AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

La taupe d'Europe (Talpa europaea)

Taxon supérieur ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Voix] [Laissées] [Empreinte] [Voie] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page éditée

PhotosPhotos

Taupe d'Europe. Cliquer pour agrandir l'image.Taupe d'Europe. Crevee. Cliquer pour agrandir l'image.Taupe d'Europe. Cliquer pour agrandir l'image.
Taupe d'Europe. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : mammifères (Mammalia)Sous-classe : (Eutheria)Ordre : insectivores (Insectivora)Sous-ordre : (Lipotyphla [Haeckel, 1866])
Super-famille : sorocoïdés (Soricoidea)Famille : talpidés (Talpidae)Sous-famille : talpinés (Talpinae [Fischer von Waldheim, 1817])
Genre : taupes (Talpa [Linné, 1758])Sous-genre :
Espèce : Talpa europaea [Linné, 1758]Sous-espèce :Nom commun : taupe d'EuropeNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneeuropäischer Maulwurf, ScheerAngleterreEuropean moleArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatiekrtica
DanemarkmuldvarpGaeidhligfamhEspagnetopo europeoEstonie
FøroysktFinlandemaamyyräFrançaistaupeFrysk
GalicePays de Gallesgwadd, twrch daearGéorgieGrèceασπάλακας
HongrievakondIrlandeIslandeItalietalpa
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasmolPolognePortugaltoupeiraRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovéniekrt
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainTalpa europaea

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Taupe d'Europe. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Taupe est le nom usuel de petits mammifères fouisseurs et souterrains, caractérisés par un museau pointu, des yeux rudimentaires, une fourrure douce, épaisse et veloutée, des pattes courtes, de larges pieds et de longues griffes puissantes aux pattes antérieures.

La taupe mesure environ 15 centimètres de long et est recouverte d'une couche épaisse de poils bruns-noirs.

Elle pèse entre 70 et 100 grammes.

Longueur de la tête et du corps : de 12 à 16 cm. Longueur de la queue : de 2 à 4,2 cm.

Longueur du pied postérieur : de 16 à 19 mm. Poids : de 60 à 125 g.

La femelle est un peu plus petite et plus légère que le mâle.

La taupe est un petit mammifère fouisseur et souterrain, caractérisé par un museau pointu, des yeux rudimentaires, une fourrure douce et épaisse, des pattes courtes, de larges pieds et de longues griffes puissantes aux pattes antérieures qui lui permettent de creuser des galeries. La peau de la taupe possède plus d'organes sensoriels que celle d'aucun autre mammifère. Ces animaux voraces creusent des galeries sous la surface du sol à la recherche de leur nourriture, qui se compose principalement de lombrics et de larves d'insectes. Elle chasse pendant plus de 4 h, puis se repose 3 h avant de reprendre ses activités et le cycle recommence. Près de la surface du sol, les taupes construisent leurs terriers élaborés comportant de nombreux compartiments ; ce creusement produit souvent des dômes de terre meuble à la surface du sol.

MorphologieMorphologie
Taupe d'Europe. Crevee. Cliquer pour agrandir l'image.Anatomie adaptée à la vie souterraine : tête en continuité avec le corps cylindrique ; membres antérieurs courts et puissants, terminés par une main fouisseuse aux doigts soudés, prolongés par des griffes longues et aplaties ; pattes postérieures grêles servant à la locomotion ; yeux atrophiés, non fonctionnels ; oreille dépourvue de pavillon externe cachée dans le pelage.

Ses dimensions, environ 15 centimètres pour 100 grammes, sont idéales pour son activité: si elle était plus petite, elle serait incapable de creuser ses galeries et si elle était plus grande, elle aurait besoin de tant de nourriture qu'il lui faudrait creuser un nombre de galeries gigantesques.

Tête : la tête est presque directement attachée au tronc.

Le museau est allongé en trompe. Son museau s'achève par un boutoir armé à l'extrémité d'un osselet particulier qui lui sert à percer et à soulever la terre, et qui constitue un organe tactile très délicat. Souvent lorsque la taupe est excitée, le bout du nez devient tout rouge.

L'œil est petit, est atrophié (et parfois recouvert par la peau). Les yeux sont minuscules et peu fonctionnels, mais contrairement aux idées reçues ils réagissent à des variations d'intensité lumineuse.

