AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le centre d'artisanat du moulin d'Antigua à Fuerteventura

[Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Fuerteventura] [Grande Canarie] [La Gomera] [La Palma] [Lanzarote] [Ténériffe] [El Hierro] [Page d’accueil] [Canaries] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
Le Centre d’Artisanat du Moulin d’Antigua (Centro de Artesanía El Molino) présente des expositions permanentes et temporaires de l’artisanat « majorero » (artisanat indigène de Fuerteventura), ainsi que des expositions d’œuvres d’artistes de l’île, notamment des peintres et des sculpteurs.

Le Centre d’Artisanat du Moulin d’Antigua est sans doute le meilleur endroit pour pouvoir connaître les traditions de l’île de Fuerteventura ; le visiteur peut y trouver un large échantillon de l’artisanat « majorero ». Antigua est considérée comme étant la capitale de l’artisanat, où la broderie, la vannerie, la céramique, la sculpture sur bois, et cetera, sont des activités qui font partie des traditions des habitants de la localité. Une salle de projections audiovisuelles présente des films documentaires montrant les différents processus de fabrication de tous ces objets.

Le Centre est géré par le Conseil Régional de Fuerteventura (Cabildo) ; il abrite également une galerie archéologique et ethnographique, un centre d’information générale sur l’île et une petite boutique d’artisanat.

SituationSituation

Le moulin d'Antigua à Fuerteventura. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le moulin d’Antigua et le Centre d’Artisanat sont situés en plein cœur de Fuerteventura à l’entrée nord de la ville d’Antigua, sur la route FV-20 venant de Puerto del Rosario.

VisitesVisites

ArtisanatLe Centre d’Artisanat du Moulin (Centro de Artesanía El Molino)
Le moulin d'Antigua à Fuerteventura. Euphorbia candelabrum. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le moulin d'Antigua à Fuerteventura. Le jardin de cactus du Centre d'Artisanat. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le Centre d’Artisanat est construit autour d’un manoir du XVIIIe siècle et d’un ancien moulin à vent — entièrement restauré en 1997 — qui a conservé tous ses mécanismes traditionnels intacts. Ce moulin servit autrefois à moudre le grain pour tout le village d’Antigua ; il produisait le « gofio » (farine de diverses céréales), base de l’alimentation des populations des Canaries.

Le moulin d'Antigua à Fuerteventura. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Autour du moulin et des bâtiments du centre d’artisanat a été créé un jardin de cactus originaires du monde entier et de palmiers indigènes.

L’étable a été transformée en restaurant.

Le moulin d'Antigua à Fuerteventura. Cliquer pour agrandir l'image.Le moulin d'Antigua à Fuerteventura. Cliquer pour agrandir l'image.Le moulin d'Antigua à Fuerteventura. Cliquer pour agrandir l'image.
Moulin à ventLes moulins de Fuerteventura
Le moulin d'Antigua à Fuerteventura. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).L’île de Fuerteventura a développé une économie traditionnelle centrée sur les céréales et qui a donné naissance et consolidé des structures socioculturelles concrètes, une modification déterminée du territoire et une configuration particulière du paysage rural.

Au XXe siècle, un nouveau modèle économique basé sur le tourisme s’est implanté et a profondément transformé les structures traditionnelles de l’île de Fuerteventura. Cependant, beaucoup d’éléments témoignent du mode de vie ancestral de l’île, comme les moulins à vent qui parsèment le territoire, témoins muets d’une longue phase de l’histoire insulaire.

Les moulins à vent ont été introduits à Fuerteventura entre la fin du XVIIIe siècle et le début de XIXe siècle. Ils se sont propagés surtout dans le centre et le nord de l’île, en raison des facteurs climatiques et socioéconomiques. La présence constante des vents alizés qui constituaient leur source d’énergie et l’économie céréalière traditionnelle de l’île ont favorisé l’implantation de nombreux moulins et « molinas » le long du territoire insulaire. Ils ont été construits dans des lieux ouverts aux vents dominants, se transformant en un des traits les plus caractéristiques du paysage rural de l’île.

Le moulin à vent a fourni d’énormes avantages dans la mouture du grain, bien qu’il n’ait pas déterminé l’abandon de système de broyage plus ancien, comme le moulin à main, et de la « tahona », qui ont continué d’être utilisés au niveau domestique et dans des périodes d’absence de vents.

