AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

L'étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris)

Taxon supérieur ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Fientes] [Empreinte] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page non éditée

PhotosPhotos

Etourneau sansonnet. Cliquer pour agrandir l'image.Etourneau sansonnet. Cliquer pour agrandir l'image.Etourneau sansonnet. Aquarelle. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : oiseaux (Aves)Sous-classe : néornithes (Neornithes)Super-ordre : néognathes (Neognathae)
Groupe : passereauxSous-groupe :Ordre : passériformes (Passeriformes)Sous-ordre :
Famille : sturnidés (Sturnidae)Sous-famille :Genre : étourneaux (Sturnus)Sous-genre :
Espèce : Sturnus vulgaris [Linné, 1758]Sous-espèce :Nom commun : étourneau sansonnetNom populaire :

Noms européensNoms européens

Albaniecerloi i zi pikalosh, gargulliAllemagneStarAngleterrestarlingArménie
Pays basquearabazozo pikartBiélorussieзвычайны шпак, шпакBrezhonegdredBulgarieобикновен скорец
Catalogneestornell vulgarChyprioteCorsuCroatiečvorak, šareni čvorak
DanemarkstærGaeidhligdruid, truidEspagneestornino pinto, estorninoEstoniekuldnokk
FøroysktstariFinlandekottarainenFrançaisétourneau sansonnetFryskprotter
GalicePays de Gallesdrudw, drudwy, dreydwen, drudwen, aderyn yr eiraGéorgieGrèceψαρόνι (psaroni)
HongrieseregélyIrlandedruidIslandestariItaliestorno
Lettoniemājas strazds, mačiņš, melnais strazdsLithuaniešnekutis, špokas, varnėnasLëtzebuergëschMacédoineобичен сколовранец
MaltesturnellMoldovenesteNorvègestærOccitan
Pays-BasspreeuwPologneszpakPortugalestorinho-malhado, estorninhoRoumaniegraur
Russieобыкновенный скворецSerbieобични чворак (obični čvorak), чворак (čvorak)SlovaquieSlovénieškorec
SuèdestareTchéquieškorec obyčajnýUkraïneшпак звичайнийEmpire romainSturnus vulgaris

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Etourneau sansonnet. Gravure Gould. Cliquer pour agrandir l'image.
MorphologieMorphologie
Etourneau sansonnet. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Etourneau sansonnet. Aquarelle. Cliquer pour agrandir l'image.MâleFemelleL'étourneau est gros comme une grive musicienne ; son plumage est noirâtre à reflets bronzés vert et pourpre et pointillés de blanc.
Plumage
Forme de becBec pointu jaune orangé et légèrement incurvé.
Patte
LongueurEnvergure21 cm.
HauteurPoidsDe 75 à 90 g.
ColorisColoris
Etourneau sansonnet. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Les adultes paraissent noirs avec des reflets verts et violines, visibles surtout sur la tête et la poitrine chez les mâles adultes.
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables

Chant ou criCri et chant

Cri d'oiseauCri
Appel d'oiseauAppel
L'étourneau sansonnet a un appel criard, ses imitations d'autres espèces sont étonnantes.
Chant d'oiseauChant
Cri d'oiseauCri des juvéniles

FienteFientes

Description

EmpreinteEmpreinte

Description

VolVol

Description

ComportementHabitudes

Description
Mœurs diurnesMœurs nocturnes
Etourneau sansonnet. Cliquer pour agrandir l'image.L'étourneau vit l'hiver en bandes. Les sédentaires côtoient alors les migrateurs venus d'Europe de l'Est. Les étourneaux se rassemblent le soir, en hiver, en dortoirs de plusieurs centaines de milliers d'individus.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Première nidificationPremière nidification
Période de nidificationPériode de nidification
ReproductionParade nuptiale
ReproductionAccouplement
Site de nidificationSite de nidification
NidNid
NichoirNichoir
Nombre de couvéesNombre de couvées
Les premières couvées sont plus importantes que celles de remplacement. Il y a un intervalle d'environ 50 jours entre la première et la seconde couvée. Les derniers jeunes arrivent à maturité en juillet.
PontePonte
Les premiers œufs sont pondus début avril. La femelle pond 4 ou 5 œufs par portée.
ŒufsŒufs
Œufs blanc pâle uni et brillants.
IncubationIncubation
Les femelles, qui sont les seules à couver, restent au nid pendant 12 jours.
ÉclosionÉclosion
NourrissageNourrissage
EnvolEnvol
SevrageSevrage
ÉmancipationÉmancipation
Plumage juvénilePlumage juvénile
Les jeunes muent à la fin de l'été et en automne.
Période de muePériode de mue
Prédateurs
ChatsRapaces diurnes
Chat domestique (éventuellement), rapaces, corvidés.
MaladiesMaladies
LongévitéLongévité

RégimeNourriture

Description
PommesCerisesMille-pattesLombrics
L'étourneau est une espèce omnivore : il mange des insectes, des vers de terre et des fruits.

Il chasse les proies au sol et dans le sol où, grâce à son bec long et fin, il peut déloger les larves de tipules. En été, il apprécie les baies et les fruits mûrs et peut causer des ravages dans les cerisiers.

Il peut être présent en bandes nombreuses dans les endroits où la nourriture est abondante (décharges, poubelles, mangeoire à bétail, vergers et mangeoire de jardin). La nourriture naturelle comprend des pommes, des cerises, des chenilles, des larves de tipule, des fourmis volantes.

MangeoireMangeoires

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
LisièresChampsVillagesVilles
Régions cultivées, lisières de bois, villages et villes.
Territoire
GîteGîte
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)

RépartitionRépartition

Répartition globale
Légende de la carte de répartition
Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration

Histoire et traditionsHistoire, traditions, légendes, mythes, symboles …

Etourneau sansonnet. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.

StatutStatut

Dégâts et nuisances
Essentiellement cultures maraîchères et fruitières. Nuisances réelles en ville (fientes dans les dortoirs).
Menaces
Rareté
Chasse interditeProtection

VidéosVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
Sujets plus larges
Racine
Les aegithalidés (Aegithalidae)
Les alaudidés (Alaudidae)
Le cincle plongeur (Cinclus cinclus)
Les corvidés (Corvidae)
Le diamant mandarin (Taeniopygia guttata)
Les embérizidés (Emberizidae)
L'engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus)
Les fringillidés (Fringillidae)
Le grimpereau des bois (Certhia familiaris)
Le grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)
Les hirundinidés (Hirundinidae)
Les laniidés (Laniidae)
Le loriot d'Europe (Oriolus oriolus)
La mésange à moustache (Panurus biarmicus)
Le moineau domestique (Passer domesticus)
Le moineau friquet (Passer montanus)
Le moineau soulcie (Petronia petronia)
Les motacillidés (Motacillideae)
Les muscicapidés (Muscicapidae)
La niverolle alpine (Montifringilla nivalis)
Les paridés (Paridae)
Les roitelets (Regulus)
La sittelle torchepot (Sitta europaea)
Les sturnidés (Sturnidae)
Les sylviidés (Sylviidae)
Le tichodrome échelette (Tichodroma muraria)
Le troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes)
Les turdidés (Turdidae)
Taxon supérieur ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.