Le site archéologique de Délos en Grèce

Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]

[Page d'accueil] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Via Gallica]

Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
Le site archéologique de Délos en Grèce. Vu depuis le mont Cynthe. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).L’île de Délos est l’un des plus importants sites archéologiques de la Grèce, avec Delphes et Olympie, et draine — depuis les années 1950 —  un important flot de touristes et de passionnés d’archéologie.

VisitesVisites

Site archéologiqueLe site archéologique de Délos
Le site archéologique de Délos en Grèce. Le site archéologique vu depuis le mont Cynthe. Cliquer pour agrandir l'image.La cité antique de Délos fut prise et saccagée en 88 avant JC par Mithridate VI Eupator, roi du Pont, et , à nouveau, en 69 avant JC par Athénodore, un allié de Mithridate ; les pèlerinages furent progressivement abandonnés, le commerce maritime se déplaça ailleurs et Délos sombra dans la décadence. L’île fut définitivement abandonnée au VIe siècle après JC. Les paysages sont restés intacts depuis cette date, mais l’île servit de carrière de marbre pour les îles environnantes ; beaucoup de marbre des monuments finit dans des fours à chaux. Durant la domination vénitienne certaines œuvres d’art survivantes passèrent à Venise et à Rome.

Malgré cela le site archéologique de Délos est l’un des plus importants de la Grèce, mais il faut au visiteur beaucoup d’imagination pour réaliser que cet immense ensemble de ruines était jadis une ville magnifique.

Le site archéologique de Délos en Grèce. Plan du site. Cliquer pour agrandir l'image.Le site couvre la cité antique, son port sacré et son port commercial, et une centaine de sanctuaires dont le plus illustre d’entre eux, consacré à Apollon, rivalisait avec celui de Delphes. Le site se divise en quartiers autour du sanctuaire d’Apollon : au nord se trouve le Quartier du Lac, au nord-est le Quartier du Stade, au sud le Quartier du Théâtre, au sud-est le Quartier de l’Inopos et le mont Cynthe.

Les maisons de ces quartiers forment la grande majorité des constructions exhumés à Délos qui soient dans un bon état de conservation ; elles donnent une image assez précise de l’habitation privée hellénistique.

En 1872 l’École Française d’Athènes commença les fouilles archéologiques de Délos. En 1990 le site archéologique de Délos fut inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, avec cette mention :

« Le site archéologique est exceptionnellement étendu et offre l’image d’un grand port cosmopolite méditerranéen ».

PlanPlan du site archéologique
Le visiteur moderne débarque sur une petite presqu’île artificielle, formée par les déblais des fouilles, entre le Port Sacré (n° 1) (perdu aujourd’hui sous les débris des fouilles françaises au début du XXe siècle) et les ports commerciaux (n° 2).

Passant à travers l’Agora des Compétaliastes (n° 3), un marché de la ville ancienne avec deux petits temples consacrés à Hermès, le dieu du commerce, et, en tournant à gauche, sur la Voie Sacrée (n° 5) formée entre deux portiques, le Portique de Philippe V (n° 4) et le Portique du Sud (n° 5), on atteint les Propylées (n° 8) la porte principale du Sanctuaire.

Immédiatement à droite, après les Propylées, se trouvent les Oikos des Naxiens (n° 10) et l’énorme base de marbre d’une statue colossale d’Apollon, dédiée par les Naxiens vers 600 avant JC. Des parties de cette statue peuvent être vues dans le sanctuaire d’Artémis (n° 22).

Plus au nord se trouvent les trois temples d’Apollon (n° 12, n° 13 et n° 14), face au Kératon (n° 15), l’autel le plus ancien et vénéré construit par Apollo lui-même, selon la mythologie. Les cinq Oikoi, ou Trésors, (n° 24, 25, 26, 27 et 28), étaient des bâtiments utilisés pour garder en lieu sûr les offrandes précieuses des villes.

À la limite nord du sanctuaire il y a un portique (n° 34), consacré en 250 avant JC par Antigone Gonatas, un roi de Macédoine.

