Le chiendent rampant (Agropyron repens)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Histoire] [Statut]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Chiendent rampant. Rhizome. Cliquer pour agrandir l'image.Chiendent rampant. Germant. Cliquer pour agrandir l'image.Chiendent rampant. Adulte. Cliquer pour agrandir l'image.
Chiendent rampant. Cliquer pour agrandir l'image.Chiendent rampant. Cliquer pour agrandir l'image.Chiendent rampant. Epi. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : monocotylédones (Monocotyledonae)
Super-ordre : commélinidés (Commelinidae)Ordre : poales (Poales)
Famille : poacées (Poaceae)Sous-famille :
Genre :Sous-genre :
Espèce : Agropyron repens [(Linné) P. de Beauvois], Triticum repens [Linné], Elymus repens [(Linné) Gould], Elytrigia repens [(Linné) Desv. ex Nevski]Variété :
Nom commun : chiendent rampantNom populaire : agropyron rampant, froment rampant, herbe à deux bouts, chiendent officinal, laitue de chien, chiendent commun

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAckerquecke, gemeine Quecke, gewöhnliche Quecke, Quecke, SchliessgrasAngleterrecommon couch, couch-grass, quick-grass, twitch-grassArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhoneglouzaouenn ar c’hi, treuzh-yeodBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
Danemarkalmindelig kvikGaeidhligEspagnegrama del norteEstonie
FøroysktFinlandejuolavehnäFrançaischiendent rampantFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
Hongrieközönséges tarackbúzaIrlandeIslandehusapunturItaliecaprinella, gramigna, falsa gramigna
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègekvekeOccitan
Pays-Baskweekgras, kweek, graswortelPologneperz właściwyPortugalgrama-francesaRoumanie
Russieпырей ползучийSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdekvickrotTchéquieUkraïneEmpire romainAgropyron repens

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Agropyrum repens : des mots grecs agros, champ, et pyros, blé (ressemblance des épis avec ceux du blé) ; blé sauvage.

repens : rampant.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Chiendent rampant. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Chiendent rampant. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.Plante formant des touffes qui s’étendent grâce à ses rhizomes rampants très vigoureux. Plante très variable dans la taille des tiges, la largeur et la couleur des feuilles (plus ou moins glauques), la présence ou l’absence d’arêtes aux lemmes.

Plante généralement glabre (mais on peut trouver des poils sur les feuilles au bas de la tige et surtout sur leur gaine).

L’inflorescence est un épi allongé (de 5 à 20 cm de longueur) et étroit où les épillets sont disposés en alternance sur l’axe.

Catégorie de planteCatégorie de plantePlante herbacée
PortPort de la plante
Port dressé.
HauteurHauteur de la plante
La plante de plus de 50 centimètres qui peut atteindre jusqu’à un mètre de hauteur.
RemarquesRemarques
Le Chiendent est une mauvaise herbe des champs, traçante, envahissante et difficile à extirper.

Le chiendent comporte de nombreux biotypes montrant une grande variété dans les caractères végétatifs aussi bien que floraux.

Espèces semblablesEspèces semblables
Se distingue de Lolium perenne par ses épillets régulièrement répartis de part et d’autre de l’axe qui les porte et dans un plan perpendiculaire à celui-ci.

RacineRacines

Description de la racine
Chiendent rampant. Rhizome. Cliquer pour agrandir l'image.Chiendent rampant. Rhizome. Cliquer pour agrandir l'image.Rhizomes de 2 à 3 mm de diamètre, à section circulaire, parfois anguleuse, de teinte pâle, jaune crème, munis d’une pointe dure à l’extrémité, robustes et longuement rampants dans le sol entre 8 et 15 cm de profondeur.

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Tiges raides avec quelques feuilles étroites, dressées, jointes, se ramifiant à la base, de 30 cm à 1,20 m de haut, lisses.
Couleur de l'écorceCouleur de la tige

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Chiendent rampant. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Chiendent rampant. Planche d'identification Linnemand. Cliquer pour agrandir l'image.Feuilles de plus de 30 cm, à face supérieure velue, et face inférieure glabre. Bord rugueux. Base de la gaine rougeâtre. Limbe de 20 à 50 fois plus long que large, souvent pincé vers la pointe. Coléoptile avec 2 gaines apparentes.

