AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le village de Canyamel à Majorque - Les grottes d'Artà

[Sujet parent] [Sujet suivant] [Minorque] [Majorque] [Ibiza] [Formentera] [Cabrera] [Accueil] [Site Home] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
Les Grottes d'Artà sont un ensemble de grottes situées à Canyamel sur la côte orientale de l'île de Majorque.
ÉtymologieÉtymologie et toponymie
Les Grottes d'Artà se nomment Coves d'Artà en espagnol catalan et Cuevas de Artà en espagnol castillan.

Le nom de Coves d'Artà remonte à l'époque d'avant 1858, quand il n'y avait pas encore de commune indépendante de Capdepera. Capdepera et Canyamel, ainsi que la commune voisine de Son Servera, appartenaient à la grande commune d'Artà.

Les grottes de Canyamel sont parfois nommées Grottes de l'Ermitage (Coves de s'Ermità / Cuevas del Ermitaño).

SituationSituation

Les Grottes d'Artà à Majorque - L'entrée naturelle des grottes - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà sont situées sur le flanc sud du Cap Rouge (Cap Vermell / Cabo Rojo), au pied d'un promontoire qui surplombe la mer. Le Cap Vermell se trouve dans la partie orientale de la commune de Capdepera. Les Cuevas de Artà s'ouvrent sur la petite baie de Canyamel où débouche le torrent de Canyamel.

Les Grottes d'Artà à Majorque - L'entrée des grottes vue du cap des Pinar - Cliquer pour agrandir l'imageOn accède aux grottes par une magnifique route en corniche ; une aire de stationnement se trouve à 150 m à l'ouest de l'entrée de la grotte.

Coordonnées géographiques : 39° 39' 22" N ; 3° 27' 3" E

Les grottes d'Artà se trouvent à 15 km au nord-est de deux autres systèmes de grottes de l'est de Majorque : les grottes du Dragon (Coves del Drac) et les grottes des Hameçons (Coves dels Hams) à Porto Cristo. Ces autres grottes sont plus connues et plus fréquentées que celles d'Artà.

VisitesVisites

GrotteLes Grottes d'Artá (Coves d'Artà)
La visite des grottes d'Artà passe par une succession de salles dont certains noms auraient été inspirés par « La Divine Comédie » de Dante Alighieri : le Vestibule, la salle des Colonnes, la salle de la Reine des Colonnes, la salle de l'Enfer, la salle du Paradis, la salle des Drapeaux, la salle des Cloches et la salle des Diamants. Le parcours a une longueur de 400 mètres. La température y est constante en toutes saisons, à 17 °C.
3. L'Écurie (la Caballeriza)

6. L'Étable (el Establo)

9. La Niche du Chien (Llitera del Cà / Guarida del Perro)

10. Monserrat

16. Statue de la Vierge du Pilier (Virgen del Pilar)

17. La Chapelle du Rosaire (Capilla del Rosario)

18. Le Tabernacle des Anges (Tabernáculo de los Angeles)

19. Pierre étrange et brillante nommée la Pierre d'Argent (Piedra de Plata)

Les Grottes d'Artà à Majorque - Plan des grottes (1912) - Cliquer pour agrandir l'image

20. La Cuisine (La Cuyna)

21. Salle de la Mare de Deu avec la Lionne (la Leona)

22. La Morue (El Bacalao)

31. La colonne La Reine Maure (La Reyna Mora) ou Antonia

32. Salle de La Reine Maure et du Dais (el Dosel)

51. Salle de l'Enfer

55. Le Cyprès

62. Salle de la Obra Fina Mallorquina

63. Salle des 1000 Colonnes

64. Salle du Théâtre

L'Entrée de la Grotte
Les Grottes d'Artà à Majorque - L'entrée naturelle des grottes (auteur Olaf Tausch) - Cliquer pour agrandir l'imageL'entrée naturelle de la grotte est une grande arche monumentale creusée dans le rocher, d'une centaine de mètres de largeur et de 25 mètres de hauteur, située au-dessus du parvis.

Les Grottes d'Artà à Majorque - La falaise au pied des grottes - Cliquer pour agrandir l'imageCette entrée naturelle est située à 35 m au-dessus du niveau de la mer : depuis le parvis, on y accède par un escalier de pierre construit en 1860.

