Menu de ce site

Le site d’Ialyssos (Ialysós) sur l’île de Rhodes

Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]

[Sujet précédant] [Grèce] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Via Gallica]

Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
Sur le mont Filérimos, l’ancienne cité d’Ialyssós occupait un très beau site dominant la plaine littorale. Ialyssós fut l’une des trois grandes cités antiques de Rhodes, qui appartenaient à l’Hexapole dorienne constituée avec Líndos, Cámiros, Cos, Cnide et Halicarnasse.

SituationSituation

Carte du site d'Ialyssos à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Depuis Triánta, un chemin bordé de cyprès conduit au site archéologique d’Ialyssós (Ιαλυσός) (6 km). À droite de l’entrée, un escalier descend à la fontaine antique ornée de quatre mufles de lion.

CultureHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire
Ialyssós (Ιαλυσός), l’antique Ialyse, fut l’une des premières cités de l’île il y plus de 3 000 ans. La région fut d’abord colonisée par la tribu préhellénique des Cares, qui furent suivis par les Phéniciens. Elle était aussi connue aux époques minoenne et mycénienne.

Au XVe siècle avant JC, la ville minoenne côtière d’Achaia fut détruite par une catastrophe naturelle, et transférée au pied du mont. Les Doriens évincèrent les Phéniciens de Rhodes au Xe siècle avant JC et la ville fut à nouveau déplacée vers la côte en direction de Krémasti. Elle prit alors le nom d’Ialyssos - d’un petit-fils d’Hélios, le dieu-soleil.

Ialyssós prit part aux guerres athéniennes jusqu’en 412 avant JC

La ville déclina considérablement après la fondation de la ville de Rhodes, en 408 avant JC, à laquelle elle donna le plus grand nombre d’habitants ; seule l’acropole qui constituait un excellent poste stratégique survécut quelques siècles.

PersonnagePersonnages
Protogène, peintre de la seconde moitié du IVe siècle avant JC ?
Protogène était originaire de Caunos en Carie ; mais il vécut surtout dans l’île de Rhodes.

C’était un artiste très consciencieux et très scrupuleux, qui produisit peu. Il fut longtemps pauvre et méconnu ; et l’on rapporte que, jusque vers l’âge de cinquante ans, il dut se créer des ressources en décorant des vaisseaux.

D’après une tradition, Protogène mit, soit sept, soit onze ans, à exécuter son tableau d’Ialyssós, qui représentait le héros protecteur de la ville, et qui passait d’ailleurs pour son chef-d’œuvre. Au temps de Pline, le tableau d’Ialyssos fut emporté à Rome par Cassius et placé au temple de la Paix, où il fut brûlé sous Commode.

Diagoras de Rhodes
Ialyssós est aussi la patrie du boxeur Diagoras de Rhodes (Διαγόρας ό Ρόδιος), champion des Jeux Olympiques au Ve siècle avant JC, célébré par Pindare.
ArchitectureArchitecture
Fondations du temple d'Athéna du site d'Ialyssos à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Fondations du temple d'Athéna du site d'Ialyssos à Rhodes. Cliquer pour agrandir l'image.Les ruines d’un temple de style dorique grandiose consacré à la déesse Athéna Polias (Minerve) et à Zeus (IVe siècle avant JC), érigé sur l’emplacement d’un très vieux sanctuaire d’origine phénicienne.

Les ruines du temple d’Athéna sont elles-mêmes à demi recouvertes par les vestiges d’une basilique paléochrétienne à trois nefs.

Le temple avait approximativement 23 m de longueur sur 12 m de largeur.

SymboleSymboles
Le site d'Ialyssos à RhodesEmblème de la Commune d’Ialysos (le nom Ialyssós est officiellement utilisé pour la commune (δήμος), alors que le mot Triánta est plutôt réservé à la ville moderne) :

L’aigle symbolise la force tandis que la grenade évoque la chance et la prospérité, traits qui caractérisent très nettement le développement de la cité d’Ialyssós durant les VIe et Ve siècle avant JC.

Informations pratiquesInformations pratiques

Conditions de visiteConditions de visite

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Via Gallica > Grèce > Mer Égée > Dodécanèse > Île de Rhodes > Côte occidentale > Site d’Ialyssós
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le village d’Ixia sur l’île de Rhodes
Le village de Trianta sur l’île de Rhodes
Le site d’Ialyssos sur l’île de Rhodes
Le mont Filérimos sur l’île de Rhodes
Le village de Krémasti sur l’île de Rhodes
Le village de Paradissi sur l’île de Rhodes
Le village de Maritsa sur l’île de Rhodes
Le village de Théologos sur l’île de Rhodes
Le village de Soroni sur l’île de Rhodes
Le village de Kalopétra sur l’île de Rhodes
Le vallon des Papillons sur l’île de Rhodes
Le site de Camiros sur l’île de Rhodes
Le mont Profitis Ilias sur l’île de Rhodes
Le village de Salakos sur l’île de Rhodes
Le monastère Saint-Nectaire sur l’île de Rhodes
Le village d’Éléoussa sur l’île de Rhodes
Le monastère Saint-Nicolas Fountoukli sur l’île de Rhodes
Le village de Profitis Ilias sur l’île de Rhodes
Le village de Platania sur l’île de Rhodes
Le village d’Apollona sur l’île de Rhodes
Le village de Kamiros Skala sur l’île de Rhodes
Le village de Kritinia sur l’île de Rhodes
Le village d’Emponas sur l’île de Rhodes
Le monastère Saint-Nicolas sur l’île de Rhodes
Le mont Atavyros sur l’île de Rhodes
Le village d’Agios Isidoros sur l’île de Rhodes
Le village de Siana sur l’île de Rhodes
Le mont Akramitis sur l’île de Rhodes
Le village de Glyfada sur l’île de Rhodes
Le château de Monolithos sur l’île de Rhodes
Sujets plus larges
Grèce
Carte interactive de l'île de Rhodes
Informations touristiques sur Rhodes
La géographie de Rhodes
L'histoire de Rhodes
La ville de Rhodes sur l’île de Rhodes
La côte occidentale de Rhodes
La côte orientale de Rhodes
La côte méridionale de Rhodes
[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d’accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site
Chercher sur la Toile 
Recommander cette page 
Recommander ce site 
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.