Le quartier du théâtre à Délos en Grèce

Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]

[Sujet précédant] [Page d'accueil] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Via Gallica]

Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Maison. Cliquer pour agrandir l'image.Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Maison. Cliquer pour agrandir l'image.Le Quartier du Théâtre est sans doute le quartier le plus intéressant du site archéologique de l’île de Délos, avec de belles demeures cachées au milieu des ruines.

VisitesVisites

QuartierLe quartier du théâtre (Συνοικία του θεάτρου)
Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Plan du quartier. Cliquer pour agrandir l'image.92 : Maison des dauphins. 93 : Maison des masques. 94 : Xénon (hôtellerie). 95 : Théâtre. 96 : Sanctuaires. 97 : Citerne du théâtre. 98 : Maison au trident. 99 : Maison au Dionysos. 100 : Maison de Cléopâtre.
Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Vu à partir du port. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le Quartier du Théâtre est situé au sud du sanctuaire d’Apollon, à l’ouest du mont Cynthe : depuis l’agora des Compétaliastes, devant le port, il faut prendre à droite en suivant le panneau « Théâtre ».

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Une rue. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le Quartier du Théâtre semble être le plus ancien quartier d’habitations de l’île de Délos, peut-être construit à partir du Ve siècle avant JC.

Ce quartier paraît s’être développé de façon anarchique, sans aucune disposition de rue régulière, avec une rue principale ondulante et de largeur très variable, la Rue du Théâtre, qui menait du port sacré jusqu’au théâtre. À gauche et à droite de cette rue principale pavée s’ouvraient de nombreuses boutiques, et partaient des ruelles sinueuses et des impasses, qui s’élargissaient parfois aux carrefours avec la rue principale.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Ruelle aux environs de la Maison au Trident. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Les maisons hautes ne permettaient pas au soleil de pénétrer dans les rues étroites et irrégulières, qui devaient donc être sombres, humides et pleines de boue pendant l’hiver. Le Quartier du Théâtre devait ressembler à une ville médiévale.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Rue du Théâtre. Cliquer pour agrandir l'image.Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Rue du Théâtre. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Maisons dans l'ouest du quartier. Cliquer pour agrandir l'image.
Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Des maisons. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Les habitations étaient de taille et de plan très divers ; les maisons se sont agrégées dans tous les sens ; les maisons riches et moyennes étaient côte à côte, sans distinction de classe. Dans de nombreux cas, deux petites maisons avaient été regroupées pour mieux répondre aux besoins des nouveaux propriétaires.

L’entassement des maisons et leur imbrication, créant de nombreux murs mitoyens, contrastent avec l’individualisme que chacune d’elle semble manifester.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Maisons. Cliquer pour agrandir l'image.Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Maisons dans le sud du quartier. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Devant les maisons il y avait de petits ateliers et de petites échoppes — reliés au bâtiment principal par une porte — où les esclaves vendaient les produits de leurs maîtres ; lorsque ces boutiques furent louées à un marchand, les portes de communication furent fermées. Ici et là quelques mobiliers témoignent de ces activités : des tables en marbre, des jarres et autres ustensiles en pierre ou en terre cuite, des mortiers, des pierres à aiguiser.

Le théâtre lui-même fut construit vers le milieu du IIIe siècle avant JC, et devait se trouvait alors en bordure de la cité, mais il fut au siècle suivant entouré d’habitations.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Maisons dans le sud du quartier. Cliquer pour agrandir l'image.Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Mosaïque près de la Maison de Cléopâtre. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).À partir du IIe siècle avant JC le Quartier du Théâtre devint en effet un quartier résidentiel cossu, avec de riches demeures distribuées autour d’une cour à péristyle et décorées de superbes pavements de mosaïques aux vives couleurs ; ces mosaïques ont donné leur nom à quelques demeures comme la maison au Dionysos, la maison au trident, la maison aux dauphins ou la maison aux masques.

La plupart des remarquables sols de mosaïque de ce quartier ont été conservés.

