AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

L'agreste (Hipparchia semele)

Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d'accueil] [Animaux] [Via Gallica]

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page éditée

PhotosPhotos

Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.
Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.
Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Dessous. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : arthropodes (Arthropoda)Embranchement : mandibulates (Mandibulata)
Super-classe : héxapodes (Hexapoda)Classe : insectes (Insecta)Sous-classe : insectes ailés (Pterygota)Infra-classe : insectes à ailes développées en interne (Endopterygota)
Ordre : lépidoptères (Lepidoptera)Sous-ordre : glossiens (Glossata)Infra-ordre : hétéroneures (Heteroneura)
Groupe : ditrysiens (Ditrysia)Sous-groupe : papillons de jour (Rhopalocera)
Super-famille : papilionoïdés (Papilionoidea)Famille : nymphalidés (Nymphalidae)Sous-famille : satyrinés (Satyrinae)Tribu : (Satyrini [Boisduval, 1833])
Genre : Hipparchia [Fabricius, 1807], Parahipparchia [Kudrna, 1977]Sous-genre :
Espèce : Hipparchia semele [Linné, 1758], Parahipparchia semele [Linné, 1758]Sous-espèce :Nom commun : agresteNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneOckerbindiger Samtfalter, RostbindeAngleterrecommon graylingArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
Danemarksand-randøjeGaeidhligEspagnepardo-rubiaEstonienõmmesilmik
FøroysktFinlandehietaheinäperhonenFrançaisagresteFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
Hongriebarna szemeslepkeIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègekystringvingeOccitan
Pays-BasheivlinderPologneskalnik semelePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieočkáň metlicovýSlovénie
Suèdegråbrun slåttergräsfjäril, sandgräsfjärilTchéquieokáč metlicovýUkraïneEmpire romainHipparchia semele

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie françaiseÉtymologie française
Agreste : du grec αγρος, champ.

Identification papillonIdentification

Identification généraleGénéralités
Agreste. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Dessin du mâle. Cliquer pour agrandir l'image.C'est est un papillon de taille moyenne (longueur de l'aile antérieure comprise entre 20 et 25 mm). Le dessus des ailes est difficilement visible, les ailes au repos sont relevées. Le verso est brun noir avec une bande gris clair.
Les dessins sont assez variables.
MorphologieMorphologie
MâleFemelleAgreste. Planche d'identification Morris. Cliquer pour agrandir l'image.Le dessus de l'agreste est brun sombre avec un bande post-discale fauve ou jaune diffuse chez le mâle, plus nette chez la femelle.

La bande de l'aile antérieure, généralement incomplète, possède deux ocelles noirs.

Celle de l'aile postérieure est traversée de nervures sombres et possède un petit ocelle.

Le dessous de l'aile postérieure est marbré de gris plus sombre sur la base de l'aile.

Ce dessous est plus uniforme chez la femelle.

Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.
MâleAgreste. Mâle dessusAgreste. Mâle dessous
FemelleAgreste. Femelle dessusAgreste. Femelle dessous
LongueurLongueurEnvergureEnvergureDe 42 à 50 mm.
ColorisColoris
Agreste. ColorisAgreste. Cliquer pour agrandir l'image.
ChenilleChenille
Agreste. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.Verte clair, rayée de blanc.
Chrysalide
Chrysalide libre, comme celle des Hétérocères, d'un brun lisse et brillant.
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables

VolVol

Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Son vol est rapide et irrégulier, au ras du sol, il échappe facilement au photographe.

Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Une fois posé, il se fond dans le décor, se tourne face au soleil. On ne voit même pas son ombre.

HabitudesHabitudes

Description
Il se pose sur le sol et s'incline sur le côté pour réduire son ombre.

À peine posés, ils referment immédiatement leurs ailes pour ne laisser apparaître que le dessous gris des ailes postérieures, afin de passer le plus inaperçu possible.

Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Parade nuptiale
Il se tient rarement les ailes ouvertes sauf lors des parades nuptiales.
ReproductionAccouplement
Site de ponte
NidNid
Ponte
Les plantes hôtes sont, notamment, Festuca ovina, Brachypodium pinnatum, Deschampsia cespitosa, Poa annua, Aira sp., Triticum sp., Corynephorus canescens, Elymus repens.

La femelle rampe parmi la végétation pour déposer ses œufs le plus près possible de la surface du sol.

Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.
Nombre de pontes
Œufs
Les œufs sont pondus isolément sur la plante-hôte ou sur d'autres supports.
Éclosion
LarveLarve
La chenille se développe sur des graminées. Les chenilles se nourrissent la nuit et se cachent le jour dans la végétation. Elles passent l'hiver au dernier stade dans le sol.
Chrysalide
Les chenilles se chrysalident dans un creux, à environ 1 cm de profondeur.

La chenille se nymphose dans un cocon.

Cycle annuel
L'Agreste est univoltin et vole surtout en août.

L'imago est visible de juillet à août.

Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Œuf
Chenille
Chrysalide
Imago
Phase d'hibernation
La chenille hiverne.
PrédateursAraignées
Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Grâce à sa couleur brune, l'agreste se confond avec le sol où il aime se reposer les ailes fermées et se protège de ses prédateurs.

Il possède également des ocelles (écailles imitant un œil), dans la partie terminale de ses ailes, lui permettant ainsi de détourner de sa tête l'attaque des oiseaux.

Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Pris par drosera. Cliquer pour agrandir l'image.
LongévitéLongévité

RégimeNourriture

Description
Sur canche gazonnante et chiendent rampant.
Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxPelouses de montagneBois de conifèresPrés
L'agreste fréquente les pelouses sèches à graminées et les bruyères ainsi que les bois de bord de mer.

Sites rocheux et pierreux, falaises.

Cette espèce est typique des landes sèches, des landes herbeuses sur schistes, calcaire, sables ou sols calaminaires à végétation rase, où abondent les graminées à feuilles fines (Festuca, …).

Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Capturé par une drosera. Cliquer pour agrandir l'image.Agreste. Cliquer pour agrandir l'image.
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
De 0 à 2000 m.

RépartitionRépartition

Répartition globale
Agreste. Répartition. Cliquer pour agrandir l'image.Endroits chauds, sablonneux ou pierreux, principalement le Midi montagneux et sauf quelques îles de la Méditerranée. Dans toute l'Europe de l'Espagne au sud de la Scandinavie, en passant par l'Écosse, sauf le nord de la Scandinavie et l'intérieur de la Grande Bretagne.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'agreste (Hipparchia semele)
L'amaryllis (Pyronia tithonus)
L'amaryllis de Vallantin (Pyronia cecilia)
Le céphale (Coenonympha arcania)
Le demi-deuil (Melanargia galathea)
Le faune (Hipparchia statilinus)
La gorgone (Lasiommata petropolitana)
Les moirés  (Erebia)
Le myrtil (Maniola jurtina)
Le grand nègre des bois (Minois dryas)
Le némusien et l'ariane (Lasiommata maera)
Le procris (Coenonympha pamphilus)
Le satyre et la mégère (Lasiommata megera)
Le silène (Brintesia circe)
Le sylvandre (Hipparchia fagi)
Le petit sylvandre (Hipparchia alcyone)
Le tircis (Pararge aegeria)
Le tristan (Aphantopus hyperantus)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les apaturinés (Apaturinae)
Les charaxinés (Charaxinae)
Les danaïnés (Danainae)
Les héliconinés (Heliconiinae)
Les libythéinés (Libytheinae)
Les liménitidinés (Limenitidinae)
Les nymphalinés (Nymphalinae)
Les riodininés (Riodininae)
Les satyrinés (Satyrinae)

Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.