Les oreilles sont invisibles (pavillons auditifs inexistants), mais très sensibles, comme son nez, dépourvu de poils. Les oreilles n'ont pas de cartilage extérieur. L'orifice de l'ouïe est caché dans le pelage.

Les yeux sont enfouis dans la fourrure, de même que les oreilles.

Taupe d'Europe. Dessin du crâne. Cliquer pour agrandir l'image.Le denture des insectivores est caractéristique en ce qu'elle comprend de nombreuses dents à pointes aiguës.

La dentition de la taupe (3 incisives, 1 canine, 3 prémolaires et 4 molaires par demi-mâchoire) correspond parfaitement à la formule dentaire primitive des mammifères. Cela signifie que les premiers mammifères qui vivaient il y a 200 millions d'années ressemblaient du point de vue dentaire à la taupe.

Cou : cou peu marqué.
Corps : son corps a une forme cylindrique allongée, qui lui permet de circuler dans ses tunnels, il est recouvert de poils implantés perpendiculairement pour se déplacer en avant ou en arrière sans être prise à rebrousse-poil.

Sa fourrure est veloutée, dense, brillante, gris foncé à noir dessus, un peu plus claire dessous.

La femelle a 4 paires de mamelles.

Queue : queue courte. La queue, contrairement au reste du corps a un aspect « écailleux » avec quelques poils. Elle joue un rôle important lors des déplacements. Sa petite queue verticale munie de poils tactiles détecte les moindres obstacles dans les galeries où elle voyage parfois à reculons, et où, dressée, elle est en contact avec la partie supérieure de la galerie.
Membres :

Taupe d'Europe. Patte en forme de pelle. Cliquer pour agrandir l'image.Les membres antérieurs sont courts, robustes, terminés par une main large munie d'un os falciforme qui en rend le bord intérieur coupant, et d'ongles très développés; la paume est tournée vers l'extérieur et vers l'arrière, afin de creuser plus facilement. Ces pattes avant, très grandes et presque rondes, sont adaptées au creusement des galeries: elles sont orientées vers l'avant et équipées de cinq longues griffes très dures.

Les pattes arrières sont de forme plus fines mais puissantes elles aussi comparées à celles d'un campagnol.

LongueurLa taupe atteint de 14 à 20 cm de long, queue comprise.QueueDe 2,5 à 4 cm.
HauteurPoidsde 47 à 130 g.
ColorisColoris
Taupe d'Europe. Cliquer pour agrandir l'image.En général d'un noir uni. Fourrure noire, courte et dense d'aspect velouté, sur tout le corps sauf le museau et les pattes.

Sur le ventre on peut souvent discerner des nuances de gris, de rouge ou d'orange.

La fourrure est constituée de poils implantés perpendiculairement à la peau, permettant à l'animal d'avancer ou de reculer dans les galeries sans se trouver à « rebrousse-poil ». Le pelage rappelle le velours.

Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
Vue très médiocre ou nulle (juste de quoi distinguer le jour de la nuit!) : la taupe n'est pas aveugle ; elle a de tout petits yeux ayant à peine un millimètre de diamètre.

Une ouïe, un sens tactile et un odorat très développés pallient une vue déficiente et lui permettent la détection de ses proies jusqu'à une distance d'environ 10 cm. Son ouïe très développée lui sert à détecter sa nourriture… mais aussi ses ennemis!

Excellent fouisseur. Grâce à ses pattes antérieures extrêmement développées, terminées par de fortes griffes, la taupe peut creuser avec une grande rapidité. La vitesse de déplacement d'une Taupe dans ses galeries est d'environ 1 m par seconde (3.6 km/h). La capacité de fouissage est d'environ 20 m par jour.

Elle nage bien.

RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables
Deux autres espèces de taupes habitent l'Europe: la taupe aveugle (Talpa caeca), très voisine de la précédente, et la taupe romaine (Talpa romana), d'Italie et de Grèce, aux dents puissantes. Des genres voisins habitent l'Amérique du Nord (Scalopus) et le Japon (Mogura).
Taupe d'Europe. Dessin de Buffon. Cliquer pour agrandir l'image.
La famille des talpidés compte une trentaine d'espèces. Celles constituant la sous-famille des talpinés, qui habitent l'Eurasie, sont les mieux adaptées à un mode de vie fouisseur. Leurs membres antérieurs, courts et puissants, sont situés en position transversale et sont enfouis sous la peau, d'où ne dépassent que de larges mains, en forme de pelle, à la paume tournée vers l'extérieur. Les cinq doigts sont tous munis de grandes griffes, qui servent à creuser. Le museau, allongé en une trompe très sensible, porte de longs poils qui ont également une fonction tactile très importante. La queue porte également des poils à son extrémité ; dressée, elle frotte les parois des galeries et renseigne la taupe sur la présence d'éventuels obstacles lorsque celle-ci avance à reculons. Si l'odorat et l'ouïe sont également bien développés, la vue est en revanche très faible.

Les talpinés creusent dans le sol un système complexe de galeries, comprenant une chambre d'habitation (le donjon) d'où part un réseau de galeries permanentes, avec des conduits provisoires pour la recherche de nourriture (lombrics, larves d'insectes). La terre excédentaire est rejetée à l'extérieur, en tas (les taupinières).

La sous-famille des talpinés compte en Europe trois espèces, appartenant au genre Talpa, qui se ressemblent beaucoup. La taupe commune (Talpa europaea) est la plus largement répandue. La taupe romaine (Talpa romana) et la taupe aveugle (Talpa caeca), dont les yeux sont recouverts de peau, sont localisées dans l'Europe méditerranéenne (la première en Italie et en Grèce, seulement).

La taupe est un mammifère de l'ordre des insectivores. L'intérêt de cet ordre provient du fait que, sous ses formes les plus archaïques, il est le point de départ de trois ordres : celui des dermoptères, réduit au galéopithèque planeur ; celui des chiroptères, c'est-à-dire de ces mammifères volants que sont les chauves-souris ; et enfin de l'ordre des primates, dont les hominiens sont les plus spectaculaires des représentants. C'est dire que les taupes et tous les autres insectivores sont, pour les hommes, des « cousins » assez proches.

Malgré ce « cousinage » leur psychisme est peu élevé, très inférieur à celui des rongeurs en dépit de certaines similitudes morphologiques. Parmi les insectivores, les taupes sont des genres très spécialisés, adaptés à la vie souterraine, ou hypogée, avec des activités fouisseuses. Leurs membres antérieurs ont pris, au cours de l'évolution, une position transversale et se situent si en avant par rapport aux pattes des espèces non fouisseuses du même ordre, que le coude se place au niveau du méat auditif. Ces membres sont presque entièrement enfouis sous la peau, à l'exception des mains. Les mains sont larges, avec cinq doigts. On y découvre un os sésamoïde radial « en faucille », l'os falciforme. Les yeux des taupes sont minuscules sous des paupières épaisses qui ne laissent voir, entre elles, qu'une fente étroite ; certaines taupes sont ainsi pratiquement aveugles, bien que leur pupille conserve une structure à peu près normale.

VoixVoix

Voix de mammifère
La taupe émet des pépiements, des gazouillis d'oiseaux, des sifflements et des cris aigus.

LaisséesLaissées

EmpreinteEmpreinte

VoieVoie

HabitudesHabitudes

Description
Mœurs diurnesMœurs nocturnes
Taupe d'Europe. Cliquer pour agrandir l'image.Comportement diurne et nocturne avec alternance sur 24h de phases d'activité et de repos de plusieurs heures chacune.

La vie de la taupe se passe presque exclusivement sous terre, bien qu'elle puisse faire de courtes apparitions à la surface du sol.

Elle est solitaire et vient rarement à la surface. Elle sort parfois lorsque le sol est trop sec, à la recherche de nourriture. Ce n'est que pendant la période de reproduction que l'on peut trouver plus d'un animal dans une galerie. Si la taupe est régulièrement dérangée dans son habitat par des campagnols terrestres envahissants, elle modifie son comportement habituel, et continuera à agrandir son territoire jusqu'au moment ou elle aura trouvé la quiétude.

La taupe fait parfois des réserves de nourriture en amassant des vers de terre qu'elle aura immobilisés auparavant en les mordant de façon à les paralyser. Souvent elle oubliera ses réserves et les vers de terre se rétablissent et se dispersent à nouveau dans le territoire.

Elle n'hiberne pas. La taupe est active toute l'année et ne tombe pas en léthargie. Pendant l'hiver, elle s'enfonce davantage sous terre.

