AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le faucon crécerelle (Falco tinnunculus)

Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Fientes] [Empreinte] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page éditée

PhotosPhotos

Faucon crécerelle. Cliquer pour agrandir l'image.Faucon crécerelle. Perché. Cliquer pour agrandir l'image.Faucon crécerelle. Perché. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.Faucon crécerelle. Cliquer pour agrandir l'image.Faucon crécerelle. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. Perché. Cliquer pour agrandir l'image.Faucon crécerelle. Cliquer pour agrandir l'image.Faucon crécerelle. Perché. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
Petit rapace de la taille d'un pigeon, le faucon crécerelle est l'oiseau de proie le plus courant, et c'est celui qui apparaît le plus souvent dans les zones habitées.

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : oiseaux (Aves)Sous-classe : néornithes (Neornithes)Super-ordre : néognathes (Neognathae)
Groupe : rapacesSous-groupe : rapaces diurnesOrdre : falconiformes Falconiformes)Sous-ordre :
Famille : falconidés (Falconidae)Sous-famille : falconinés (Falconinae)Genre : faucons (Falco)Sous-genre :
Espèce : Falco tinnunculus [Linné, 1758], Cerchneis tinnunculusSous-espèce :Nom commun : faucon crécerelleNom populaire : crécerelle, crécerelle des clochers, emouchet, emouqhet, feucon rouge, hobe, mouqhet, mouquet, faucon cresserelle, crécerelle vulgaire, cresserelle, crécelle, cercerelle, quercerelle, écrecelle, émouchet, émouchet rouge, étercelet, teurcélet, p'tit teurcélet, fautoiset, riclet, pripri, bizet, criblette, épervier des alouettes, tiercelet, écoufle, juge-vent

Noms européensNoms européens

Albanieskifteri kthetraziAllemagneTurmfalkeAngleterrecommon kestrel, European kestrel, rock kestrelArménie
Pays basquebelatz gorriBiélorussieсокал-пустальгаBrezhoneglogotaer, liketaer, gainèlBulgarieчерношипа ветрушка, керкенез
Catalognexoriguer comúChyprioteCorsuCroatievjetruša, Vjetruša kliktavka
DanemarktårnfalkGaeidhligclamhan ruadhEspagnecernícalo vulgarEstonietuuletallaja
FøroysktgrýtissmyrilFinlandetuulihaukkaFrançaisfaucon crécerelleFryskreade wikel
GalicePays de Gallescudyll coch, cudyll y gwyntGéorgieGrèceβραχοκιρκίνεζο
Hongrievörös vércseIrlandepocaire gaoithe, seabhac buidheIslandeturnfálkiItaliegheppio
Lettonielauku piekūnsLithuaniepelėsakalisLëtzebuergëschMacédoineветрушка, обична ветрушка, црнонокна ветрушка
MaltespanjulettMoldovenesteNorvègetårnfalkOccitanmoisset ros
Pays-BastorenvalkPolognepustułkiPortugalpeneireiro, peneireiro-vulgarRoumanievânturel roşu
Russieoбыкновенная пустельгаSerbieветрушка, обична ветрушаSlovaquiesokol myšiarSlovénienavadna postovka
SuèdetornfalkTchéquiepoštolka obecnáUkraïneборивітер звичайний, постiльгаEmpire romainFalco tinnunculus

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Voir le nom du genre, faucons.

tinnunculus = crécerelle, diminutif de tinnulus = son strident, tinnio signifiant « tinter, rendre un son clair ».

Étymologie françaiseÉtymologie française
Le mot « crécerelle » est probablement un croisement du mot « cercelle », sarcelle avec « crécelle ».

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Le faucon crécerelle est un petit rapace, à peu près de la taille d'un pigeon, d'une tourterelle ou d'un choucas, mais avec le corps plus élancé, la queue et les ailes plus longues.

C'est le seul petit rapace européen à voler régulièrement sur place, « en Saint Esprit ».

MorphologieMorphologie
Faucon crécerelle. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. Planche d'identification Naumann. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. Tête. Cliquer pour agrandir l'image.Faucon crécerelle. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.MâleFemelleLe faucon crécerelle a une tête assez grosse, de longues ailes pointues et une queue allongée.

On le voit le plus souvent en vol, où ses longues ailes étroites et pointues le différencient de l'épervier d'Europe dont les ailes sont plus larges.

Queue étalée en éventail quand le faucon vole sur place (en « Saint Esprit »).

