AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Les gastéromycètes (Gasteromycetideae)

Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]Page non éditée

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Les Gastéromycètes sont des Basidiomycètes dont le développement a ceci de particulier que la fructification n’est qu’un gros globe, sans pied différencié.

Les spores se forment à l’intérieur du globe et sont disséminées à maturité, soit par ouverture d’un trou ou ostiole comme chez les Lycoperdons, soit par déchirure de l’enveloppe comme chez les Sclérodermes, soit encore par découpage complet de l’enveloppe en étoile comme chez les Géastres ou, avec soudure des branches, chez les Clathres.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes)Sous-classe : gastéromycètes (Gasteromycetideae)

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaisgastéromycètesFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainGasteromycetideae

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Du grec gastèr : ventre ; et mukê : champignon.

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Clés de déterminationClés de détermination
Clés de détermination olfactiveClés de détermination olfactive
A – Odeurs végétales.

Odeur d’ail : Rhizopogon obtextus (déliquescence) ; Rhizopogon roseolus (vieillesse).

Odeur de jasmin : Clathrus archeri ; Phallus impudicus (dessiccation).

Odeur de rose : Phallus impudicus (dessiccation).

B – Odeurs différentes.

Odeurs désagréables.

  • Odeur cadavérique, de charogne : Clathrus archeri (++) ; Clathrus ruber ; Mutinus ravenelli (++) ; Phallus impudicus (++) ; Phellorinia herculanea ; Phellorinia inquinans.
  • Odeur caoutchoutée : Scleroderma citrinum.
  • Odeur de crotte de chat : Mutinus caninus (-).
  • Odeur de poisson pourri : Dictyocephalos attenuatus.
  • Odeur de viande pourrie : Phallus impudicus ; Rhizopogon obtextus (déliquescence).
  • Odeur désagréable, fétide : Aseroe rubra (-) ; Clathrus archeri (++) ; Clathrus ruber ; Colus hirudinosus ; Dictyocephalos attenuatus ; Itajahya rosea (++ ; maturité) ; Lycoperdon foetidum (++) ; Lycoperdon perlatum (maturité) ; Lycoperdon piriforme ; Lysurus mokusin (++) ; Mutinus caninus (-) ; Mutinus elegans (++) ; Mutinus ravenelli (++) ; Phallus hadriani (++) ; Phallus impudicus (++) ; Phallus rubicundus (++) ; Phallus rugulosus (maturité) ; Scleroderma areolatum ; Scleroderma bovista ; Scleroderma citrinum ; Scleroderma meridionale ; Scleroderma verrucosum.
  • Odeur piquante-métallique : Lycoperdon foetidum (jeune) ; Lycoperdon piriforme (jeune) ; Scleroderma areolatum ; Scleroderma bovista ; Scleroderma citrinum ; Scleroderma meridionale ; Scleroderma verrucosum.
  • Odeur stercorale : Clathrus archeri (++) ; Phallus hadriani.
  • Odeur vireuse : Lycoperdon piriforme ; Scleroderma citrinum ; Scleroderma meridionale.
Odeurs agréables.
  • Odeur aromatique : Melanogaster variegatus.
  • Odeur fongique : Pisolithus arrhizus (++) ; Rhizopogon obtextus.
  • Odeur agréable : Pisolithus arrhizus.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
La boviste plombée (Bovista plumbea)
Les géastracées (Geastraceae)
Les lycoperdons (Lycoperdon)
Les phallales (Phallales)
Les sclérodermes (Scleroderma)
Sujets proches
Les aphyllophores (Aphyllophoromycetidea)
Les gastéromycètes (Gasteromycetideae)
Les agaricomycètes (Agaricomycetideae)
La calocère cornée (Calocera cornea)
La calocère visqueuse (Calocera viscosa)
Le dacrymyce déliquescent (Dacrymyces stillatus)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les types de champignons
Le mode de vie des champignons
L'identification des champignons
Les champignons dans l'histoire
Les champignons vénéneux (syndromes)
Les ascomycètes (Ascomycotina)
Les homobasidiomycètes
Les phragmobasidiomycètes (Phragmobasidiomycetes)
Les myxomycètes (Myxomycetes)
Les champignons à lamelles (clé de détermination)
Les champignons à tubes (clé de détermination)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.