Le charme commun (Carpinus betulus)

Le charme commun (Carpinus betulus). Photo de charme …. Cliquer pour agrandir l'image.[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Le charme commun (Carpinus betulus). Bourgeons. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Rameau. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Feuillage. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Chatons. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Fruits. Cliquer pour agrandir l'image.
Le charme commun (Carpinus betulus). Fruits. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Feuilles et fruits. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Silhouette hiver. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Le charme commun représente l’une des essences ligneuses qui dominent les forêts feuillues et mixtes d’Europe centrale. Son aire de diffusion naturelle va de l’Europe centrale à l’est jusqu’à l’Asie Mineure et l’Iran.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : hamamélidés (Hamamelidae)Ordre : fagales (Fagales)
Famille : bétulacées (Betulaceae)Sous-famille : corylacées (Corylaceae)
Genre : charmes (Carpinus [Linné])Sous-genre :
Espèce : Carpinus betulus [Linné], Carpinus vulgaris [Mill.], Carpinus sepium [Lam.]Variété :
Nom commun : charme commun, charme faux-bouleauNom populaire : charmille

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneHainbuche, gewöhnliche Hainbuche, WeißbucheAngleterrehornbeam, iron-woodArménie
Pays basquexarma, pago lizarraBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatieobični grab
Danemarkalmindelig avnbøg, avnbøgGaeidhligleamhan bogEspagnecarpe, ojaranzoEstonieharilik valgepöök
FøroysktFinlandevalkopyökkiFrançaischarme communFrysk
GalicecarpePays de GallesGéorgieGrèceγαύρος, γαύρος ο βετουλοειδής
Hongriegyertyán, közönséges gyertyánIrlandeIslandeagnbeykiItaliecarpino bianco, carpino comune
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeagnbøkOccitan
Pays-BashaagbeukPolognegrab zwyczajnyPortugalRoumaniecarpen
Russieграб обыкновенныйSerbieSlovaquiehrab obyčajnýSlovéniebeli, navadni gaber
Suèdeavenbok, vitbok, annbokTchéquiehabr obecnýUkraïneEmpire romainCarpinus betulus

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
L’origine du nom générique carpinus est celtique : de karr (bois) et penn (tête), c’est à dire « bois à jougs ». Anciennement, les botanistes le classaient dans le genre des « bouleaux » - betulus.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Charme commun. Dessin de la plante. Cliquer pour agrandir l'image.Essence d’ombre, le charme est un arbre plus ou moins élevé à tronc cannelé et écorce grise et lisse, dont le tronc est souvent anguleux en travers.

Le charme commun (Carpinus betulus). Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme est l’arbre massif et familier qui peuplent les forêts européennes. D’aspect trapu, irrégulier et musclé, au houppier ample, ovoïde chez les sujets âgés, il se rencontre le plus souvent dans l’antre d’une forêt ou sur le bord d’un sentier détourné.

Constituant rarement des charmaies pures, il est souvent associé aux chênes ou aux hêtres pour former de belles forêts mixtes, dans lesquelles il constitue la strate arbustive (charmille).

Le charme commun (Carpinus betulus). Planche d'identification Sturm. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Planche d'identification Saint-hilaire. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.
Catégorie de planteCatégorie de plante
Arbre à feuilles caduques.
Le charme commun (Carpinus betulus). Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Charme commun. Silhouette.
PortPort de la plante
Le charme commun (Carpinus betulus). Port. Cliquer pour agrandir l'image.Charme commun.Le charme commun (Carpinus betulus). Silhouette. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Houppier. Cliquer pour agrandir l'image.
Charme commun. Silhouette.Port élancé.

La cime est ovoïde assez étroite et allongée, semi fastigiée, formée de nombreuses branches longues, évasées, fines et serrées qui poussent du tronc à angle aigu.

HauteurHauteur de la plante
Le charme commun (Carpinus betulus). Silhouette. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme est un arbre de taille moyenne.

Il atteint 25 mètres et dépasse rarement 20 m et 0,60 m de diamètre.

