L’érable sycomore (Acer pseudoplatanus)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Érable sycomore. Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Bourgeon. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Feuillage. Cliquer pour agrandir l'image.
Érable sycomore. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Feuilles et fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
L’érable sycomore est un arbre indigène commun. Essence noble, l’érable sycomore est un arbre de forêt très important.

Typiquement montagnard, c’est une espèce européenne que l’on trouve aussi bien en vallées fraîches qu’en altitude jusqu’à 1 800 mètres. Il pousse dans les forêts mixtes, aux côtés du hêtre, de l’épicéa, du frêne, de l’orme, du tilleul et du charme. Il demande cependant un sol fertile accompagné d’une bonne humidité atmosphérique, c’est un arbre qui craint la sécheresse et la chaleur.

. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : rosidés (Rosidae)Ordre : sapindales (Sapindales)
Famille : acéracées (Aceraceae)Sous-famille :
Genre : érables (Acer)Sous-genre :
Espèce : Acer pseudoplatanus, Acer opulifolium [Thuill.], Acer procerum [Salisb.], Acer montanum [Lam.]Variété :
Nom commun : érable sycomoreNom populaire : sycomore, faux-platane, bois de lièvre, grand érable, érable de montagne, érable blanc

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneBerg-Ahorn, falsche Platane, Traubenahorn, Waldahorn, weißer AhornAngleterresycamore, great mapleArménie
Pays basqueastigar zuriaBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatiegorski javor
Danemarkær, ahornGaeidhligcraobh siceEspagnesicómoro, falso plátano, arce blancoEstonie
FøroysktFinlandevuorivahteraFrançaisérable sycomoreFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèceσφένδαμος ο ψευδοπλάτανος
Hongriehegyi juharIrlandeIslandegarðahlynurItalieacero di montagna, acero di monte
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeplatanlønnOccitan
Pays-Basgewone esdoorn, sycamorePologneklon jaworPortugalplátano-bastardoRoumanie
RussieSerbieSlovaquiejavor horskýSlovénie
Suèdetysk lönn, sykomorlönnTchéquiejavor klenUkraïneEmpire romainAcer pseudoplatanus

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Acer signifie en latin piquant, il semble que le bois dur servait à faire des extrémités de lances pointues.

Pseudoplatanus signifie faux platane en allusion à la forme et à la taille des feuilles ressemblant à celles du platane.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Érable sycomore. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Planche d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Planche d'identification Saint-hilaire. Cliquer pour agrandir l'image.
Catégorie de planteCatégorie de planteArbre à feuilles caduques
Érable sycomore. Plante en hiver. Cliquer pour agrandir l'image.Arbre à feuillage caduc.
PortPort de la plante
Arbre au tronc droit et puissant surmonté d’une ramure ronde et ample.

Cime de l’arbre en coupole.

Érable sycomore. En hiver. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Silhouette. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Silhouette. Cliquer pour agrandir l'image.
HauteurHauteur de la plante
Grand arbre, jusque 25 à 30 m.

Circonférence de 3 m à 3,50 m.

RemarquesRemarques
Il fait partie de la famille des acéracées à laquelle appartiennent deux autres espèces d’érables indigènes : L’érable plane (Acer platanoides) et L’érable champêtre (Acer campestre).
Espèces semblablesEspèces semblables
Érable sycomore. Fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.C’est un arbre dont les feuilles ressemblent moins à celle du platane, malgré son nom, que celles de l’érable plane.

Il est souvent confondu avec (Acer opalus) aux feuilles moins profondément découpées et à la floraison plus précoce.

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Érable sycomore. Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.
Érable sycomore. Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.Écorce d’abord lisse, mince, se fissurant avec l’âge.

Érable sycomore. Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.Âgé, l’Érable sycomore a une écorce qui se détache en larges plaques écailleuses comme celle du platane.

Érable sycomore. Rameau. Cliquer pour agrandir l'image.Jeunes rameaux opposés, glabres, brun-gris.
Bourgeons ovoïdes, glabres à écailles vertes bordées de brun.

Les bourgeons se développent par deux.

Érable sycomore. Bourgeon. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Bourgeons. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Bourgeon. Cliquer pour agrandir l'image.
Couleur de l'écorceCouleur de la tige
Écorce mate et gris jaunâtre brillant, puis brun-rouge chez les plus vieux.
Érable sycomore. Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Vieille écorce. Cliquer pour agrandir l'image.