Méthodes de chasse

La taupe appartient à la famille des Insectivores, en effet, elle mange tous les insectes et toutes les larves qu'elle trouve dans ses galeries. Cependant, son plat préféré est le Ver de terre: dans une journée ordinaire, elle peut en consommer jusqu'à quarante fois plus que toutes ses autres proies. Pour en attraper un maximum, elle utilise trois techniques de chasse différentes :

  • La première est la plus rapide: le plus souvent à son réveil, la taupe inspecte ses galeries en courant jusqu'à un mètre par seconde. Elle mange alors tous les vers qui sont entrés dans son réseau de tunnels pendant la nuit. Et même si elle se déplace dans le noir, la taupe peut sentir un ver de terre situé jusqu'à six centimètres devant elle.
  • De temps en temps, elle parcourt ses galeries plus lentement en inspectant les parois. Toujours grâce à son odorat, elle peut repérer un ver enfoui jusqu'à un centimètre sous terre. Il ne lui reste alors plus qu'à le mordre, le tirer dans sa galerie et le manger.
  • Enfin quand ces méthodes sont inefficaces, mais aussi pour agrandir son territoire, la taupe creuse de nouvelles galeries qui lui permettent de surprendre les vers circulant dans le sol.

Les travaux de terrassement

  • Pour creuser, la taupe prend appui sur ses pattes arrières et creuse avec ses pattes avant, en évacuant les déblais sur les côtés. À intervalles réguliers, quand elle a déplacé suffisamment de terre, elle creuse une galerie directement vers la surface et pousse la terre qu'elle a creusé à l'extérieur, créant ainsi une taupinière.
  • Les galeries souterraines sont creusées entre un centimètre de profondeur, pendant la période de reproduction, quand le mâle cherche des territoires de femelles; et jusqu'à un mètre de profondeur, en hiver au moment où les vers de terre s'enfoncent profondément dans le sol pour échapper au froid.

L'« hibernation »

  • Taupe d'Europe. Taupinière en hiver. Cliquer pour agrandir l'image.La taupe ne passe pas ses journées à creuser et à chasser: plusieurs fois par jour, elle regagne son nid pour y dormir quelques heures. Ce nid est construit avec des feuilles ou tout ce qu'elle a pu rechercher à la surface. À côté d'un hôtel, on a même découvert un nid tapissé d'épluchures de pommes de terre!
  • La taupe se réfugie aussi dans ce nid en hiver. Mais c'est un Mammifère qui n'hiberne pas: elle ne peut pas grossir car ses galeries sont trop étroites. En conséquence, avant l'hiver, elle stocke des vers de terre (auxquels elle a enlevé une partie de la tête pour les empêcher de s'enfuir) dans un trou qui lui servira de garde-manger.

Cycle de vieCycle de vie

Maturité sexuelle
3 mois.
ReproductionAccouplement
Saison de reproduction : mars (pour les femelles), ne dure que 20 à 30h. Au début de l'année, les taupes mâles quittent leurs terriers et creusent des galeries, en espérant déboucher dans le territoire d'une femelle consentante. En avril, toutes les femelles ont été fécondées et en Mai et Juin naissent les petits (trois à quatre par portée).
Gestation
4 semaines environ. Gestation en 4 à 6 semaines.
Mise bas
Naissance en avril des petits.
Portées
Une portée par an (exceptionnellement deux) composée de 2 à 3 petits en moyenne.
Nourrissage
Ouverture des yeux
Taupe d'Europe. Juvénile. Cliquer pour agrandir l'image.Les jeunes taupes ouvrent les yeux à 22 jours.
Sevrage
Elles sont allaités 5 semaines.
Émancipation
3 semaines plus tard, quand ils pèsent environ 60 grammes, les jeunes sont chassés du nid par leur mère et doivent souvent sortir à la surface pour trouver de nouveaux territoires un peu plus loin.
Prédateurs
Taupe d'Europe. Victime de la route. Cliquer pour agrandir l'image.Renard roux, belette, blaireau, sanglier ; cigogne blanche, buse variable, chouettes hulotte et effraye.
LongévitéLongévité
3 ans. En liberté : de 4 à 5 ans. Les jeunes taupes qui quittent le terrier maternel sont souvent victimes de prédateurs et de la circulation.