RemarquesRemarques
Le terme de charmille est souvent employé et désigne un ensemble de petits charmes. Comme sa taille est aisée, il est fréquemment planté en haies qui portent le nom de charmilles.

Le genre compte environ 25 espèces qui vivent dans la zone tempérée de l’hémisphère boréal: en Amérique, ce genre est représenté par le Charme d’Amérique (Carpinus caroliniana [Walt.]). La plupart des autres charmes sont originaires d’Asie.

Espèces semblablesEspèces semblables
Le charme houblon (Ostrya carpinifolia [Scopoli]) a des feuilles très semblables mais son écorce est crevassée. Les fleurs mâles sont groupées en chatons pendants. Les fruits, protégés par des écailles imbriquées, évoquent le houblon.

On confond souvent le charme avec le hêtre, qui a également un tronc gris et des feuilles ovales ; mais le charme a un tronc légèrement ondulé, il est moins haut, et surtout ses feuilles ont les bords dentés, à la différence du hêtre qui a les bords des feuilles lisses, légèrement poilus (d’où le dicton : « Hêtre à poil, charme à dents » ou « Le charme d’Adam, c’est d’être à poil ! »).

Le charme et le hêtre appartiennent à des familles différentes mais font partie des arbres à chatons ou Amentifères.

RacineRacines

Description de la racine
Le charme commun (Carpinus betulus). Base. Cliquer pour agrandir l'image.

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Le charme commun (Carpinus betulus). Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.
Charme commun. Ecorce.Le charme commun (Carpinus betulus). Écorce vieille. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme est un arbre à tronc étroit, rarement droit, cannelé en long. Sur une coupe, il est excentrique et rarement circulaire, à section irrégulière.

Le tronc a une mince écorce lisse.

Seules les cannelures seront plus marquées avec le vieillissement de l’arbre.

La ramification secondaire est légère et irrégulière et les jeunes branches sont duveteuses.

Le charme commun (Carpinus betulus). Rameau. Cliquer pour agrandir l'image.Rameaux fins, sinueux, brun verdâtre, glabres à lenticelles blanches nombreuses.
Bourgeons petits, allongés, ovoïdes, plaqués contre le rameau, à écailles nombreuses de couleur brun rougeâtre.
Le charme commun (Carpinus betulus). Bourgeon. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Bourgeons. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Bourgeon. Cliquer pour agrandir l'image.
Couleur de l'écorceCouleur de la tige
L’écorce du charme présente une couleur qui varie du gris pâle au gris-verdâtre foncé.

Entièrement lisse chez les jeunes sujets, devenant cannelée en vieillissant, elle se couvre progressivement avec l’âge d’un réseau de craquelures ou forme des sillons en diagonale. Des « tâches » blanchâtres marquent parfois le tronc.

Son écorce est marquée d’une manière typique par des bandes plus foncées sur un fond gris clair.

L’écorce ressemble à celle du hêtre.

Le charme commun (Carpinus betulus). Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Tronc. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Écorce vieille. Cliquer pour agrandir l'image.

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Le charme commun (Carpinus betulus). Planche d'identification Linnemand. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Planche d'identification Hoffmann. Cliquer pour agrandir l'image.
Feuillage caduques.

Feuilles en position alterne.

Feuilles simples portées par un court pétiole.

Feuilles ovales ou oblongues-acuminées, pointues au sommet.

Feuilles à bords fortement et doublement dentées de doubles dents aiguës.

Le charme commun (Carpinus betulus). Rameau. Cliquer pour agrandir l'image.Charme commun. Feuille. Cliquer pour agrandir l'image.
Elles comportent de 9 à 14 paires de veines latérales, marquées et duveteuses dessous. Les nervures des feuilles ne sont jamais ramifiées.
Le charme commun (Carpinus betulus). Veines de la feuille. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Feuille. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.
Leur aspect « gaufré » caractéristique ressort particulièrement chez les jeunes pousses. Ses feuilles se froissent d’une manière singulière juste après avoir poussé.

Feuilles de même forme que celles du Hêtre mais dentées, gaufrées dessus.