Le moulin d'Antigua à Fuerteventura. Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet).Le moulin à vent traditionnel appelé dans l’île « moulin masculin » est une construction de maçonnerie réalisée en pierre, bois et chaux, de base circulaire et de forme tronconique. Il est couronné d’un cône de bois qui tourne au moyen d’un gouvernail de direction en orientant les pales aux vents. Le moulin est constitué de deux ou trois étages : en bas, on garde les outils employés par les meuniers ; à l’étage central, ou salle appelée « cuarto de en medio », on stocke le grain ; à l’étage supérieur on trouve les machines à moudre. Dans les moulins qui n’avaient pas d’étage central, on stockait le grain avec les outils. La base de la construction était entourée d’un petit mur de pierre sèche.

La majorité des moulins avaient quatre ailes bien qu’il en existe certains avec six. Celles-ci étaient constituées d’une structure de bois sur laquelle on plaçait une toile de bâche. Les machines étaient presque entièrement réalisées en bois bien qu’il existe des pièces de fer, qui forme un engrenage complexe dont la fonction est de multiplier la force de rotation des ailes et de la transmettre à la pierre mobile afin de produire la mouture. Les ailes propulsées par la force du vent faisaient tourner une roue dentée qui a son tour déplaçait une bobine appelée « vis de pression». Celle-ci était reliée à la pierre meulière mobile par un axe métallique fixé à une pièce rectangulaire en fer, appelé « lavija », adhérant à la face interne de la meule. L’axe transmettait le mouvement à la meule supérieure, la faisant tourner sur la meule inférieure provoquant le broyage du grain. Tout le mécanisme pouvait être arrêté par un frein qui faisait pression sur la roue dentée.

Le processus de mouture était effectué en versant le grain dans la trémie ; le grain glissait dans une petite gouttière qui le conduisait jusqu’à la meule. La farine ou « gofio » tombait dans un récipient à l’étage central où elle était recueillie dans des sacs.

Informations pratiquesInformations pratiques

Heures de visiteHeures de visite
Centro de Artesanía El Molino

Adresse : Carretera general de Antigua, s/n. Antigua. À la sortie d’Antigua en direction de La Ampuyenta.

Horaire : du mardi au samedi, de 10 heures à 18 heures.

Téléphone : 00 34 928 858 998

Tarif d’entrée : 2 € (2012).

Informations utilesInformations utiles
Une foire de l’artisanat (Feria Insular de Artesanía) a lieu chaque année, au mois de mai, au Centre d’Artisanat du Moulin d’Antigua.

La boutique vend des reproductions de céramiques originales, des broderies, paniers et autres objets réalisés en palme ou autres fibres végétales, ainsi qu’une grande variété de textiles confectionnés dans les ateliers de Fuerteventura : nappe, couvertures, sacs et cetera.

Dans les boutiques d’artisanat de Fuerteventura (Tiendas de Artesanía), on peut se repérer grâce au sceau de garantie, à liseré vert pour les créations originales, et à liseré brun pour l’artisanat traditionnel. Toutes les étiquettes sont numérotées et indiquent les coordonnées de l’artisan. La Chapitre de Fuerteventura (Cabildo de Fuerteventura) a la responsabilité de vérifier l’authenticité des objets artisanaux.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Canaries > Fuerteventura > Antigua > Centre d’Artisanat du Moulin
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le centre d'artisanat du moulin d'Antigua à Fuerteventura
La ville d'Antigua à Fuerteventura - Le jardin de cactus
Le village de Caleta de Fuste à Fuerteventura
Le village de Las Salinas del Carmen à Fuerteventura
Le village de Pozo Negro à Fuerteventura
La ville d'Antigua à Fuerteventura - Brochure de l'OT
Sujets plus larges
Page d'accueil
Carte interactive de l'île de Fuerteventura
La ville de La Oliva à Fuerteventura
La ville de Puerto del Rosario à Fuerteventura
La ville d'Antigua à Fuerteventura
La ville de Tuineje à Fuerteventura
La ville de Pájara à Fuerteventura
La ville de Betancuria à Fuerteventura
La flore et la faune de l'île de Fuerteventura
L'île de Fuerteventura - Brochure OTC (PDF)

[Sujet ascendant] [Sujet suivant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.