Au sein du Sanctuaire se trouvent également les bâtiments administratifs de la ville : les bâtiments du Bouleutérion (n° 29), du Prytanée (n° 30) et de l’Ekklésiastérion (n° 38) utilisés pour les assemblées des députés, des dignitaires et des citoyens.

Le Monument aux Taureaux (n° 31) est un long édifice sur la partie orientale du Sanctuaire, où fut abrité un navire de guerre, consacré par le roi Démétrios Poliorcète à la fin du IVe siècle avant JC.

La sortie nord du Sanctuaire est située entre la Graphé (n° 37) et l’Ekklésiastérion (n° 38).

Dans le Dodékathéon (n° 42), un temple du IIIe siècle avant JC, se trouvaient des statues archaïques importantes des douze dieux qu’on peut voir au musée (n° 68).

Plus au nord se trouve le Monument de Granite (n° 43) et, directement vis-à-vis de lui, le Létoon (n° 44), un temple du VIe siècle avant JC consacré à la mère des dieux jumeaux. Derrière le Létoon se trouve le plus grand bâtiment de Délos, l’Agora des Italiens (n° 45), un marché et un lieu de rencontre pour tous les marchands italiens de l’île, construit vers 100 avant JC.

Sur la route, à droite se trouve le Lac Sacré (n° 46) comblé en 1925 à cause d’une épidémie de paludisme et, à gauche, les célèbres Lions (n° 47) consacrés par les Naxiens vers la fin du VIIe siècle avant JC. Au début, il y avait peut-être une rangée d’animaux en bordure du côté oriental de l’avenue, par laquelle ceux qui débarquaient sur le port archaïque (n° 54) atteignaient l’entrée nord du sanctuaire.

Le grand bâtiment situé au nord-ouest de la terrasse des Lions est l’Établissement des Poséidoniastes (n° 49), qui abritait l’association des marchands, des armateurs et des banquiers de Bérytos (l’actuelle Beyrouth).

Plus au nord se trouve un autre quartier de la ville antique, partiellement fouillé. Les magasins à l’est de la Loge des Poséidoniastes et ceux de l’Agora du Lac (n° 58) étaient principalement des boulangeries et des marchands de vin.

La Maison du Lac (n° 59) est un exemple typique d’une maison délienne à la fin du IIe siècle avant JC. Près de la Maison du Lac se trouvent la Palestre de Granite (n° 60) et la Palestre du Lac (n° 61). Les deux palestres sont composées d’une cour centrale avec citerne, autour de laquelle se trouvaient des portiques, des zones d’exercice, des exèdres pour les discussions, des vestiaires, des bains, des latrines, et cetera.

En direction du sud et en passant par le Lac Sacré (n° 46), et l’Agora des Italiens (n° 45), on atteint la route principale, au nord du sanctuaire. En suivant cette route vers l’est, on peut visiter l’Archégésion (n° 71), le Gymnase (n° 72), le Stade (n° 73), le Quartier du Stade (F) et la Synagogue des juifs phéniciens (n° 75).

La fontaine minoenne (n° 66) est un puits public carré datant du milieu du VIe siècle avant JC. En face de l’extrémité orientale du Portique d’Antigone (n° 34) se trouve le monument consacré à Dionysos (n° 67) par un certain Carystios.

Au nord du Portique d’Antigone, il y a des maisons et des magasins et la route menant au musée (n° 68). Un chemin moderne, au sud du musée, construit au-dessus des quartiers non fouillés de l’ancienne ville, se dirige vers le Sanctuaire des divinités syriennes (n° 86). Sur le côté de ce chemin se trouve le Sanctuaire des divinités égyptiennes avec le temple d’Isis (n° 87). Le sanctuaire d’Héra (n° 88) est situé sur une terrasse spécialement créée au pied du mont Cynthe.