Lorsqu'il est perché, il a une posture dressée et une charpente fine caractéristiques.

Les deux sexes sont souvent semblables de loin, mais le mâle est plus petit et plus fin que la femelle.

LongueurDe 32 à 39 cm.EnvergureDe 65 à 80 cm.
HauteurPoidsMâle : de 190 à 240 g.

Femelle : de 220 à 300 g.

IrisComme tous les falconidés, le faucon crécerelle a un gros œil rond.

L'iris est brun, le cercle orbital jaune.

Forme de becFaucon crécerelle. Tête. Cliquer pour agrandir l'image.

Comme tous les rapaces le faucon crécerelle dispose d'un bec crochu à l'extrémité qui lui sert à dépecer ses proies.

Le bec est court et recourbé dès la base.

Il est pourvu d'une « dent » et d'une excroissance à l'intérieur de la narine appelée « frelon », adaptation à un vol rapide.

Le bec est bleuâtre avec une pointe noire.

PlumageFaucon crécerelle. Plume rémige. Cliquer pour agrandir l'image.Faucon crécerelle. Plumes rectrices. Cliquer pour agrandir l'image.Le dessous des ailes du mâle est blanc tacheté de noir, les rémiges sont noires avec des liserés pâles, les rectrices sont gris-bleu avec une large barre noire et un liseré terminal blanchâtre.PatteFaucon crécerelle. Serre. Cliquer pour agrandir l'image.La patte est parfaitement adaptée à la capture des micromammifères dont le faucon se nourrit en grande partie.

La cire et les pattes sont jaunes.

Les ongles sont noirs.

ColorisColoris
Faucon crécerelle. Femelle en vol dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. Dessin
Faucon crécerelle. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.
MâleFemelleFaucon crécerelle. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Les deux sexes ont le plumage du dos roux barré de brun, le dessous plus clair, chamois et tacheté de noir.

Trait noir sous l'œil et queue barrée de sombre à l'extrémité.

De près, son dos roux et le dessous chamois strié sont caractéristiques.

Faucon crécerelle. Dessin mâle et femelle. Cliquer pour agrandir l'image.

Faucon crécerelle. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.MâleLe mâle adulte se distingue par une calotte gris-bleu finement rayée de sombre.

Les côtés de la tête sont gris-bleu ou roussâtre, avec un vague sourcil clair, une étroite moustache sombre.

Le dessous de la tête et les joues sont gris.

Le dessus du corps est brun-roux tacheté de sombre, mais moins tacheté que celui de la femelle.

La gorge et le ventre sont plus clairs, fauve pâle, rayé à la poitrine et tacheté de brun-noir aux flancs.

Faucon crécerelle. Mâle. Cliquer pour agrandir l'image.Les extrémités des ailes sont noires.

Croupion et sus-caudales gris-bleu.

Queue gris-bleu non barrée, avec une bande transversale noire au bout, bien visible en vol, et un liseré blanc à l'extrémité.

Faucon crécerelle. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.FemelleChez la femelle, la tête et la queue sont de la même couleur que le dos.

Faucon crécerelle. Tête femelle. Cliquer pour agrandir l'image.Dessous de la tête et joues roux pâle.

Dos brun roussâtre, tacheté dessus avec des points en forme de cœur observés aussi sur les flancs.

Dessous grisâtre avec des rayures foncées.

La queue est roussâtre et présente des rayures transversales sombres. La partie terminale de la queue est noire.

Plumage juvénileDessin juvénile).jpg small.gif. Cliquer pour agrandir l'image.Le juvénile est semblable à la femelle, mais il est moins tacheté dessus et plus strié dessous.

Plumage gris autour de l'œil.

L'immature revêt son plumage d'adulte à l'âge de 2 ou 3 ans.

Faucon crécerelle. Juvénile. Cliquer pour agrandir l'image.

Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables
En vol, le faucon crécerelle ne possède pas la silhouette typique du faucon comme le faucon hobereau. De la taille d'une femelle d'épervier, il peut être confondu avec cette dernière plutôt qu'avec d'autres falconidés. Le faucon crécerelle se distingue de l'épervier par ses ailes plus pointues et sa poitrine mouchetée et non striée.

Sa faculté de faire du vol stationnaire - ou vol de Saint-Esprit - est certainement le meilleur critère pour l'identifier, même à distance, car seul le rare faucon kobez sait l'imiter.

