AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

L'île de Kos, ou Cos, en mer Égée

[Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d'accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
Carte physique de l'île de Kos en mer Égée. Cliquer pour agrandir l'image.L'île de Kos, ou de Cos, est une île de la mer Égée faisant partie de l'archipel du Dodécanèse ; par sa superficie (290 km²), c'est la troisième île de l'archipel après Rhodes et Karpathos.

L'île de Kos compte près de 30000 habitants résidents : c'est la deuxième île la plus peuplée du Dodécanèse après Rhodes. Mais Cos accueille, pendant la saison estivale, de 600000 à 700000 touristes, dont beaucoup de Britanniques (environ 220000). Les principaux centres touristiques de l'île sont la ville de Kos et sa banlieue (Lambi, Psalidi), Kardamena et Kamari, mais des hôtels et des appartements ont vu le jour derrière la plupart des plages, celles situées le long de la côte nord (Tigkaki, Marmari, Mastihari) étant plus isolées de l'agitation et de la bousculade des grandes stations.

La capitale de Kos — et son port principal — se nomme également Kos ; elle est située à l'extrémité orientale de l'île et concentre la majorité de la population (18000 habitants). Les principales localités de l'île de Kos sont : Kardamena, Kéfalos, Tigkaki, Andimahia (aéroport), Mastihari, Marmari et Pyli. Les plus petites sont Zia, Zipari, Platani, Lagoudi et Asfendiou.

Kos est célèbre pour être l'île natale d'Hippocrate, le « Père de la Médecine ».

ÉtymologieÉtymologie et toponymie
Le nom de Kos (en grec Κως) proviendrait du nom grec du crabe qui, dans l'Antiquité, était l'emblème des pièces de monnaie de l'île.

Sous l'empire romain, Kos se nommait Coos ou Cous ; sous la domination vénitienne ou génoise, et celle des Chevaliers de Saint-Jean, Lango ; sous l'occupation turque, İstanköy ; sous la domination italienne, Coo.

SituationSituation

Carte de l'île de Kos. Cliquer pour agrandir l'image.L'île de Kos se trouve au centre du Dodécanèse, à 119 km au nord-ouest de la ville de Rhodes, et à 370 km du Pirée, le port d'Athènes.

En revanche, Cos n'est qu'à une courte distance (4 km) de la presqu'île de Bodrum (en turc Bodrum Yarimadasi), et à 23 km du port de Bodrum, l'antique Halicarnasse, en Asie Mineure (aujourd'hui en Turquie). La presqu'île de Datça, l'antique Cnide (Knidos), également en Anatolie, est située à 15 km au sud. Kos verrouille ainsi le golfe de Keramos, ou Kerme, (en grec Κεραμεικός κόλπος, en turc Gökova Körfezi) enserré entre ces deux presqu'îles.

Les îles voisines de Kos sont Psérimos, à 4 km au nord, Kalymnos à 12 km au nord, Nisyros à 12 km au sud et Astypalaia (Stampalia) à environ 43 km à l'ouest.

VisitesVisites

ÎleL'île de Kos
L'île de Kos propose des attractions très contrastées, depuis de nombreux sites archéologiques de différentes époques jusqu'à une vie nocturne très animée, en passant par des villages très authentiques dans le centre de l'île, et de magnifiques plages, parmi les plus belles de Grèce.

La route principale de l'île menant de Cos, la capitale, à l'est, jusqu'à Kéfalos à l'extrême ouest, permet de découvrir de beaux villages et sites naturels :

Lambi et le cap Ammoudia au nord-est de l'île de Kos. Cliquer pour agrandir l'image.Cependant on peut trouver d'autres plages non loin de la ville de Kos, aussi bondées que celles du sud : au sud-est, la station balnéaire de Psalidi — où se trouve aussi un petit marais — et, au nord-est, celle de Lambi ; un peu plus loin la plage pittoresque d'Empros, réchauffée par une source thermale. Les plages, frangées de dunes, de la côte nord — Tigkaki, Marmari et Mastihari — sont un peu plus tranquilles.

Quant aux princes de la nuit, à la recherche d'une vie nocturne trépidante, ils trouveront satisfaction à Kos même et, pour les moins exigeants ou les plus anglophiles, à Kardamena, avec des bars où l'alcool coule à flots, des restaurants et des discothèques bruyantes.

ConnaissancesHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire
L'histoire de l'île de Kos
GéographieGéographie
L'île de Kos vue d'avion (auteur Karelj). Cliquer pour agrandir l'image.L'île de Kos a une superficie de 290 km², et s'étire sur une longueur de 42 km, pour une largeur variant de 2 à 11 km seulement. La forme de Kos la fait traditionnellement comparer à un dauphin dont l'œil serait la ville de Kos, et la nageoire caudale, la presqu'île de Kéfalos.

L'île atteint son point culminant au mont Dikéos à 843 m d'altitude, dans la partie montagneuse du sud-est de l'île, couverte de forêts de pins et de cyprès ; le centre de l'île est occupé par un plateau assez aride, tandis qu'au nord de la montagne et de ce plateau s'étend une plaine agricole verte et fertile. À l'ouest, la presqu'île de Kéfalos culmine au mont Latra à 426 m d'altitude, au sud de la presqu'île ; cette presqu'île est séparée du reste de l'île par un isthme qui n'a que 1,6 km dans sa plus faible largeur.

