AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

La petite tortue (Aglais urticae)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page éditée

PhotosPhotos

Petite tortue. Cliquer pour agrandir l'image.Petite tortue. Dessous. Cliquer pour agrandir l'image.Petite tortue. Cliquer pour agrandir l'image.
Petite tortue. Cliquer pour agrandir l'image.Petite tortue. Dessous. Cliquer pour agrandir l'image.Petite tortue. Cliquer pour agrandir l'image.
Petite tortue. Cliquer pour agrandir l'image.Petite tortue. Cliquer pour agrandir l'image.Petite tortue. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
La Petite Tortue est un des premiers papillons que l'on peut voir au printemps, dès que le soleil réchauffe les petits coins de nature exposés au sud, parfois déjà en février.

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : arthropodes (Arthropoda)Embranchement : mandibulates (Mandibulata)
Super-classe : héxapodes (Hexapoda)Classe : insectes (Insecta)Sous-classe : insectes ailés (Pterygota)Infra-classe : endoptérygotes (Endopterygota)
Ordre : lépidoptères (Lepidoptera)Sous-ordre : glossiens (Glossata)Infra-ordre : hétéroneures (Heteroneura)
Groupe : ditrysiens (Ditrysia)Sous-groupe : papillons de jour (Rhopalocera)
Super-famille : papilionoïdés (Papilionoidea)Famille : nymphalidés (Nymphalidae)Sous-famille : nymphalinés (Nymphalinae)Tribu :
Genre :Sous-genre :
Espèce : Aglais urticae [Linné, 1758]Sous-espèce :Nom commun : petite tortueNom populaire : vanesse de l'ortie

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagnekleiner Fuchs, EdelfalterAngleterresmalltortoise-shellArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
Danemarknældens takvingeGaeidhligEspagneortigueraEstoniekoerliblikas
FøroysktFinlandeFrançaispetite tortueFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
Hongriekis rókalepkeIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeneslesommerfuglOccitan
Pays-Baskleine vosPolognePortugalRoumanie
Russieоглавление куколкаSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainAglais urticae

ÉtymologieOrigine du nom

Petite tortue. Cliquer pour agrandir l'image.

Identification papillonIdentification

Identification généraleGénéralités
Petite tortue. DessinPetite tortue. Cliquer pour agrandir l'image.
MorphologieMorphologie
Petite tortue. Planche d'identification Morris. Cliquer pour agrandir l'image.
MâleFemellePetite tortue. Cliquer pour agrandir l'image.Les ailes sont rouge orangé parsemées de taches jaunes et noires accolées, avec une série de petites taches bleues vers les bords extérieurs. La face inférieure est brun sombre à clair, permettant un bon camouflage.

Petite tortue. Cliquer pour agrandir l'image.Corps noirâtre. Antennes claviformes, noires sauf extrémité jaune. Sur ce papillon comme sur beaucoup d'autres les couleurs se délavent très vite en quelques jours.

Contour anguleux.

Les deux sexes, d'une envergure de 5 cm, sont identiques et volent de mars aux premiers froids avec deux ou trois générations annuelles.

Mâle
FemelleLes deux sexes sont identiques sauf que l'abdomen de la femelle est un peu plus gros.
LongueurEnvergureDe 44 à 50 mm.
ColorisColoris
Petite tortue. Ecailles d'une aileColorations semblables dans les 2 sexes.
ChenilleChenille
Petite tortue. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.Petite tortue. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.La chenille de la petite tortue est noire avec des épines jaunes sur le dos et des marques plus claires le long des flancs. Les chenilles sont grégaires au début de leur vie.

Petite tortue. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.

RemarquesRemarques
C'est un des papillons les plus communs en Europe.
Espèces semblablesEspèces semblables
Les chenilles noires et jaunes des petites tortues ne doivent pas être confondues avec celles, toutes noires, du petit Paon de jour. Toutes deux se nourrissent de feuilles d'ortie.

VolVol

Description

HabitudesHabitudes

Description
Petite tortue. Cliquer pour agrandir l'image.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Petite tortue. Mâle et femelle. Cliquer pour agrandir l'image.
Parade nuptiale
Petite tortue. Accouplement. Cliquer pour agrandir l'image.
Site de ponte
Petite tortue. Nid de chenilles. Cliquer pour agrandir l'image.Les œufs de la petite tortue sont placés en une masse unique en haut d'une tige d'ortie.
NidNid
Ponte
La petite tortue se réveille dès le premier réchauffement du printemps ; elle pond sur l'ortie.
Nombre de pontes
Œufs
Petite tortue. Oeufs. Cliquer pour agrandir l'image.
Éclosion
Petite tortue. Chenilles à deux jours. Cliquer pour agrandir l'image.
Larve
Petite tortue. Chenilles. Cliquer pour agrandir l'image.
Petite tortue. Chenille mature. Cliquer pour agrandir l'image.Petite tortue. Chenilles. Cliquer pour agrandir l'image.Les larves de la petite tortue sont grégaires au début de leur vie. Ces chenilles noires se regroupent en colonies dans une toile commune sur la plante hôte pendant 15 jours.

