La pulsatille soufrée (Pulsatilla alpina var. apiifolia)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Histoire] [Statut]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Pulsatille soufrée. Cliquer pour agrandir l'image.Pulsatille soufrée. Cliquer pour agrandir l'image.Pulsatille soufrée. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : magnolidés (Magnoliidae)Ordre : ranunculales (Ranunculales)
Famille : renonculacées (Ranunculaceae)Sous-famille :
Genre : pulsatilles (Pulsatilla)Sous-genre :
Espèce : Pulsatilla alpina [(Linné) Delarbre] subsp. apiifolia [(Scop.) Nyman], Anemone sulphurea [Linné]Variété :
Nom commun : pulsatille soufrée, anémone soufréeNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaispulsatille soufréeFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeglóbjallaItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainPulsatilla alpina subsp. apiifolia

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
apiifolia = à feuilles de céleri.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Pulsatille soufrée. Cliquer pour agrandir l'image.
Catégorie de planteCatégorie de plante
Plante herbacée vivace.
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
Espèces semblablesEspèces semblables
La pulsatille soufrée est la sœur jumelle de l’anémone des Alpes, mais ses fleurs sont jaune soufre à étamines dorées et elle ne croît qu’en sol non calcaire.

La sous-espèce apiifolia de couleur jaunâtre est moins fréquente.

RacineRacines

Description de la racine
Souche épaisse.

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Hampes 10 à 40 cm.
Couleur de l'écorceCouleur de la tige

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Les feuilles de la rosettes basales, comme celles de la tiges, sont bi- ou tri-pennées, finement divisées.

Feuilles à segments pennatifides incisés-dentés.

Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Pulsatille soufrée.Fleur solitaire, dressée, en coupe, à 6 sépales.

fleurs jaunes, grandes, solitaires.

Dimension des fleursDimension des fleurs
De 3 à 6 cm de diamètre.
Couleurs des fleursCouleurs des fleursFleurs jaune pâle
La fleur solitaire de 4 à 8 cm est blanche en terrain calcaire, et jaune en terrain non calcaire, légèrement violacées à l’extérieur.

Étamines jaunes.

Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
La pulsatille soufrée s’épanouit de mai à juillet.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Akènes plumeuses.

Carpelles à longue arête plumeuse.

Dimension des fruitsDimension des fruits
Couleurs des fruitsCouleurs des fruits
GrainesGraines
FructificationFructification
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxPelouses de montagnePelouses alpines
Pulsatille soufrée. Cliquer pour agrandir l'image.La pulsatille soufrée se trouve au dessus de 1000 m sur les pentes caillouteuses et les landes des sommets montagneux.
SolsSols
Sol humide, souvent caillouteux, calcaire.
ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombréClimat pluvieuxClimat humideClimat froid
AltitudesAltitudesÉtage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)Étage alpin (de 2200 à 3000 m)
Se trouve au dessus de 1000 m sur les pentes caillouteuses et les landes des sommets montagneux.
Espèce associéeEspèce associée

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
On trouve cette Pulsatille des Pyrénées au Caucase, entre 1000 et 2 600 m.
Présent en auvergneAuvergne
Monts Dore, au Cézallier et au Massif du Cantal, où elle peut être toutefois assez commune localement.

Rencontrée sur le flanc sud du puy du Grand Suchet.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations ornementalesUtilisations ornementalesFleurs en vase

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
La pulsatille des Alpes (Pulsatilla alpina)
La pulsatille commune (Pulsatilla vulgaris)
La pulsatille rouge (Pulsatilla rubra)
La pulsatille soufrée (Pulsatilla alpina var. apiifolia)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les aconits (Aconitum)
L'ancolie cornette (Aquilegia vulgaris)
Les anémones (Anemone)
La clématite des haies (Clematis vitalba)
Les hellébores (Helleborus)
L'isopyre faux-pigamon (Isopyrum thalictroides)
Le populage des marais (Caltha palustris)
Les pulsatilles (Pulsatilla)
Les renoncules (Ranunculus)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.