Charme commun. Feuilles jeunes.Le charme commun (Carpinus betulus). Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Chaton. Cliquer pour agrandir l'image.
Dimension des feuillesDimension des feuilles
Charme commun. Feuilles.Feuilles longues de 8 à 12 cm, larges de 3 à 5 cm.
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
De couleur vert tendre ou vert sombre luisant sur la face supérieure, jaune doré en automne, elles offrent une teinte plus pâle en face inférieure.
Charme commun. Feuilles.Le charme commun (Carpinus betulus). Feuilles en automne. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Feuilles d'automne. Cliquer pour agrandir l'image.
VégétationVégétation
Le charme commun (Carpinus betulus). Jeunes feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Espèce monoïque : fleurs mâles et femelles séparément sur la même plante.

Les fleurs unisexuées sont groupées en inflorescences solitaires. Les inflorescences se forment sur les pousses de l’année précédente.

Le charme commun (Carpinus betulus). Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Chatons. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.
Les chatons mâles tombent tandis que les fleurs femelles forment des chatons plus courts (mâle à la base du rameau, femelles à l’extrémité).

Les inflorescences mâles sont des chatons solitaires, sessiles, cylindriques et pendants.

Écailles ovales-aiguës, imbriquées, recouvrant de 6 à 20 étamines barbues.

Les fleurs mâles, nues et sans périanthe, ont un nombre différent d’étamines.

Les chatons mâles apparaissent dès l’automne.

Le charme commun (Carpinus betulus). Fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Planche d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.
Le charme commun (Carpinus betulus). Chatons. Cliquer pour agrandir l'image.Les chatons femelles en grappes lâches pédonculées pendent discrètement aux extrémités des pousses annuelles et forment des inflorescences assez éparses.

Le charme commun (Carpinus betulus). Chatons. Cliquer pour agrandir l'image.Les inflorescences femelles, petites, vertes à l’extrémité, produisent une bractée en forme de feuilles à trois lobes. Le lobe central, plus développé, entoure le petit fruit (akène) et constitue une aile qui favorise la dispersion des graines.

Deux styles filiformes ; ovaire à 2 loges uniovulées.

Leurs vrillières se prolongent pour former des involucres qui portent les noisettes à l’intérieur.

Les chatons femelles apparaissent en mai après la feuillaison.

Dimension des fleursDimension des fleurs
Les chatons mâles mesurent de 3 à 7 cm de longueur au moment de la floraison.

Les fleurs femelles forment des chatons plus courts.

Couleurs des fleursCouleurs des fleurs
Charme commun. Cliquer pour agrandir l'image.Chatons mâles jaune clair, jaunâtres.

Chatons femelles verdâtres.

Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
Quantité de pollen souvent restreinte ; pollinisation importante tous les 5 à 10 ans seulement ; allergies possibles les années de forte floraison car ils fleurissent également en même temps que les bouleaux ; réaction croisée avec le bouleau, le noisetier et également l’aulne.
FloraisonFloraison
Le charme commun (Carpinus betulus). Chatons. Cliquer pour agrandir l'image.La floraison a lieu de mars à mai.

Les fleurs naissant avec les feuilles.

MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Charme commun.Akènes entourés d’une large bractée trilobée membraneuse, groupés en grappes pendantes sur une tige pendante.

La bractée est un involucre fructifère grand, foliacé, unilatéral, à 3 lobes inégaux, le moyen plus long, embrassant à demi le fruit ; le lobe médian est de 2 à 3 fois plus long que les 2 lobes latéraux.

Le bord de la bractée est soit entier, soit dentelé.

Cette aile trilobée sert pour la dissémination.

Le charme commun (Carpinus betulus). Fruits. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Fruits. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Feuille. Cliquer pour agrandir l'image.
Dimension des fruitsDimension des fruits
Les fruits sont des akènes côtelés de 6 à 8 de diamètre, soutenus par une large bractée foliacée généralement à trois lobes de 3 à 4 cm de longueur.
Couleurs des fruitsCouleurs des fruits
Bractée verte devenant brun jaunâtre, veinée et réticulée.
Le charme commun (Carpinus betulus). Fruits. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Fruits. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Fruits. Cliquer pour agrandir l'image.
GrainesGraines
Le charme commun (Carpinus betulus). Fruit. Cliquer pour agrandir l'image.Les petits akènes ont la forme d’une noisette côtelée, ovoïde et aplatie, à péricarpe sous-ligneux.