RégimeNourriture

Description
VersLarvesEscargotsMille-pattes Herbes Rats
Uniquement carnivore, ses besoins alimentaires sont élevés. Il lui faut environ 40 à 50 g de nourriture par jour (jusqu'à la moitié de son propre poids par jour).

Taupe d'Europe. Régime. Cliquer pour agrandir l'image.Surtout des lombrics (80 % en général, 50 % en été), et secondairement, des larves et adultes de coléoptères, des myriapodes (mille-pattes, iules…), des limaces, des mollusques, de la matière végétale et occasionnellement des petits vertébrés (campagnols, musaraignes).

La taupe fait parfois des réserves de nourriture en amassant des vers de terre qu'elle aura immobilisés auparavant en les mordant de façon à les paralyser. Souvent elle oubliera ses réserves et les vers de terre se rétablissent et se dispersent à nouveau dans le territoire.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
PrésChampsPrairiesVillagesVillesJardinsVergersRivières
Taupe d'Europe. Aquarelle. Cliquer pour agrandir l'image.Partout présente en Europe, la Taupe fréquente tous types de terrains sauf ceux dont les sols sont trop compacts, trop friables, trop secs ou trop inondés, de même que certains sols forestiers trop acides, pauvres en proies. Affectionne surtout les sols frais et meubles des prairies, vergers, jardins.

Les terrains cultivés lui conviennent moins bien que les prairies à sol meuble ou les terrains forestiers (de feuillus), à cause des façons culturales. Elle évite les terres trop pierreuses, sableuses ou marécageuses.

Elle se rencontre aussi au bord de la mer et sur les rives des fleuves.

Territoire
20 taupes par hectare font déjà une forte population. La taupe « marque » les galeries qu'elle creuse en déposant une odeur sécrétée par une glande et mélangée à son urine? Elle devine ainsi qui habite une galerie et quel est le sexe de son occupant!

Un animal habite à lui tout seul 200 à 300 mètres de galeries. Ce n'est que pendant la période de reproduction que l'on peut trouver plus d'un animal dans une galerie. Si la taupe est régulièrement dérangée dans son habitat par des campagnols terrestres envahissants, elle modifie son comportement habituel. et continuera à agrandir son territoire jusqu'au moment ou elle aura trouvé la quiétude.

Elle détecte également l'odeur laissée par une main humaine (qui aurait fouillé dans une de ses galeries) et peut ainsi éviter de se rendre dans l'endroit dangereux pour elle (si nécessaire, elle bloque l'accès à une galerie en bouchant le tunnel avec de la terre!).

Gîte
L'animal niche dans des galeries souterraines.

Nid de la taupe d'EuropeElle évolue dans un réseau long et complexe de galeries situées à moins de 15 cm de profondeur mais pouvant s'enfoncer jusqu'à 50 cm. L'ensemble du réseau a une longueur de 100 à 200 m ; il comprend aussi un gîte, comportant un nid de feuilles sèches situé au carrefour de plusieurs galeries, ainsi que des chambres secondaires avec, parfois, des réserves alimentaires.

Le nid est placé généralement le long d'une galerie de profondeur.

Ce réseau est jalonné par des intervalles de taupinières caractéristiques. Sous l'une d'elles, particulièrement grande, se trouve une chambre avec un nid de feuilles sèches, de mousse et de racines. En terrain humide, cette taupinière géante dépasse 50 cm de haut et la chambre se trouve à l'intérieur.

Taupe d'Europe. Galerie. Cliquer pour agrandir l'image.Une partie de ce réseau est quasi permanente et empruntée par des générations successives de Taupes ; en général, elles ne sont pas jalonnées de taupinières : le tracé existant de longue date, l'animal n'a plus de terre à évacuer.

Ces galeries sont ramifiées avec des galeries principales pour accéder à son habitation et des galeries secondaires pour chasser. Les monticules de terre évacuées à la surface sont appelés taupinières.

Ces « galeries principales » sont empruntées par de nombreux individus. Le tracé existe de longue date, il n'y a pas de terre à évacuer, pas de taupinières. En revanche, les « galeries de chasse », temporaires, ne sont creusées et parcourues que par un seul individu et ne sont pas réutilisées. Lorsqu'elle creuse ses galeries de chasse, la Taupe évacue les déblais sous forme de taupinières.