Chant ou criCri et chant

Cri d'oiseauCri
Le faucon crécerelle huit, réclame.

Le faucon crécerelle est assez loquace aux abords du nid.

Cri d'oiseauCri
Le cri le plus commun du faucon crécerelle est une série rapide « ki-ki-ki » aiguë, sonore et brève. Il l'émet surtout lorsqu'un prédateur, animal ou humain, s'approche trop près de sa nichée.

Son cri peut aussi être un simple « ki ».

Cri d'oiseauCri
Séquence.
Cri d'oiseauCri
Le cri de mendicité est un « vrî-vrî-vrî » vibrant et prolongé.

FienteFientes

Description

EmpreinteEmpreinte

Description

VolVol

Description
Faucon crécerelle. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. Silhouette
Faucon crécerelle. Silhouette
Faucon crécerelleFaucon crécerelle. En volLe faucon crécerelle pratique le « vol battu », le « vol plané », et le « vol en Saint-Esprit ».

Le faucon crécerelle se reconnaît immanquablement à son vol caractéristique « en Saint-Esprit », pratiqué en tout lieu dégagé, cultures, champs et prairies, et souvent observé le long des autoroutes : des battements d'ailes très rapides le maintiennent immobile à une dizaine de mètres de hauteur, jusqu'à ce qu'il se laisse tomber sur la proie ainsi repérée.

Le « vol en Saint-Esprit » n'est pas vraiment un vol stationnaire, car, en fait, le faucon crécerelle reste sur place en volant face au vent avec la queue déployée.

Cette technique de vol sur place est typique de l'espèce ; elle le distingue de tous les autres oiseaux de proie.

Faucon crécerelle. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.En vol, le faucon crécerelle se reconnaît à sa petite envergure, sa longue queue et ses ailes longues et pointues en forme de faux, caractéristiques de la famille des faucons, qui lui permettent un vol puissant, rapide et agile tout à la fois.

ComportementHabitudes

Description
Mœurs diurnes
Faucon crécerelle. Aquarelle. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. Peinture. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. Proie. Cliquer pour agrandir l'image.En chasse, on reconnaît le faucon crécerelle à son vol typique, dit en Saint-Esprit : il vole sur place, face au vent et queue déployée, comme suspendu au-dessus de la plaine. Il observe le sol, épiant sa proie. Dès qu'il aperçoit un campagnol, il se laisse tomber sur lui et enfonce ses serres acérées dans le corps de sa victime. Après avoir attrapé sa proie au sol, il viendra probablement la dépecer bien en vue sur le poteau de parc le plus proche.

Faucon crécerelle, Saint-esprit. Cliquer pour agrandir l'image.

Chasse
Faucon crécerelle. Dessin
Faucon crécerelle. Planche d'identification von Wright. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. Perché. Cliquer pour agrandir l'image.Faucon crécerelle. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.Le faucon crécerelle ne chasse qu'au vol. S'il repère parfois ses proies à l'affût depuis le sommet d'un poteau téléphonique ou sur les fils électriques, le faucon crécerelle excelle dans l'art du vol sur place. S'élevant à une hauteur de 10 à 30 mètres du sol, il se maintient en l'air par des battements d'ailes rapides, la tête dirigée vers le sol, scrutant le moindre déplacement de campagnol.

Faucon crécerelle. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.Le vol sur place lui permet d'examiner rapidement de vastes étendues de terrain. Le faucon plane haut dans le ciel, presque immobile au-dessus de sa proie insouciante, puis il plonge en piqué sur la proie repérée.

Faucon crécerelle. Cliquer pour agrandir l'image.Il capture aussi de petits oiseaux en les recherchant parfois jusque dans les buissons.

Faucon crécerelle. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.

Sociabilité
Le faucon crécerelle se rencontre le plus souvent seul, parfois par paire ou en famille.

