AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le lapin de garenne (Oryctolagus cuniculus)

Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Voix] [Laissées] [Empreinte] [Voie] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page non éditée

PhotosPhotos

Lapin de garenne. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : mammifères (Mammalia)Sous-classe : euthériens (Eutheria)Ordre : lagomorphes (Lagomorpha [Brandt, 1855])Sous-ordre :
Super-famille :Famille : léporidés (Leporidae)Sous-famille :
Genre : lapins (Oryctolagus [Lilljeborg, 1873])Sous-genre :
Espèce : Oryctolagus cuniculus [Linné, 1758]Sous-espèce :Nom commun : lapin de garenneNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneconejoEstonie
FøroysktFinlandeFrançaislapin de garenneFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainOryctolagus cuniculus

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
ImageSon pelage est gris brun sur le dos, nuque rousse, le tour des yeux blanc, le ventre et la face interne des pattes blanchâtres, les oreilles entièrement grises, le dessus de la queue brun, le dessous blanc et le bout noir. Leurs oreilles sont petites et sans tache noire à leur extrémité.
MorphologieMorphologie
MâleFemelleOreilles longues toujours dressées (moins longues que celles du lièvre).

Pattes postérieures plus longues que les antérieures.

LongueurDe 34 à 45 cm.QueueDe 4 à 8 cm.
HauteurOreilles : de 16 à 18 cm.Poids700g à 2 kg (moyenne : 1300 g)
ColorisColoris
Dessus du corps variant du fauve, brunâtre et gris au noir. À souvent une tache roussâtre sur la nuque. Ventre blanchâtre.
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
Le lapin peut effectuer des bonds de 1,50 m.
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables

VoixVoix

Voix de mammifère

LaisséesLaissées

Description
Nombreuses petites laissées rondes et noires, regroupées sur un léger monticule de terre.

EmpreinteEmpreinte

Description
Il ne possède pas de pelotes plantaires, celle-ci sont remplacées par des poils raides. Les griffes non rétractiles marquent bien l'empreinte.

Antérieur : longueur 3 cm largeur 2 cm.

Postérieur : longueur 4 cm largeur 2.5 cm.

VoieVoie

Description

HabitudesHabitudes

Description
Mœurs crépusculairesMœurs nocturnes
Actif surtout au crépuscule.

Se rapproche de plus en plus des maisons.

Pratiquement sédentaire.

Sociabilité
Vit en colonies familiales pouvant compter jusqu'à 25 individus.

Cycle de vieCycle de vie

Maturité sexuelle
Maturité sexuelle à 3 ou 4 mois.
Territorialité
Parade nuptiale
ReproductionAccouplement
Gestation
De 28 à 31 jours.
Mise bas
Portées
De 3 à 5 portées de 3 à 7 petits par an.
Nourrissage
Allaitement pendant 3 semaines.
Ouverture des yeux
Sevrage
Émancipation
Prédateurs
Carnivores terrestres (renard, fouine, belette, putois, martre, hermine, lynx, loup, chien domestique) ; hibou grand-duc et rapaces nocturnes (hibou, moyen-duc et chouette hulotte pour les jeunes) ; rapaces diurnes (aigle, autour, buse) ; grand corbeau.
MaladiesMaladies
LongévitéLongévité
10 ans maximum.

RégimeNourriture

Description
GrainsÉpis HerbesRacinesJeunes pousses
Surtout végétal (plantes herbacées cultivées ou sauvages, racines, écorce des arbres, pousses).

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
PrésPrairies
Ses habitats sont multiples, de la plaine à la montagne subalpine, aux terrains sablonneux, argileux, voire caillouteux.

Les lapins s'adaptent à des milieux très différents, mais ils ne prospèrent vraiment que si les sols sont secs, filtrants et permettent de creuser des terriers : espaces herbeux (landes, friches, garrigues, bois clairs, dunes côtières…).

Territoire
Gîte
Il construit des terriers avec des galeries ramifiées, appelés garenne, où il vit en collectivité très hiérarchisée. Les abords des garennes sont marqués par des tas de crottes circulaires, chaque crotte a un centimètre de diamètre.
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
En plaines et sur les collines.

Jusqu'à 1000 m dans les Alpes et 2000 m dans les Pyrénées.

Espèces associéesEspèces associées

MigrationRépartition

Répartition globale
Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration / Hibernation

Hibernation

Histoire et traditionsHistoire, littérature, traditions, légendes, religions, mythes, symboles …

HistoireHistoire

StatutStatut

Rareté
CirculationMenaces
Dégâts et nuisances
Principalement les cultures maraîchères, les jeunes plans de vigne et les pépinières.

L'hiver les lapins manquent de nourriture, ils s'attaquent alors à l'écorce des arbres, allant jusqu'à compromettre la sylviculture dans les régions où sa densité est très élevée.

Les jeunes arbres attaqués par des lapins de garenne sont reconnaissables aux traces laissés par les incisives qui forment des sillons perpendiculaires au tronc contrairement aux cervidés qui laissent des marques qui vont le plus souvent dans le sens ligneux des fibres de l'écorce.

ProtectionProtection

VidéoVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
Le lapin de garenne (Oryctolagus cuniculus)
Le lièvre brun (Lepus europaeus)
Sujets plus larges
Racine
Les léporidés (Leporidae)
Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.