Les bouleaux (Betula)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Genre (Betula) de Bétulacées groupant une quarantaine d’arbres et d’arbustes de l’hémisphère Nord, dont l’écorce, d’abord lisse, s’exfolie en lambeaux minces, horizontaux, de consistance papyracée.

Le genre Betula compte environ 120 espèces vivantes et une quarantaine de fossiles.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : hamamélidés (Hamamelidae)Ordre : fagales (Fagales)
Famille : bétulacées (Betulaceae)Sous-famille :
Genre : bouleaux (Betula)Sous-genre :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterrebirchesArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaisbouleauxFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèceσημύδα
HongrieIrlandeIslandeItaliebetulle
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
Russie(bereza)SerbieSlovaquiebrezySlovénie
SuèdebjörkTchéquieUkraïneEmpire romainBetula

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Betula du mot latin vetus, vieux ; arbre qui vit longtemps.

En langue d’oc le bouleau se nomme bes. En auvergnat, bessou.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Bouleaux. Planche d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Le bouleau appartient à la famille des bétulacées qui regroupe cinq genres bien connus : Betula (le bouleau), Alnus (l’aulne), Corylus (le noisetier), Carpinus (le charme) et Ostrya (le charme-houblon).

Le genre Betula quand à lui compte une centaine d’espèces dont les plus communes et connues sont :

  • le bouleau verruqueux (Betula pendula). Synonymes à ne plus utiliser : Betula verrucosa et Betula alba.
  • le bouleau pubescent (Betula pubescens) avec une sous-espèce : Betula carpatica de petite taille (8 m) localisé en montagne.
  • le bouleau nain (Betula nana). Cette espèce, relique des temps glaciaires, est encore présente dans deux tourbières situées dans le Massif Central et le Jura.

Arbres ou arbustes monoïques. Fleurs en chatons. Les fleurs mâles, pendantes, ont un minuscule périanthe et 2 étamines. Les fleurs femelles, par groupes de 3, n’ont pas de périanthe. Les chatons à fruits sont cylindriques ou étroitement ovoïdes.

Espèces semblablesEspèces semblables
EspèceBouleau verruqueuxBouleau pubescent
Port :
de 20 à 30 m, branches dressées puis retombantes dans l’âge.de 15 à 25 m, branches dressées, non pendantes.
Rameaux : alternés
glabres, verruqueux, avec des verrues résineuses, souples, pendants.plus ou moins pubescents, non verruqueux, dressés.
Feuilles : alternées
limbe triangulaire : plus grande largeur à la base du limbe feuilles généralement doublement dentées, acuminées, glabres, longuement.

7 cm.

limbe losangique : plus grande largeur vers le centre du limbe feuilles généralement simplement dentées, pubescentes, brièvement acuminées.

Dessous pubescent.

Bourgeons : alternés, ovoïde pointus, composés d’au moins 3 écailles
glutineux en hiver.non glutineux en hiver.
Écorce :
blanche, d’abord lisse, présente des gerçures noirâtres avec l’âge en se crevassant.aspect blanc sale, ne crevasse pas sur une grande hauteur avec l’âge.
Chatons : monoïques
lobes des écailles triangulaireslobes des écailles arrondis

RacineRacines

Description de la racine
L’enracinement est faible et superficiel.

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Les bouleaux sont des arbres à l’écorce d’abord lisse puis en plaque papyracées.

Le tronc est généralement droit.

Couleur de l'écorceCouleur de la tige
Leur écorce blanche, lisse et brillante porte quelques taches noires, souvent accompagnées de crevasses.

FleurFleurs

Description des fleurs
Les fleurs sont généralement monoïques et en chatons.

Les fleurs mâles et femelles sont regroupées en chatons distincts et apparaissent en même temps que les feuilles.

Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleurs
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
D’énormes quantités de grains de pollen allergisants sont produites par les chatons mâles. Le bouleau produit environ un tiers de l’ensemble des grains de pollen d’arbres présents dans l’air.

L’importance de la pollinisation varie fortement d’une année à l’autre. En effet, le nombre de grains de pollen dans l’air est influencé par le biorythme de la plante (à une année de forte production de pollen de bouleau succèdent souvent deux années de production moindre), et par les conditions atmosphériques lors de la formation des inflorescences et de la libération du pollen.

Signalons également que certaines personnes allergiques au pollen de bouleau présentent une allergie alimentaire croisée vis-à-vis de certains fruits (pommes, cerises, amandes, noisettes, kiwis). La consommation de ces fruits crus peut entraîner des problèmes de prurit, œdème labial …

FloraisonFloraison
Le bouleau fleurit en avril - mai.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Les fruits sont de petits akènes réunis en petits cônes.
Dimension des fruitsDimension des fruits
Couleurs des fruitsCouleurs des fruits
GrainesGraines
FructificationFructification
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
PlantationPlantation
MultiplicationMultiplication
CroissanceCroissance
La croissance est rapide.
RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemisInsectesChampignons
Bouleaux, Parasité par tenthredo, planche ratzeburg 49. Cliquer pour agrandir l'image.
LongévitéLongévité
Le bouleau vit environ 100 ans.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxPelouses de montagneCoteaux
Le Bouleau est une espèce pionnière (comme l’Aulne) qui constitue souvent les premières formations arborées lors de la reconquête ou de la colonisation de landes par la forêt.