Maison grecqueLa maison à l’Hermès (Οικία του Ερμή)
Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. La Maison de l'Hermès. Cliquer pour agrandir l'image.Entre le Quartier de l’Inopos et le Quartier du Théâtre se trouve la Maison à l’Hermès (n° 80). Profitant de la pente du terrain cette riche demeure, sans doute italienne, a été construite avec trois étages ; elle date du IIe siècle avant JC.

La maison a été fouillée de 1948 à 1950 et on y a mis au jour une belle tête du dieu Hermès barbu, ce qui a donné son nom à la maison à l’Hermès ; cette statue de l’Hermès est exposée au Musée de Délos.

La Maison à l’Hermès a été en partie restaurée : au rez-de-chaussée on reconnaît le vestibule, la cour intérieure bordée d’un portique sur trois côtés, un nymphée ; un escalier conduit à l’étage qui comportait une galerie et des chambres sur le pourtour. Il ne reste aujourd’hui qu’une partie de deux des trois étages.

Maison grecqueLa maison aux dauphins (Οικία με τα Δελφίνια)
Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. La Maison aux Dauphins (auteur Bernard Gagnon). Cliquer pour agrandir l'image.La Maison aux Dauphins (n° 92) se trouve également entre le Quartier de l’Inopos et le Quartier du Théâtre ; il s’agit d’une demeure de superficie moyenne (315 m²), mais qui occupe à elle seule un îlot.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Mosaïque de la Maison aux Dauphins (auteur Olaf Tausch). Cliquer pour agrandir l'image.La Maison aux Dauphins est ornée de magnifiques mosaïques, en particulier la mosaïque de la cour à péristyle. Cette grande mosaïque est atypique par son dessin qui n’est pas rectangulaire mais circulaire, une rosace à motifs végétaux ; autour de la rosace, dans les quatre coins, se trouvent des dauphins harnachés par paire et chevauchés par des Érotes, des Amours ailés ou Cupidons, portant les emblèmes d’Hermès (le caducée), de Poséidon (le trident) et de Dionysos (le thyrse), le quatrième n’étant pas discernable. L’un de ces dauphins tient une couronne dans sa bouche. Le bassin de l’atrium devait être rempli d’eau, ce qui devait souligner les coloris de la mosaïque et son caractère marin. Une autre particularité de cette mosaïque est qu’elle est signée, chose très rare dans l’Antiquité grecque ; la signature, visible dans l’un des cercles qui entourent la rosace, est celle d’un artisan phénicien, un certain Asklepiadès d’Arados (Άραδος, une île de Phénicie située aujourd’hui en Syrie). Cette mosaïque a donné son nom à la maison.

L’origine de l’artisan, ainsi que le signe de déesse Tanit représenté sur la mosaïque du vestibule, peut faire penser que le propriétaire de la Maison aux Dauphins était un négociant phénicien.

Maison grecqueLa maison aux masques (Οικία με τα Προσωπεία)
Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. La Maison aux Masques (auteur Bernard Gagnon). Cliquer pour agrandir l'image.Toujours entre le Quartier de l’Inopos et le Quartier du Théâtre, mais un peu plus bas, se trouve la Maison aux Masques (n° 93). La Maison aux Masques est en réalité un îlot, comprenant quatre habitations, construit entre 150 et 100 avant JC ; une grande citerne, creusée à même le granit du roc, assurait l’alimentation en eau les habitations de l’îlot.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Le péristyle de la Maison aux Masques (auteur Olaf Tausch). Cliquer pour agrandir l'image.L’habitation principale était une vaste demeure à étage avec une cour à péristyle de colonnes stuquées, de type « rhodien », avec une colonnade plus haute que les trois autres et soutenant une toiture. Dans les salles disposées autour de l’atrium furent découvertes de magnifiques mosaïques inspirées par le goût du théâtre, notamment des mosaïques représentant des masques de comédie, ce qui a donné son nom à la Maison des Masques. D’autres mosaïques représentent Silène dansant ou une panthère.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Mosaïque de la Maison des Masques (Unesco). Cliquer pour agrandir l'image.La plus belle mosaïque est celle représentant un personnage assis sur une panthère dont le cou est orné d’un collier de lierre. Le personnage, vêtu d’une longue robe, assis de côté, la jambe droite repliée sur la gauche, tient de la main droite un thyrse et de la main gauche un tambourin. Dans ce personnage on pense reconnaître le dieu Dionysos assis sur une des panthères qu’il soumit en Inde selon la mythologie. Le caractère asiatique de cette mosaïque peut faire penser que son auteur est le même artisan phénicien Asklépiadès d’Arados qui a signé la belle mosaïque de la maison aux Dauphins, toute proche.

