AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le méloé violacé (Meloe violaceus)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page éditée

PhotosPhotos

Meloe violacé. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : arthropodes (Arthropoda)Embranchement :
Super-classe : héxapodes (Hexapoda)Classe : insectes (Insecta)Sous-classe : insectes ailés (Pterygota)Infra-classe : endoptérygotes (Endopterygota)
Super-ordre : coléoptèroïdes (Coleopteroidea)Ordre : coléoptères (Coleoptera)Sous-ordre : polyphages (Polyphaga)Groupe :
Super-famille : ténébrionoïdés (Tenebrionoidea)Famille : méloïdés (Meloidae [Gyllenhal, 1810])Sous-famille : méloïnés (Meloinae)Tribu : (Meloini)
Genre : méloés (Meloe [Linnaeus, 1758 ])Sous-genre :
Espèce : Meloe violacéus [Marsham, 1802]Sous-espèce :Nom commun : méloé violacé, méloé violetNom populaire : enfle bœuf, cantharide

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneblauer Maiwurm, violette ÖlkäferAngleterreviolet oil beetle, purple meloeArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
Danemarkblå oliebilleGaeidhligEspagneEstoniezilā eļļasvabole
FøroysktFinlandesinitoukohärkäFrançaisméloé violacéFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
Hongriekék nünükeIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanievioletinis gegužvabalisLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-Basblauwe oliekeverPologneoleica fioletowaPortugalRoumanie
Russieмайка фиолетоваяSerbieSlovaquiemajka fialováSlovénievijoličasta travnica
Suèdeviolett majbagge, oljebaggeTchéquiemajka fialováUkraïneEmpire romain

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
MorphologieMorphologie
Meloe violacé. Cliquer pour agrandir l'image.
Meloe violacé. Cliquer pour agrandir l'image.
Meloe violacé. Villars. Cliquer pour agrandir l'image.
Meloe violacé. Accouplement. Cliquer pour agrandir l'image.MâleFemelleLe mâle est un peu plus petit que la femelle.

La base du pronotum présente une dépression transversale.

Meloe violacé. Cliquer pour agrandir l'image.La ponctuation de la tête et du pronotum, en creux, est peu marquée et espacée.

MâleMeloe violacé. Cliquer pour agrandir l'image.Les antennes des mâles sont coudées.

Meloe violacé. Antenne du mâle. Cliquer pour agrandir l'image.

Meloe violacé. Cliquer pour agrandir l'image.FemelleLe méloé est caractérisé par un abdomen surdimensionné, surtout chez la femelle.

Les antennes des femelles sont élargies au milieu, au niveau des quatre articles médians.

LongueurDe 12 à 30 mm.Envergure
HauteurPoids
ColorisColoris
Le méloé violacé, au stade adulte, possède un corps noirâtre avec des reflets violacés.
LarvesLarves
La larve primaire est nommée « triongulin » parce qu'elle est munie des pattes provisoires dotées de trois griffes aplaties comme des ongles (dont la médiane est plus large) ; ces pattes disparaîtront dans les stades ultérieurs. Ses mandibules et sa papille anale lui servent aussi pour ses déplacements. Les yeux par contre sont peu développés (une seule paire de lentilles). Deux pièces filamenteuses terminent l'abdomen. Mais la partie la plus spectaculaire est certainement la série de stigmates respiratoires. Ils sont présents sur les huit premiers segments abdominaux, ainsi que sur le métathorax.
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables
Meloe_violace, 18. Méloé violacé. Cliquer pour agrandir l'image.Le méloé variable (Meloe variegatus [Donovan]) a la ponctuation moins fine sur la tête et le thorax.

Le Meloe proscarabaeus [Linné] a une ponctuation plus marquée et plus dense.

Chant ou criCri et chant

Chant d'insecteChant

VolVol

Description
En raison de son poids, le méloé violacé ne vole pas et a des élytres atrophiés qui se chevauche vers l'avant.

HabitudesHabitudes

Description
Mœurs matutinauxMœurs diurnesMœurs crépusculaires
Meloe violacé. Secretion. Cliquer pour agrandir l'image.S'il se sent menacé, le méloé violacé émet, au niveau de ses articulations et par sa bouche, un liquide toxique d'une odeur marquée qui renferme de la cantharidine.

