AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le petit rhinolophe (Rhinolophus hipposideros)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Voix] [Laissées] [Empreinte] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Statut] [Vidéos]Page éditée

PhotosPhotos

Petit rhinolophe. Cliquer pour agrandir l'image.Petit rhinolophe. Cliquer pour agrandir l'image.Petit rhinolophe. Hibernant. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : mammifères (Mammalia)Sous-classe : euthériens (Eutheria)Ordre : chiroptères (Chiroptera)Sous-ordre : microchiroptères (Microchiroptera)
Super-famille : rhinolophoïdes (Rhinolophoidea)Famille : rhinolophidés (Rhinolophidae)Sous-famille : rhinolophinés (Rhinolophinae [Gray, 1825])
Genre : rhinolophes (Rhinolophus [Lacépède, 1799])Sous-genre :
Espèce : Rhinolophus hipposideros [Bechstein, 1800], Vespertilio hipposideros [Bechstein, 1800]Sous-espèce :Nom commun : petit rhinolopheNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagnekleine HufeisennaseAngleterrelesser horseshoe batArménie
Pays basqueferra-saguzar txikiaBiélorussieBrezhonegBulgarie
Catalognerat penat petit de ferradura, ratapatxec petit de ferraduraChyprioteCorsuCroatie
Danemarklille hesteskonæseGaeidhligEspagnemurciélago pequeño de herraduraEstonie
FøroysktFinlandekääpiöhevosenkenkäyökköFrançaispetit rhinolopheFrysk
Galicemorcego pequeno de ferraduraPays de GallesGéorgieGrèceμικρορινόλοφος
Hongriekis patkósdenevérIrlandeIslandeItalierinolofo minore, ferro di cavallo minore
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-Baskleine hoefijzerneusPolognepodkowiec malyPortugalRoumanie
RussieМалый подковоносSerbieSlovaquiepodkovár mylýSlovénie
SuèdeTchéquievrápenec malýUkraïneдуже рідкіснаEmpire romainRhinolophus hipposideros

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Petit rhinolophe. Cliquer pour agrandir l'image.
Étymologie françaiseÉtymologie française
Petit rhinolophe. Tête. Cliquer pour agrandir l'image.Sa feuille nasale en forme de fer à cheval lui donne son nom et un aspect particulier.

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Petit rhinolophe. Cliquer pour agrandir l'image.Les Rhinolophidae ont de fausses tétines dans la région pubienne, et le petit s'y fixe quand sa mère le transporte. Glandes mammaires et tétines fonctionnelles se trouvent sur la poitrine.
MorphologieMorphologie
Petit rhinolophe. Morphologie. Cliquer pour agrandir l'image.
Complètement enveloppée dans ses ailes au repos, cette espèce est la plus petite de tous les Rhinolophes européens.

Petit rhinolopheD'aspect gracile. Le poil est gris clair à la base, le dos gris-brun, et le ventre plutôt gris-blanc.

Petit rhinolopheNarines en forme de fer à cheval. La forme et le profil du nez sont caractéristiques de l'espèce (appendice supérieur de la selle bref et arrondi, l'inférieur étant plus long).

Mammifère qui se distingue des véritables chauves-souris par son museau à expansion membraneuse, son pavillon d'oreille pointu, l'absence d'oreillon et par la structure du crâne et des dents.

LongueurMâles : de 52 à 67 mm dont 13-20 mm pour la queue.
Femelles : de 44 à 53 mm dont 10-15 mm pour la queue.
QueueDe 23 à 33 mm.
Longueur avant-brasDe 37 à 43,5 mm.Longueur oreillesDe 15 à 19 mm.
EnvergureDe 192 à 254 mm.PoidsDe 5,6 à 10 g.
ColorisColoris
Petit rhinolophe. Cliquer pour agrandir l'image.Pelage dorsal gris-brun.

Les oreilles et la patagium sont gris-brun clair.

Pelage ventral gris à gris-blanc.

Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables
C'est, en plus petit, la réplique presque parfaite du grand rhinolophe.

VoixVoix

Voix de mammifèreVoix
Écho-locationÉcholocalisation
Petit rhinolophe. Cliquer pour agrandir l'image.Détecteur à 105 à 110 kHz.

LaisséesLaissées

EmpreinteEmpreinte

VolVol

Petit rhinolophe. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.
Petit rhinolophe. Parcours. Cliquer pour agrandir l'image.Vol habile, rapide, à faible hauteur, dans différents biotopes (bois clairs, parcs, broussailles).
Petit rhinolophe. Vol. Cliquer pour agrandir l'image.Phase a : phase propulaire du vol (ailes descendantes).
Petit rhinolophe. Vol. Cliquer pour agrandir l'image.Phase b : fin de la course descendante des ailes.
Petit rhinolophe. Vol. Cliquer pour agrandir l'image.Phase c : relèvement des ailes ; la chauve-souris oriente ses ailes de façon à ne pas induire de portance négative, c'est-à-dire dirigée vers le bas. Dans ce cas, la phase montante des ailes est également une phase portante qui soulève la chauve-souris, mais non une phase propulaire.
Petit rhinolophe. Vol. Cliquer pour agrandir l'image.Phase d : après avoir complètement relevé ses ailes, le petit rhinolophe recommence un nouveau cycle (début de la descente des ailes).