Sur le versant de la colline se trouvent le Sanctuaire d’Agathe Tyché (n° 89) et la Grotte d’Héraclès (n° 90), une fissure naturelle dans la roche, couverte d’énormes dalles de granite. Un escalier mène au sommet de la colline, au sanctuaire de Zeus et d’Athéna (n° 91), d’où l’on a une superbe vue sur les îles des Cyclades autour de Délos.

La Maison aux Dauphins (n° 92) et la Maison aux Masques (n° 93) sont des maisons privées luxueuses avec de magnifiques sols en mosaïque.

Passant le Xénon (n° 94), une hostellerie avec une énorme citerne, et le Théâtre (n° 95), avec sa citerne impressionnante (n° 97), on entre dans le Quartier du Théâtre, l’un des quartiers résidentiels les plus anciens de la ville antique. La Maison au Trident (n° 98) est la riche résidence d’un propriétaire de navire ou d’un marchand. Dans la Maison au Dionysos (n° 99), on a découvert une mosaïque exceptionnelle représentant le dieu Dionysos chevauchant un tigre (exposée au Musée). À la Maison de Cléopâtre (n° 100), les statues sans tête des propriétaires accueillent le visiteur.

La route étroite et pavée ramène le visiteur vers le port et l’Agora des Compétaliastes (n° 3) où se termine la visite.

Si l’on est pas accompagné d’un guide officiel il peut être intéressant de faire la visite en sens inverse — en commençant par le Quartier du Théâtre — pour ne pas être pris dans le flot des visiteurs débarquant tous au même moment du bateau d’excursion.

Le site archéologique de Délos en Grèce. Plan du site archéologique. Cliquer pour agrandir l'image.1 : Port sacré. 2 : Port de marchandises. 3 : Agora des Compétaliastes. 4 : Portique de Philippe V. 5 : Voie Sacrée. 6 : Portique de Pergame. 7 : Agora des Déliens / Temple d’Aphrodite. 8 : Propylées. 9 :. 10 : Maison des Naxiens. 11 :. 12 : Temple des Déliens. 13 : Temple des Athéniens. 14 : Temple de poros. 15 : Kératon. 16 : Portique des Naxiens. 17 :. 18 :. 19 : Pythion. 20 :. 21 :. 22 : Temple d’Artémis. 23 :. 24 à 28 : Trésors (Oikoi). 29 : Bouleutérion. 30 : Prytanée. 31 : Monument aux Taureaux (Néorion). 32 : Autel de Zeus Polius. 33 : Théké d’Opis et d’Argé. 34 : Portique d’Antigone Gonatas. 35 : Échoppes. 36 : Abaton. 37 : Graphé. 38 : Ekklésastérion. 39 : Thesmophorion. 40 : Agora de Théophraste. 41 : Salle hypostyle. 42 : Temple des Douze Dieux (Dodécathéon). 43 : Monument de granit. 44 : Temple de Léto (Létoon). 45 : Agora des Italiens. 46 : Lac sacré. 47 : Terrasse des Lions. 48 :. 49 : Loge des Poséidoniastes de Bérytos. 50 : Îlot des Joyaux. 51 : Maison de la Colline. 52 : Maison des Tritons. 53 : Maison des Comédiens. 54 : Baie de Skardana (port archaïque). 55 : Maison du Diadumène. 56 :. 57 : Palestre de Staseas (?). 58 : Agora du Lac. 59 : Maison du Lac. 60 : Palestre de granite. 61 : Palestre du Lac. 62 : Mur de Triarius. 63 : Temple d’Anius. 64 : Sanctuaire du Bastion. 65 : Mur d’enceinte. 66 : Fontaine Minoé. 67 : Temple de Dionysos (Monument de Caystius). 68 : Musée. 69 : Pavillon touristique. 70 : Hippodrome. 71 : Archégésion (Sanctuaire d’Apollon Archégète). 72 : Gymnase. 73 : Stade. 74 : Quartier du stade. 75 : Synagogue des juifs phéniciens. Quartier du Théâtre. 76 :. 77 :. 78 : Basilique Saint-Cyriaque. 79 : Sanctuaire d’Aphrodite. 80 : Maison à l’Hermès. D : Terrasse des Dieux étrangers. 81 : Sérapéion A. 82 : Maison de l’Inopos. 83 : Réservoir de l’Inopos. 84 : Sérapéion C. 85 : Sérapéion B. 86 : Sanctuaire des Dieux syriens. 87 : Sanctuaire des Dieux égyptiens. 88 : Temple d’Héra. F : Mont Cynthe. 89 :  Sanctuaire d’Agathe Tyché (Philadelphéion). 90 : Antre sacré (Antre du Cynthe) / Grotte d’Héraclès. 91 : Sanctuaire de Zeus et d’Athéna. 92 : Maison des Dauphins. 93 : Maison des Masques. 94 : Xénon (Hôtellerie). 95 : Théâtre. 96 : Sanctuaires. 97 : Citerne du théâtre. 98 : Maison au Trident. 99 : Maison au Dionysos. 100 : Maison de Cléopâtre.
Musée archéologiqueLe musée (Μουσείο)
Le Musée de Délos (n° 68) conserve la plus grande partie des quelque 30 000 poteries, statuettes, petits objets, 8 000 sculptures et 3 000 inscriptions découverts lors des fouilles du site, mais les plus belles sculptures découvertes à Délos sont visibles au Musée national archéologique d’Athènes.