Psalidi et le cap Louros au sud-est de l'île de Kos. Cliquer pour agrandir l'image.L'île de Kos est en partie volcanique et est considérée comme faiblement active, en raison des trois sources thermales d'origine volcanique qui s'y trouvent : à Empros, à Agios Fokas et à Sainte-Irène (Agia Irini) (Piso Thermi), la dernière étant difficilement accessible. Kos faisait partie d'une même montagne avec les îles voisines de Kalymnos, Nissiros et les autres îles environnantes ; à la suite de tremblements de terre et d'affaissements de terrain, ces îles sont maintenant séparées par un fossé de 70 m de profondeur.

Le littoral de Kos, de 112 km de longueur, est relativement linéaire, sans indentations importantes mais plutôt de belles anses sablonneuses, faisant le succès de l'île auprès des touristes.

PersonnagePersonnages
Outre l'incontournable Hippocrate, l'île de Kos a vu naître, ou a accueilli, d'autres célébrités : le poète bucolique Théocrite, natif de Sicile (319-250 avant JC) ; le grand peintre Apelle de Cos, du IVe siècle avant JC, contemporain d'Alexandre le Grand, dont il fut le seul autorisé à faire le portrait ; Philétas de Cos, inventeur de l'alexandrin et précepteur de Ptolémée II Philadelphe, roi d'Égypte.
ÉconomieÉconomie
L'économie de l'île de Kos était traditionnellement tournée vers l'agriculture : outre des céréales (maïs et blé), l'île produit des amandes, des figues, des olives, des tomates et de la laitue — un autre nom de la romaine est « laitue de Cos ». La vigne est également cultivée, ainsi qu'un peu d'agrumes.

Le tourisme est désormais devenu l'activité principale qui emploie la majorité des habitants de l'île.

Informations pratiquesInformations pratiques

Transports aériensTransports aériens
L'aéroport « Hippocratis » de Kos se trouve à 25 km au sud-ouest de la ville de Kos, près de la ville d'Andimahia. Un bus public relie l'aéroport au centre-ville pour un peu plus de 5 € ; pour le même trajet le taxi coûte environ 20 €.

En plus des nombreux vols charters, Kos est reliée par des vols réguliers d'Aegean Airlines et d'Olympic Airways  avec Athènes (de 2 à 3 vols par jour) et Rhodes (de 2 à 3 vols Olympic Airways par semaine).

Téléphone de l'aéroport : 00 30 22420 51229

TransbordeurTransbordeurs
L'île de Kos vue depuis le ferry de Bodrum. Cliquer pour agrandir l'image.Kos est l'une des îles les mieux desservies du Dodécanèse par plusieurs compagnies : ANEK Lines (www.anek.gr), Blue Star (www.bluestarferries.com), Hellenic Seaways (www.hellenicseaways.gr) et cetera.

Le port de Kos est une escale de ferries entre Rhodes et Le Pirée, le port d'Athènes. Nombreux itinéraires différents avec escales à Kalimnos, Leros, Patmos, Lipsi, Amorgos, Naxos, Paros, Santorin ou Syros. La traversée dure de 10 heures à 13 heures.

Kos est aussi desservie depuis Thessalonique une fois par semaine. Au passage, le ferry dessert Lesbos, Chios, Samos et Kalimnos.

Liaison avec Rhodes avec escale à Symi. Durée de la traversée : de 4 à 7 heures.

Catamarans ou hydroglisseurs pour Rhodes, Symi, Kalimnos, Patmos et Samos.

AutocarTransports routiers
On peut se rendre en bus à peu près partout sur l'île de Kos ; lignes et horaires de la compagnie KTEL sur ktelbus.com.

La gare routière se trouve Odos Vasileos Georgiou, à 100 m à l'ouest de l'agence d'Olympic Airways (voir plan de la ville de Kos).

Les bus urbains de la compagnie DEAS couvre l'agglomération de Kos-ville, y compris l'Asclépiéion (ligne 3), Platani et Agios Fokas (ligne 1). La majorité des bus DEAS partent de l'arrêt central des bus, au sud du port.

Les environs de Kos-ville peuvent être visités à deux-roues (nombreuses locations de scooters et de vélos rue Kanari, au nord du port). Les petites routes de la côte nord, assez plates, sont aussi accessibles à vélo.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Grèce > Mer Égée > Dodécanèse > Île de Kos
Sujets plus détaillés
L'île de Kos - Carte interactive
La ville de Kos, ou Cos, île de Kos
Le site de l'Asclépiéion de Kos, île de Kos
La ville d'Asfendiou, île de Kos
La ville de Pyli, île de Kos
La ville d'Andimahia, ou Antimachia, île de Kos
La ville de Kardamena, île de Kos
La ville de Kéfalos, île de Kos
L'île de Kos en mer Égée - L'histoire de l'île
Sujets proches
L'île de Kos, ou Cos, en mer Égée
L'île de Symi en mer Égée
L'île de Rhodes en mer Égée
Sujets plus larges
Page d'accueil
L'archipel du Dodécanèse en Grèce
[Sujet ascendant] [Sujet suivant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.