
Genre :Sous-genre :
Espèce : Astrantia major [Linné]Variété :
Nom commun : grande astranceNom populaire : grande radiaire, sanicle de montagne

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagnegrosse SterndoldeAngleterreastrantia, masterwortArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkstjerneskærmGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeisotähtiputkiFrançaisgrande astranceFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalieastranzia maggiore
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègestjerneskjermOccitan
Pays-Basajuinbloem, astrantiaPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdestjärnflokaTchéquiejarmanka vìtšíUkraïneEmpire romainAstrantia major

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie françaiseÉtymologie française
Mot formé au Moyen Âge du latin « aster »: étoile à cause de l’involucre étoilé.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Grande astrance. Aquarelle. Cliquer pour agrandir l'image.Grande astrance. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Plante herbacée de 30 cm à 1 m, à tige lisse. À la base les feuilles sont palmées et longuement pétiolées, embrassant la tige. Plus haut elles sont simples et sessiles. Les ombelles sont entourées de l’involucre à nombreuses folioles blanchâtres striées de rose ou de rouge comme d’une collerette de 2,5 à 3 cm de diamètre. Les fruits sont couverts d’écailles. Racine aromatique.

Grande astrance.On retrouve plusieurs espèces d’astrances, mais seule la grande a du pourpre.

Catégorie de planteCatégorie de plante
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
De 30 à 100 cm.
Espèces semblablesEspèces semblables

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Grande astrance. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Feuilles alternes palmées en 5 ou 7 lobes dentés à longs pétioles naissant à la base de la tige.
Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Grande astrance. Fleur.Grande astrance. Fleur.Nombreuses petites fleurs formant des ombelles capitulées de 2 à 3 cm de diamètre soutenues par une collerette d’un blanc verdâtre veinées de rose avec les pointes vertes et disposées en étoiles. Bractées de même longueur que l’ombelle.

Fleurs réunies en ombelle odorante. Les fleurs sont formées de 5 pétales blanc rosé et sont accompagnées de bractées rosâtres.

Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleurs
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
Floraison de juin à septembre.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
Plante vivace résistant au gel.
PlantationPlantation
MultiplicationMultiplication
CroissanceCroissance
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de conifèresBois de feuillus
Forêts de feuillus, forêts mixtes, forêts de marais. Commune dans les pâturages et les bois clairs et humides des montagnes.
SolsSols
Sols calcaires.
ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombréClimat pluvieuxClimat humideClimat froid
AltitudesAltitudesÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
De 600 à 2 000 m.

RépartitionDistribution géographique

Présent en auvergneAuvergne
Puy Pariou et puy de Côme.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
En infusion la plante entière est légèrement diurétique. Les racines sont utilisées comme purgatifs : elle favorise en effet l’évacuation de l’intestin.
Utilisations ornementalesUtilisations ornementalesFleurs séchées
Cette fleur a la particularité de très bien se conserver séchée.

Histoire et traditionsHistoire, littérature, traditions, légendes, religions, magie, mythes, symboles …

LégendesLégendes
Une racine d’astrance déterrée la nuit de la Saint-Jean et placée sur le linteau de l’étable prémunissait le bétail contre la maladie et les accidents.

StatutStatut

Rareté
Rare.
Protection
Aucune.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'angélique sauvage (Angelica sylvestris)
La grande astrance (Astrantia major)
La berce spondyle (Heracleum spondylium)
La carotte sauvage (Daucus carota)
Le cerfeuil sauvage (Anthriscus sylvestris)
Le chardon Roland (Eryngium campestre)
L'égopode podagraire (Aegopodium podagraria)
Le fenouil sauvage (Foeniculum vulgare)
La grande ciguë (Conium maculatum)
Le laser de France (Laserpitium gallicum)
Le panais cultivé (Pastinaca sativa)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les acéracées (Aceraceae)
Les apiacées (Apiaceae)
Les aquifoliacées (Aquifoliaceae)
Les araliacées (Araliaceae)
Les balsaminacées (Balsaminaceae)
Les buxacées (Buxaceae)
Les celastracées (Celastraceae)
Les cornacées (Cornaceae)
Les crassulacées (Crassulaceae)
Les euphorbiacées (Euphorbiaceae)
Les géraniacées (Geraniaceae)
Les grossulariacées (Grossulariaceae)
Les hippocastanacées (Hippocastanaceae)
Les juglandacées (Juglandaceae)
Les loranthacées (Loranthaceae)
Les onagracées (Onagraceae)
Les oxalidacées (Oxalidaceae)
Les papilionacées (Papilionaceae)
Les rhamnacées (Rhamnaceae)
Les rosacées (Rosaceae)
Les saxifragales (Saxifragales)
Les thyméléacées (Thymelaeaceae)
Les vitacées (Vitaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.