Le musée de Délos comporte onze salles d’exposition. Les deux premières salles abritent une remarquable série de sculptures datant de l’époque archaïque, originaires de Naxos et de Paros, comprenant notamment des statues ex-voto de kouros et de korés, la plupart trouvées dans le sanctuaire d’Artémis, ainsi que cinq des fameux lions dressés de la Terrasse aux Lions où des moulages les ont remplacés. La troisième salle est surtout consacrée à l’art classique du Ve siècle avant JC : figures d’acrotère du temple des Athéniens. Les autres salles sont aux sculptures hellénistico-romaines provenant surtout de maisons particulières : de fines mosaïques, des peintures murales (scènes de chasse, de banquets, des boxeurs), des meubles (table à trois pieds, vaisselier), des figurines et des vases en marbre et en terre cuite, des petits bronzes (petit heurtoir avec une tête de lion), des ivoires et des bijoux mycéniens. Ces objets du quotidien permettent au visiteur de se représenter l’intérieur des maisons de la cité. Une vitrine est réservée aux objets et scènes érotiques.

PavillonLe pavillon touristique
Ce qui est pompeusement nommé pavillon touristique (n° 69) est un petit café aux prix exorbitants et aux toilettes très mal tenues. Il se trouve sur le côté nord du musée.

ConnaissancesHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

FouilleLes fouilles archéologiques
Mis à part l’épisode de 1416 où l’archéologue amateur florentin Cristoforo Buondelmonti tenta de redresser la statue de l’Apollon naxien, les fouilles du site de Délos ne commencèrent vraiment qu’en 1873, sous l’égide de l’École française d’Athènes, s’intéressant d’abord à la zone du sanctuaire et aux pentes du mont Cynthe. Les travaux de l’École française d’Athènes n’ont jamais cessé — en collaboration avec le Service archéologique grec et des chercheurs étrangers — et se poursuivent aujourd’hui, notamment dans le quartier situé au nord du lac sacré, près de la baie de Skardhana. On estime qu’à peu près la moitié de la cité antique a été mise au jour.

Informations pratiquesInformations pratiques

Heures de visiteHeures de visite
Le site archéologique de Délos est ouvert toute l’année, mais le port est très exposé aux vents qui, dès qu’ils se lèvent, rendent l’île inaccessible ou la traversée très agitée …

Horaires d’été (du 1er avril au 31 octobre) : tous les jours, de 8 heures à 20 heures ; les lundis et samedis, de 8 heures à 15 heures.

Horaires d’hiver (du 1er novembre au 31 mars) : tous les jours, de 8 heures à 15 heures.

