AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le village de Caniço à Madère

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d’accueil] [Madère] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page non éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
Le petit village s’organise autour de l’église, à 1 km en contrebas de la route. Devant une grande place ombragée de platanes, la façade de l’église paroissiale, construite en 1780, dissimule une nef couverte d’un plafond peint qui s’achève sur un chœur baroque. La route continue au-delà de l’esplanade et descend vers la mer à travers des ensembles de villas aux jardins envahis de fleurs.

SituationSituation

Dominant de haut la zone de villégiature, ses hôtels et villas aux murs clairs, Caniço semble collé au flanc de la montagne. Caniço (230 m d’altitude) est situé à 9 km à l’est de Funchal.

VisitesVisites

Ponta do Garajau
Sur le Cap Garajau se dresse une grande statue du Christ-Roi les bras écartés (une réplique en miniature des statues de Rio de Janeiro et de Lisbonne), élevée par une famille de Madère.

Le belvédère offre une belle vue, à l’ouest, sur la baie de Funchal.

Caniço de Baixa
À l’est de Caniço, une station moderne, Caniço de Baixa, est construite sur un petit promontoire. Cette station est très appréciée des vacanciers allemands qui, outre les cours de plongée et les randonnées guidées en allemand, y retrouvent la sacro-sainte bière allemande au restaurant.

Histoire et traditionsHistoire, littérature, arts, traditions, légendes, religions, mythes, symboles …

HistoireHistoire
La ribeira de Caniço, qui se jette dans la mer à cet endroit, constituait la frontière historique entre les légations des premiers gouverneurs de l’île de Madère, Teixeira (Machico) et Zarco (Funchal), et il y avait évidemment à la frontière deux communes possédant chacune son saint patron. Lorsque le découpage de Madère fut supprimé, les deux villages ne firent plus qu’un et après qu’un tremblement de terre eut endommagé les églises, on reconstruisit, à la fin du XVIIIe siècle, une seule église qui fut placée sous le patronage du Saint-Esprit et de saint Antoine de Padoue.
ÉconomieÉconomie
Les habitants de Caniço vivent traditionnellement des cultures de la banane et de la canne à sucre.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Carte interactive de la ville de Funchal à Madère
La ville de Funchal à Madère - Le quartier de la Sé
La ville de Funchal à Madère - Le quartier São Pedro
La ville de Funchal à Madère - Le quartier Santa Maria
La ville de Funchal à Madère - Le quartier Santa Luzia
La ville de Funchal à Madère - Le quartier Santa Catalina
La ville de Funchal à Madère - Le quartier du Lido
Le village de Monte à Madère
Le site de Terreiro da Luta à Madère
Le jardin botanique de Funchal à Madère
Le jardin des perroquets de Funchal à Madère
La quinta do Palheiro à Madère
Le village de Caniço à Madère
Le village de São Gonçalo à Madère
Le village de São Martinho à Madère
Le village de Santo António à Madère
Sujets plus larges
Page d'accueil
La ville de Funchal à Madère
La ville de Câmara de Lobos à Madère
La ville de Ribeira Brava à Madère
La ville de Ponta do Sol à Madère
Sujet précédant ] [ Sujet ascendant ] [ Sujet suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.