Limbes plats, préfoliaison roulée, ligule membraneuse, oreillettes très minces à base étroite, gaines inférieures souvent velues à poils appliqués, tandis que celles des feuilles supérieures sont glabres. Gaines presque rondes avec bord divisé.

Feuilles à nervures fines, distantes les unes des autres, d’un vert terne, parfois vert-grisâtre ou vert-bleuâtre, souvent tordues dans le tiers supérieur, généralement planes, à face supérieure sans côtes saillantes, lisses, glabrescentes ou à longs poils épars généralement caducs.

Préfoliaison enroulée, gaine cylindrique, soudée et pubescente.

Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Chiendent rampant. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Chiendent rampant. Epi. Cliquer pour agrandir l'image.Fleurs en épi à l’extrémité de la tige.

Inflorescence dressée, épillets droits, peu denses, dressés, sessiles, verts parfois vert-bleuâtre, disposés sur 2 rangs opposés. Lemme à arête droite (jusqu’à 10 mm de longueur), plus courte que l’épillet.

Chiendent rampant. Epillet.Les épillets comprennent de 3 à 7 fleurs. Ces dernières sont opposées par leur côté à l’axe de l’inflorescence (chez les ivraies, c’est le dos des fleurs qui est opposé à l’axe).

Les glumes à la base de l’épillet et les pièces florales portent de courtes arêtes à leur extrémité ou en sont dépourvues.

Mâle
Femelle
Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleursFleurs vertes
Fleurs vertes.
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
Fleurit de juin à septembre.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
Chiendent rampant. Dessin noir et blanc. Cliquer pour agrandir l'image.Espèce vivace.

Géophyte à rhizome.

Plante se propageant essentiellement par voie végétative (rhizomes …) ; les germinations sont exceptionnelles.

Espèce assez tardive.

Pousses végétatives :

Les feuilles des pousses sont glabres sauf les premières, parfois pubescentes.

Les nouvelles feuilles apparaissent enroulées sur elles-mêmes.

Oreillettes présentes à la base du limbe, elles sont comme des petits crochets ou des griffes enserrant la tige.

Ligule membraneuse et très courte (difficile à observer).

Plante qui ne talle pas beaucoup (ne forme pas de touffes, l’énergie étant utilisée surtout pour la multiplication des rhizomes).

PlantationPlantation
MultiplicationMultiplication
EntretienEntretien
CroissanceCroissance
RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemis
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxRivagesRivièresBords de cheminBords de routeTerrains vagues
Chiendent rampant. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.Bords des routes et des chemins, décombres, décharges, talus, haies, jardins, rives et rivages sablonneux.

Climat atlantique et continental tempéré.

SolsSols
Sols profonds (pH = 7) et riches en éléments minéraux.

Supporte la submersion et la salure.

ClimatsClimats
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
On le trouve pratiquement partout en dessous de 2 000 mètres d’altitude.

Jusqu’à l’étage subalpin en montagne (jusqu’à 2000 m).

Espèce associéeEspèce associée

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
Les rhizomes utilisés sous forme de tisane sont émollients, rafraîchissants et diurétiques.

Efficace contre les inflammations urinaires, il a en outre la propriété de dissoudre les calculs biliaires.

Utilisations économiquesRecherchée par les abeillesAlimentation du bétail
Espèce non cultivée.

Médiocre espèce fourragère.

Espèce productive, très prolifique, très commune comme adventice de cultures. Très résistante à la coupe et au piétinement. Peu appétante en frais pour le bétail à cause de ses gaines et feuilles plus ou moins velues. Bien consommée en mélange dans du foin.

Utilisations ornementalesUtilisations ornementales
C’est la plante maudite des jardiniers qui sert de référence : « Ca pousse comme du chiendent ! »

StatutStatut

MenacesMenaces
Plante adventice très difficile à éliminer.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'avoine cultivée (Avena sativa)
Les blés (Triticum)
Le brachypode penné (Brachypodium pinnatum)
La canche flexueuse (Deschampsia flexuosa)
La canche gazonnante (Deschampsia cespitosa)
La canche moyenne (Deschampsia media)
Le chiendent rampant (Agropyron repens)
La fétuque des moutons (Festuca ovina)
Le millet commun (Panicum miliaceum)
Le nard raide (Nardus stricta)
L'orge (Hordeum vulgare)
Le seigle (Secale cereale)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les juncacées (Juncaceae)
Les poacées (Poaceae)
Les typhacées (Typhaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.