On distingue les tunnels de surface qui peuvent être creusés sans nécessiter de taupinières (c'est-à-dire sans rejets de terre en surface) et des tunnels de profondeur.

Taupe d'Europe. Taupinière. Cliquer pour agrandir l'image.Les taupinières : Les taupes sont les bulldozer du sous-sol ! Les taupinières sont formées de terre grossière, souvent mélangée à des pierres pouvant atteindre facilement 5 cm de diamètre. La quantité de terre refoulée est souvent impressionnante et les taupinières peuvent atteindre 60 cm de hauteur. Souvent les taupinières sont de grandeurs différentes. Presque toujours, la galerie débouchant dans la taupinière se trouve en son milieu et descend presque à la verticale. Les galeries ont souvent des formes différentes mais sont la plupart du temps plus larges que hautes. En partie elles sont remplies de terre meuble. Ce sont de véritables chantiers. Toute sortes de racines brunes pendent de la partie supérieure. Les galeries montent et descendent souvent et il n'est pas rare qu'elles se trouvent à des niveaux différents superposés.

La taupe se trahit par la forme haute et ronde de ses taupinières. La terre en est grossière et il n'est pas rare d'y trouver mélangés toutes sortes de cailloux pouvant atteindre 5 à 6 cm. L'orifice débouchant sur la taupinière se trouve en général au milieu du tas de terre et descend presque à la verticale. Si vous faites une ouverture sur une galerie de taupe, elle prendra en général son temps (une demi jusqu'à deux journées) pour reboucher l'orifice. Et si elle rebouche le trou, ou comme elle le fait souvent, le contourne, le travail sera fait de manière grossière. Travail de taupe ! Souvent pourtant, il est bien difficile de faire la différence entre travail de taupe ou travail de campagnol. Il arrive même souvent d'attraper un campagnol qui se promène dans un terrier de taupe. Les campagnols qui creusent leur galeries à l'aide de leurs dents envahissent souvent les galeries creusées par la taupe. Ils y trouvent toutes sortes de racines que la taupe dédaigne.

Taupe d'Europe. Taupinières. Cliquer pour agrandir l'image.Répartition des taupinières souvent en lignes, puits verticaux. Quand elles sont encore fraîches, le sommet des mottes de terre est en forme de « boudins » de 4 à 5 cm de diamètre souvent rejetés en étoiles. Le diamètre des galeries accepte le passage de deux à trois doigts.

AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
En montagne, on la trouve jusqu'à environ 2000 m.

MigrationRépartition

Répartition globale
Taupe d'Europe. Répartition. Cliquer pour agrandir l'image.
Eurasie : de l'Espagne à l'Ob, l'Irtych et l'Altaï.

En France, on la trouve partout en terrain favorable, sauf en Corse, à Ouessant et à Ré.

Belgique, Luxembourg, Suisse.

Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration / Hibernation

StatutStatut

Rareté
CirculationMenaces
Dégâts et nuisances
Taupe d'Europe. Empoisonnement. Cliquer pour agrandir l'image.
Si la taupe s'avère être gênante pour certaines activités humaines, ce n'est pas à cause du nombre de taupes dans la parcelle, mais bien à cause des taupinières. Celles-ci constituent un préjudice économique pour de nombreuses cultures (usure et casse de matériels de coupe, bouleversement des semis, section des racines, légumes déterrés, gêne esthétique). Dans le cas des prairies fauchées, la conservation du fourrage souillé de terre, notamment l'ensilage, peut être gravement altérée.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, sa prédation vis-à-vis des Lombrics ne modifie guère la densité de population de ces derniers. En revanche, elle aère le sol, remonte en surface les éléments profonds et détruit des larves d'Insectes ravageurs.

Par ailleurs, la taupe est utile car elle détruit une multitude de larves, d'insectes, de vers, mais ses galeries bouleversent les plantations.

La taupe est ainsi tolérée dans les secteurs ou elle ne gène pas directement les exploitants, mais elle est souvent l'objet d'une lutte acharnée de la part des jardiniers qui rivalisent d'ingéniosité pour inventer de nouveaux pièges.

ProtectionProtection

VidéoVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
Sujets plus larges
Racine
Les érinacéidés (Erinaceidae)
Les soricidés (Soricidae)
Les talpidés (Talpidae)
Taxon supérieur ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.