Meloe violacé. Secretion. Cliquer pour agrandir l'image.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
Territorialité
Parade nuptiale
ReproductionAccouplement
Meloe violacé. Accouplement. Cliquer pour agrandir l'image.
Site de ponte
NidNid
Ponte
Meloe violacé. Ponte. Cliquer pour agrandir l'image.Après une longue fécondation, en avril-mai, la femelle pond ses œufs (plusieurs milliers) dans le sol, au fond de trous cylindriques qu'elle referme.
Œufs
Les œufs donnent naissance quelques jours plus tard (environ 4 semaines) à une larve primaire nommée « triongulin » ou parfois « pou des abeilles ».
Éclosion
LarveLarve
La larve du méloé violacé se développe en deux temps (hypermétamorphose larvaire) :
  • une première larve (ou larve primitive) est dite « triongulin ». Bien que ne s'alimentant pas, cette larve est très mobile afin de trouver un hyménoptère hôte. Elle grimpe sur des fleurs et attend le passage d'un hyménoptère nidifiant, et plus particulièrement une abeille sauvage. En fait, elle s'agrippe au premier insecte de passage en espérant que ce soit le bon insecte. Si c'est le cas le « triongulin » est transporté dans le nid de l'hyménoptère où il peut effectuer la suite de son hypermétamorphose larvaire. Sinon, il meurt rapidement -ce qui est souvent le cas- car dans ce stade la larve ne s'alimente pas. Pour compenser ces pertes importantes la femelle pond de très nombreux œufs, ce qui explique son abdomen surdimensionné. Le « triongulin » éclot fin mai.

    Arrivé dans le nid de son hôte la larve s'introduit dans une cellule, mange l'œuf de l'abeille, ce qui déclenche une première métamorphose ; la larve attaque la deuxième phase de son hypermétamorphose larvaire.
  • la seconde larve parasite le nid de son hyménoptère (on la nomme parfois « pou des abeilles »). Très différente de la première, elle a un aspect vermiforme et les pattes provisoires ont disparu. Cette seconde larve se nourrit du nectar et du pollen apportés (ou stocké) par son hôte. Cette larve complètement impotente engloutit alors toutes les réserves de miel et devient complètement obèse. Elle va alors effectuer plusieurs mues et métamorphoses pour éclore au printemps suivant.
Nymphe
La nymphose s'effectue sous terre et l'imago émerge en avril.
Période de vol
L'imago est visible au printemps jusqu'au début de l'été, soit entre le mois d'avril et le mois de juillet.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Imago
Phase d'hibernation
Prédateurs
LongévitéLongévité

RégimeNourriture

Description
Fleurs
Meloe violacé. Cliquer pour agrandir l'image.Le méloé adulte se nourrit de pollen.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Pelouses de montagnePrairies
Meloe violacé. Elytres. Cliquer pour agrandir l'image.Le méloé violacé fréquente les lieux secs comme les prairies, les pelouses, les sous bois clairs.
SouchesGîte
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
On trouve le méloé violacé en plaine, à l'étage collinéen et en montagne, sur sols secs et ensoleillés.

RépartitionRépartition

Répartition globale
Meloe violacé. Timbre tchecoslovaquieLe méloé violacé est présent un peu partout en Europe, jusqu'en Sibérie.
Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration

Histoire et traditionsHistoire, littérature, traditions, légendes, religions, mythes, symboles …

HistoireHistoire

StatutStatut

Rareté
DégatsDégâts et nuisances
MenacesMenaces
Protection

VidéoVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
Les cantharidés (Cantharidae)
Les carabidés (Carabidae)
Les cérambycidés (Cerambycidae)
La cétoine dorée (Cetonia aurata)
Les coccinellidés (Coccinellidae)
Les chrysomélidés (Chrysomelidae)
Les élatéridés (Elateridae)
Le méloé violacé (Meloe violaceus)
L'oedemera nobilis (Oedemera nobilis)
Le pyrochroa serraticornis (Pyrochroa serraticornis)
Les scarabéoïdés (Scarabaeoidea)
Les silphidés (Silphidae)
Sujets plus larges
Racine
Les coléoptères (Coleoptera)
Les diptères (Diptera)
Les hyménoptères (Hymenoptera)
Les lépidoptères (Lepidoptera)
Les mécoptères (Mecoptera)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.