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Érable sycomore. Feuille. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.
Feuilles opposées par paires, 5 lobes dentelés, à long pétiole.

Les feuilles sont palmées à 5 lobes inégaux, grossièrement dentés, se terminant en pointe, 3 gros lobes et 2 petits, séparés par des encoches aiguës.

Les feuilles ont un peu la forme d’une main.

Lobes foliaires séparés par des sinus étroits très aigus.

Érable sycomore. Feuillage. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.
Feuilles à nervation palmée.

Feuille de 10 à 20 cm (sans le pétiole) de longueur et de largeur.

Érable sycomore. Feuille dessous. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Feuille. Cliquer pour agrandir l'image.
Érable sycomore. Port. Cliquer pour agrandir l'image.Pétiole long de 10 cm, élargi à la base, rougeâtre.

Érable sycomore. Samares. Cliquer pour agrandir l'image.

Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
Érable sycomore. feuille dessin.Vertes au dessus, blanches en dessous, adoptant rarement de belles couleurs automnales.
Érable sycomore. Feuille. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Feuille en automne. Cliquer pour agrandir l'image.
VégétationVégétation
Érable sycomore. Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Érable sycomore. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.
Les fleurs de l’érable sycomore sont hermaphrodites ou unisexuées dans une même inflorescence.

Inflorescence en longues grappes terminales pendantes et allongées à l’extrémité des rameaux.

Fleurs à axe pubescent.

Ovaires velus.

Nombre d’étamines variant de 8 à 10.

Érable sycomore. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.
Dimension des fleursDimension des fleurs
Érable sycomore. Inflorescence. Cliquer pour agrandir l'image.Fleurs régulières, petites.

Érable sycomore. Fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.

Couleurs des fleursCouleurs des fleursFleurs verdâtresFleurs jaunâtres
Couleur jaune verdâtre.
Érable sycomore. Feuilles et fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Inflorescence. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Cliquer pour agrandir l'image.
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
Érable sycomore. Bourgeon. Cliquer pour agrandir l'image.La floraison de l’érable sycomore peut survenir dès le mois d’avril et se prolonger jusqu’au mois de juin, après la feuillaison.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison
Érable sycomore. Planche d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Bourgeon. Cliquer pour agrandir l'image.. Cliquer pour agrandir l'image.

FruitFruits

Description des fruits
Les fruits de l’érable sycomore sont typiques et se présentent toujours sous forme de deux fruits ailés réunis à peu près à angle droit. Ils permettent de distinguer l’érable sycomore des autres espèces d’érables.

Érable sycomore. Samares. Cliquer pour agrandir l'image.Les ailes du fruit sont assez rapprochées : les deux graines ailées sont disposées à angle droit.

Les ailes des fruits dessinent un arc de cercle, en forme d’accent circonflexe.

Lorsque les fruits tombent au sol, ils tournent comme des hélices et peuvent ainsi être dispersés par le vent.

Érable sycomore. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Fruits. Cliquer pour agrandir l'image.
Couleurs des fruitsCouleurs des fruits
Aile couleur acajou.
Érable sycomore. Fruits. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Fruits. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Samares. Cliquer pour agrandir l'image.
GrainesGraines
Érable sycomore. fruit.Graine bombée entourée d’une gaine verte pâle.

Érable sycomore. graines.10 500 graines par kg.

FructificationFructification
Les fruits sont mûrs en septembre.

L’érable sycomore fructifie tôt, vers 20 à 30 ans, régulièrement et en abondance.

Érable sycomore. Fruit. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Samares. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Graine germée. Cliquer pour agrandir l'image.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
L’érable sycomore est une espèce vivace.
Érable sycomore. En hiver. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Port. Cliquer pour agrandir l'image.
PlantationPlantation
En automne.
MultiplicationMultiplication
Semis spontanés abondants.

Semis, bouture en début d’été.

EntretienEntretien
CroissanceCroissance
Érable sycomore. Jeune plant d'érable sycomore. Cliquer pour agrandir l'image.Croissance juvénile rapide, de 20 à 25 cm par an.

Érable sycomore. Jeune plante. Cliquer pour agrandir l'image.

RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemis
Cécidies de Eriophyes macrorhynchus, acarien, sur feuille d’érable sycomore.