Les Grottes d'Artà à Majorque - L'entrée de la visite (auteur Olaf Tausch) - Cliquer pour agrandir l'imageL'entrée de la visite ne se fait pas par l'entrée naturelle de la grotte, mais par un tunnel percé dans un recoin naturel nommé la Caballeriza (l'Écurie), situé à gauche et en dessous de l'entrée naturelle.

Le « Vestibule » (Vestíbul / Vestibuló)
Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle du Vestibule - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La Vierge du Pilier (Virgen del Pilar) - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)Après avoir parcouru le tunnel d'entrée et avoir descendu un long escalier de pierre, on pénètre dans la vaste Salle d'Entrée, connue comme le Vestíbul (« le Vestibule »). Cette salle mesure 75 m de longueur, entre 20 et 40 m de largeur et de 15 à 25 m de hauteur.

Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle du Vestibule - Cliquer pour agrandir l'imageLe « Vestibule » contient de nombreuses stalagmites, élégantes et élancées, qui s'élèvent gracieusement du sol. Elles ressemblent vaguement à des formes humaines, mystérieuses et immobiles, indifférentes aux regards humains. La plus notable de ces stalagmites est nommée la Virgen del Pilar (« la Vierge du Pilier ») (numéro 16).

Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle du Vestibule - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle du Vestibule - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La Vierge du Pilier (auteur Olaf Tausch) - Cliquer pour agrandir l'image
Les Grottes d'Artà à Majorque - La Vierge du Pilier (Virgen del Pilar) - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)Les Grottes d'Artà à Majorque - La Vierge du Pilier (Virgen del Pilar) - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle du Vestibule - Cliquer pour agrandir l'image
La Salle des Colonnes (Sala de les Columnes / Salón de las Columnas)
Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Colonnes - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Colonnes - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)Depuis la salle du Vestibule un chemin prend sur la gauche et conduit à la « Salle des Colonnes ». La plupart des stalagmites et stalactites sont ici réunies en colonnes allant du sol au plafond.

L'ensemble prend l'apparence de l'intérieur d'une cathédrale gothique, parsemé de fines colonnes, d'arcs en ogive élancés, de dais filigranés et de mille autres détails remarquables.

Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Colonnes - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Colonnes - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Colonnes - Cliquer pour agrandir l'image
La Salle de la Reine des Colonnes (Salón de la Reina de les Columnes / Sala de la Reina de las Columnas)
Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle de la Reine des Colonnes - Cliquer pour agrandir l'imageDepuis la salle des Colonnes on pénètre par un haut porche ovale dans la salle de la Reine des Colonnes. Au milieu de cette grande salle, au plafond voûté, se dresse une colonne nommée « La Reine des Colonnes », ou « La Reine Maure » (La Reyna Mora), ou encore « Antonia ». La Reine des Colonnes n'est pas une colonne mais une stalagmite de 22 m de hauteur, qui s'élève presque jusqu'au plafond en une succession de festons élégants.

Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle de la Reine des Colonnes - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)En 1841, une société anglaise offrit 25000 livres sterling pour acquérir cette stalagmite, mais la vente ne fut pas conclue.

Les Grottes d'Artà à Majorque - La Reine des Colonnes - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La Reine des Colonnes - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle de la Reine des Colonnes - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)
Les Grottes d'Artà à Majorque - La formation du Baldaquin (auteur Olaf Tausch) - Cliquer pour agrandir l'imageUne formation individuelle est nommée « Le Tabernacle » (numéro 18).

Les Grottes d'Artà à Majorque - Le baldaquin - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)À l'autre bout de la salle se trouve une petite niche entourée d'épais rideaux de pierre : cet ensemble est nommé le « dais » ou le « baldaquin » (dosser / dosel).

Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle de la Reine des Colonnes - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La salle de la Reine des Colonnes - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle de l'Antichambre de l'Enfer - Cliquer pour agrandir l'image
La Salle de l'Enfer (Salón de l'Infern / Sala del Infierno)
Après avoir descendu un escalier et traversé une petite salle, nommée « L'Antichambre de l'Enfer », qui comprend une colonne brisée lors d'un tremblement de terre, on parvient à la salle de l'Enfer.