Parfois localement en petites colonies comme le faucon crécerellette.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Les faucons crécerelles repoussent leurs congénères de leur territoire par de vives attaques aériennes.
Première nidificationPremière nidification
Période de nidificationPériode de nidification
La nidification a lieu d'avril à août.
ReproductionParade nuptiale
Faucon crécerelle. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.Les parades nuptiales commence dès le mois de mars. Au cours de la parade nuptiale, les faucons crécerelles s'adonnent à des poursuites aériennes acrobatiques qui peuvent être très bruyantes. Le mâle courtise sa femelle en lui apportant une proie.
ReproductionAccouplement
Faucon crécerelle. Accouplement. Cliquer pour agrandir l'image.
Site de nidificationSite de nidification
Faucon crécerelle. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. Cliquer pour agrandir l'image.Comme les autres faucons, les faucons crécerelles ne construisent pas leur nid eux-mêmes. Ils nichent dans les vieux nids de pies, de corneilles ou de buses, par ordre de préférence dans les anfractuosités des murs de bâtiments élevés, des arbres ou des rochers. Quelquefois ils nichent dans les tours, les vieux greniers, les clochers, ou dans une dépression du sol.

Faucon crécerelle. Cliquer pour agrandir l'image.Les trous de bâtiments, en particulier bâtiments agricoles, pignons de fermes, pigeonniers, ruines, sont très appréciés, car la nichée y est protégée contre les intempéries et les prédateurs.

Faucon crécerelle. Cliquer pour agrandir l'image.Le site du nid est choisi très tôt, les adultes y paradant dès mars.

NidNid
Faucon crécerelle. Au nid. Cliquer pour agrandir l'image.La crécerelle pond ses œufs à même le support adopté, généralement un ancien nid de corneille ou de pie sur un grand arbre.

Faucon crécerelle. Nid. Cliquer pour agrandir l'image.

NichoirNichoir
Faucon crécerelle. En famille. Cliquer pour agrandir l'image.Dans certaines régions rurales dépourvues d'arbres, la crécerelle niche volontiers dans des nichoirs artificiels placés contre les parois de bâtiments.

On peut installer un nichoir, aux dimensions adéquates pour héberger la nichée de la crécerelle, dans un endroit relativement calme et inaccessible : la façade d'une vieille grange est souvent l'endroit idéal pour l'accrocher.

Nombre de couvéesNombre de couvées
On ne compte qu'une couvée par an.
PontePonte
La ponte comporte entre 3 et 7 œufs, généralement 4 ou 5.

Elle a lieu de mi-avril à début juin selon la latitude et l'altitude et l'abondance et la disponibilité des proies. De même, la taille des nichées envolées, 1 à 7 jeunes, dépend étroitement de ce facteur.

ŒufsŒufs
Faucon crécerelle. Oeufs. Cliquer pour agrandir l'image.Les œufs sont blanc-fauve à crème, fortement marbrés de marron-rouge brique.

De 31,9 à 47,2 par 22,1 à 36,3 mm.

IncubationIncubation
L'incubation dure de 27 à 31 jours.

Seule la femelle couve régulièrement ; le mâle la ravitaille et couve parfois les œufs, pendant ses courtes absences, lorsque la femelle consomme sa proie.

ÉclosionÉclosion
NourrissageNourrissage
Faucon crécerelle. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. Nourrissage. Cliquer pour agrandir l'image.Les poussins sont nourris par les deux parents.

Le mâle assure le ravitaillement de la nichée.

Faucon crécerelle. Avec proie. Cliquer pour agrandir l'image.La femelle reste au moins deux semaines en permanence au nid pour s'occuper des jeunes alors bien faibles et pour les tenir au chaud. Elle ne quitte les petits que pour prendre livraison du ravitaillement fait par le mâle et ne chasse elle-même que fort peu.

Faucon crécerelle. Nourrissage. Cliquer pour agrandir l'image.Ensuite, les jeunes ayant grandi, ils se mettent à dépecer aussi et leur appétit augmente vite. C'est alors que la mère reprend son activité prédatrice aux cotés de son compagnon pour subvenir aux besoins grandissant de la famille, et que le mâle peut aborder l'aire et nourrir à son tour les jeunes.

Faucon crécerelle. Avec lézard. Cliquer pour agrandir l'image.

EnvolEnvol
Faucon crécerelle. Au nid. Cliquer pour agrandir l'image.Les jeunes, nidicoles, volent après 27 à 32 jours de séjour au nid.
SevrageSevrage
Faucon crécerelle. Nourrissage. Cliquer pour agrandir l'image.
À mesure que les nourrissages s'espacent, les jeunes, après leur premier envol, font leur apprentissage de chasseurs pendant encore environ 28 semaines : les uns partent à l'aventure, les autres, quoique indépendants, sont plus longtemps attachés aux adultes et demeurent sur place.
ÉmancipationÉmancipation
Les familles restent groupées et chassent dans les champs où la récolte a été effectuée.