Les semis d’érable résistent bien aux dégâts du lapin.

Érable sycomore. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Parasitée par eriophyes macrorhynchus. Cliquer pour agrandir l'image.
LongévitéLongévité
Érable sycomore. Vieille écorce. Cliquer pour agrandir l'image.Vit jusqu’à l’âge de 350 à 500 ans.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de feuillusPâturages
Forêt des gorges, forêts à essences mixtes, bois, au bord des champs.

L’érable sycomore croît souvent au pied des versants car il préfère les sols humides et riches en éléments nutritifs.

Érable sycomore. Feuillage en taillis. Cliquer pour agrandir l'image.Espèce disséminée en futaie, il entre dans la composition des taillis grâce à sa capacité de rejeter de souche et à sa vigueur.

Érable sycomore. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.
SolsSols
Érable sycomore. Jeune plante. Cliquer pour agrandir l'image.Aime les sols légers, un peu caillouteux, moyennement profonds bien aérés, bien drainés, assez frais, humides.

Sols riches en bases, à pH basique à légèrement acide, non calcaires, riches en substances nutritives.

ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombréClimat froid
Érable sycomore. Silhouette. Cliquer pour agrandir l'image.Essence de lumière, il tolère, dans son jeune âge, un certain ombrage qu’il faut éliminer progressivement (au bout de 4 à 5 ans) pour assurer le développement du semis en arbre.

Son couvert est épais.

Érable sycomore. Cliquer pour agrandir l'image.

Érable sycomore. Feuilles et fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.Espèce de climat frais à humidité atmosphérique assez élevée, de demi-ombre, supportant l’ombre, colonisatrice.
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)
Érable sycomore. Feuillage printanier. Cliquer pour agrandir l'image.De 0 m à 1 800 m (planté à basse altitude).

Érable sycomore. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.Son besoin de lumière se situe dans la moyenne mais il apprécie un air très humide, d’où sa présence plus marquée jusqu’à 1 300 m sur les versants nord ombragés et souvent dans les ravins boisés. Au-delà de cette limite, il peuple principalement les pentes ensoleillées.

À l’état naturel dans les zones montagneuses.

Espèce associéeEspèce associée
Érable des montagnes disséminé souvent avec le hêtre.

Origine géographiqueOrigine

Centre et sud de l’Europe.

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
Sud-ouest de l’Asie, Arménie, Caucase et Europe.

En Europe, de l’Atlantique à la Turquie et au Caucase, et de la Méditerranée au 59° degré de latitude.

En France, partout sauf en région méditerranéenne. Dans une grande moitié est du pays, jusqu’aux Pyrénées-Atlantiques, mais rare. Ailleurs, introduit et planté au bord des routes, dans les parcs, etc.

Présent en auvergneAuvergne
Érable sycomore. Montchier. Cliquer pour agrandir l'image.

BoisBois

Généralités
Propriétés du boisPropriétés du bois
Érable sycomore. Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.Excellent bois d’ébénisterie, de lutherie et de tournerie, l’érable européen est résistant à l’usure, solide, élastique et souple, mais pas très durable.

Rétractabilité : retrait moyen. Moyennement nerveux.

Stabilité : bonne.

Sensibilité aux insectes : assez résistant.

Sensibilité aux champignons : sensible aux colorations.

Résistance aux intempéries : mauvaise.

BoisAspect du bois
Érable champêtre. bois.Bois blanc, parfois jaunâtre ou rougeâtre, nacré, à veinage discret jaune à rosé.

Le bois d’érable jaunit fortement à la lumière et à l’air.

Éclat lustré.

Son fil est généralement droit, son grain est fin. Il est assez homogène et sans zone poreuse.

Fil ondulé ou légèrement irrégulier.

Coupe longitudinale
Érable sycomore. Bois en coupe longitudinale. Cliquer pour agrandir l'image.
Coupe tangentielle
Érable sycomore. Bois en coupe tangentielle. Cliquer pour agrandir l'image.
Coupe radiale
Érable sycomore. Bois en coupe radiale. Cliquer pour agrandir l'image.
Densité du boisDensité du bois
Dureté : mi-dur à dur.

Poids : léger, 0,55 kg par dm³ à 0,75 kg par dm³ environ.

