Le gaillet vrai (Galium verum)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page en cours d'édition

PhotosPhotos

Gaillet vrai. Planche d'identification Linnemand. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : astéridés (Asteridae)Ordre : rubiales (Rubiales)
Famille : rubiacées (Rubiaceae)Sous-famille :
Genre : gaillets (Galium)Sous-genre :
Espèce : Galium verum [Linné, 1753]Variété :
Nom commun : gaillet vraiNom populaire : caille-lait jaune, fleur de la Saint-Jean

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneechtes Labkraut, gelbes LabkrautAngleterrelady’s bedstrawArménie
Pays basqueziabelarr, legarr, bedarrBiélorussieподмаренник настоящий, Маруна сапраўднаяBrezhonegBulgarie
Catalognegali, herba de mató, herba colera, quallalletChyprioteCorsuCroatie
Danemarkgul snerreGaeidhligEspagnegalio, cuajaleche, presera, hierba sanjuaneraEstoniehobumadar, kollased maitsed, kõhurohi, liikmerohi, neitsipunad
FøroysktFinlandekeltamataraFrançaisgaillet vraiFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèceγάλιο το γνήσιο
Hongrietejoltó galajIrlandeIslandegulmaðraItaliecaglio zolfino, gallio, caglio, erba da caglio, erba zolfina, ingrassabue, presuola
LettonieLithuanieLëtzebuergëschgielt bettstréiMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègegulmaureOccitan
Pays-Basgeel walstroPologneprzytulia właściwaPortugalerva coalheira, coalha leite, galiâo, aganaRoumaniesanziana, dragaica
Russieподмаренник настоящийSerbieSlovaquielipkavec pravýSlovénieprava lakota
SuèdegulmåraTchéquiesvízel syřišťovýUkraïneEmpire romainGalium verum

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Galium verum : du mot grec gala, lait ; les feuilles font cailler le lait.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Plante à tiges arrondies, dressées de 30 à 70 cm terminées par un panicule à nombreuses fleurs odorantes. Feuilles étroites verticillés par 8 à 12 formant des entre-nœuds très rapprochés. Fleurs à 4 pétales jaune-citron à odeur de miel. Fruits petits et lisses accolés par 2.
Catégorie de planteCatégorie de plante
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
C’est une plante de 20 à 70 centimètres.
Espèces semblablesEspèces semblables

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Tige dressée ramifiée vers le haut, arrondie à quatre lignes saillantes.
Couleur de l'écorceCouleur de la tige

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Feuilles en forme d’aiguilles verticillées par 8 à 12. Blanchâtres au-dessous.
Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Panicule terminale à nombreuses fleurs.
Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleurs
Fleur jaune citron.
Fleur odoranteParfum des fleurs
À odeur de miel.
PollenPollen
FloraisonFloraison
Floraison de juin à octobre.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
Plante vivace.
PlantationPlantation
MultiplicationMultiplication
CroissanceCroissance
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxPelouses de montagneHaiesBords de chemin
Espèce très commune dans les prairies sèches, haies, chemins, fossés.
SolsSols
ClimatsClimats
AltitudesAltitudes
Espèce associéeEspèce associée

RépartitionDistribution géographique

Présent en auvergneAuvergne
Peut se rencontrer partout de la Limagne jusqu’à 1 600 m (Puy-Mary, Mézenc, Margeride, Mont-Dore …)

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
La plante entière, desséchée, est diurétique, antispasmodique, sudorifique et astringente : infusion (de 2 à 10 grammes par litre d’eau).

En infusion (2 cuillères à café par tasse), il est sudorifique, antispasmodique, légèrement diurétique et astringent. Il est utilisé contre les maux d’estomac, les troubles nerveux et les maladies de la peau.

Utilisations culinairesUtilisations culinaires
2 g de sommités fleuries dans le lait le font cailler. En Angleterre, dans le Comté de Chester, on le mêlait à la présure pour donner couleur et saveur particulières au fromage. Il a une odeur aromatique qui rappelle celle du miel ou du tilleul.

StatutStatut

Rareté
Fréquent.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'aspérule odorante (Asperula odorata)
Le gaillet croisette (Cruciata laevipes)
Le gaillet vrai (Galium verum)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les apocynacées (Apocynaceae)
Les astéracées (Asteraceae)
Les boraginacées (Boraginaceae)
Les campanulacées (Campanulaceae)
Les caprifoliacées (Caprifoliaceae)
Les dipsacacées (Dipsacaceae)
Les gentianacées (Gentianaceae)
Les lamiacées (Lamiaceae)
Le liseron des champs (Convolvulus arvensis)
Les oléacées (Oleaceae)
Les plantaginacées (Plantaginaceae)
Les rubiacées (Rubiaceae)
Les scrofulariacées (Scrophulariaceae)
Les solanacées (Solanaceae)
Les valérianacées (Valerianaceae)
Les verbénacées (Verbenaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.