AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

L'amaryllis (Pyronia tithonus)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page éditée

PhotosPhotos

Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.
Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.Amaryllis. MaleAmaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.
Amaryllis. MaleAmaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.
Amaryllis. Mâle. Cliquer pour agrandir l'image.Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : arthropodes (Arthropoda)Embranchement : mandibulates (Mandibulata)
Super-classe : héxapodes (Hexapoda)Classe : insectes (Insecta)Sous-classe : insectes ailés (Pterygota)Infra-classe : endoptérygotes (Endopterygota)
Ordre : lépidoptères (Lepidoptera)Sous-ordre : glossiens (Glossata)Infra-ordre : hétéroneures (Heteroneura)
Groupe : ditrysiens (Ditrysia)Sous-groupe : papillons de jour (Rhopalocera)
Super-famille : papilionoïdés (Papilionoidea)Famille : nymphalidés (Nymphalidae)Sous-famille : satyrinés (Satyrinae)Tribu : (Maniolini [Grote, 1897])
Genre : Pyronia [Hübner, 1819]Sous-genre :
Espèce : Pyronia tithonus [Linné, 1771], Epinephele tithonusSous-espèce :Nom commun : amaryllisNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagnegelbe Ochsenauge, braungerändertes OchsenaugeAngleterregatekeeper, hedge brownArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkbuskrandøjeGaeidhligEspagnelobito agresteEstonie
FøroysktFinlandeFrançaisamaryllisFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandegeatóirIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-Basoranje zandoogjePologneprzestrojnik titonusPortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
Suèdebuskgräsfjäril, rödgul slåttergräsfjärilTchéquieUkraïneEmpire romainPyronia tithonus

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

Identification du papillonIdentification

ConnaissancesGénéralités
Amaryllis, Amaryllis photographié en juillet dans les Monts du Livradois à 600 m d'altitude. Cliquer pour agrandir l'image.
Amaryllis. FemelleAmaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.
MorphologieMorphologie
Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.
Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.
Amaryllis. Planche d'identification Morris. Cliquer pour agrandir l'image.
Amaryllis. Accouplement. Cliquer pour agrandir l'image.FemelleMâleLes deux sexes sont semblables.

La taille de l'amaryllis et son intensité des couleurs sont variables.

Amaryllis. Mâle. Cliquer pour agrandir l'image.Ailes brun foncé avec de larges taches brun orange, une tache plus petite sur postérieures.

Ocelle unique sur chaque aile, celui de l'antérieure plus grand et avec deux petits points blancs.

Dessous des postérieures avec bandes de brun et jaune et plusieurs petits ocelles.

Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.Amaryllis. Mâle. Cliquer pour agrandir l'image.
Amaryllis. Mâle. Cliquer pour agrandir l'image.Amaryllis. Mâle. Cliquer pour agrandir l'image.MâleLe mâle de l'amaryllis est plus petit que la femelle et possède une épaisse tâche androconiale foncée en plus de la femelle sur le recto des ailes antérieures.
Amaryllis. Femelle. Cliquer pour agrandir l'image.FemelleFemelle plus claire, avec des taches plus grandes et plus vives que le mâle.
LongueurEnvergureDe 34 à 40 mm.
ColorisColoris
Amaryllis. Coloris
Amaryllis. Mâle. Cliquer pour agrandir l'image.
Amaryllis. ButinantAmaryllis. FemelleLes ailes orangées avec une large bordure brun foncé présente une tache noire avec deux points blancs caractéristiques.

Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.

ChenilleChenille
Amaryllis. Chenille forme brune. Cliquer pour agrandir l'image.Corps assez trapu se rétrécissant vers les deux pointes de l'extrémité blanc-jaune avec mouchetures plus foncées et de nombreux poils courts blanchâtres.

Amaryllis. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.La chenille est verte ou brun clair avec une rayure dorsale plus foncées et des rayures latérales plus claires sur les flancs.

Écusson anal avec deux pointes, ocre ou blanchâtres.

Tête brun clair.

Longueur maximale : 23 mm.

Chrysalide
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables
Son très proche parent, l'ocellé de la canche, amaryllis de Vallantin (Pyronia cecilia), confiné au sud de l'Europe, diffère par l'absence d'ocelles sur les deux faces des ailes postérieures.

La chenille de l'amaryllis ressemble à celle du demi-deuil.

VolVol

Description
Par temps chaud, l'amaryllis se déplace activement d'un vol rapide et sautillant.