La salle de l'Enfer est une salle immense, l'une des plus vastes et des impressionnantes des grottes d'Artà ; elle contient des colonnes, des rochers, des stalactites et des stalagmites et, sur la gauche, un rideau de pierre à larges plis qui tombe depuis une grande hauteur jusqu'au sol. Les piliers de calcaire sont ici plus épais que dans d'autres parties de la grotte.

Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle de l'Enfer - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La salle de l'Enfer - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La salle de l'Enfer - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)
Les Grottes d'Artà à Majorque - Le « Cercueil de Napoléon » - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - Le « Cyprès » de la salle de l'Enfer - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)Dans la partie inférieure de la salle de l'Enfer se trouve une formation nommée « Le Cercueil de Napoléon ». Une autre formation, semblable à un arbre de pierre de 4 m de hauteur, est nommée « Le Cyprès ».

Le fond de la salle la plus profonde n'est qu'à 3 m au-dessus du niveau de la mer.

Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle de l'Enfer - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle de l'Enfer - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle de l'Enfer - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)
La visite fait une courte halte, de 3 minutes, dans la salle de l'Enfer, au cours de laquelle on assiste à un spectacle son et lumière. Un extrait du Carmina Burana de Carl Orff est diffusé.
Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle de l'Enfer - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle de l'Enfer - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La salle de l'Enfer - Cliquer pour agrandir l'image
La Salle du Paradis ou Salle de la Gloire (Salón de la Glòria / Sala de la Gloria)
Les Grottes d'Artà à Majorque - La formation du Lion - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La salle du Paradis - Cliquer pour agrandir l'imageEn quittant la salle de l'Enfer, on peut voir une formation appelée « Le Lion » : c'est une stalagmite épaisse et noirâtre qui, avec de l'imagination et observée à distance convenable, ressemble à un lion couché majestueusement sur le sol.
Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Colonnes vue depuis la salle du Paradis - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle du Paradis - Cliquer pour agrandir l'imageEn montant un escalier, on arrive à une salle impressionnante connue comme la salle de La Gloire, où on peut voir des formations fantastiques ressemblant à des groupes d'anges sur des nuages blancs disséminés sur les hautes parois de la salle. Pour cette raison, la salle est aussi nommée salle du Paradis.

Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle du Paradis - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)La salle du Paradis a 54 mètres de hauteur : c'est la plus grande salle des grottes d'Artà ; elle ressemble à la nef d'une cathédrale. La salle du Paradis a un volume plus important que celui de la cathédrale de Palma.

La visite passe par un balcon d'où l'on peut voir, vers le bas, la Salle des Colonnes.

Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle du Paradis - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La salle du Paradis - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La salle du Paradis - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)
La Salle du Théâtre (Salón El Teatre / Sala El Teatro)
On passe ensuite dans une vraie forêt de colonnes à travers laquelle un chemin humide et étroit se faufile jusqu'à atteindre une salle rectangulaire au plafond bas, populairement connue comme le Théâtre. Depuis le plafond, près de la paroi du fond, pend une formation qui ressemble à un rideau de théâtre, à l'intérieur duquel se trouvent d'autres formes ressemblant à des ailes.
Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle du Théâtre - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La salle du Théâtre - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La salle du Théâtre - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)
La Salle Dentelle de Majorque (Sala Obra Fina de Mallorca)
On passe ensuite dans la salle Obra Fina de Mallorca.
La Salle des Drapeaux (Salón de les Banderes / Sala de las Banderas)
Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Drapeaux - Cliquer pour agrandir l'imageAprès avoir traversé la salle Obra Fina de Mallorca, on prend un étroit passage entre deux rochers sombres pour atteindre une salle majestueuse de 45 m de hauteur, la salle des Drapeaux. Cette salle doit son nom à deux grandes formations calcaires en forme de drapeaux.

Tout en haut, on peut voir un large drapeau aux plis élégants, déployé sur une hampe droite. Sur la gauche, un autre drapeau pend derrière des colonnes.

Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Drapeaux - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Drapeaux - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Drapeaux - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)
Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Drapeaux - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)Au fond, un groupe de gigantesques colonnes s'élève ressemblant aux tuyaux d'un orgue colossal. Une colonne de vingt mètres de haut peut être vue à l'arrière-plan, baignée dans des vagues de lumière.

Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Drapeaux - Cliquer pour agrandir l'imageSur les côtés de la salle, des cristallisations pendent des parois comme de la dentelle dépliée.