HabitudesHabitudes

Mœurs nocturnes
Petit rhinolophe. Dessin
Mœurs nocturnes.

Espèce sédentaire, le Petit Rhinolophe fait rarement plus de 10 km pour aller vers les gîtes d'été.

Petit rhinolophe. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Comme le grand rhinolophe, il affectionne la position suspendue à découvert dans les combles (parfois dans une cave chauffée). Suspendu par les pieds et enveloppé dans ses ailes au repos.

C'est une espèce extrêmement sensible aux dérangements. La cohabitation avec d'autres espèces de chauves-souris est parfois observée, notamment avec le grand murin.

Petit rhinolophe. Cliquer pour agrandir l'image.Si les colonies sont très soudées en été, les animaux ont toujours besoin d'espace lorsqu'ils s'accrochent à découvert pendant l'hiver.

Petit rhinolophe. Cliquer pour agrandir l'image.En hiver, il dort d'un sommeil profond en se suspendant la tête en bas, enroulant son corps dans ses ailes si bien qu'il ressemble à une petite poire.

ReproductionCycle de vie

Système reproductif
Petit rhinolophe. Cliquer pour agrandir l'image.Après une copulation rapide en automne, les colonies se rassemblent à partir d'avril, parfois associées au Grand Murin ou au Vespertilion à Oreilles échancrées. Les femelles se regroupent en colonies de mise bas dans les greniers et les combles. Les colonies de reproduction peuvent atteindre plusieurs centaines d'individus femelles suspendus à distance les uns des autres.

Dans les colonies estivales, les individus des deux sexes sont séparés, et l'on trouve généralement des femelles gestantes et allaitantes avec seulement quelques mâles. On ne sait pas exactement ce qu'il advient de ceux-ci en été.

Maturité sexuelle
Maturité sexuelle à un an chez le mâle.
ReproductionAccouplement
Copulation brève en automne, voire dans les quartiers d'hiver.
Gestation
Mise bas
Naissance entre mi-juin et début juillet chez environ 60% des femelles.
Portées
Dans les colonies pouvant réunir jusqu'à 100 femelles, plus de la moitié des individus donne naissance à un jeune fin juin.
Nourrissage
Ouverture des yeux
Sevrage
Émancipation
Petit rhinolophe. Transportant un jeune. Cliquer pour agrandir l'image.Après une émancipation des petits début août, les colonies se dispersent.
Prédateurs
LongévitéLongévité
Petit rhinolophe. Jeune adulte. Cliquer pour agrandir l'image.21 ans. Âge moyen : de 3 à 4 ans

Cette espèce a une surprenante longévité dans la nature. On a constaté, par exemple, que les Petits Rhinolophes pouvaient vivre une quinzaine d'années. La longévité des autres petits Mammifères de taille analogue - souris et musaraignes - est inférieure à 2 ans pour les sujets en libertés, et ne dépasse quatre ou cinq ans que pour les sujets captifs.

RégimeNourriture

Papillons de nuitMoustiquesMouchesColéoptèresTipulesAraignées
Petit rhinolophe. DessinSon vol est rapide et il se nourrit de civers insectes (petits papillons nocturnes et autres insectes volants, moustiques et petites mouches, tipules, coléoptères, et araignées). Il cherche tout particulièrement les diptères et les papillons, mais aussi les neuroptères et les trichoptères.

Grâce à son vol habile et rapide, le Petit Rhinolophe peut chasser à faible hauteur (entre 2 et 5 m au-dessus du sol), au milieu d'un feuillage très dense, dans les parcs, au dessus des taillis, ou dans les bois clairsemés.

Les petits Rhinolophes quittent leur gîte une heure après le coucher du soleil et chassent les insectes inféodés au bétail posés sur les murs des étables et dans les pâtures.

D'après ce que l'on connaît, les Rhinolophes sont purement insectivores et ils assimilent les tissus mous de leurs proies, négligeant leur exosquelette, dont les fragments apparaissent dans les déjections ainsi que les écailles de papillons nocturnes.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Bois de feuillusBois de conifèresChampPrairiesJardinsParcsVilllage
Petit rhinolophe. Dessin de Buffon. Cliquer pour agrandir l'image.Espèce caractéristique des espaces mosaïqués, avec du bois et de la forêt, des parcs, des jardins, des champs cultivés et des prairies, et de l'eau en abondance. Le Petit Rhinolophe a besoin d'une grande diversité sur de petites superficies. Généralement en plaine ou dans les paysages karstiques (régions boisées, parcs).

Petit rhinolophe. Cliquer pour agrandir l'image.Cette espèce affectionne principalement le milieu souterrain et était fréquemment retrouvée dans les caves et les grottes.

En été, le petit rhinolophe a besoin de gîtes qu'il peut atteindre directement en vol et dans lesquels il peut évoluer aisément (volume d'au moins 30 m3).

