AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le nacré de la canneberge (Boloria aquilonaris)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [VidéosPage éditée

PhotosPhotos

Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.
Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.
Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.
Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
Le Nacré de la canneberge, espèce nordique, relicte de la faune boréale, habite les tourbières où existe la canneberge (Vaccinium oxycoccos), nourriture de sa chenille.

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : arthropodes (Arthropoda)Embranchement : mandibulates (Mandibulata)
Super-classe : héxapodes (Hexapoda)Classe : insectes (Insecta)Sous-classe : insectes ailés (Pterygota)Infra-classe : endoptérygotes (Endopterygota)
Ordre : lépidoptères (Lepidoptera)Sous-ordre : glossiens (Glossata)Infra-ordre : hétéroneures (Heteroneura)
Groupe : ditrysiens (Ditrysia)Sous-groupe : papillons de jour (Rhopalocera)
Super-famille : papilionoïdés (Papilionoidea)Famille : nymphalidés (Nymphalidae)Sous-famille : héliconinés (Heliconiinae)
Genre : (Boloria [Moore, 1900])Sous-genre :
Espèce : Boloria aquilonaris [Stichel, 1908], Boloria arsilache [Knoch, 1781]Sous-espèce :Nom commun : nacré de la cannebergeNom populaire : vanesse aquilon

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneHochmoor - PerlmutterfalterAngleterrecranberry fritillaryArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkmoseperlemorsommerfuglGaeidhligEspagneEstoniesootäpik
FøroysktFinlandesuohopeatäpläFrançaisnacré de la cannebergeFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
Hongrietõzeg-gyöngyházlepkeIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègemyrperlemorvingeOccitan
Pays-BasveenbesparelmoervlinderPolognedostojka akwilonarisPortugalRoumanie
Russieполярную перламутровкуSerbieSlovaquieperlovec severskýSlovénie
Suèdeallmän gulfläckig pärlemorfjäril, tranpärlefjärilTchéquieperleťovec severníUkraïneEmpire romainBoloria aquilonaris

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

Identification du papillonIdentification

Identification généraleGénéralités
MorphologieMorphologie
Nacré de la canneberge. Dessin
Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.
Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.MâleFemelleLe dessus des ailes du Nacré de la canneberge est de couleur fauve rougeâtre vif et porte de nombreuses marques noires fort épaisses. Dans l'espace 1b des ailes antérieures, les taches noires sont en forme de < >.

Les populations de l'extrême nord de l'Europe sont d'une taille plus réduite.

Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.Le dessus des quatre ailes est fauve orangé ponctué de noir, cette livrée étant d'ailleurs celle que revêtent toutes les espèces du genre, très voisines les unes des autres et pouvant être très aisément confondues au vol.

Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.Les sexes sont presque semblables.

Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.

Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.Le dessous des ailes antérieures est semblable au dessus mais les dessins noirs sont moins apparents ; quant aux ailes postérieures elles présentent, en dessous, un fond brique très bariolé varié de bandes jaunes irrégulières, d'une rangée de points noirs et argentés en bordure et au milieu du disque.

Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.La base du revers des ailes postérieures est envahie par une large tache rouge-brunâtre bien marquée.

Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.

Mâle
FemelleLes femelles sont légèrement plus grandes que les mâles.
Nacré de la canneberge. Mâle dessus. Cliquer pour agrandir l'image.Nacré de la canneberge. Mâle dessous. Cliquer pour agrandir l'image.Nacré de la canneberge. Femelle dessus. Cliquer pour agrandir l'image.Nacré de la canneberge. Femelle dessous. Cliquer pour agrandir l'image.
LongueurL'aile antérieure mesure entre 16 et 20 mm.EnvergureSon envergure varie de 28 à 38 mm.
ColorisColoris
ChenilleChenille
Chrysalide
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables

VolVol

Description

HabitudesHabitudes

Description
Il parcourt d'un vol vif les prairies tourbeuses, butinant les cirses ou les comarets sur lesquels il se repose, parfois en nombre, à la fin de la journée ou lors d'intempéries.

Le marquage d'individus a démontré que le papillon pouvait exécuter des déplacements de plusieurs kilomètres.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.
Parade nuptiale
ReproductionAccouplement
Nacré de la canneberge. Accouplement. Cliquer pour agrandir l'image.
Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.Nacré de la canneberge. Accouplement. Cliquer pour agrandir l'image.Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.
Site de ponte
Les œufs sont pondus sur les tiges et les feuilles de la plante-hôte, la canneberge.
Nid
Ponte
Les œufs sont pondus en été et donnent naissance peu après aux chenilles qui passeront l'hiver à ce stade pour achever leur croissance au printemps suivant et se nymphoser.
Nombre de pontes
Œufs
Éclosion
LarveLarve
Les chenilles du premier stade (août-début juin) entrent en diapause pour passer l'hiver et les chrysalides s'observent déjà fin mai.