La salle des Drapeaux est la dernière grande salle de la visite.

Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Drapeaux - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Drapeaux - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Drapeaux - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)
La Salle des Cloches (Salón de les Campanes / Sala de las Campanas)
A côté de la salle des Drapeaux se trouve la salle des Cloches, ainsi nommée parce que les colonnes de cette salle produisent des sons harmoniques lorsqu'on les frappe.

Le guide de la visite joue habituellement l'air de l'horloge Big Ben de Londres en frappant trois colonnes qui produisent des notes différentes.

Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Cloches - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Cloches - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Cloches - Cliquer pour agrandir l'image
La Salle des Diamants
Cette salle doit son nom à une formation calcaire, dite « La Pierre de Diamant », couverte de cristaux (vraisemblablement de silice) qui brille dans la lumière.
Les Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Diamants - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Diamants - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La salle des Diamants - Cliquer pour agrandir l'image dans Fotolia (nouvel onglet)
La Sortie
Les Grottes d'Artà à Majorque - La sortie des grottes - Cliquer pour agrandir l'imageAvant la sortie, la visite repasse par le « Vestibule », où l'on peut remarquer les murs noircis par les torches utilisées pour éclairer les grottes pour les touristes dans les années 1800. Ensuite, on emprunte un escalier où l'on ressent un certain essoufflement dû au déficit en oxygène à l'intérieur des grottes ; puis l'on commence à percevoir la lumière du jour ; enfin, c'est l'éblouissement du ciel méditerranéen après l'obscurité des grottes.

Les Grottes d'Artà à Majorque - La fin de la visite - Cliquer pour agrandir l'imageOn se trouve à l'entrée naturelle des grottes d'Artà, avec une vue spectaculaire sur la baie de Canyamel et le cap des Pinar.

Les escaliers, qui permettent de rejoindre la parvis des grottes, furent construits à l'occasion de la visite de la reine Isabelle II en 1860.

Les Grottes d'Artà à Majorque - La sortie de la visite - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La sortie de la visite - Cliquer pour agrandir l'imageLes Grottes d'Artà à Majorque - La vue sur le baie de Canyamel - Cliquer pour agrandir l'image

ConnaissancesHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire
Les grottes d'Artà ont été habitées ou visitées par l'homme depuis les temps les plus anciens. C'est ici que trouvèrent refuge, en 1229, les derniers soldats maures lors de la reconquête de l'île de Majorque par le roi d'Aragon Jaume Ier. Plus tard les grottes furent utilisées comme refuge par les pirates maures. Certaines inscriptions découvertes dans les grottes datent des XVIe et XVIIe siècles.
Mais c'est probablement un prêtre, le père Juan Garau y Serra, qui, le premier, explora les grottes d'Artà, entre 1806 et 1808. Les grottes d'Artà furent visitées par quelques personnages célèbres comme les romanciers Jules Verne, auquel les grottes auraient inspiré son roman de 1864 « Voyage au Centre de la Terre », Victor Hugo, Alexandre Dumas, la comédienne Sarah Bernhardt, l'homme d'état Antonio Maura y Montaner et l'archiduc Luís Salvator d'Autriche (1847-1915), qui décrit en détail sa visite dans la région dans son ouvrage « Die Balearen », ou encore le poète majorquin Miquel Costa i Llobera (1854-1922) qui dédia aux grottes d'Artà son ouvrage « La deixa del geni grec » (1900).

À partir de 1869, les grottes furent aménagées pour le tourisme ; à cette époque, la visite se faisait avec des lampes à huile.

GéologieGéologie
Cachés à l'intérieur des pierres, des rochers et des montagnes, se trouvent des creux ou des crevasses de taille variable. Même dans les minéraux les plus compacts, de minuscules cavités — le résultat de phénomènes divers — sont visibles à l'œil nu.
Dans les montagnes, il n'est pas rare de trouver ces cavités, de formes et de tailles diverses, dont certaines sont complètement closes tandis que d'autres ont des ouvertures vers l'extérieur, plus ou moins obstruées par des éboulements. L'origine de ces cavités se trouve dans les phénomènes suivants : dislocations soudaines de la terre et action constante des eaux souterraines.

