AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

La petite violette (Clossiana dia)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page éditée

PhotosPhotos

Petite violette. Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.
Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.
Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.
Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : arthropodes (Arthropoda)Embranchement : mandibulates (Mandibulata)
Super-classe : héxapodes (Hexapoda)Classe : insectes (Insecta)Sous-classe : insectes ailés (Pterygota)Infra-classe : endoptérygotes (Endopterygota)
Ordre : lépidoptères (Lepidoptera)Sous-ordre : glossiens (Glossata)Infra-ordre : hétéroneures (Heteroneura)
Groupe : ditrysiens (Ditrysia)Sous-groupe : papillons de jour (Rhopalocera)
Super-famille : papilionoïdés (Papilionoidea)Famille : nymphalidés (Nymphalidae)Sous-famille : héliconinés (Heliconiinae)
Genre : (Clossiana [Reuss, 1920])Sous-genre :
Espèce : Clossiana dia [Linné, 1767], Boloria dia, Melitaea dia, Papilio dia, Argynnis diaSous-espèce :Nom commun : petite violetteNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneHainveilchen-Scheckling, Magerrasen-Perlmutterfalter, Hainveilchen-PerlmutterfalterAngleterreviolet fritillary, weaver's fritillaryArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
Danemarkviolet perlemorsommerfugl, stedmoder perlemorsommerfuglGaeidhligEspagneperlada violetaEstonietume-kannikesetäpik
FøroysktFinlandeFrançaispetite violetteFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
Hongriekis gyöngyöházlepkeIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-Baspaarse parelmoervlinderPolognedostojka diaPortugalRoumanie
RussieдиаSerbieSlovaquieperlovec najmenšíSlovénie
SuèdeviolpärlemorfjärilTchéquieperleťovec nejmenšíUkraïneEmpire romainClossiana dia

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

Identification papillonIdentification

Identification généraleGénéralités
Petite violette. Aux Roches. Cliquer pour agrandir l'image.
Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.
MorphologieMorphologie
Petite violette
Petite violette. Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image.
LongueurEnvergureDe 32 à 34 mm.
MâleFemellePetite violette. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.
ColorisColoris
Petite_violette, Photographié en mai dans les Monts du Livradois à 500 m d'altitude.. Cliquer pour agrandir l'image.
Petite violette. Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Verso. Cliquer pour agrandir l'image.
ChenilleChenille
Petite violette. Planche d'identification Morris. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.Corps gris foncé-noir avec des épines orangées.

Une ligne médio-dorsale discontinue, de couleur blanchâtre.

Flancs avec une ligne longitudinale d'un jaune rougeâtre.

Tête noire.

Longueur maximale : 22 mm.

RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables
Le grand collier argenté (Clossiana euphrosyne), le petit collier argenté (Clossiana selene).

VolVol

Description
Vol peu soutenu.

HabitudesHabitudes

Description
Mœurs diurnes
Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.
Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Parade nuptiale
ReproductionAccouplement
Petite violette. Accouplement. Cliquer pour agrandir l'image.
Site de ponte
NidNid
Ponte
Nombre de pontes
De 2 à 3 générations par an.
Œufs
Petite violette. Oeuf. Cliquer pour agrandir l'image.
Éclosion
LarveLarve
Les chenilles de la petite violette se nourrissent de feuilles sur les violettes et les ronces.

On peut observer les chenilles d'avril à septembre.

Les chenilles de la dernière génération hibernent et achèvent leur développement au printemps.

Chrysalide
Cycle annuel
Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.
Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.D'avril à septembre.

De 2 à 3 générations volent d'avril à la fin de l'automne.

L'imago est visible d'avril à mai puis de juin à août parfois une troisième génération en septembre-octobre.

MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Œuf
Chenille
Chrysalide
Imago
Phase d'hibernation
La chenille hiverne.
Prédateurs
Araignées
LongévitéLongévité

RégimeNourriture

Description
Fleurs
Petite violette. Verso. Cliquer pour agrandir l'image.
Plantes hôtes : les violettes, ronces et framboisiers.

Les adultes butinent diverses fleurs.

Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Fôrets alluvialesClairièresLisièresCoteauxPrairies
La Petite Violette affectionne les prairies, les clairières, les lisières et les collines fleuries du printemps et de l'été.

Elle fréquente les friches forestières et les sous-bois de forêts alluviales.

Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image.
AltitudesAltitudes
Étage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
De 500 à 1550 m.
Espèces associéesEspèces associées

RépartitionRépartition

Répartition globale
Petite violette. Repartition
Petite_violette, Photographié en mai dans les Monts du Livradois à 500 m d'altitude.. Cliquer pour agrandir l'image.Petite violette. Cliquer pour agrandir l'image.Europe, Turquie, Caucase, Russie, Mongolie.

En Europe, elle est absente des Îles Britanniques et de Scandinavie.

En France, presque partout.

Présent en auvergneAuvergne
Petite violette. Aux Roches. Cliquer pour agrandir l'image.

MigrationMigration

StatutStatut

Rareté
Répandu et commun partout.
Dégâts et nuisances
ProtectionMenaces
Protection
Espèce protégée.

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
Le grand collier argenté (Clossiana euphrosyne)
Le petit collier argenté (Clossiana selene)
Le nacré de la bistorte (Proclossiana eunomia)
Le nacré de la canneberge (Boloria aquilonaris)
Le nacré noirâtre (Clossiana thore)
Le nacré de l'orcette (Clossiana freija)
Le nacré de Pallas (Argyronome laodice)
Le nacré porphyrin (Clossiana titania)
Le nacré des renouées (Boloria napaea)
Le nacré subalpin (Boloria pales)
Le nacré de Thunberg (Clossiana frigga)
Le moyen nacré (Fabriciana adippe)
Le petit nacré (Issoria lathonia)
Le nacré de la filipendule (Brenthis hecate)
Le nacré de la ronce (Brenthis daphne)
La grande violette (Brenthis ino)
La petite violette (Clossiana dia)
Le tabac d'Espagne (Argynnis paphia)
Sujets plus larges
Racine
Les apaturinés (Apaturinae)
Les charaxinés (Charaxinae)
Les danaïnés (Danainae)
Les héliconinés (Heliconiinae)
Les libythéinés (Libytheinae)
Les liménitidinés (Limenitidinae)
Les nymphalinés (Nymphalinae)
Les riodininés (Riodininae)
Les satyrinés (Satyrinae)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.