Elles se nourrissent exclusivement de feuilles d'orties ou de houblon.

Les chenilles grégaires se séparent au dernier instant et se nymphosent loin de la plante hôte, sous un avant toit ou un appui de fenêtre.

Chrysalide
Petite tortue. Chenille et chrysalide. Cliquer pour agrandir l'image.
Petite tortue. Naissance. Cliquer pour agrandir l'image.Petite tortue. Naissance. Cliquer pour agrandir l'image.Les petites tortues passent environ 15 jours sous la forme de chrysalides avant leur émergence et un nouveau cycle de vie.
Cycle annuel
Petite tortue. Cliquer pour agrandir l'image.La petite tortue est un papillon univoltin dans les régions froides (Europe du Nord et montagnes) : de mai à août.

Elle est bivoltin ou trivoltin dans les régions chaudes : de mai à octobre, puis dès le mois de mars après hibernation. C'est l'un des premiers papillons à réapparaître, parfois fin février par journées chaudes.

Parfois elle vole aussi en hiver quand elle hiverne dans les maisons où la chaleur la tire de sa léthargie.

MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Œuf
Chenille
Chrysalide
Imago
Phase d'hibernation
Petite tortue. Petite tortue après hibernation. Cliquer pour agrandir l'image.La petite tortue hiverne sous la forme imago (papillon adulte) à l'abri d'un arbre creux ou dans un bâtiment.

Elle réapparaît dès le printemps ; le papillon a passé l'hiver à l'abri dans nos greniers, hangars ou caves, dans un vieux mur ou dans la cavité d'un vieil arbre.

Prédateurs
Araignées
Petite tortue emballée par une araignée crabePetite tortue. Petite tortue prise par une araignée. Cliquer pour agrandir l'image.
LongévitéLongévité

RégimeNourriture

Description
Petite tortue. Petite tortue prise par une araignée. Cliquer pour agrandir l'image.Petite tortue. Cliquer pour agrandir l'image.Plante hôte : Urticacées (orties, Urtica dioica).

La Petite Tortue adulte butine une grande diversité de fleurs ; cela lui permet de visiter un grand nombre de milieux différents.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
PrairiesBords de cheminJardins
Petite tortue. Cliquer pour agrandir l'image.La petite tortue hiverne pour réapparaître très tôt au printemps. Ce papillon fréquente les prairies fleuries, les jardins ou les chemins en bordure des taillis.

Petite tortue. Cliquer pour agrandir l'image.

AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
La petite tortue est visible de la plaine à la montagne.

On peut l'observer, en été, jusqu'à l'étage des glaciers.

RépartitionRépartition

Répartition globale
Petite tortue dans les Cheires de Côme en juillet 2003Petite tortue dans les Cheires de Côme en juillet 2003Présent partout.
Présent en auvergneAuvergne
Petite tortue dans les Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).
Petite tortue. Côtes de Clermont. Cliquer pour agrandir l'image.

MigrationMigration

Bon migrateur, la petite tortue se déplace facilement et hiberne souvent dans les bâtiments. C'est un papillon qui peut se déplacer sur de grandes distances.

StatutStatut

Rareté
Largement répandue. C'est l'un des papillons les plus communs de la plaine à la montagne, surtout de juillet à septembre.
Dégâts et nuisances
ProtectionMenaces
Protection

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
Le petit agreste (Arethusana arethusa)
La bacchante (Lopinga achine)
La belle-dame (Cynthia cardui)
Le cardinal (Pandoriana pandora)
La carte géographique (Araschnia levana)
Le chiffre (Fabriciana niobe)
La mélitée des centaurées (Melitaea phoebe)
La mélitée des mélampyres (Mellicta athalia)
Le damier des alpages (Euphydryas cynthia]
Le damier du frêne (Hypodryas maturna)
Le damier de la succise (Euphydryas aurinia)
Le gamma (Polygonia c-album)
La mélitée noirâtre (Melitaea diamina)
La mélitée du plantain (Melitaea cinxia)
La mélitée de Nickerl (Mellicta aurelia)
La mélitée orangée (Melitaea didyma)
La mélitée des scabieuses (Mellicta parthenoides)
Le morio (Nymphalis antiopa)
Le grand nacré (Mesoacidalia aglaja)
Le paon-du-jour (Inachis io)
La grande tortue (Nymphalis polychloros)
La petite tortue (Aglais urticae)
La tortue à pattes jaunes (Nymphalis xanthomelas)
La tortue faux-gamma (Nymphalis vaualbum)
Le vulcain (Vanessa atalanta)
Sujets plus larges
Racine
Les apaturinés (Apaturinae)
Les charaxinés (Charaxinae)
Les danaïnés (Danainae)
Les héliconinés (Heliconiinae)
Les libythéinés (Libytheinae)
Les liménitidinés (Limenitidinae)
Les nymphalinés (Nymphalinae)
Les riodininés (Riodininae)
Les satyrinés (Satyrinae)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.