La formation des chaînes de montagne, au cours des différentes périodes géologiques, et les tremblements de terre sont deux des principales causes de la formation des grottes. L'eau de surface qui coule le long des sols imperméables sape lentement les couches argileuses supérieures jusqu'à ce qu'elles finissent par s'effondrer, laissant un espace couvert par d'autres couches, calcaires ou tufières, qui sont soutenus par leurs formes arquées. La formation des grottes est observée dans presque tous les types de terrain connus, mais elles sont les plus abondantes dans les roches calcaires, où elles acquièrent des proportions gigantesques et prennent des formes extraordinaires. Si les grottes n'ont pas une ouverture vers l'extérieur, l'eau pénètre leurs parois produisant les mêmes effets.

Une fois que la grotte a été formée, à la suite de l'un des phénomènes mentionnés, l'eau circulant au-dessus de la grotte, contenant du bicarbonate de calcium et de plus de petites quantités de magnésium, filtre lentement à travers de petites fissures, donnant lieu aux phénomènes suivants : quand une goutte d'eau apparaît sur le plafond de la grotte, elle laisse — en raison de l'acide carbonique en excès qui est libéré — un dépôt du matériau calcaire qu'elle contenait en solution : c'est le matériau à partir duquel une stalactite se forme lentement (stalactite : du grec stalaktos, « qui coule goutte à goutte »). Lorsque la goutte tombe sur le sol, elle contient encore du bicarbonate de calcium, qui est déposé sur le sol de la grotte pour former la stalagmite. Après de nombreuses années ces deux formations peuvent éventuellement se rencontrer et former une colonne solide, qui, souvent, aura une forme bizarre et fantastique. Par ailleurs, avant de s'évaporer, les gouttes tombées au sol glissent, créant une surface dure et sinueuse qui forme le plancher de la quasi-totalité des grottes, et sous lequel se trouve un sol argileux qui contient souvent un nombre considérable d'os d'espèces animales éteintes ainsi que des restes d'outils d'hommes primitifs.

L'âge des spéléothèmes (terme regroupant tous les types de formation des grottes) n'est pas toujours en rapport avec leur hauteur. Parfois, il est possible pour une stalactite de quatre mètres de haut d'avoir été formée plus rapidement qu'une autre de deux mètres de haut, ou même d'un mètre de haut. Les grottes ne sont pas seulement un objet d'émerveillement pour les visiteurs mais aussi un objet d'étude pour les scientifiques qui ont trouvé des preuves irréfutables de la période préhistorique de l'homme et de nombreuses espèces animales qui sont maintenant complètement éteintes.

InformationsInformations pratiques

Information généraleInformation générale
La visite des grottes d'Artà est beaucoup plus sympathique que celle des Grottes du Dragon à Porto Cristo. Ici, les photos — même au flash, mais sans trépied — sont autorisées.
Heures de visiteHeures de visite
Les Grottes d'Artà à Majorque - Plan d'accès - Cliquer pour agrandir l'image
Les Grottes d'Artà à Majorque - Prospectus des Grottes - Cliquer pour agrandir l'imageVisite :

Adresse : Carretera de las Cuevas, s/n - Capdepera, Mallorca

Téléphone : 00 34 971 841 293

Horaires d'été (de mai à octobre) : tous les jours, de 10 h à 18 h.

Horaires d'hiver (de novembre à avril) : tous les jours, de 10 h à 17 h, sauf les 25 décembre et 1er janvier.

Tarif d'entrée : 12 €.

La visite guidée est commentée en allemand, en anglais, en français et même en espagnol, par un guide polyglotte capable de répondre aux questions dans ces différentes langues.

La visite — qui débute environ toutes les demi-heures — dure 30 minutes.

Des visites, avec trajet en bateau, sont organisées depuis Cala Rajada (12 € en supplément) et Font de sa Cala (10 €).

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Baléares > Majorque > Comté du Llevant > Capdepera > Canyamel > Grottes d'Artà
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le village de Canyamel à Majorque - Les grottes d'Artà
Le village de Canyamel à Majorque - La tour de Canyamel
Le village de Canyamel à Majorque - Le Clapier des Géants (Claper des Gegants)
Sujets plus larges
Accueil
La ville de Capdepera à Majorque - Le château
Le village de Cala Mesquida à Majorque
Le village de Cala Rajada (Cala Ratjada) à Majorque
Le village de Canyamel à Majorque
Sujet parent ] [ Sujet suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.