Dans la Maison aux Masques, récemment restaurée, on a également mis au jour des peintures murales, des vases de luxe, des bijoux en or et des statues, dont une statue d’Apollon.

AubergeL’hostellerie ou xénon (Ξένων)
Un peu plus bas que la Maison aux Masques, toujours sur la droite, on passe devant les ruines du Xénon (n° 94), une vaste hostellerie qui disposait d’une énorme citerne.
Théâtre antiqueLe théâtre antique (Θέατρο)
Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Le théâtre antique. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Initialement, le théâtre de Délos (n° 95) était une simple construction en bois et les spectateurs étaient assis sur le versant ouest d’une colline basse située au pied du mont Cynthe.

Le théâtre en pierre, dont on voit les ruines aujourd’hui, date de l’époque hellénistique, au IIIe siècle avant JC. Sa construction débuta vers 296 avant JC et le théâtre fut achevé vers 240 avant JC. Il fut totalement abandonné après la destruction de Délos par Mithridate VI Eupator en 88 avant JC.

Le koilon (κοίλον), l’auditorium semi-circulaire où l’auditoire était assis, repose sur un robuste mur de soutènement en marbre. L’amphithéâtre, de 43 gradins en marbre, est divisé en deux sections horizontales (diazomata) avec respectivement 26 et 17 gradins. Ce majestueux amphithéâtre offrait une vue imprenable sur la ville et sur les ports.

L’accès au koilon se faisait soit par les parodoi (πάροδοι), c’est-à-dire par deux grandes portes situées de chaque côté de l’orchestre semi-circulaire, soit par deux autres entrées situées au niveau du couloir, la diazoma (διάζωμα), séparant les deux diazomata, soit par une dernière entrée située au milieu du plus haut point de l’amphithéâtre.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Le théâtre antique. Cliquer pour agrandir l'image.Les sièges de la première rangée, la proédrie (προεδρία), sont les mieux conservés et sont les seuls sièges avec un dossier car ils étaient réservés aux personnes honorées. L’orchestre semi-circulaire (όρχήστρα), qui était la partie principale du théâtre, était fermé sur le côté droit par la scène, ou skéné (σκήνη), le bâtiment de scène et les vestiaires, une structure rectangulaire, avec des dimensions extérieures de 15,26 m par 6,64 m, avec trois entrées sur le côté est et une autre à l’ouest.

Devant la scène se trouvait l’avant-scène, ou proskénion (προσκήνιον), une colonnade de 2,67 m de hauteur avec des demi-colonnes doriques entre lesquelles se trouvaient des panneaux peints mobiles. Les métopes (μετόπη) sur l’entablement de l’avant-scène étaient décorées de trépieds en relief et de têtes de taureaux. Plus tard, un portique a été ajouté sur les trois autres côtés de la scène, de la même hauteur que l’avant-scène, avec des piliers doriques dont les bases ont été conservées. Le chœur se déplaçait dans l’orchestre semi-circulaire, tandis que les acteurs jouaient sur l’avant-scène et dans l’orchestre.

Le théâtre de Délos pouvait accueillir un total de quelque 6 500 spectateurs, qui, à cette époque, étaient uniquement des hommes, de même que les acteurs. Ce nombre est une indication de la grande foule qui se rassemblerait sur l’île pendant la saison des fêtes, car les habitants permanents étaient encore peu nombreux.

