AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le pipit des arbres (Anthus trivialis)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Fientes] [Empreinte] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page non éditée

PhotosPhotos

Pipit des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Pipit des arbres. Adulte dans un arbre. Cliquer pour agrandir l'image.Pipit des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : oiseaux (Aves)Sous-classe : néornithes (Neornithes)Super-ordre : néognathes (Neognathae)
Groupe : passereauxSous-groupe :Ordre : passériformes (Passeriformes)Sous-ordre :
Famille : motacillidés (Motacillideae)Sous-famille :Genre : pipits (Anthus)Sous-genre :
Espèce : Anthus trivialisSous-espèce :Nom commun : pipit des arbresNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneBaumpieperAngleterretree pipitArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkskovpiberGaeidhligEspagnebisbita arbóreoEstonie
FøroysktFinlandemetsäkirvinenFrançaispipit des arbresFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalieprispolone
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègetrepiplerkeOccitan
Pays-BasboompieperPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeträdpiplärkaTchéquieUkraïneEmpire romainAnthus trivialis

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Pipit des arbres. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Pipit des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.
MorphologieMorphologie
Pipit des arbres. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
MâleFemellePipit des arbres. Adulte. Cliquer pour agrandir l'image.S'il est aisé de l'observer en vol, son plumage, brun cacheté dessus, pâle rayé dessous, lui assure un bon camouflage lorsqu'il évolue au sol dans la végétation. Mâles et femelles sont semblables. Ils présentent tous les deux une série de taches foncées, très nettes, qui se succèdent sur la poitrine et s'estompent sur les flancs en fines flammèches.
Plumage
Forme de bec
Patte
LongueurDe 16 à 17 cm.Envergure
HauteurPoidsDe 20 à 25 g.
ColorisColoris
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables
Le Pipit des arbres ne doit pas être confondu avec son cousin, le Pipit farlouse (pipit des prés) qui lui ressemble étrangement bien qu'un peu plus petit. La poitrine du pipit des arbres est jaunâtre et striée et ses pattes sont plus rosées. Il n'a ni son abondance ni sa prospérité.

FienteFientes

Description

EmpreinteEmpreinte

Description

Chant ou criCri et chant

Cri d'oiseauCri
Cri d'oiseauCri d'alarme
Chant d'oiseauChant
C'est surtout par le chant que l'on peut le différencier du pipit des prés.
Chant

VolVol

Description

ComportementHabitudes

Description
Les mâles commencent à se manifester lors des belles journées d'avril. Ils se montrent alors très démonstratifs dans leurs évolutions aériennes. L'oiseau prend son envol d'un perchoir élevé, souvent d'un grand arbre, monte en ligne oblique et, en un long crescendo, émet une note répétitive ; puis les pattes pendantes, la queue relevée, les ailes entrouvertes et tenues hautes, il revient en parachute, toujours chantant, à son point de départ. Il se posera en un final vocal très caractéristique se traduisant par un « ti.a-ti.a-ti.a-ti.a » très prononcé, de plus en plus étiré.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Première nidificationPremière nidification
Période de nidificationPériode de nidification
ReproductionParade nuptiale
ReproductionAccouplement
Site de nidificationSite de nidification
Cet oiseau établit son nid à terre, dans une dépression du sol, bien caché parmi les herbes d'une friche, d'un pré, souvent sur un talus.
NidNid
Le nid est une coupe d'herbes sèches garnie de crin et de tiges plus fine.
NichoirNichoir
Nombre de couvéesNombre de couvées
Une à deux couvées.
PontePonte
En mai.
ŒufsŒufs
De 4 à 6 œufs de teinte gris pâle tacheté de brun.
IncubationIncubation
ÉclosionÉclosion
Nourrissage
EnvolEnvol
De 12 à 13 jours.
SevrageSevrage
ÉmancipationÉmancipation
Plumage juvénilePlumage juvénile
Période de muePériode de mue
Prédateurs
LongévitéLongévité

RégimeNourriture

Description
Oiseau insectivore
Le pipit des arbres est un oiseau insectivore.
MangeoireMangeoires

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Forêts de feuillusPrés
Pipit des arbres. Cliquer pour agrandir l'image.Lisières, bois clairs, coupes, friches boisées.

Le Pipit des arbres a besoin d'un milieu suffisamment ouvert pour se nourrir, avec des arbres utilisés comme postes de parades. Il affectionne les landes sèches, les prairies du bocage, et s'accommode des lisières des bois et des talus herbeux.

GîteGîte
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)Étage alpin (de 2200 à 3000 m)

RépartitionRépartition

Répartition globale
Pipit des arbres. Répartition. Cliquer pour agrandir l'image.
Légende de la carte de répartition
Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration

Migrateur.

Le Pipit des arbres revient d'Afrique tropicale dès fin mars. On le connaît comme migrateur assez précoce puisque son passage se produit principalement en septembre avec quelques retardataires en octobre. Il passe l'hiver en Afrique.

StatutStatut

Rareté
Le Pipit des arbres est un nicheur rare et l'évolution semble pessimiste.
Protection
Espèce protégée en France.

VidéosVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
La bergeronnette grise (Motacilla alba)
La bergeronnette printanière (Motacilla flava)
La bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea)
Le pipit des arbres (Anthus trivialis)
Le pipit farlouse (Anthus pratensis)
Le pipit spioncelle (Anthus spinoletta)
Sujets plus larges
Racine
Les aegithalidés (Aegithalidae)
Les alaudidés (Alaudidae)
Le cincle plongeur (Cinclus cinclus)
Les corvidés (Corvidae)
Le diamant mandarin (Taeniopygia guttata)
Les embérizidés (Emberizidae)
L'engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus)
Les fringillidés (Fringillidae)
Le grimpereau des bois (Certhia familiaris)
Le grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)
Les hirundinidés (Hirundinidae)
Les laniidés (Laniidae)
Le loriot d'Europe (Oriolus oriolus)
La mésange à moustache (Panurus biarmicus)
Le moineau domestique (Passer domesticus)
Le moineau friquet (Passer montanus)
Le moineau soulcie (Petronia petronia)
Les motacillidés (Motacillideae)
Les muscicapidés (Muscicapidae)
La niverolle alpine (Montifringilla nivalis)
Les paridés (Paridae)
Les roitelets (Regulus)
La sittelle torchepot (Sitta europaea)
Les sturnidés (Sturnidae)
Les sylviidés (Sylviidae)
Le tichodrome échelette (Tichodroma muraria)
Le troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes)
Les turdidés (Turdidae)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.