HabitudesHabitudes

Description
Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.
Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.Amaryllis. Femelle verso. Cliquer pour agrandir l'image.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
Amaryllis. Accouplement. Cliquer pour agrandir l'image.
TerritorialitéTerritorialité
Amaryllis. Male
Parade nuptiale
ReproductionAccouplement
Amaryllis. Accouplement. Cliquer pour agrandir l'image.Amaryllis. Accouplement
Site de ponte
Les œufs de l'amaryllis sont déposés sur les touffes de graminées ou parmi les plantes basses ou arbustives, mais sont le plus souvent éjectés durant le vol tout près du sol herbu.
NidNid
Ponte
Les œufs non adhésifs sont déposés isolément sur les tiges ou les limbes foliaires en juillet-août.
Nombre de pontes
Œufs
Les œufs sont côtelés en tonneaux.
Éclosion
Les œufs éclosent au bout d'environ trois semaines.
LarveLarve
Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.La larve de l'amaryllis se nourrit de pâturin (Poa), de dactyle, de fétuques (Festuca), de joncs, de millets (Milium) et autres graminées à feuilles étroites.

Amaryllis. Femelle. Cliquer pour agrandir l'image.Les chenilles consomment les plantes qui croissent à l'abri des fourrés, notamment de ronces.

Les chenilles s'alimentent jusqu'en octobre, puis entrent en hibernation, dissimulées dans les touffes d'herbes. Elles redeviennent actives au printemps et achèvent leur développement en juin.

Nocturnes, elles se tiennent au pied de leur plante-hôte pendant la journée.

Chrysalide
Les chrysalides de l'amaryllis sont suspendues aux tiges des plantes-hôtes.

Durée du stade nymphal : environ trois semaines.

Cycle annuel
On ne peut admirer qu'une seule génération entre juin et septembre.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Œuf
Chenille
Chrysalide
Imago
Phase d'hibernation
La chenille de l'amaryllis hiverne.
Prédateurs
Araignées
LongévitéLongévité
Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.

RégimeNourriture

Description
Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.
Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.L'amaryllis butine diverses fleurs, dont la marjolaine, la ronce et le séneçon, où on peut le voir, souvent en groupes.

Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Pelouses de montagnePrésPrairiesCoteauxBois de feuillusBords de cheminJardins
Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.Lieux herbus fleuris et buissonneux variablement humides, à proximité de bois de feuillus ou de pins.Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.

L'Amaryllis fréquente plus particulièrement les buissons, les prés, les bords de chemin forestiers, les clairières, les haies de ronces, les forêts de feuillus claires et les lisières de bois en été, parfois prairies et collines.

L'Amaryllis peut être très commun dans les jardins, attiré par les fleurs à butiner et notamment la menthe.

Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.Espèce thermophile.

Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.

AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)
Jusqu'à 1300 m.

L'amaryllis est absent en altitude.

RépartitionRépartition

Répartition globale
Amaryllis. Repartition
Amaryllis. Mâle. Cliquer pour agrandir l'image.L'amaryllis se rencontre en plaine à travers une grande partie de l'Europe non septentrionale, sauf le nord de la Grande Bretagne et en Scandinavie. Afrique du Nord.

Amaryllis. Cliquer pour agrandir l'image.

Présent en auvergneAuvergne
Amaryllis. Côtes de Clermont. Cliquer pour agrandir l'image.
Amaryllis, Amaryllis photographié en juillet dans les Monts du Livradois à 600 m d'altitude. Cliquer pour agrandir l'image.Amaryllis. Villars. Cliquer pour agrandir l'image.Amaryllis, Amaryllis photographié en juillet dans les Monts du Livradois à 600 m d'altitude. Cliquer pour agrandir l'image.
Amaryllis. Villars. Cliquer pour agrandir l'image.

MigrationMigration

StatutStatut

Rareté
L'amaryllis est très commun par endroit, mais en régression.
Dégâts et nuisances
ProtectionMenaces
Protection

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
L'agreste (Hipparchia semele)
L'amaryllis (Pyronia tithonus)
L'amaryllis de Vallantin (Pyronia cecilia)
Le céphale (Coenonympha arcania)
Le demi-deuil (Melanargia galathea)
Le faune (Hipparchia statilinus)
La gorgone (Lasiommata petropolitana)
Les moirés  (Erebia)
Le myrtil (Maniola jurtina)
Le grand nègre des bois (Minois dryas)
Le némusien et l'ariane (Lasiommata maera)
Le procris (Coenonympha pamphilus)
Le satyre et la mégère (Lasiommata megera)
Le silène (Brintesia circe)
Le sylvandre (Hipparchia fagi)
Le petit sylvandre (Hipparchia alcyone)
Le tircis (Pararge aegeria)
Le tristan (Aphantopus hyperantus)
Sujets plus larges
Racine
Les apaturinés (Apaturinae)
Les charaxinés (Charaxinae)
Les danaïnés (Danainae)
Les héliconinés (Heliconiinae)
Les libythéinés (Libytheinae)
Les liménitidinés (Limenitidinae)
Les nymphalinés (Nymphalinae)
Les riodininés (Riodininae)
Les satyrinés (Satyrinae)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.