Au sud-ouest du théâtre, des vestiges d’autels et de sanctuaires consacrés à Artémis-Hécate, Apollon, Dionysos, Hermès et Pan ont été conservés (n° 96).

PuitsLa citerne du théâtre (Δεξαμενή)
Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. La citerne du théâtre (auteur Olaf Tausch). Cliquer pour agrandir l'image.En contrebas du théâtre se trouve une grande citerne (n° 97), de 25,4 m par 6,5 m, qui recueillait les eaux de pluie qui tombaient sur les gradins de l’amphithéâtre bâti à flanc de colline, comme une moitié d’entonnoir : un caniveau disposé autour de l’orchestre conduisait l’eau de pluie jusqu’à la citerne.

La citerne du théâtre était recouverte d’un toit appuyé sur huit gracieux arcs de granite, encore bien conservés aujourd’hui. Sur le toit, des puits en pierre permettaient de tirer l’eau de la citerne.

Dépourvue de source, l’île aride de Délos s’était organisée pour récupérer les eaux de pluie : la cour des maisons servait d’impluvium, avec une citerne qui se trouvait sous la mosaïque de l’atrium. Les bâtiments publics tels que le théâtre étaient aussi mis à contribution.

Maison grecqueLa maison au trident (Οικία με την Τρίαινα)
Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Plan de la Maison au Trident. Cliquer pour agrandir l'image.Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. La Maison au Trident (auteur Bernard Gagnon). Cliquer pour agrandir l'image.La Maison au Trident (n° 98) se trouve immédiatement au nord-ouest du théâtre ; elle date d’environ 150 avant JC à 100 avant JC.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. La Maison au Trident. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La Maison au Trident est une demeure somptueuse, mais de forme irrégulière, avec la porte principale, à chambranle de marbre, ouvrant à l’ouest et, chose assez rare une fenêtre donnant sur la rue.

 

 

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. La Maison au Trident (auteur Bernard Gagnon). Cliquer pour agrandir l'image.L’entrée conduit à un vaste atrium avec un péristyle de style rhodien à colonnes doriques ; dans ce type de péristyle, la colonnade située devant les pièces principales est plus élevée, ce qui permet à ces pièces d’être plus hautes et de recevoir davantage de lumière. Pour soutenir les architraves, plus basses, des autres côtés, des corbeaux étaient placés sur les colonnes d’angle.

Ces corbeaux décoratifs, ou protomés (προτομή), se présentent sous la forme d’un buste de lion et d’un buste de taureau. Parce que ces animaux sont considérés comme des symboles de deux divinités syriennes, Atargatis et Hadad, on pense que la Maison au Trident aurait appartenu à un marchand syrien.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Mosaïque au dauphin de la Maison au Trident (auteur Olaf Tausch). Cliquer pour agrandir l'image.Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Mosaïque de la Maison au Trident. Cliquer pour agrandir l'image.Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Mosaïque de la Maison au Trident. Cliquer pour agrandir l'image.Dans l’impluvium recouvrant la citerne se trouve une mosaïque aux motifs géométriques tridimensionnels et multicolores ; sur le sol du péristyle il y a une mosaïque représentant un trident orné d’un ruban et un dauphin enroulé autour d’une ancre.

Sur la mosaïque de l’exèdre se trouve une amphore panathénaïque décorée d’un chariot, d’une couronne et d’une branche de palmier. Les amphores panathénaïque étaient attribuées comme prix des Jeux Panathénées ; cette représentation peut suggérer une victoire dans une course de chars.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Maison aux environs de la Maison au Trident. Cliquer pour agrandir l'image.Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Maison aux environs de la Maison au Trident. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Maison aux environs de la Maison au Trident. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
Maison grecqueLa maison au Dionysos (Οικία με τον Διόνυσο)
Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Maison au Dionysos. Cliquer pour agrandir l'image.Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Péristyle de la Maison au Dionysos. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La Maison au Dionysos (n° 99) est l’une des plus vastes (400 m²) et des plus luxueuses maisons du Quartier du Théâtre ; elle date du IIe siècle avant JC.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. La Maison au Dionysos. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La Maison au Dionysos se trouve sur la droite en descendant la Rue du Théâtre, à mi-chemin entre le théâtre et le sanctuaire ; elle est visible de loin grâce aux énormes colonnes en marbre qui dépassent le haut des murs.