Sur chaque bractée trilobée faisant partie d’une grappe, se trouve un petit fruit aplati et côtelé, qui tombe à maturité avec la bractée, mais peut être emporté au loin par le vent. En outre, des petits rongeurs forestiers transportent, entassent et consomment ces graines, qu’ils contribuent à disperser.

Charme commun. Graines.21 000 graines par kg.

FructificationFructification
Les fruits arrivent à maturité fin septembre - octobre.

La graine ne germe que deux ans plus tard au printemps.

MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
Plante vivace.
PlantationPlantation
Plantation en automne.


MultiplicationMultiplication
Le charme commun rejette de souche : après la coupe de l’arbre, des petites branches repoussent sur la souche au printemps suivant en formant des taillis ; plusieurs années après, on trouve un arbre à plusieurs troncs.

Multiplication au printemps : semis après stratification, greffage pour les cultivars.

EntretienEntretienTaille
CroissanceCroissance
Le charme commun croît lentement.
RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemisVersInsectesChampignons
Le charme commun (Carpinus betulus). Dessous de feuille de charme attaquée par Acervuli. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Dessous de feuille de charme attaquée par Conidiesi. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Larve de Zygiobia carpini sur feuille de charme. Cliquer pour agrandir l'image.
Le charme commun (Carpinus betulus). Feuille de charme attaquée par champignon Asteroma carpini. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Feuille de charme attaquée par champignon Asteroma carpini. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Feuille de charme attaquée par champignon Asteroma carpini. Cliquer pour agrandir l'image.
Le charme commun (Carpinus betulus). Nervure de feuille de charme attaquée par galle de Zygiobia carpini. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Gros-plan de nervure de feuille de charme attaquée par galle de Zygiobia carpini. Cliquer pour agrandir l'image.
LongévitéLongévité
Le charme ne vit guère au-delà de 100 à 150 ans.
Le charme commun (Carpinus betulus). Plante. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Individu exceptionnel. Cliquer pour agrandir l'image.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de feuillusFôrets de feuillus
Espèce rustique, le charme commun est une essence forestière importante. À l’état sauvage, il forme des haies ou peuple les sous bois dans les forêts. Essence forestière secondaire, il trouve facilement sa place à côté d’autres essences, notamment chênes et hêtres. Il fait partie de la strate arbustive.

Planté, il se retrouve, contrairement aux autres feuillus, en taillis ou en taillis-sous-futaie car il accepte d’être élagué et taillé.

Malgré la disparition importante des biotopes dans lesquels ils croissait spontanément (zones agricoles), le charme occupe encore aujourd’hui environ 6 % des forêts françaises. De plus, sa résistance à la pollution l’a rendu familier des villes.

Le charme commun (Carpinus betulus). Plantes en hiver. Cliquer pour agrandir l'image.Charme commun. Cliquer pour agrandir l'image.Charme commun. Cliquer pour agrandir l'image.
SolsSols
Charme commun. Cliquer pour agrandir l'image.Sols à richesse variable (optimum sur sols riches).

Il s’implante de préférence dans les zones à climat continental, à sols frais ou humides, argileux ou limoneux, riches et humifères jusqu’à 1 300 mètres d’altitude.

En revanche, il supporte mal les sols trop acides (pH basique à légèrement acide) ou trop humides (marécages) et son système racinaire peu profond le rend sensible au vent et à la sécheresse.

Craint les sols secs et les sols trop acides.

ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombréClimat froid
Le charme commun (Carpinus betulus). Jeune plante. Cliquer pour agrandir l'image.Essence de lumière ou de demi-ombre, mais rustique, le charme commun résiste bien à la chaleur mais ne s’en montre pas moins très résistant au froid.