Les gîtes de reproduction sont proches des territoires de chasse (moins de 2 km), et se trouvent dans les greniers (dans le nord de son aire de répartition), dans les grottes et les galeries de mines plus vers le sud. Cette espèce est très mal connue en hibernation, même si on la trouve généralement dans les grottes, les galeries de mines ou les caves.

GrotteGîte
Petit rhinolophe. Cliquer pour agrandir l'image.Petit rhinolophe. Cliquer pour agrandir l'image.S'abritent dans les bâtiments, en colonies dans les greniers, près des cheminées et des conduits de chauffage.
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
On la trouve en plaine et au pied des zones de montagne, jusqu'à 2.000 m dans les Alpes.

MigrationRépartition

Répartition globale
Petit rhinolophe. Repartition
Il est le plus septentrional des Rhinolophes. Il se rencontre des îles Britanniques à l'Ukraine, jusqu'au Caucase.

En France, s'il est présent dans toutes les régions, sa répartition est à l'image des populations européennes. Au nord de son aire, l'espèce est en voie d'extinction. La population sudiste apparaît plus résistante.

AuvergneAuvergne

MigrationMigration / Hibernation

Petit rhinolophe. Cliquer pour agrandir l'image.
Petit rhinolophe. Hibernant. Cliquer pour agrandir l'image.L'hibernation se déroule de septembre / octobre à fin avril.

Il prend ses quartiers d'hiver dans des milieux souterrains aussi proches que possible de son gîte d'été et hiberne isolément. Les Rhinolophes hibernent dans des cavernes qu'ils quittent généralement en été pour s'installer sous les toitures et peut-être dans les arbres creux, qu'ils devaient occuper avant que l'homme ne construise de maison.

Petit rhinolophe. Cliquer pour agrandir l'image.Dans leur retraite, ils sont difficiles sur le choix de l'endroit où ils se fixent et ont besoin d'un microclimat bien déterminé au point du vue température et degré hygrométrique. Bien qu'ils ne migrent pas, ils changent de logis de temps à autre et peuvent franchir des distances de 80 kilomètres à l'occasion.

Cette espèce, sédentaire, effectue de faibles déplacements entre les gîtes d'été et d'hiver, rarement de plus de 10 km.

Petit rhinolophe. Cliquer pour agrandir l'image.En hiver la léthargie est discontinue et les chauves-souris s'éveillent à de fréquents intervalles, évoluent dans leur grotte et même sortent la nuit quand la température est basse.

On sait que chez les Chiroptères l'hibernation n'est autre chose qu'une prolongation du sommeil ordinaire. Durant celui-ci, en effet leur température baisse et rejoint celle de l'air ambiant, et si celui-ci est très froid elle suit la même courbe, mais s'élève quand ils se réveillent.

StatutStatut

Rareté
Il y a une quarantaine d'années, le petit rhinolophe était l'une des espèces les plus abondantes. Depuis, il a connu une chute impressionnante de ses effectifs et de son aire de répartition. Cette espèce est considéré comme très menacée, voire éteinte, surtout au nord de l'Europe, en limite de son aire de répartition.

Cette petite chauve-souris d'une vingtaine de centimètres d'envergure fréquente assidûment les cavités souterraines en hiver. Chaque petit rhinolophe revient chaque année dans sa cave avec une fidélité le conduisant à s'accrocher au même support d'une année sur l'autre. Ne condamnez jamais un soupirail au cours de l'hiver, vous risquez d'enfermer votre petit hôte et de le condamner à une longue agonie le printemps revenu !

Protection
Espèce favorisée par l'Homme lorsqu'il aménageait le paysage de manière jardinée et douce, l'abandon des pratiques rurales traditionnelles depuis les années 1960 explique son déclin quasi-irrémédiable dans certaines régions.

Elle fait l'objet d'une attention toute particulière au niveau européen.

Protégé sur toute la France.

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
Le grand rhinolophe (Rhinolophus ferrum-equinum)
Le petit rhinolophe (Rhinolophus hipposideros)
Le rhinolophe de Blasius (Rhinolophus blasii)
Le rhinolophe euryale (Rhinolophus euryale)
Le rhinolophe de Mehely (Rhinolophus mehelyi)
Sujets plus larges
Racine
La barbastelle commune (Barbastella barbastellus)
Le minioptère de Schreibers (Miniopterus schreibersi)
Le murin de Brandt (Myotis brandtii)
Le grand murin (Myotis myotis)
Le petit murin (Myotis blythi)
La noctule commune (Nyctalus noctula)
La pipistrelle commune (Pipistrellus pipistrellus)
La pipistrelle pygmée (Vespertilio pygmaeus)
Les rhinolophidés (Rhinolophidae)
La sérotine commune (Eptesicus serotinus)
La pipistrelle de Savi ou vespère de Savi (Hypsugo savii)
Le vespertilion de Bechstein (Myotis bechsteinii)
Le vespertilion à oreilles échancrées (Myotis emarginatus)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.