 

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Pierre de la Maison au Dionysos. Cliquer pour agrandir l'image.Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Mosaïque de la Maison au Dionysos. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Au milieu de la grande cour à péristyle se trouve un emblème exceptionnel en mosaïque représentant Dionysos, qui a donné son nom à la maison.

On remarque aussi les deux margelles de puits qui permettaient de puiser l’eau dans la citerne.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Mosaïque de la Maison au Dionysos. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Cette magnifique mosaïque de Dionysos est l’une des plus importantes de la période hellénistique, créée avec des milliers de minuscules tesselles (de 3 mm à 10 mm) de pâte de verre et de pierres semi-précieuses, coupées sous diverses formes, selon la surface qu’ils devaient couvrir. Les tesselles sont liées avec un mortier de même couleur, afin de réduire au minimum l’espace entre elles et de faire de l’image une peinture. L’emblème original est exposé dans le musée de Délos et à sa place il y a une copie.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Mosaïque de la Maison au Dionysos. Cliquer pour agrandir l'image.Le dieu Dionysos est représenté imberbe, ailé, vêtu d’une tunique, couronné de lierre et chevauchant à califourchon une panthère ; dans sa main droite levée Dionysos tient un thyrse enrubanné comme s’il s’agissait d’une lance. La panthère, dont la tête est remarquable par l’expression et le coloris, porte autour du cou un collier de feuilles de vignes et de grappes de raisins.

Sur le sol, parmi la décoration végétale de la mosaïque, on remarque un récipient argenté à vin, ou canthare (κάνθαρος), tombé au sol, et une coupe de vin, symbole de Dionysos.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Mosaïque de la Maison au Dionysos. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Dionysos - le dieu du pouvoir génésique qui fertilise la nature, celui qui, en accordant à l’humanité le don divin de la vigne, a permis aux hommes de devenir les égaux des dieux, ne serait-ce que pendant un court moment, était extrêmement populaire sur Délos, aussi bien que sur l’île voisine de Mykonos.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Mosaïque de la Maison au Dionysos. Cliquer pour agrandir l'image.Dionysos était adoré dans toute la Grèce sous quelque 140 épithètes différentes, qui proclamaient son pouvoir et ses attributs. Sur Délos et sur Mykonos, il était adoré comme Leneus (Ληνεύς) (dieu de la vendange), et Bacchus (Βάκχος) (dieu de l’ivresse mystique et de l’extase orgiastique). Il a été représenté par de nombreuses statues, bas-reliefs et mosaïques, nu et couronné de vignes ou de lierre, toujours accompagné de son entourage heureux - Silène, les Satyres et les Ménades. Plutarque, prêtre d’Apollon à Delphes, rapporte que le sanctuaire de Delphes appartenait également à Dionysos et à Apollon. Délos appartenait uniquement à Apollon et Mykonos à à Dionysos, mais dans les deux îles, les deux dieux étaient également adorés.

Maison grecqueLa maison de Cléopâtre (Οικία της Κλεοπάτρας)
Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. La Maison de Cléopâtre. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).La Maison de Cléopâtre (n° 100) se trouve à l’ouest de la Rue du Théâtre, face à la Maison au Dionysos, dans l’îlot le plus ancien du quartier. C’est un édifice du IIe siècle avant JC.

