L’isopyre faux-pigamon (Isopyrum thalictroides)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page en cours d'édition

PhotosPhotos

Isopyre. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : magnolidés (Magnoliidae)Ordre : ranunculales (Ranunculales)
Famille : renonculacées (Ranunculaceae)Sous-famille :
Genre :Sous-genre :
Espèce : Isopyrum thalictroides [L. (b.)], Thalictrella thalictroides [(L.) E. Nardi]Variété :
Nom commun : isopyre faux pigamonNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaisisopyre faux pigamonFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
Hongrievirnáncz galamóIrlandeIslandeItalieanemolo aquilegino, isopiro
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognezdrojówka rutewkowataPortugalRoumaniegăinuşi
RussieSerbieSlovaquieveternik žltuškovitýSlovéniepolžarka
SuèdeTchéquiezapalice žluťuchovitáUkraïneEmpire romainIsopyrum thalictroides

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Catégorie de planteCatégorie de plante
PortPort de la plante
Plante grêle, glabre.
HauteurHauteur de la plante
De 15 à 25 (30) cm de hauteur.
RemarquesRemarques
L’isopyre fait partie de ces plantes forestières dites « vernales » qui profitent de l’énergie lumineuse disponible au printemps, avant que les feuilles des arbres ne se développent, pour réaliser une bonne partie de leur cycle de végétation en début de saison. C’est à ce phénomène que l’on doit les vives couleurs printanières des sous-bois.
Espèces semblablesEspèces semblables

RacineRacines

Description de la racine
Plante à rhizome souterrain mince et ramifié.

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Cette plante délicate présente des feuilles glabres de couleur bleu-vert, divisées deux fois en trois parties, et qui rappellent celles de l’ancolie en plus fines.

Feuilles radicales pétiolées à 3 folioles trilobées, vert grisâtre ; feuilles caulinaires sessiles.

Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
L’espèce est facilement identifiable grâce à ses fleurs blanches peu nombreuses à 5 pétales.

Fleurs en coupes, 10-20mm, à 5 sépales blancs, oblongs, alternés avec 5 pétales très réduits. Elles se développent en petits groupes au sommet des tiges.

Mâle
Femelle
Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleursFleurs blanches
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
La floraison a lieu de mars à mai.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Les follicules des fruits sont surmontés d’un bec dressé assez court.
Dimension des fruitsDimension des fruits
Couleurs du fruitCouleurs des fruits
GrainesGraines
FructificationFructification
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
Plante vivace.
PlantationPlantation
MultiplicationMultiplication
CroissanceCroissance
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxFôrets de feuillusFôrets de montagne
Cette espèce des chênaies et hêtraies se plaît notamment dans les forêts montagnardes feuillues sur roches volcaniques ou dans les forêts alluviales.
SolsSols
Surtout liée à des sols riches, argilo-limoneux frais.
ClimatsClimatsClimat pluvieuxClimat humideClimat froid
Bois humides.
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)
Monte jusqu’à 1 200 m environ.

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
Monde : sud-est européenne.

France : disséminée un peu partout sauf en Bretagne, nord, nord-est et région méditerranéenne.

Présent en auvergneAuvergne
Disséminée dans un peu toute la région (sauf dans l’est de la Haute-Loire).

StatutStatut

Rareté
Cette espèce assez bien répandue en Auvergne n’est pas particulièrement menacée (elle est protégée en Limousin, Champagne-Ardennes et Provence-Alpes-Côte d’Azur).

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Les aconits (Aconitum)
L'ancolie cornette (Aquilegia vulgaris)
Les anémones (Anemone)
La clématite des haies (Clematis vitalba)
Les hellébores (Helleborus)
L'isopyre faux-pigamon (Isopyrum thalictroides)
Le populage des marais (Caltha palustris)
Les pulsatilles (Pulsatilla)
Les renoncules (Ranunculus)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les berbéridacées (Berberidaceae)
Les fumariacées (Fumariaceae)
Les papavéracées (Papaveraceae)
Les renonculacées (Ranunculaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.