La plante-hôte des chenilles est la canneberge (Vaccinium oxycoccos), mais d'autres espèces végétales ont également déjà été citées, à savoir l'andromède (Andromeda polifolia), la violette des marais (Viola palustris) ou la bistorte (Polygonum bistorta).

Chrysalide
Cycle annuel
L'espèce est univoltine et les individus volent de fin juin à début août.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Œuf
Chenille
Chrysalide
Imago
Phase d'hibernation
Les chenilles hibernent.
Prédateurs
Oiseaux insectivoresAraignées
LongévitéLongévité

NourritureNourriture

Description
Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.Les adultes peuvent butiner diverses espèces telles que le Comaret des marais (Comarum palustre), la Bruyère à quatre angles (Erica tetralix) ou l'Arnica (Arnica montana).

Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
MaraisLacs
Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.Le nacré de la canneberge est une espèce rare des tourbières à sphaignes. Sa chenille ne se nourrit que de canneberge.

Nacré de la canneberge. Cliquer pour agrandir l'image.Boloria aquilonaris se rencontre dans des tourbières caractérisées par une grande abondance de canneberge (Vaccinium oxycoccos). Au vu de ses exigences écologiques, l'espèce occupe des habitats morcelés à la fois au sein même des tourbières (en fonction de la répartition de la plante hôte) mais aussi à l'échelle plus large de la région ou du continent (en fonction de la répartition des tourbières). Les prairies fangeuses, les tourbières bombées et les tourbières à sphaignes et à canneberge sont l'habitat de prédilection de l'espèce.

AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
Espèces associéesEspèces associées

RépartitionRépartition

Répartition globale
La distribution européenne du Nacré de la canneberge est typiquement celle d'une espèce boréo-montagnarde. Si elle est répandue et abondante en Fennoscandie et dans le nord-est européen, les populations sont sensiblement plus isolées et fragmentées en Europe centrale et occidentale. L'espèce occupe actuellement toute la péninsule Scandinave, l'Europe moyenne de l'arc alpin à la Baltique et à la Sibérie.

Ce Nacré est absent des îles britanniques, de l'Espagne, du Portugal et de la Péninsule italienne.

En France la présence de l'espèce se limite à quelques stations surtout sur massifs primaires où se maintiennent les tourbières à Vaccinum telles que l'Aubrac, La Margeride, les Monts du Forez, le Morvan.

Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration

StatutStatut

Rareté
Espèce rare des tourbières à sphaignes.
Dégâts et nuisances
ProtectionMenaces
Les tourbières acides sont naturellement clairsemées en Europe de l'ouest et en Europe centrale. Mais cet isolement naturel est aujourd'hui amplifié de façon démesurée, principalement à cause de l'assèchement accru des tourbières, les sols étant couramment drainés et plantés d'épicéas (Picea abies).

La rareté, l'isolement et l'exiguïté des sites tourbeux à canneberge limitent fortement toute chance de colonisation par le papillon et diminuent aussi les chances de survie des populations existantes éloignées de populations noyaux.

L'embroussaillement naturel des tourbières est un autre type de menace directe.

Le manque de ressources de nectar pour les adultes est également un facteur limitant pour l'expansion éventuelles des individus dans d'autres zones.

Protection
Espèce protégée.

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
Le grand collier argenté (Clossiana euphrosyne)
Le petit collier argenté (Clossiana selene)
Le nacré de la bistorte (Proclossiana eunomia)
Le nacré de la canneberge (Boloria aquilonaris)
Le nacré noirâtre (Clossiana thore)
Le nacré de l'orcette (Clossiana freija)
Le nacré de Pallas (Argyronome laodice)
Le nacré porphyrin (Clossiana titania)
Le nacré des renouées (Boloria napaea)
Le nacré subalpin (Boloria pales)
Le nacré de Thunberg (Clossiana frigga)
Le moyen nacré (Fabriciana adippe)
Le petit nacré (Issoria lathonia)
Le nacré de la filipendule (Brenthis hecate)
Le nacré de la ronce (Brenthis daphne)
La grande violette (Brenthis ino)
La petite violette (Clossiana dia)
Le tabac d'Espagne (Argynnis paphia)
Sujets plus larges
Racine
Les apaturinés (Apaturinae)
Les charaxinés (Charaxinae)
Les danaïnés (Danainae)
Les héliconinés (Heliconiinae)
Les libythéinés (Libytheinae)
Les liménitidinés (Limenitidinae)
Les nymphalinés (Nymphalinae)
Les riodininés (Riodininae)
Les satyrinés (Satyrinae)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.