Travail du boisTravail du boisTranchageSciageClouageVissagePerçageSculpturePeinture
Érable sycomore. Bois en coupe longitudinale. Cliquer pour agrandir l'image.Usinage facile mais se déforme fréquemment après le sciage.

Facile à travailler, il s’usine comme le hêtre.

Aisé à raboter, à décaper, à teinter, à coller, à profiler, à sculpter, à tourner.

Il se polit bien.

Peut être teinté pour imiter noyer ou ébène.

Bois non durable, s’imprègne facilement.

Il sèche assez bien si cette opération est faite lentement et est plutôt stable à l’usage.

Abondamment utilisé pour les intérieurs de meubles où l’on recherche un bois clair ; est généralement décoloré pour le rendre encore plus blanc.

UtilisationsUtilisation du bois en lutherieUtilisation du bois en menuiserieUtilisation du bois en marqueterieUtilisation du bois en ébénisterieUtilisation du bois en manchisterieUtilisation du bois pour les ustensiles de cuisineUtilisation du bois pour les jouetsUtilisation du bois en tournerieUtilisation du bois pour le chauffage
Érable sycomore. Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. bois.L’érable sycomore est employé surtout en lutherie (instruments de musique à cordes et à vent), ébénisterie (coffrets, tabatières, placages …), tournerie, menuiserie, marqueterie, sculpture sur bois, boissellerie, manches d’outils, bois d’équipement, ustensiles de cuisine, coutellerie, revêtements de sol, parquets (bonne résistance à l’usure), placages figurés (loupes), plateaux de table, meubles.

Érable sycomore. Bois onde. Cliquer pour agrandir l'image.En placage scié, on l’utilise, une fois teint en couleur « tabac », pour les fonds de marqueterie du XVIIIe siècle. Le placage tranché, lui, est employé soit en meubles, soit en panneaux de décoration. Il est vrai que le jeu de la lumière sur la maillure ainsi que sur l’onde, lui donne un aspect très décoratif. Très employé durant la période « Art-Déco ».

Sert en marqueterie pour les filets.

Sert à la fabrication des placages et des contre-plaqués.

Bois isolant, utilisé comme perchoir pour les poules (appelé « bois de poule » dans certaines régions).

Il est estimé par les sabotiers.

Il constitue également un très bon combustible.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations culinairesUtilisations culinaires
L’érable sycomore possède des glandes foliaires dont les sécrétions sucrées attirent les insectes, lesquels assurent la pollinisation des fleurs. Ce suc était autrefois mis à profit par l’homme pour l’obtention de sirop, de sucre et de vinaigre. Chez nos érables indigènes, la teneur en sucre de ce suc est cependant assez faible. Le fameux sirop d’érable est obtenu à partir de l’érable du Canada, dont la teneur en sucre est plus élevée.
Utilisations économiquesRecherchée par les abeilles
Érable sycomore. Port. Cliquer pour agrandir l'image.L’érable sycomore a un haut potentiel mellifère (entre 50 et 100 kg/ha de nectar). Il est cependant inférieur à celui des deux autres espèces indigènes d’érables. Sa production de pollen est néanmoins plus élevée que celle de L’érable champêtre.

Érable sycomore. Fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.Il est aussi souvent parasité par les pucerons et est donc susceptible de produire du miellat.

Utilisations ornementalesUtilisations ornementales
C’est un érable souvent planté dont il existe des variétés cultivées à feuilles panachées ou à revers d’un rouge cuivré.

Variétés à feuillage rouge (au revers : atropurpureum), rose (leopoldii), à fruits rouges (f. erythrocarpum) et cetera.

Érable sycomore. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.

Érable sycomore. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.Érable sycomore. Troncs. Cliquer pour agrandir l'image.

CultureHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

MagieMagie
Érable sycomore. Gravure. Cliquer pour agrandir l'image.Les érables jouaient autrefois un rôle important dans la croyance populaire : pour se protéger de sorcières, on fixait des branches d’érables sur les maisons et les portes des étables.

StatutStatut

Rareté
L’érable sycomore est une espèce assez commune et disséminée en montagne et en plaine.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'érable de l'Amour (Acer ginnala)
L'érable champêtre (Acer campestre)
L'érable de Montpellier (Acer monspessulanum)
L'érable plane (Acer platanoides)
L'érable sycomore (Acer pseudoplatanus)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les érables (Acer)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.