Tarif d’entrée : 12 €, ticket réduit 6 € ; la visite du musée est comprise dans le prix. Les visites guidées coûtent 20 €.

La billetterie vend des guides explicatifs pour une meilleure compréhension du site.

Téléphone du musée : 00 30 228 90 22 259

Il est interdit de passer la nuit sur l’île. Les visites se font au moyen de bateaux d’excursion depuis les îles de Mykonos, Naxos et Paros (port de Naoussa).

Le site archéologique de Délos en Grèce. Bateau d'excursion à Délos. Cliquer pour agrandir l'image.La visite standard dure environ 2 heures ½, ce qui est très insuffisant pour visiter tout le site, sachant qu’il faut environ 45 minutes pour faire seulement l’aller-retour au mont Cynthe. On peut s’arranger pour retourner par le dernier bateau quittant Délos pour visiter plus longtemps, car les bateaux appartiennent tous à la même compagnie et les capitaines acceptent de remmener des visiteurs venus par un autre bateau. Les horaires de retour sont affichés sur le kiosque de vente des billets d’entrée au site, à l’entrée de l’embarcadère, à l’extrémité sud du vieux port. Il y a davantage de traversées en juillet et août.

Le billet aller-retour en bateau depuis Mykonos coûte environ 20 € ; le trajet dure 30 minutes.

Bateaux d’excursion : www.delostours.gr.

Le site archéologique de Délos en Grèce. Lézard agame stellion (Stellagama stellio). Cliquer pour agrandir l'image.Le site archéologique de Délos en Grèce. Chat chassant les lézards. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Les seuls habitants de l’île sont ses gardiens, de nombreux lézards agames et quelques chats qui les pourchassent. Il faut prévoir de l’eau car, à part un café près du musée, il n y a aucun commerce sur l’île.

De bonnes chaussures sont nécessaires, en particulier pour monter au mont Cynthe en toute sécurité.

Le site archéologique de Délos en Grèce. Plan du site. Cliquer pour agrandir l'image.Les itinéraires proposés visent à guider le visiteur non accompagné — qui dispose d’un temps limité — à travers le sanctuaire et la ville antique, afin qu’il visite les principaux points d’intérêt.

Les visiteurs qui suivent l’itinéraire n° 1 (ligne bleue) auront besoin d’environ 1 heure 30. L’itinéraire n° 2 (lignes bleues et vertes) dure environ 3 heures, tandis que l’itinéraire n° 3 (lignes bleue, verte et brune) prendra 5 heures. Dans chacun des itinéraires, une visite du musée d’environ 30 à 45 minutes est comprise.

On conseille aux personnes en fauteuil roulant de suivre l’itinéraire n° 1 ; elles peuvent également suivre en partie l’itinéraire n° 3 jusqu’au quartier du stade (mais pas la synagogue).

Le site archéologique de Délos en Grèce. Panneau d'information. Cliquer pour agrandir l'image.Les carrés rouges (A, B, C, D, E) sont des endroits indiqués avec une vue panoramique, où il existe des panneaux avec le plan général du site archéologique. Des panneaux d’information se trouvent également devant les monuments les plus importants.

À la fois pour leur propre sécurité et pour la protection des monuments, il est fortement recommandé aux visiteurs de suivre les itinéraires désignés. Ils doivent également garder à l’esprit qu’il est strictement interdit :

  • de fumer dans le Site.
  • de monter sur les ruines anciennes.
  • de polluer le Site ou de causer de quelconques dommages aux monuments.
  • de déplacer ou d’enlever même le plus petit objet du Site.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Grèce > Mer Égée > Cyclades > Délos > Site archéologique
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le site archéologique de Délos en Grèce
Le sanctuaire d'Apollon à Délos en Grèce
Le quartier du lac à Délos en Grèce
Le quartier du théâtre à Délos en Grèce
Le mont Cynthe (Kynthos) à Délos en Grèce
Le quartier du stade à Délos en Grèce
Sujets plus larges
Page d'accueil
L'île de Délos dans les Cyclades en Grèce
[Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d’accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.