La mérule tremblante (Merulius tremellosus)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.
Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.Ce champignon saprophyte, de consistance flexible et molle, est parfois responsable de la destruction des bois de charpente de maisons anciennes.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : hétérobasidiomycètes (Heterobasidiomycetes)Sous-classe : aphyllophores (Aphyllophoromycetidea)
Ordre : corticiales (Corticiales)Sous-ordre :
Famille : méruliacées (Meruliaceae), Corticiacées (Corticiaceae)Sous-famille :
Genre :Sous-genre :
Espèce : Merulius tremellosus [(Boerhave ex Schrader, 1794) Fries, 1821], Phlebia tremellosa [(Schrader: Fries) Burds. & Nakasone, 1984], Merulius incarnatus [Balfour-Browne, 1955], Xylomyzon tremellosum [Pers., 1825]Sous-espèce :
Nom commun : mérule tremblanteNom populaire : mérule tremblotante

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagnegallertfleischiger FältlingAngleterrejelly rotArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
Danemarkbavrende aresvampGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandehytyrypykkä, hytyryppysieniFrançaismérule tremblanteFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
Hongriekocsonyás redõsgombaIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègegelénettsoppOccitan
Pays-BasspekzwoerdzwamPolognestroczek trzęsakowatyPortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquiedřevokaz rosolovitýSlovéniedrhtavi zgubanec
SuèdedallergröppaTchéquiedřevokaz rosolovitýUkraïneEmpire romainMerulius tremellosus

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie françaiseÉtymologie française
Ce champignon, la mérule tremblante ou tremblotante, doit son nom à la finesse et consistance de sa chair qui le fait trembloter au moindre mouvement du support ou souffle d’air.

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Espèces semblablesEspèces semblables
Confusion possible avec la phlébie rayonnante.

ChapeauChapeau

Diamètre du chapeauDiamètre du chapeau
De 2 à 7 mm d’épaisseur.
Forme du chapeau du champignonForme du chapeau
On trouve la mérule soit en consoles en forme d’éventail de quelques centimètres de projection, soit en croûtes de plusieurs carpophores soudés épousant et recouvrant le substrat en larges plaques.

Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.Formes irrégulières superposées et étalées mais paraissant parfois lobées.

Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.Mérule tremblante. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.Dessus du champignon blanchâtre à rose-orangé légèrement duveteux.

Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.

Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Surface paraissant gélatineuse et laineuse.
Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.
Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.Marge ondulée parfois rosée, un peu translucide.

Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.

DessousFace inférieure
Couche fertile tapissée de pores plissés radialement, ocre, rose, saumon.

Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.

Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.
Taille des lames ou pores
Forme des lames ou pores
Couleur des lames ou pores
Pores rosâtres à jaune-orangé.
Espacement des lames ou pores

SporesSpores

Dimension des sporesDimension des spores
Forme des spores
Spores non amyloïdes.
Couleur de la sporée
Sporée blanche.

ChairChair

Aspect de la chair
De faible épaisseur.
Consistance de la chair
Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.Molle, gélatineuse, élastique, cornée et dure quand elle est sèche.

Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.

Colorations
Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.La chair est de couleur blanchâtre à jaunâtre.
Couleur à la coupe
LaitLait ou latex
OdeurOdeur
Odeur indistincte.
SaveurGoût
Saveur indistincte.

Cycle de vieCycle de vie

CueilletteSaison de fructification
Presque toute l’année mais surtout en automne, jusqu’au début de hiver.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification
Champignon mycorhiziqueForme de fructificationChampignon saprophyte
Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.Champignon saprophyte.

Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de feuillusBois de conifèresChampignons sur souchesChampignons sur arbres
Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.Sur bois, soit en croûte, soit en console gélatineuse.

Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.Rare sur conifères, elle fréquente troncs, branches tombées et souches de divers feuillus, surtout des hêtres.

SolsSols
ClimatsClimats
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)Étage subalpin (de 1 700 à 2 200 m)

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations culinairesNon comestible
Mérule tremblante. Cliquer pour agrandir l'image.Non comestible.

StatutStatut

Rareté
Espèce commune.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
La mérule tremblante (Merulius tremellosus)
La plicature crispée (Plicaturopsis crispa)
La stérée remarquable (Stereum insignitum)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les cantharellales  (Cantharellales)
Les clavariales  (Clavariales)
Les corticiales (Corticiales)
Les polyporales (Polyporales)
Les théléphorales (Thelephorales)
Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.