Dans le Quartier du Théâtre, les maisons riches et les maisons modestes se trouvaient côte à côte, sans distinction de classe sociale. Dans de nombreux cas, deux maisons furent regroupées pour mieux répondre aux besoins des nouveaux propriétaires.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Péristyle de la Maison de Cléopâtre. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).C’est ce qu’ont fait deux athéniens, Dioscoride (Διοσκορίδης) et son épouse Cléopâtre (Κλεοπάτρα) : ils ont acheté une maison voisine pour ajouter à leur demeure une cour à péristyle, probablement pour affirmer le rang social de leur famille, car les maisons voisines avaient de tels péristyles. Ce luxueux péristyle de marbre, de 3 colonnes par 4, est sans doute calqué sur celui de la Maison au Dionysos. La Maison de Cléopâtre n’a donc rien à voir avec la célèbre reine d’Égypte Cléopâtre VII ; Cléopâtre est un nom grec assez commun signifiant « celle qui apporte la gloire à son père ».

La Maison de Cléopâtre est assez typique des grandes maisons du Quartier du Théâtre, avec une douzaine de pièces aménagées autour de deux cours ouvertes. Dans la deuxième cour privée, il y a un grand bassin où était recueilli le jus de raisins foulés au pied, indiquant que le propriétaire de la maison était un producteur de vin. Le puits de la citerne placée sous la mosaïque fournit encore une excellente eau potable.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Statues de la Maison de Cléopâtre. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).L’extravagance ostentatoire et la vanité des propriétaires sont évidentes, parce qu’ils ont érigé des statues à leur effigie, au nord de la cour à péristyle, juste en face de l’entrée principale de la maison, pour impressionner les visiteurs et les passants, qui pouvaient les voir chaque fois que la porte était ouverte.

Le Quartier du Théâtre de Délos en Grèce. Piédestal des statues de la Maison de Cléopâtre. Cliquer pour agrandir l'image.Les statues de Cléopâtre et de Dioscoride sont des statues drapées, aujourd’hui mutilées de la tête ; le piédestal des statues est placé sur le seuil d’une ancienne porte. L’inscription sur la base, en plus des noms des personnages représentés, proclame que Dioscoride avait consacré deux trépieds delphiques d’argent au temple d’Apollon :

« Cléopâtre, fille d’Adraste de Myrrhinonte, a érigé la statue de son mari Dioscoride, fils de Théodore de Myrrhinonte, qui a consacré deux trépieds delphiques argentés au temple d’Apollon, de chaque côté de l’entrée, dans l’année où Timarchos fut archonte éponyme d’Athènes ».

Ces statues ont la particularité, assez rare à l’époque hellénistique, de pouvoir être datées avec précision car on sait que Timarchos fut archonte de 138 à 137 avant JC.

Les propriétaires étaient donc des athéniens, originaires du dème de Myrrhinonte (Μυρρινούς), actuelle Merenda près de Markopoulo, au sud-est d’Athènes.

Les statues originelles ont été enlevées en 1987 pour être présentées au musée de Délos et, à leur place, des répliques de ciment ont été installées en 1989.

Sanctuaire antiqueLe sanctuaire d’Aphrodite
À l’est du Quartier du Théâtre, au pied de la colline du théâtre, se trouve les ruines d’un sanctuaire (n° 79), probablement consacré au culte d’Aphrodite ou d’Artémis Salvatrice et qui fut complètement détruit lors de l’invasion de 69 avant JC. Deux ans après sa destruction, Gaius Triarius fit construire sur ses ruines un bastion pour défendre les murailles de ce qu’il restait de la ville.

Les ruines de ce sanctuaire, datant de la fin du IVe siècle avant JC, ont été découvertes en 1912 ; il ne reste du sanctuaire que le socle de la statue cultuelle et, devant le petit temple rectangulaire, un autel en marbre.

Informations pratiquesInformations pratiques

Heures de visiteHeures de visite
Aller à la page Site archéologique de Délos.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Grèce > Mer Égée > Cyclades > Délos > Quartier du Théâtre
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le site archéologique de Délos en Grèce
Le sanctuaire d'Apollon à Délos en Grèce
Le quartier du lac à Délos en Grèce
Le quartier du théâtre à Délos en Grèce
Le mont Cynthe (Kynthos) à Délos en Grèce
Le quartier du stade à Délos en Grèce
Sujets plus larges
Page d'accueil
L'île de Délos dans les Cyclades en Grèce
[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d’accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.