Il accepte des sols pauvres, mais humides et ensoleillés (espèce de pleine lumière). Il absorbe et évapore beaucoup d’eau. Il demande aussi plus d’humidité.

SolsSols
Ils sont peu exigeants, mais ils préfèrent un sol léger et frais.

Leur rusticité est parfaite.

ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombréClimat froid
Le bouleau est une essence de lumière.

Il supporte la chaleur et les grands froids, mais craint la sécheresse.

AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)Étage subalpin (de 1 700 à 2 200 m)
Espèce associéeEspèce associée
Le polypore du bouleau.

BoisBois

Description du bois
Le bois de bouleau est élastique.
Propriétés du boisPropriétés du bois
BoisAspect du bois
Le bois est jaunâtre, lustré.
Coupe longitudinale
Coupe tangentielle
Coupe radiale
Densité du boisDensité du bois
Travail du boisTravail du boisTranchageSciageSculpturePeinture
Utilisation du boisUtilisations du boisUtilisation du bois en menuiserieUtilisation du bois en menuiserieUtilisation du bois en papeterieUtilisation du bois pour le chauffage
Bouleaux. Parquet. Cliquer pour agrandir l'image.Le bois de bouleau, léger et uniforme, sert en plaquage et en menuiserie.

Le bouleau est intéressant pur tout ce qui est bois de pliage à cause de ses qualités mécaniques : une fois plié à la vapeur, il garde aisément sa forme.

Certains bouleaux sont exploités pour le déroulage : on fabrique des bâtons à glace, des abaisse-langues, des bâtons à peinture, etc. Les marchés asiatiques sont friands de sa couleur blanc crème.

Il est surtout utilisé pour la fabrication des panneaux de particules, la pâte à papier.

Enfin, du fait de ses huiles essentielles, son bois brûle facilement avec une flamme très chaude, et est apprécié en bois de chauffage. L’écorce, même très humide, est idéale pour démarrer un feu en raison des microbulles d’air qu’elle renferme.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
C’est l’arbre dépuratif par excellence.

La sève est aussi utilisée à des fins médicales.

Il est diurétique et fébrifuge, très utilisé aussi en dermatologie. La sève de Bouleau, récoltée au printemps, a des effets certains sur l’arthrite.

On obtient une huile par distillation des bourgeons résineux.

Utilisations culinairesUtilisations culinaires
De la sève, on tirait le « vin de bouleau », dans le Nord de l’Europe, en Russie et en Amérique du Nord.
Utilisations économiques
L’écorce de bouleau a pu remplacer le papier (elle est fine) ou être découpée en bardeaux en couverture de toits car elle est imperméable.

Ils sont employés pour la fixation des sols, des talus, en isolé ou en groupe.

Le bitumen ou goudron de bouleau est utilisé depuis le néolithique pour rendre étanches les tonneaux, les bateaux …

Utilisations ornementalesUtilisations ornementales
Planté dans un jardin, il faut savoir que le bouleau disséminera du pollen et que certaines personnes peuvent être allergiques.

Constituants chimiquesConstituants chimiques

Bouleaux. Betuline. Cliquer pour agrandir l'image.

CultureHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire
Au début du XXe siècle, en France, les instituteurs des écoles publiques étaient dotés d’un baguette de bouleau spécifiquement utilisée pour taper sur les doigts des élèves qui faisaient trop de fautes d’orthographe. Après ce rite, l’idée de faute était effacée. Cette disposition répondait aux pratiques de l’école catholique, où les élèves devaient se confesser … et recevaient donc l’absolution de leurs fautes d’orthographe.
TraditionsTraditions
C’est un arbre vénéré en Russie. De nos jours encore vers la Pentecôte, les villageois vont couper un jeune Bouleau dans la forêt. Au milieu de la liesse, ils l’habillent en femme, le décorent puis le plantent sur la place du village. À la même période les transports publics sont décorés de feuilles de Bouleau.
MagieMagie
L’amanite tue-mouche pousse préférentiellement à son voisinage. Elle contient une substance hallucinogène, la muscarine, qui provoque des transes que les chamans de Sibérie utilisaient pour communiquer avec les dieux. Ils montaient à l’Arbre sacré dont le tronc était marqué de neuf entailles (étapes initiatiques).
MythesMythes
Mythologie romaine : les verges de bouleau ont été utilisées pour la flagellation et la « purification » des condamnés ; elles entouraient la hache symbolique des licteurs.
SymbolesSymboles
Dans l’astrologie celtique, le bouleau est « l’inspiration ».

Vénéré en Europe du nord, le bouleau symbolise la purification. Flagellation avec les rameaux au sortir du sauna ; en anglais « to birch » : fouetter.

Il est également signe de renouveau ce qui l’associe à toutes les fêtes de printemps.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Le bouleau pubescent (Betula pubescens)
Le bouleau verruqueux (Betula pendula)
Sujets proches
Les aulnes (Alnus)
Les bouleaux (Betula)
Le charme commun (Carpinus betulus)
Le noisetier commun (Corylus avellana)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les bétulacées (Betulaceae)
Les fagacées (Fagaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.