Le charme a besoin d’étés chauds pour la maturation des graines.

Le charme commun (Carpinus betulus). Charmaie hiver. Cliquer pour agrandir l'image.

AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)
Il s’agit d’un arbre répandu dans les forêts de feuillus d’Europe du niveau de la mer jusqu’à plus de 1 000 m d’altitude.
Espèce associéeEspèce associée
Charme commun. Cliquer pour agrandir l'image.Avec le chêne, le charme forme la chênaie-charmaie, association caractéristique des forêts de plaine de la France sous les climats atlantique et semi-continental.

Arbre de seconde grandeur, supportant l’ombre des grands chênes sous lesquels il forme un sous-étage. À l’opposé, les chênes végètent sous l’ombre épaisse du Charme. Croît sous les chênes, frênes et d’autres essences. Sa présence est appréciée car il les empêche de développer des branches basses. Il rejette de souche et constitue des taillis sous futaie.

Origine géographiqueOrigine

Originaire d’Europe centrale.

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
Le charme commun (Carpinus betulus). Répartition. Cliquer pour agrandir l'image.Europe, Asie mineure, Caucase, Amérique du Nord.

Le charme commun se rencontre dans toutes les régions tempérées de l’Europe jusqu’au sud de la Suède et dans les pays baltes à l’Est.

Dans une grande partie de la France, dans les régions à climat continental ; il affiche une préférence pour les plaines et sur les plateaux du nord-est, se trouve parfois dans le Centre et reste absent de la côte atlantique et du Midi.

Avec 1 025 417 174 exemplaires soit 14,14 % des arbres recensés, le charme est l’arbre le plus courant en France. Surface : 196 867 ha.

Rare localement (Bretagne, Cotentin) et aussi dans une partie du sud-ouest et des Alpes.

Nul dans les Cévennes et la région méditerranéenne.

Présent en auvergneAuvergne
On le trouve surtout en plaine, notamment dans le nord de la plaine du Forez, poussant à l’ombre des chênes.

BoisBois

Description du bois
Bois peu durable.
Propriétés du boisPropriétés du bois
Le bois lourd et très dur du charme résiste particulièrement bien au fendage et à l’usure par frottement et se polit aisément.

Bois dur, cassant, très nerveux et peu fissile.

Très bonne résistance à l’abrasion et au fendage.

Résistant aussi bien au froid qu’à la chaleur, son utilisation abonde dans les régions du Nord-est de la France.

Résistances mécaniques élevées.

Rétractabilité : élevée.

Stabilité : faible, à tendance à se fissurer et à se gondoler. Travaille moyennement.

Sensibilité aux insectes : assez bonne.

Sensibilité aux champignons : très forte.

Résistance aux intempéries : faible, durable au sec ou sous l’eau.

BoisAspect du bois
Le charme commun (Carpinus betulus). Grume. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Bois en coupe longitudinale. Cliquer pour agrandir l'image.
Charme commun. Bois.Charme commun.Texture homogène.

Cernes apparents sinueux.

Son bois de cœur est jaune à blanc ou grisâtre, terne, sans noyau foncé.

Couleur de l’aubier identique au bois de cœur.

Grain très fin, terne.

Fil irrégulier, à accroissements ondulés, présentant souvent du contrefil.

Coupe longitudinale
Le charme commun (Carpinus betulus). Bois. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Bois en coupe longitudinale. Cliquer pour agrandir l'image.
Coupe tangentielle
Coupe radiale
Densité du boisDensité du bois
Dureté: Bois dur et mi-lourd.

Poids : 0,80 kg par dm³ environ.

Densité basale : de 0,5 à 0,82 kg/dm3.

Travail du boisTravail du boisVissagePerçageSculptureCintragePeinture
Bois difficile à usiner.

Assez difficile à scier, à raboter, à fendre ou à clouer, il se visse et se colle bien.

Facile à polir, à profiler, à cintrer, à tourner, à visser, à colorer.

Séchage délicat.

Bois non durable, s’imprègne difficilement.

