Les arbrisseaux

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Les arbrisseaux sont étroitement apparentés aux arbres ; dans les formations complexes des forêts ils constituent le sous-bois. Leur taille inférieure et leur meilleure capacité d’adaptation aux rigueurs du milieu leur ont permis de conquérir des domaines inaccessibles aux arbres et d’y former des groupements végétaux particuliers, tels les formations d’arbrisseaux que l’on rencontre en altitude au-dessus de la limite supérieure de la végétation arborescente. Grâce à leur petite taille et à la protection de la couche de neige, ces arbrisseaux peuvent résister aux tempêtes violentes, aux vents glacés et aux hivers rudes.

Les arbrisseaux se distinguent essentiellement des arbres par leur tronc réduit, l’absence de cime distincte et leur taille ordinairement inférieure. Alors que les arbres possèdent un tronc unique et élancé, les arbrisseaux se ramifient généralement dès la base et atteignent une hauteur maximum de cinq à huit mètres. Cette règle souffre bien entendu des exceptions. Ainsi trouve-t-on des houx et des nerpruns pourvus d’un tronc distinct, de même que certaines aubépines et certains houx peuvent dépasser les huit mètres. Les deux caractéristiques mentionnées ci-dessus sont cependant valables dans la plupart des cas.

Selon leur taille, on distingue les grands arbrisseaux (de trois à huit mètres), les arbrisseaux moyens et les petits arbrisseaux (moins d’un mètre). La majorité des arbrisseaux sont de taille moyenne (d’un à trois mètres) : noisetier, aubépine, etc. Le gui constitue un exemple d’arbrisseau de moins d’un mètre. Une autre distinction concerne les arbrisseaux semper virens, qui portent des feuilles toute l’année, et les arbrisseaux à feuilles caduques. La plupart des arbrisseaux de notre région perdent leur feuilles en automne. Le houx et le buis restent verts toute l’année : leur feuilles sont persistantes.

Au groupe des arbrisseaux proprement dits, dont toutes les parties sont en principe ligneuses, on rattache ce qu’on appelle les sous-arbrisseaux, qui représentent une forme de transition entre les plantes herbacées et les ligneux. Chez ceux-là en effet seule la souche et une partie des ramifications principales sont lignifiées, alors que les jeunes rameaux restent verts et tendres pendant un certain temps. À l’inverse des plantes herbacées pourtant, ces rameaux verts persistent pendant les mois d’automne et d’hiver, pour reprendre leur croissance en longueur avec le retour de la saison de végétation, et finissent habituellement par se lignifier au cours de la 2e ou 3e année. De nombreuses plantes aromatiques ne sont ni des plantes herbacées ni de véritables ligneux, mais des sous-arbrisseaux.

Les arbrisseaux croissent généralement à la lisière des forêts ou dans les sous-bois, les conditions nécessaires à leur pollinisation par le vent sont moins bien réalisées que pour les grands arbres. Aussi sont-ils pour la plupart des essences entomogames, c’est-à-dire que leur pollen est diffusé par les insectes attirés par leurs fleurs aux couleurs vives. Ainsi, par exemple, les fleurs du saule éclosent dès les premiers beaux jours et procurent à l’abeille sa première nourriture après l’engourdissement de l’hiver. C’est dans les chatons du noisetier qu’elle trouve une quantité abondante de pollen jaune, et dans les fleurs du saule, le pollen et le nectar. Sur les collines ensoleillées, les fleurs jaunes du cornouiller éclosent dès le mois de mars et sont assidûment visitées par les abeilles. Aussitôt après apparaissent les fleurs blanches, jaunes, violettes ou rouges de nombreux arbrisseaux des bosquets, prairies et clairières, attirant les insectes qui y puisent leur provende.

Les fruits et les graines des arbrisseaux sont également dispersés par les oiseaux et d’autres animaux, qui se nourrissent de leur chair tendre ou de leur contenu riche en protéines et en huiles. Les oiseaux affectionnent les fruits du prunellier, de l’aubépine, du houx, du sureau et du troène, et disséminent les graines de ces arbrisseaux avec leur excréments. Les arbrisseaux ne prodiguent pas seulement leur nourriture aux oiseaux, ils les hébergent, leur fournissent un emplacement pour le nid et, dans le cas des arbrisseaux touffus et épineux, une retraite et une protection contre l’assaut de leurs ennemis et des grands rapaces.

Le petit gibier (perdrix, faisan, lièvre, lapin) trouve aussi dans les taillis et les massifs d’arbrisseaux un abri contre les intempéries et un refuge contre la poursuite de leurs ennemis. C’est la raison pour laquelle il convient de protéger les arbrisseaux croissant isolément ou en groupes dans les champs, aux abords des chemins, à la lisière des bois, dans les carrières abandonnées ou en d’autres lieux arides. Outre qu’ils constituent un élément esthétique dans le paysage, ils sont une partie du milieu vital indispensable à de nombreux oiseaux et animaux utiles.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Les arbres
Les arbrisseaux
Les arbustes
Les astéridés (Asteridae)
Les caryophyllidés (Caryophyllidae)
Les dillénidés (Dillenidae)
Les hamamélidés (Hamamelidae)
Les magnolidés (Magnoliidae)
Les rosidés (Rosidae)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les racines des angiospermes
Clé de détermination des feuillus
Les dicotylédones (Dicotyledonae)
Les monocotylédones (Monocotyledonae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.