Les jeunes restent près de leurs parents jusqu'à l'automne.

Plumage juvénilePlumage juvénile
Faucon crécerelle. Jeunes au nid. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. JuvenilesLes jeunes naissent couverts d'un épais duvet.

Faucon crécerelle. JuvenilesA 25-28 jours leur plumage est complet.

Période de muePériode de mue
Prédateurs
Renards rouxBelettesRapaces diurnes
MaladiesMaladies
LongévitéLongévité
16 ans.

RégimeNourriture

Description
RatsCampagnolsSourisInsectesLézardsGrenouillesVersLarvesPassereaux
Faucon crécerelle. Femelle en vol. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. Avec proie. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. Cliquer pour agrandir l'image.Faucon crécerelle. Proie. Cliquer pour agrandir l'image.Auxiliaire précieux de l'agriculteur, le faucon crécerelle se nourrit de petits rongeurs : souris, mulots, campagnols et jeunes rats ; également, de petits passereaux, de gros insectes (grillons, sauterelles, hannetons, coléoptères) et parfois de grenouilles, de lézards. Sa proie préférée est le campagnol des champs.

Faucon crécerelle. Tête. Cliquer pour agrandir l'image.En règle générale, le crécerelle dépèce les rongeurs sur place, abandonnant la tête.

Des escargots sont recueillis à l'occasion, des vers de terre par temps pluvieux.

Il n'y a guère qu'au cœur des grandes cités que le moineau domestique prend la place prépondérante dans son alimentation.

Lorsqu'il mange, le faucon crécerelle recouvre sa proie des ailes pour éviter de se la faire voler.

Faucon crécerelle. Cliquer pour agrandir l'image.Faucon crécerelle. Perché. Cliquer pour agrandir l'image.S'il repère parfois ses proies à l'affût depuis le sommet d'un poteau téléphonique ou sur les fils électriques, le faucon crécerelle excelle surtout dans l'art du vol sur place.

Faucon crécerelle. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.

Faucon crécerelle. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.S'élevant à une hauteur de 10 à 30 mètres du sol, le faucon crécerelle se maintient en l'air par des battements d'ailes rapides, la tête dirigée vers le sol, scrutant le moindre déplacement de campagnol.

Faucon crécerelle. Attaquant

Pelotes de réjection
Faucon crécerelle. Pelotes de réjection. Cliquer pour agrandir l'image.Les débris indigestes sont crachés en « pelotes ».
MangeoireMangeoires

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Falaises de montagneBois clairsBosquetsBoqueteauxArbres isolésClairièresLisièresPelouses de montagnePelouses alpinesPrésPrairiesChampsPâturagesHaiesLandesCoteauxRivesFalaises côtièresMaraisMarécagesBords de cheminBords de routeRemblais de chemin de ferVillagesVillesVergersJardinsParcs
Faucon crécerelle. Habitat. Cliquer pour agrandir l'image.
Faucon crécerelle. Cliquer pour agrandir l'image.L'habitat du faucon crécerelle est très diversifié : depuis les côtes marines jusqu'aux alpages, en passant par les plaines cultivées, les marais et tourbières, et le cœur des villes et les banlieues.

Il n'y a que les forêts denses qu'il n'affectionne pas.

Faucon crécerelle. Habitat. Cliquer pour agrandir l'image.La crécerelle est surtout répandue dans les environnements ouverts à végétation peu élevée : campagnes cultivées ou peu boisées, chaumes de montagne, landes, zones bocagères, vignobles, prairies et pâturages, garrigue, marais, tourbières.

Faucon crécerelle. Perché. Cliquer pour agrandir l'image.On la voit souvent au milieu des champs, posé sur un fil ou sur un poteau.

Le faucon crécerelle se sent autant chez lui à la campagne que dans un environnement urbain, mais il préfère cependant chasser à découvert ; c'est la raison pour laquelle il visite moins fréquemment les jardins que l'épervier d'Europe, son proche parent. Cependant, rarement, un couple de faucons crécerelle peut s'établir dans un grand jardin ou sur un terrain étendu qui lui permet de chasser.

Faucon crécerelle. Un faucon sur un mur. Cliquer pour agrandir l'image.Faucon crécerelle. Perché. Cliquer pour agrandir l'image.La crécerelle peut aussi coloniser des zones urbaines où elle niche sur les cathédrales et les églises, et même aux abords de Notre-Dame de Paris.