UtilisationsUtilisation du bois en lutherieUtilisation du bois pour les jouetsUtilisation du bois pour les jeuxUtilisation du bois en manchisterieUtilisation du bois en meunerieUtilisation du bois en ustensile de bureauUtilisation du bois en papeterieUtilisation du bois pour le chauffage
Le charme commun (Carpinus betulus). Billes. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme est le bois d’œuvre le plus dur de nos régions.

Fabrication d’objets et d’ustensiles soumis à de fortes contraintes mécaniques, grâce à ses exceptionnelles dureté et élasticité (pièces soumises à des chocs : établis, billots, maillets, manches, rabots, …).

C’est un bois qui a une très grande résistance à l’usure (parqueterie).

Il était jadis le seul qu’on employait pour tailler les engrenages de moulin ou les moyeux de charrette.

Il est surtout utilisé pour des étals de boucherie, des jeux, des outils, des bobines et navettes, des marteaux de piano, pour les formes de chaussures, les instruments de précision (règles graduées et équerres), des billots, des pièces de machines, la manchisterie, pour la réalisation de queues de billards ou de quilles.

Autrefois utilisé pour faire des berceaux.

Ne convient pas pour l’ébénisterie ni pour la construction. Il est impropre pour les travaux de menuiserie.

On trouve cette essence utilisée en marqueterie depuis le XVIIe siècle. Soit dans sa couleur naturelle, blanc crème, soit souvent teinté en bleu-vert. On le retrouve souvent employé dans les filets verts du XVIIIe siècle. On le reconnaît facilement à ces longs rayons médullaires agglomérés.

Pâte à papier et industrie des panneaux.

Excellent bois de chauffage, brulant lentement avec une flamme vive, le charme possède un bon pouvoir calorifique, dégageant une grande chaleur.

Très bon charbon de bois.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations économiquesAlimentation du bétail
Le charme est une essence forestière très importante (environ 6 % de la ressource nationale) ; c’est l’essence de taillis par excellence, c’est-à-dire productrice de bois de chauffage dont l’importance économique fut considérable au cours de la première révolution industrielle, à l’époque des fonderies et des verreries. Beaucoup moins utilisé maintenant.

Son feuillage constitue un bon fourrage.

Utilisations ornementalesUtilisations ornementalesUtilisation en art topiaireUtilisation en haiesPlantes de jardin
Le charme commun (Carpinus betulus). Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.
Supportant bien la taille, on utilise souvent le charme dans les haies, il convient pour les brise-vents, haies vives, abris … dans les parcs et les jardins.
Le charme commun (Carpinus betulus). Charmille. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Haie. Cliquer pour agrandir l'image.Le charme commun (Carpinus betulus). Charmille. Cliquer pour agrandir l'image.
Le charme commun (Carpinus betulus). Charmille. Cliquer pour agrandir l'image.Utilisé comme plante ornementale pour la constitution de charmilles et d’allées couvertes.

On l’utilise également dans les jardins, sous la forme pyramidale.

Le charme commun (Carpinus betulus). Art topiaire. Cliquer pour agrandir l'image.

Le charme commun (Carpinus betulus). Bonsaï. Cliquer pour agrandir l'image.De plus comme le hêtre, ses feuilles restent sur l’arbre presque tout l’hiver.

Charme commun. Feuilles seches.

CultureHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire
Appréciant sa dureté, les Gaulois utilisaient déjà le charme pour fabriquer leurs charrues.
LittératureLittérature
Hôte habituel de nos forêts, le charme était très en vogue au XIXe siècle, ce qui en fait un sujet fréquemment choisi par les auteurs romantiques.
Il était une fois un arbre au charme envoûtant, au point qu’au fil du temps, à force de s’asseoir, de s’allonger ou de rêver au pied de son tronc, on finit par dire que l’on était « sous le charme ».

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Les aulnes (Alnus)
Les bouleaux (Betula)
Le charme commun (Carpinus betulus)
Le noisetier commun (Corylus avellana)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les bétulacées (Betulaceae)
Les fagacées (Fagaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.