Faucon crécerelle. Cliquer pour agrandir l'image.

Territoire
GîteGîte
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)Étage alpin (de 2200 à 3000 m)
Faucon crécerelle. Aquarelle. Cliquer pour agrandir l'image.Le faucon crécerelle est présent du bord de la mer jusqu'en montagne (2 500 m) pour peu qu'il trouve de la nourriture et des lieux propices à la nidification. Certains oiseaux vont même chasser au-delà de 3000 m.

RépartitionRépartition

Répartition globale
Faucon crécerelle. Répartition. Cliquer pour agrandir l'image.
Légende de la carte de répartition
Faucon crécerelle. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Faucon crécerelle. Timbre. Cliquer pour agrandir l'image.Le faucon crécerelle est présent dans toute l'Europe, en Asie, en Inde, en Afrique jusqu'au Cap.

C'est le rapace le plus commun en Europe après la buse variable. Il est présent durant toute l'année dans la majeure partie des régions d'Europe de l'Ouest.

Faucon crécerelle, Répartition française. Cliquer pour agrandir l'image.Les crécerelles fréquentent toute la France où elles sont environ 50000 couples. Seul un fort enneigément les contraignent à quitter momentanément certaines zones de montagnes ou du nord-est de la France lors d'hiver rigoureux.
Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration

Faucon crécerelle. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.
Les faucons crécerelles sont des migrateurs partiels :
  • En hiver, les faucons crécerelles d'Europe du Nord et du Nord-est migrent vers l'Europe méridionale et l'Afrique du Nord, le Sud du Sahara et jusqu'en Afrique de l'Ouest. Ils migrent généralement fin août ou début septembre pour revenir nicher en avril-mai.
  • Les populations du reste de l'Europe sont sédentaires ou erratiques. La France peut accueillir en hiver des oiseaux originaires du Nord et de l'Est d'Europe, mais la plupart d'entre eux ne font que traverser nos régions lors des deux migrations.
  • La population française de faucons crécerelles est considérée comme migratrice partielle, les oiseaux du Sud-ouest étant les plus sédentaires et ceux du Nord-est les plus migrateurs. Les juvéniles pouvant effectuer de longs trajets tandis que les adultes, surtout les mâles, ont tendance à moins s'éloigner d'un territoire qu'ils connaissent et défendent.

Histoire et traditionsHistoire, littérature, traditions, légendes, religions, mythes, symboles …

HistoireHistoire
TraditionsTraditions
La crécerelle, comme le faucon hobereau, l'autour et l'épervier, peut se dresser à la chasse ; il est toutefois beaucoup moins adroit que les trois autres espèces.
ReligionsReligions
La cathédrale Notre-Dame de Paris abrite notamment une petite colonie nichant et vivant dans ses clochers.

StatutStatut

Dégâts et nuisances
Menaces
Faucon crécerelle. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.Le faucon crécerelle a souffert comme tous les rapaces des persécutions de la part de l'homme.

Faucon crécerelle. Perché. Cliquer pour agrandir l'image.Néanmoins, la principale cause de destruction directe reste l'électrocution sur les lignes de basse et moyenne tension.

Rareté
Faucon crécerelle. Jeune mâle. Cliquer pour agrandir l'image.Le faucon crécerelle est l'un des rapaces diurnes les plus communs de France avec la buse variable.

Sa présence générale vient sans doute de sa faculté d'adaptation à toute espèce de terrain ouvert : la crécerelle a su profiter de l'évolution rurale. La mécanisation de l'agriculture a ouvert le champ aux invasions de campagnols, qui ne peuvent que favoriser le séjour hivernal de ce petit rapace dans nos campagnes. C'est d'ailleurs principalement cette forte dépendance vis-à-vis des campagnols qui explique son abondance plus forte dans les zones de prairies que dans les zones de cultures où les produits chimiques arrivent à limiter le nombre de micromammifères et où l'absence d'arbres suite aux remembrements limite les sites de nidification. La population de crécerelles a diminué momentanément à cause des pesticides.

Chasse interditeProtection
Le faucon crécerelle est une espèce totalement protégée en France.

VidéosVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
Le faucon crécerelle (Falco tinnunculus)
Le faucon émerillon (Falco columbarius)
Le faucon hobereau (Falco subbuteo)
Le faucon pèlerin (Falco peregrinus)
Sujets plus larges
Racine
Les faucons (Falco)
Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.